Archives quotidiennes : 9 décembre 2017

Le coin des adhérents (0011) : 5 décembre 2017

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 5 décembre – Permanence M11
16 présents, dont 1 nouvelle adhésion.
28 ré-adhésions et trois adhésions pour la saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,4 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 15,3 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2017 (saison 2017-2018)
Les dates clefs du planning 2017-2018
Assemblée Générale du C.G.M.A. de 9h à 13h30 – déjeuner sur place
dimanche 26 novembre 2017
Galettes des rois de 9h à 13h30
dimanche 14 janvier 2018
DÉCEMBRE

mardi 5 décembre 2017 – M11
mardi 12 décembre 2017 – M12 – Formation Geneanet
mardi 19 décembre 2017 – M13
Vacances de Noël : samedi 23 décembre 2017 au lundi 7 janvier 2018

JANVIER
mardi 9 janvier 2018 – M14
***********************************

20 ans du CGMA – Clés USB

Faut-il en rire ? les clés sont arrivées mais bloquées en douane.

Généalogie – enterrement dans une église

Gérard P nous présente un document mentionnant la présence de deux sépultures de ses ancêtres GUERIN Arthus décédé au début du XVIIème siècle et de sa femme FERRY Madeleine, dans l’enceinte de l’église médiévale du vieux Goussainville.
Un avis notarial précise qu’il exerçait la profession de laboureur pour l’hôpital des Quinze-Vingt de Paris.
Pourquoi un simple « laboureur » et sa femme sont ils enterrés dans une église, alors que ce privilège était généralement réservé aux notables de la commune ? Le débat reste ouvert.

Histoire du vieux Goussainville
Situé dans l’axe des piste de l’aéroport de Roissy, l’ancien bourg de Goussainville, Aéroport De Paris (ADP) a racheté une à une les maisons des riverains et pour la plupart détruites ou murées
L’église classée monument historique a été conservée.

CEGD 94

Joël a le regret de nous annoncé le décès de Madame Michèle DENIS, présidente du CEGD 94, Cercle d’Études Généalogiques et Démographiques du Val de Marne.

Les données du CGMA (BMS) relatives à Maisons-Alfort ont été mises en ligne sur

Cliquer

 

Exposé de Jean Pierre :

Présentation de l’E.G.M.T

Jean Pierre, responsable de l’Antenne Parisienne du l’EGMT, nous développe via un diaporama disponible sur le blog du CGMA, l’organisation de l’association, et la liste des travaux effectués depuis 20 ans.
Un bref aperçu disponible sur le blog :

EGMT (Entraide Généalogique du Midi Toulousain) existe depuis 20 ans et a toujours le même président Fabrice Andrieux.
Cette association loi de 1901 compte environ 1000 membres répartis sur toute la France
Elle possède plusieurs antennes, en plus de son siège situé à Toulouse
A savoir Carbon (31), Luchon(31), Foix(09) Pamiers(09), Saint Girons(09), Tarbes(65), Albi(81), Saint Sulpice(81) et Paris (75). Ces antennes se réunissent régulièrement et dispensent des cours de généalogie et de paléographie.
L’EGMT dispose d’un forum d’échange et de plusieurs adresses d’échanges et de demandes de recherches :

Cousinages@egmt.org site de recherche de cousinage entre les membres
geneabank@egmt.org
listes@egmt.org:
pour envoi de liste éclair
questions@egmt.org:
pour envoi de question à la revue
releves@egmt.org:
pour  envoi d’un relevé
revue@egmt.org:
envoi d’un article à la revue
echanges@egmt.org;
pour s’inscrire à la bourse d’échanges
telearchives@egmt.org,
pour consultation des documents numérisés

L’EGMT fait paraitre une revue trimestrielle, de  soixante pages, environ.
L’EGMT organise tous les ans au moment de l’assemblée générale deux journées généalogiques à Toulouse, avec la participation d’intervenant extérieurs.
Elle participe aussi  à de nombreux salons locaux et nationaux.

Elle numérise régulièrement des archives notariales qu’elle met ensuite sur téléarchives.
Elles sont consultables avec un mot de passe par ses membres.
L’antenne parisienne (dont je suis le responsable) a perdu de nombreux membres qui sont repartis au Pays et ne connait pas de remplacement  par des jeunes : est ce du au fait que les archives départementales sont presque toutes en ligne.
Elle organise dorénavant une réunion par trimestre

L’antenne Parisienne participe au salon de Paris XVème et tous les deux ans @Généa, organisé par la FFG.

Z complément ;

Liste des articles complémentaires à lire :

  • M11 – 20171205 – L’EMGT par Jean Pierre
  • M11 – 20171205 – Le répertoire numérique de Maisons-Alfort

Formation Geneanet
Prochaine formation le mardi 12 décembre 2017.

Blog CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
M01-20170912 – Commencer sa généalogie
M02-20170919 – a) RENARD Léopold – b) Le Bigame Maisonnais
M03-20170926 – Guides, Geneanet CGMA94700
M04-20171003 – Au cimetière
M05-20171010 Quelques revues
M05-20171110 France Pittoresque
M06-20171017 Des sites utiles
M06-20171017 Les liens départementaux utiles
M06-20171017 Les sites des AD
M07-20171107 La reprise
M09-20171121 Exposé de Maryse, « Quand un maçon quitte sa Creuse…. »
M10-20171128 Geneanet Étape 1 Le compte Personnel
M10-20171128 Mentions marginales
M11-20171205 – l’EGMT par Jean-Pierre
Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

 ***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents


 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser

9 décembre 1898 – Raymond CORDY

Victor Raymond Cordioux, dit Raymond Cordy (né le 9 décembre 1898 à Vitry-sur-Seine et décédé le 23 avril 1956 à Paris) était un comédien et acteur français. Enfant de la balle, Raymond Cordy parcourt la France avec sa famille de comédiens forains, dans un théâtre en toile appelé le théâtre Cordioux, avant de commencer au cinéma en 1930. Titi parisien, cet acteur sympathique interprète avec sobriété les bidasses dans des comédies de l’entre-deux-guerres. Il est le père photographe de Brigitte Bardot dans Les Grandes Manœuvres (René Clair, 1955). Raymond Cordy a notamment déclaré : « Je suis un homme heureux parce que je suis un homme simple et que je place mes vraies joies dans ma famille. Un foyer où tout le monde a le sourire, j’aime ça, j’ai ça, je ne souhaite pas autre chose que de voir durer ça ! ».  A l’instar de ses parents, Raymond Cordy fonde avec son beau-frère un théâtre ambulant, le théâtre Rolla-Cordiou.

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Maisons-Alfort

Tombes et cimetières (Généalogie)

Cliquer


A Maisons-Alfort

cimgenweb : les relevés des cimetières

Actuellement, il y a plus de 300000 entrées dans la base.

Trois types de recherches s’offrent à vous :
Recherche simple par patronyme
Recherche avancée par département et par patronymes
Recherche de tombes abandonnées

A Maisons Alfort, les relevés ont eu lieu en 2001 dans la partie ancienne du cimetière, division 1 à 18 :
1503 résultats pour Maisons-Alfort


Décédés et inhumés au XIXe siècle et nés après 1814 à Maisons-Alfort

 

1816     1880     Jeanne Yvart épouse de François Victor Segaux née à Maisons-Alfort le 31 août 1816 décédée à Pierrefonds (Oise) le 30 juillet 1880

1818     1872     Michel Gaidelin maire de Créteil décédé le 20 novembre 1872 à l’âge de 54 ans

1818     1884     J Guillaume 1818-1884

1824     1854     Thomas … Lebeau 1824-1854

1824     1875     Frédéric Bouliveau 1824-1875

1825     1896     Lamy Damas Gaidelin né le 11 décembre 1825 décédé le 1er novembe 1896

1825     1900     François Auguste Beuillard 1825-1900

1827     1888     Félix Maubert 1827-1888

1827     1898     Louise Philippon Veuve Bouliveau 1827-1898

1827     1899     A Veilard 1827-1899

1829     1887     Zuline Emélie Macreau veuve Pougniet décédée à Alfort l9 8bre 1887 dans sa 58ème année (Belle mère du Maire Amédée Chenal)

1831     1869     Anne Ledent 1831-1869

1834     1870     Mr. Girard 1834-1870

1834     1900     Mme Veuve Fournillon 1834-1900

1835     1887     Louis Quentin 1835-1887

1839     1883     Mr Comble 1839-1883

1842     1900     Mme Veuve Saillant 1842-1900

1846     1901     L Guillaume 1846-1901

1849     1876     Marie Caroline Amélie Germain veuve Gaidelin né le 8 août 1849 décédé le 22 février 1876

1850     1891     Henriette Guillaume 1850-1891

1852     1899     Mme Coron née Adeline Pougniet décédée le 2 août 1899 à l’âge de 47 ans

1857     1898     Mr Claude Ferval 1857-1898

1857     1899     Mme René Mottereau née Aline Gompain 1857-1899

1859     1900     Mme Lisbet née Virginie Buisson 1859-1900

1862     1900     E Tixier née Maniere 1862-1900

1863     1891     Pratat Benoni 1863-1891

1877     1901     Mme Lochard née Marie Picard 1877-1901

1886     1894     Lucienne Moutot 1886-1894

1887     1895     L Guillaume 1887-1895

1889     1894     Fernand Courtine 1889-1894

1890     1897     Hugon; Germaine 1890-1897

1897     1898     Suzanne Schaiblé 19 octobre 1897-5 avril 1898

1899     1899     André Schaiblé 15 février 1899-25 juin 1899

1899     1900     M Bouton 1899-1900

1852     Marie-Louise Desrocques  ?-1852

1874     Edmond Saint-Aubert 18?7-1874


 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Cimetière

This week’s crème de la crème — December 9, 2017 — Genealogy à la carte

Some of the bijoux I discovered this week. BlogsFinding Your Ancestors in BC and Alberta by Penny Allen on UK to Canada Genealogy. Persistence Pays Off: My Finding Aid is linked to from Library and Archives Canada by Lorine McGinnis Schulze on Olive Tree Genealogy. Settler Records, Indigenous Histories: Challenges in Indigenous Genealogical Research by Stacey…

via This week’s crème de la crème — December 9, 2017 — Genealogy à la carte

Poster un commentaire

Classé dans A lire

CGL (48) : indexation collaborative des actes notariés

Cliquer


Le Cercle lozérien de généalogie lance une campagne de numérisation et de relevés systématiques d’actes notariés du département. Les personnes qui souhaitent contribuer au projet peuvent se faire connaître au 06.33.91.49.26 ou par mail clg48@outlook.fr


 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Archives, Notaire

Article du jour (366) : Ponts habités à Paris, le retour !

Cliquer


L’annonce a suscité des rêves de Ponte-Vecchio à Florence, de Rialto à Venise… D’ici à 2024 – Jeux olympiques obligent – la Ville de Paris veut construire trois passerelles piétonnes « d’un nouveau genre », des « lieux de passage et d’animations » où l’on pourrait boire un café ou manger un morceau, jeter un œil à une ou deux boutiques, pourquoi pas faire du sport ou visiter une expo.

Ces « passerelles occupées », qui porteront à quarante le nombre de ponts parisiens sur la Seine, s’inscrivent dans le cadre de l’appel à projets international « Reinventing Cities », lancé mi-novembre par la maire (PS) Anne Hidalgo, sur le modèle de « Réinventer Paris ». Elles seront situées « entre le 4e et le 5e arrondissement ; entre le 12e et le 13e arrondissement ; enfin, entre le 15e et le 16e arrondissement », indique la Ville de Paris, qui entend toutefois laisser leur localisation précise à l’appréciation des investisseurs.

« Des lieux de vie »


Tous les Articles du jour


1 commentaire

Classé dans Article du jour

9 décembre 1795 – FOURCROY – Académie des Sciences

Fourcroy (Antoine-François comte de) 15 juin 1755 – 16 décembre 1809. – Chimiste : Professeur de chimie à l’Ecole Vétérinaire, nommé à la mort de Bourgelat. Professeur au Jardin du Roi et à l’Ecole d’Alfort. Associé chimiste le 12 mai 1785, adjoint au Secrétaire perpétuel Condorcet le 26 novembre 1791. Élu Membre résidant de la 1ère classe de l’Institut national des sciences et arts (section de chimie) le 18 frimaire an IV (9 décembre 1795). Président de la classe pour le second semestre de l’an V (1797).

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale