Archives de Catégorie: Ephéméride

20 avril 1462 – La dédicace de l’Église

La dédicace de l’Église (1462)

« Très révérend Père dans le Christ, Monseigneur Guillaume, évêque de Paris, a dédicacé l’église de Saint-Christophe de Créteil, au diocèse de Paris, le mardi 20 avril, 3e férie après Pâques en l’année du Seigneur 1462. Et là, après la dédicace, devant une assemblée abondante de clercs et de laïcs tant hommes que femmes, il a visité les chasses des saint Agoard et Aglibert, martyrs, qui se trouvent en cette église et il a replacé lui-même leurs reliques dans ces mêmes chasses, sous les yeux de tous les assistants emplis de dévotion et louant Dieu, l’an et le jour susdits. Denis, sous-chantre indigne de l’église de Paris. »
Madeleine Jurgens

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

18 avril : fête des Parfait

Aujourd’hui c’est on fête les Parfait ! Nul n’est Parfait, que nenni !

Lors de mes recherches généalogiques j’ai découvert un certain Noël PARFAIT. J’ai voulu percer le mystère de ce personnage plus que parfait à la fois prénommé Noël et de patronymique PARFAIT !

15-03-1877 – Mariage de deux ancêtres à Châteaudun : Côme DUFRAISSE et de Elise BUSSON.

Côme est alors Sous-préfet de Romorentin, est âgé de 27 ans, Élise a 23 ans.

Les témoins de ce mariage sont :

1 Jean Paul Marcel Dufraisse, receveur des finances, âgé de 28 ans, frère de l’époux, demeurant à Paris boulevard Saint-Michel, 20;

2 Noël Parfait, Député, âgé de 63 ans, ami du dit époux, demeurant à Paris, rue de Trévisse, 10. Noël (1813-1896) fut représentant d’Eure et Loir en 1849, puis de 1871 à 1876, et enfin député de 1876 à 1893. Contemporain de Marc-DUFRAISSE, il fut comme lui exilé du 2 décembre 1851. Fut également écrivain et poète.

3 Gustave Fauché, rentier, âgé de 50 ans, oncle maternel de l’épouse demeurant à Versailles. Gustave est représentant de commerce.

et Pierre Debrée, principal du collège de Romorantin y domicilié, âgé de 43 ans, ami de l’épouse.

*

Dictionnaire des Parlementaires Français (1889-1940)

PUF 1972.

Page 2604       : PARFAIT Noël

Né le 30 novembre 1813 à Chartres (Eure et Loir) mort le 19 novembre 1896 à Paris 7è

Représentant de l’Eure et Loir à l’Assemblée Législative de 1849,

Représentant de l’Eure et Loir de 1871 à 1876,

Député de l’Eure et Loir de 1873 à 1893

Toujours candidat dans la 1ère circonscription de Chartres, le 22 septembre 1889, avec 3439 voix, il fut devancé au premier tour par La Salle, candidat conservateur qui eut 3728 voix, Maunoury recueillit 3304 voix, Willreich 671 et Dumont 411. Mais au second tour de scrutin il triompha de La Salle (4630 voix) avec 6053 voix sur 10846 votants et 15939 inscrits.

Toujours républicain de gauche, soutenant le gouvernement son âge ne lui permit plus une grande activité à la Chambre de Députés. Il déposa cependant des rapports sur l’élection du Général Tricoche, à Saint-Dié, en 1890 et sur le projet de loi ouvrant un crédit pour l’établissement d’un tube pneumatique entre l’Imprimerie du Journal Officiel et le Palais-Bourbon (1891).

Il intervint également pour l’adoption de la proposition de résolution de Barodet, prévoyant la publication du texte des programmes et engagements électoraux, toujours en vigueur.

Absent, pour des raisons de maladies, de la Chambre dès 1891, il ne se représenta pas aux élections de 1893. Il mourut le 19 novembre 1896 à Paris, âgé de 83 ans.

Pour en savoir plus sur ce  Noël PARFAIT DIT NOËL-PARFAIT

 Né le 30/12/1813  Décédé le 19/11/1896

Et si vous recherchez d’anciens députés consultez : biographies

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride

Nés un 17 avril à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Relevés dans les Registres d’état civil de naissance

Date Information (1792-1901)
1893.04.17 ANDRIVOT Pierre Marie
1885.04.17 BEAUGONIN Jeanne Charlotte née HUIGNARD
1883.04.17 BERHNARD Marie Antoinette
1881.04.17 BILLOIS Nicolas Georges
1881.04.17 BRUCKER Georges Félix
1874.04.17 CAMAX Joséphine
1883.04.17 CHAVERONDIER Alice
1894.04.17 CLEMENT Pauline Eugénie
1898.04.17 COCU Louis Edmond
1876.04.17 DAGER Ernest Léonard
1843.04.17 DELACHE Joseph
1900.04.17 DOREE Gaston Paul
1872.04.17 DURY Joséphine
1809.04.17 FOULON (mort-né)
1897.04.17 FRITSCH Charles Joseph
1863.04.17 GAIGNARD Constance Louise
1878.04.17 GILLARD Léontine
1897.04.17 GRAVIER Jeanne Aline
1885.04.17 BEAUGONIN Jeanne Charlotte née HUIGNARD
1860.04.17 JOURDE Clémence Joséphine
1886.04.17 LAMBERT Eugénie
1873.04.17 LAUZANNE Lucie Léontine
1884.04.17 LE DOUBLET Auguste
1888.04.17 LEBLOND Fernand Georges
1900.04.17 LEFEVRE René Julien (reconnaissance)
1880.04.17 LEGUAY Paul Lucien
1877.04.17 LEMOINE Louis Alexandre
1895.04.17 MARSAUDON Lucien
1877.04.17 MARTIN Augustine
1836.04.17 PARENT Edmon Robert
1892.04.17 POITOUT Alice Julie
1900.04.17 RODIER André
1809.04.17 ROGER Désiré Augustin
1796.04.17 ROLIN Jacques Nicolas Marie Hipolite
1893.04.17 SAULE Etienne
1834.04.17 THOMAS Alexis Victor
1900.04.17 VALERE Berthe Marthe
1816.04.17 VARNEY Eugène

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Ephéméride

16 avril 1957 – Jeune grand-père

Jean-Claude VEDIS du Maine-et-Loire né le 16 avril 1957 eut un petit-fils Gaëtan le 24 décembre 1990. 33 ans, 8 mois et 8 jours après.

Guiness

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

16 avril 1909 – L’Artiste-Peintre Victor Blaise MARREC

1909 – L’Artiste-Peintre Victor Blaise MARREC

Les élus municipaux demandent, le 16 avril 1909, au conseil général de la Seine de se charger de la décoration des murs de l’escalier d’honneur (pour aller à la salle des mariages) de la mairie. L’Artiste-Peintre Victor Blaise Marrec est désigné pour peindre les trois fresques (Toiles marouflées) encore visibles aujourd’hui, il décède le 2-2-1920 à Maisons-Alfort. Les trois fresques représentent des scènes du début du siècle. Alfort, Charentonneau et Maisons, inscrites aux Monuments Historiques en 1982.

Voir sur la base Palissy : Culture-Gouv.fr Mérimée

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Maisons-Alfort

15 avril 1989 – Charles VANEL

1989 – Charles VANEL

VANEL Charles (Nogent-sur-Marne). Acteur

o 21 août 1892, Rennes
15 avril 1989. Cannes

Il débute au cinéma en 1912 dans Jim Crow de Robert Péguy. Il a tourné dans plus de deux cents films, sur une période de 77 ans.

Charles Vanel habita dans l’île des loups à Nogent-sur-Marne.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

12 avril 1893 – Canton de Charenton-le-Pont

1893 – Canton de Charenton-le-Pont

Alfortville, commune créée par la loi du 1er avril 1885 sur un territoire démembré de la commune de Maisons-Alfort et incorporée au canton de Charenton-le-Pont. Maintenue à ce canton par la loi du 12 avril 1893.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

11 avril 1855 – Reconstitution de l’acte de décès de DODUN

1855 – Reconstitution de l’acte de décès de DODUN

Préfecture du Département de la Seine
Reconstitution des actes de l’État Civil (Loi du 12 février 1872)
Acte de Décès de Paris 9e.

Extrait du registre des actes de décès de l’année 1855 – 2e Mairie

Dodun de Kéroman Claude Laurent Marie
Né Morbihan
Du mercredi onze avril mil huit cent cinquante cinq, une heure et demie de relevée. Acte de décès de Claude Laurent Marie Dodun , Marquis de Kéroman, âgé de quatre-vingt cinq ans, chevalier de la légion d’honneur, ancien officier d’Etat major, ancien secrétaire d’Ambassade, Maire de la commune de Maisons-Alfort (Seine) ; décédé ce matin, à minuit un quart, au domicile de son fils, rue Saint-Lazare, n°36, veuf de Sophie Agathe Leprêtre de Chateaugiron, le dit acte dressé en présence et sur la déclaration de M.M. Eugène Vincent Dodun de Kéroman, propriétaire, âgé de vingt neuf ans, demeurant à Paris, rue du Cirque, n°19, petit-fils du défunt et Louis Adolphe Lemaître, vicaire de Saint-Germain des Prés, âgé de vingt neuf ans demeurant à Paris, rue Bonaparte, n°55, témoins qui ont signé avec nous André Charles Ancelle, adjoint au Maire après lecture et le décès constaté suivant la loi. Signé au registre Dodun de Kéroman, Lemaître et Ancelle. Délivré conforme au registre par nous Maire du second arrondissement de Paris, ce quatorze juin mil huit cent cinquante cinq. Signé Patural —

Admis par la commission (Loi du 12 février 1872)
Le membre de la commission. Signé : Daligny
Pour expédition conforme.
Paris le trente un août mil huit cent soixante douze.
Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Seine.
Pour le Secrétaire Général chargé des fonctions de Préfet,
Le Conseiller de Préfecture Délégué.

Qui était clm DODUN de KEROMAN ?

1855 – M. Dodun, qui était maire depuis 1813, mourut en 1855. Depuis son installation jusqu’au 25 mars, c’est-à-dire quelques jours avant sa mort, il avait écrit de sa main à peu près tous les procès-verbaux des séances du conseil, les actes de l’état civil et la correspondance, sans le concours d’aucun secrétaire ; on ne trouve pas d’anciens budgets, mais il est probable qu’il les faisait également.

Données du CGMA

Autres articles sur ce blog concernant clm DODUN de KEROMAN

11 octobre 1770 – Claude Laurent Marie DODUN de KEROMAN

16 février 1850 – Majorat pour DODUN de KEROMAN

25 mars 1855 – Claude Laurent Marie DODUN de KEROMAN

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Maisons-Alfort

1er avril 1885 – Création de la commune d’Alfortville

1885 – Création de la commune d’Alfortville

Alfortville a été érigée en commune, par la loi du 1er avril 1885, dont voici la teneur :

« Art. 1er.- La section d’Alfortville est distraite de la commune de Maisons-Alfort, et formera à l’avenir une commune distincte, dont le chef-lieu est fixé au bourg d’Alfortville, qui en portera le nom.
« La limite entre les deux communes est fixée dans toute son étendue, par l’axe actuel de la ligne du chemin de fer P.L.M. conformément au tracé en vert du plan annexé à la présente loi.
« Les dispositions qui précédent recevront leur exécution sans préjudice des droits d’usage et autres, qui pourraient être respectivement acquis.
« Art. 2. La commune d’Alfortville paiera pendant dix années, à celle de Maisons-Alfort, une annuité de 1 477 f 50 représentant le contingent mis à sa charge pour le rachat du pont d’Ivry.
« Art. 3. La bibliothèque de Maisons-Alfort restera la propriété de cette commune, qui paiera à celle d’Alfortville, à titre de compensation, une somme de 1500 francs.
« La commune d’Alfortville pourra faire inhumer ses morts dans le cimetière de Maisons-Alfort pendant une période de temps qui ne pourra excéder trois ans.
« La part revenant aux indigents d’Alfortville, dans la rente sur l’État, de 955 francs, qui constitue l’actif du bureau de bienfaisance de Maisons-Alfort, est fixée à 426 francs de rentes.
« La présente loi, délibérée et adoptée par le Sénat et la Chambre des députés, sera exécutée comme loi de l’État.

« A Paris, le 1er avril 1885.
« Le ministre de l’Intérieur : Signé :
« Signé : Waldeck-Rousseau. Jules Grévy. »

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Téléchargeable    Fichier zip  ( 979 Ko)


1885 – Conseil municipal de Maisons-Alfort

A la différence de ce qui passe presque toujours lorsqu’une section de commune poursuit son émancipation, le Conseil municipal de Maisons-Alfort eut la sagesse de ne pas protester ; par seize voix contre une, il accueillit la requête qui lui était présentée les formalités administratives suivirent dès lors leur cours et la loi du 1er avril 1885 créa la nouvelle commune d’Alfortville.

État des communes à la fin du XIXe siècle (Maisons-Alfort)

Téléchargeable   Fichier zip ( 979 Ko)


Quelques sites ou articles :

Liste de poissons d’avril

Poisson d’avril : les meilleurs canulars de ce 1er avril 2018 – L’Internaute

Pâques : poissons d’avril ! – Le Monde

Origine du poisson d’avril. Premier avril et facéties. 1er avril et …


 

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

31 mars 1978. – L’Amoco Cadiz

Naufrage de l’Amoco Cadiz le 31 mars 1978.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

30 mars 1898 – Le métropolitain

La loi du 30 mars 1898 stipulait que les infrastructures, c’est-à-dire les souterrains, tranchées et viaducs, ainsi que les quais des stations seraient construits par la Ville de Paris ; tandis que les infrastructures le seraient par le concessionnaire exploitant, celui-ci étant également chargé de la construction des ateliers et des usines électriques, de la pose des voies et des équipements, de l’achat du matériel roulant. La Ville de Paris devait livrer au concessionnaire les trois lignes du premier réseau, soit 42 km de double voie, dans un délai de huit ans.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

7-9 mars 1995 – Créteil 1995-1999

Mars 1995

Centenaire du cinéma : clin d’œil à Jean MARBEUF. Cinémas du Palais.

3 mars 1995
Exposition des photographies d’Ernesto BAZAN. Magasin FNAC Créteil.

5 mars 1995
• Fête de l’association des « Amis du Massif Central ».
• Rencontre débat avec Lionel JOSPIN, en présence de Laurent CATHALA et René ROUQUET, maire d’Alfortville. Amphithéâtre de la faculté de Créteil.

7-9 mars 1995
Danse : « Mouvements… » Michel KELEMENIS danse DEBUSSY, sous la direction de Jacques MERCIER en ouverture de la Biennale Nationale de la danse du Val-de-Marne. Maison des arts.

10-19 mars 1995
« Les Trois sœurs » d’Anton TCHEKHOV. Maison des arts.

16 mars 1995
Hervé KRIEF et les Missionnaires. Bar musique.

17, 18 et 19 mars 1995
75ème congrès de la Ligue des droits de l’homme. Maison des arts.

17 mars 1995
Exposition « Contre l’oubli » dans le cadre du cinquantenaire de la libération des camps de concentration nazis. Maison du combattant.

19 mars 1995
Carnaval. Thème : les 100 ans du cinéma.

22 mars 1995
8ème brocante des Iles du Bras du Chapitre.

22-25 mars 1995
Semaine de l’apprentissage, salon de l’orientation et de l’enseignement technologique et professionnel. Centre commercial régional.

23 mars 1995
Rencontre avec l’écrivain Benjamin STORA : débat sur l’histoire de l’Algérie. Librairie Chronique.

25 mars 1995
• Inauguration des immeubles des 17,19 et 21 rue du Général Lacharrière, gérés par l’O.P.H.L.M.
• Concert de Paul PERSONNE. Palais des Sports.
• à partir du 25 mars : Exposition des photographies de Sophie SCHOENHENTZ JEGO
Magasin FNAC Créteil.

29 mars 1995
• Exposition des sculptures de Jacqueline AOKINE. MJC Village.
• Gymnase de la ZAC des Sarrazins : le conseil municipal retient l’équipe constituée de STOFFEL-LEFEBVRE architectes, et ARCORA bureau d’études, proposée par le jury du concours réuni le 20 mars 1995.
(Délibération du conseil municipal n°95.2/2.020; 1407W11)
• Quartier de la Habette : restructuration du centre commercial. Participation de la ville
(Délibération du conseil municipal n°95.2/1.023 ; 1407W11)
• Université de Créteil : construction d’une maison de l’étudiant. Aide financière de la ville
(Délibération du conseil municipal n°95.2/1.024 ; 1407W11)
• ZAC du Lac : le conseil municipal supprime la ZAC, en réduisant le programme initial afin de tenir compte du contexte économique et de la volonté de contenir la population de Créteil aux environ de 95 000 habitants.
(Délibération du conseil municipal n°95.2/2.037; 1407W11)
• ZAC de la pointe du Lac : approbation par le conseil municipal des objectifs et des modalités de la concertation en vue de la création de la ZAC.
(Délibération du conseil municipal n°95.2/2.038; 1407W11)
• Le conseil municipal dénomme le centre sportif et de loisirs, sis 7, avenue François Mauriac : Centre André Dassibat (1909-1992), maire de Créteil de 1953 à 1965.
(Délibération du conseil municipal n°95.2/2.042; 1407W11)

31 mars-7 avril 1995
17ème festival international du film de femmes. Thèmes : 100 pionnières, femmes islam ou traditions, regards sur l’enfance. Invitée d’honneur : Charlotte RAMPLING, Marina VLADY présidente du jury.

lire l’ensemble des événements Cristoliens de 1995 à 1999 sur
http://www.ville-creteil.fr/cv/cv-dc-chronogene-1995-1999.htm

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

6 mars 1937 – Valentina Terechkova

featured

6 mars 1937 : naissance de la première femme cosmonaute, Valentina Terechkova

La première femme cosmonaute, Valentina Terechkova naît à Maslennikovo en russie.

Deux ans après le succès du premier vol habité dans l’espace de Youri Gagarine, Sergueï Korolev, le fondateur du programme spatial soviétique, désirait envoyer une femme dans l’espace.

Envoyer une femme avant les Américains démontrerait la supériorité du régime soviétique dans la course à l’espace….

Du 16 au 19 juin 1963, la jeune Valentina Terechkova a effectué 48 orbites autour de la Terre à bord de Vostok 6.

Il faudra attendre presque vingt ans pour qu’une seconde cosmonaute, Svetlana Savitskaya, participe à une mission spatiale (19 août 1982, Soyouz T-7).

Valentina Terechkova est, encore à ce jour, la plus jeune cosmonaute (26 ans) et la seule femme à avoir effectué un voyage dans l’espace en solitaire.

RIAN archive 15491 Valery Bykovsky and Valentina Tereshkova

(Valentina et le cosmonaute Valeri Bykovski, juin 1963)

Le même jour :

(une autre année…)

 

 

1 commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride

Le 4 mars 1988

François Mitterrand inaugure la Pyramide du Louvre


Construite au milieu de la cour Napoléon du Louvre, La pyramide d’acier et de verre mesure 21 mètres de haut et se compose de 603 losanges et 70 triangles.

Elle a été imaginée par L’architecte Ieoh Ming Pei sur une commande du président de la République François Mitterrand.

Le palais et la pyramide du Louvre

Le même jour :

(une autre année…)

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

1er mars 1815 – Napoléon 1er

« L’aigle, avec les couleurs nationales, volera de clocher en clocher, jusqu’aux tours de Notre-Dame. »
Proclamation faite par Napoléon Ier en débarquant au golfe Juan (1er mars 1815), à son retour de l’ile d’Elbe.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

1er mars 1969 – Rungis

Le Marché de Rungis

Le Min comme disent les anciens (Marché d’intérêt national), a été inauguré le 1 mars 1969. La conception de ce grand projet et sa réalisation ont duré environ 7 ans. En 1969 il remplaça les Halles de Paris, devenues trop exigües. Le transfert des Halles centrales de Paris à Rungis, appelé le déménagement du siècle, est impressionnant. Environ 20 000 personnes, 1 000 entreprises en gros, 10 000 m3 de matériel, 5 000 tonnes de marchandises, 10 000 colis de fleurs, 1 500 camions prennent la route !

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire, Val de Marne

28 février 1881 – Henry POUET – Vétérinaire – MPLF 1914-1918

1878 – POUET – Vétérinaire – MPLF 1914-1918

Pouët Henry Félix Léopold – Lieutenant Vétérinaire – 1è Régiment A.C.. Mort pour la France le 10 juillet 1915, Hôpital auxiliaire 108 à Commecy, suites de blessures de guerre (Meuse). Né le 28 février 1881 à Isle Jourdain (Vienne). Acte : Domicile Moussac / Vienne (Vienne)

Élève d’Alfort Mort pour la patrie 1914-1918

SGA Mémoire des hommes – Première Guerre Mondiale

Lieutenant Vétérinaire Henry Félix Léopold Pouët

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Ephéméride

26 février 1802 – bon anniversaire totor

anniversaire-de-victor-hugo

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

24 février 1707 – Baptême de Marie Charlotte Legris

Merci à Jacques-Perrot qui a transmis ce document

Registres paroissiaux de Saint-Remi de Maisons

Le 24 fevrier 1707

  24 fevrier  1707 - Baptème

 le vingtquatrième fevrier est née et le vintseptieme du même

mois a esté baptisée Marie Charlotte fille de Noël Legris et de

Marguerite Chevalier sa femme ; le parrain Raoul

Pelicot maître Tisseran à Paris et la Marreine Catherine

Leblond femme de Nicolas Poüilles de la parroisse de Montreüil

 

  1. Pelicot                                     Deparis curé

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais, Ephéméride

18 février 1999 – Louis TOFFOLI

1999 – Louis TOFFOLI

TOFFOLI Louis, († Créteil, 1999). Peintre.
o 16 octobre 1907, Trieste (Italie).
x Silvia Pierina B
18 février 1999, Créteil.

L’œuvre de Toffoli a fait le tour du monde. Pourtant, lorsqu’il est arrivé, de Trieste, à Paris en 1930, il n’imaginait pas que sa peinture lui permettrait de vivre en homme libre.

“A cette époque”, disait-il dans une interview accordée au ” Parisien” il y a quatre ans, “il fallait que je mange. J’ai été forgeron puis tailleur pour dames et pour hommes”, expliquait-il en sortant de l’un des tiroirs de son atelier de Charenton une vieille paire de ciseaux un peu rouillée. Mais le soir pour se détendre et comme passe-temps, en véritable autodidacte, Toffoli prenait le chemin de son chevalet. En 1930, le journal “Paris Soir ” organise avec la compagnie Air France un concours. Pour se jauger par rapport aux autres, Toffoli envoie deux tableaux. Ils seront retenus et exposés dans une galerie de la rue Bonaparte a Paris. Sacha Guitry, amateur d’art éclairé, les remarque et il demande à Toffoli de réaliser le décor de l’une de ses pièces de théâtre. Dès lors, Toffoli enchaîne les expositions même s’il ne vend pas beaucoup….

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride