Archives de Catégorie: Ephéméride

12 décembre 1970 – MANCEAU de LAFITTE

L’aspirant MANCEAU de LAFITTE, héros de l’escadrille Normandie Niemen fut tué sur le front russe. Sa dépouille est ramenée le 12 décembre 1970, il est inhumé dans le cimetière de Maisons-Alfort.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Guerre 39-45, Histoire, Histoire locale, Maisons-Alfort

12 décembre 1859 – La Compagnie des Chemins de Fer de l’Est

1859 : l’arrivée du chemin de fer.
La Compagnie des Chemin de Fer de l’Est achète de nombreux terrains et construit une ligne de chemin de fer qui relie Saint-Maur-des-fossés à Paris: la ligne de La Bastille. Elle offre la possibilité aux Parisiens de se divertir dans les guinguettes de bords de Marne. Cette ligne continue à être exploitée par la SNCF jusqu’au 12 décembre 1969, date à laquelle la ligne est cédée à la RATP. Le RER A est né. Cette ligne dessert Saint-Maur-des-Fossés grâce à 4 gares : Saint-Maur-Créteil, Le parc de Saint-Maur, Champigny-sur-Marne et La Varenne-Chennevières.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Transports, Val de Marne

11 décembre 1803 – Square Hector BERLIOZ

Square Hector Berlioz à Maisons-Alfort
Hector Berlioz descend d’une vieille famille dauphinoise. Son père, Louis, y travaille comme médecin et a épousé Antoinette-Joséphine Marmion. En 1811 le père décide de prendre en main lui-même la direction des études de son fils. Il lui enseigne donc la guitare et la flûte. En 1815, Hector tombe amoureux d’Estelle Duboeuf, une jeune fille âgée de 17 ans. Il commence la composition de quelques mélodies en 1816. C’est en 1833 que Hector Berlioz épouse Harriet Smithson qui décède en 1854. Hector épouse alors Marie Recio, une espagnole qu’il a connue quelques années auparavant. En 1862, Marie Berlioz-Recio, deuxième épouse d’Hector meurt. En 1864, Hector Berlioz est fait chevalier de la légion d’honneur. Il tombe amoureux de Estelle Duboeuf, une amie d’enfance. Celle-ci refuse d’épouser Berlioz en juin 1867, Hector apprend que son fils est mort de la fièvre jaune à la Havane. En juillet, il brûle des photos, des lettres… Il se retire à Nice mais en 1868, il contracte 2 congestions cérébrales. Le 8 mars 1869, Hector Berlioz meurt à l’âge de 65 ans après avoir perdu tous ses êtres chers les uns après les autres.
o 11 décembre 1803,  La Côte-Saint-André (Isère)
x 1833 Harriet Smithson
x 1854 Marie Berlioz-Recio
† 8 mars 1869, Nice  (Alpes-Maritimes)

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

11 décembre 1996 – Marie-Claude VAILLANT-COUTURIER

1996 – Marie-Claude VAILLANT-COUTURIER

VAILLANT-COUTURIER Marie-Claude, († Villejuif, 1996). Femme Politique.

o 3 novembre 1912. Paris VI.
x  Paul Vaillant-Couturier (†)
x  Roger Salomon Ginsburger
11 décembre 1996, Villejuif (Val-de-Marne)

Première femme Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale (1967-68). Son mari Paul Vaillant-Couturier (1928-1937) figure dans le Larousse, il fut rédacteur en chef de l’Humanité.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Lire aussi http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

10 décembre 1848 – Louis-Napoléon BONAPARTE, président

Louis-Napoléon BONAPARTE. (1808-1873). Elu au suffrage universel le 10 décembre 1848. Après le coup d’Etat du  2 décembre 1851 ratifié par un plébiciste, il devient Empereur comme son oncle Napoléon Ier sous le nom de Napoléon III.

En fait Louis-Napoléon Bonaparte est le premier président de la République française. Il en inaugure le titre, sinon la fonction. On connaît surtout de lui son règne d’Empereur moins bien que ces 3 années à la tête de la République.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

10 décembre 1903 – Traitement des malades dans les hôpitaux Paris

1903 – Traitement des malades dans les hôpitaux Paris

Traitement des malades dans les hôpitaux de Paris.
Conformément à la délibération du Conseil général en date du 10 décembre 1902, les dépenses de traitement des malades soignés dans les hôpitaux de Paris sont évaluées de la manière suivante

A la charge du département 1 fr. 364
A la charge des communes 1 fr. 364
A la charge de l’Assistance publique 0 fr. 682

La dépense, en 1903, s’est élevée à 7.100 francs.
Les malades de la commune sont spécialement dirigés sur l’hôpital de la Pitié.
Les transports sont effectués, soit par une voiture d’ambulance municipale à raison de 8 francs par transport, soit par les ambulances urbaines de la Ville de Paris à raison de 10 francs. La dépense qui en est résultée en 1903 a été de 475 francs.

18 – Etat des communes à la fin du XIXe siècle

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

10 décembre 1907 – Lucien LAURENT

1907 – Lucien LAURENT

LAURENT Lucien, (o Saint-Maur, 1907). Footballeur.
o 10 décembre 1907, Saint-Maur-des-Fossés.
X 11 août 1933 Belfort
Paulette Marcelle Mermet

Le premier but de l’histoire de la Coupe du Monde.

LAURENT Lucien Émile : 11 fois international de 1930 à 1935, il participe à la première Coupe du Monde en 1930. Il marque contre le Mexique le premier but de l’histoire de l’épreuve.
Né à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne, le 10 décembre 1907 à 0 heure 30. Acte n° 504.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

10 décembre 1868 – Feux tricolores

Feux tricolores, invention de JP KNIGTH. 10 décembre 1868, devant le Parlement. L’appareil était actionné par un policier, qui devait rabattre des volets pour indiquer si le passage était autorisé ou non. Les deux mentions possibles étaient « Stop » ou « Prudence ». Pour que les signaux soient visibles de nuit, l’appareil était également équipé de lanternes de gaz, couplées au code couleur vert / rouge, encore utilisé aujourd’hui. Un mois après avoir été mis en service, l’appareil explosa et blessa le policier qui le manipulait. Il fut retiré de la circulation. Les premiers feux électriques apparurent à Cleveland, en 1914.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

9 décembre 1898 – Raymond CORDY

Victor Raymond Cordioux, dit Raymond Cordy (né le 9 décembre 1898 à Vitry-sur-Seine et décédé le 23 avril 1956 à Paris) était un comédien et acteur français. Enfant de la balle, Raymond Cordy parcourt la France avec sa famille de comédiens forains, dans un théâtre en toile appelé le théâtre Cordioux, avant de commencer au cinéma en 1930. Titi parisien, cet acteur sympathique interprète avec sobriété les bidasses dans des comédies de l’entre-deux-guerres. Il est le père photographe de Brigitte Bardot dans Les Grandes Manœuvres (René Clair, 1955). Raymond Cordy a notamment déclaré : « Je suis un homme heureux parce que je suis un homme simple et que je place mes vraies joies dans ma famille. Un foyer où tout le monde a le sourire, j’aime ça, j’ai ça, je ne souhaite pas autre chose que de voir durer ça ! ».  A l’instar de ses parents, Raymond Cordy fonde avec son beau-frère un théâtre ambulant, le théâtre Rolla-Cordiou.

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Maisons-Alfort

8 décembre 1855 – Serment Politique

1855 – Serment Politique

Le 2 Juin 1855, M. Véron, domicilié à Alfort, conseiller municipal depuis quelques années, fut nommé maire, et M. Maire (de Maisons) Adjoint.

Voici la reproduction du serment prêté par la nouvelle municipalité au mois de décembre suivant :

SERMENT POLITIQUE.
« L’an mil huit cent cinquante-cinq, le 8 décembre, les fonctionnaires ci-après dénommés, composant le personnel de la municipalité de Maisons-Alfort, déclarent prêter le serment politique prescrit par l’art. 16 du sénatus-consulte du 25 décembre 1852 dont la teneur suit :
« Je jure obéissance à la constitution, et fidélité à l’Empereur.
« Et ont signé :
« MM. Véron, maire ; Maire, adjoint ; Renault, Becquemont, Delaporte, Pollé, Dandalle, Lecouteux, Rouette, Lesieur, Prévost et Picot. »

D’après Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Archives de Maisons-Alfort, Ephéméride, Maisons-Alfort

7 décembre 1936 – Jean MERMOZ

Le 7 décembre 1936, disparition de MERMOZ.

Le 7 décembre 1936, pour sa 25e traversée sur « La Croix du Sud », l’hydravion quadrimoteur effectuait un faux départ en raison d’une fuite d’huile. Après réparation, l’appareil décollait, emportant vers leur destinée son équipage. Quelques heures après, ce fut le dernier message !

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

4 décembre 1731 – Extrait du rôle de Maisons-près-Charenton

1731 – Extrait du rôle

Voici un extrait du rôle de 1731 :

« Mémoire des particuliers qui tiennent des nommés Rozez et consorts.

Michel Theveau, nouvel habitant taillable à Charenton, homme fort âgé et batteur en grange :    2 l
François Goupil père, âgé de quatre-vingts ans, qui n’a avec lui qu’une fille estropiée d’une main, paie de taille :    4 l
Robert d’Albecq, payait 45 livres à raison de ce qu’il tient des susnommés, paie :  53 l
Augustin Bouclon, nouveau venu, savetier, garçon, paie :    3 l
La veuve Denise Milcaut, femme âgée, estropiée, pauvre, paie :    2 l
Claude Boiste, batteur en grange, paie :    3 l
Jean Marchand, manouvrier, paie :    8 l
Nicolas Paris, soixante-quinze ans, infirme paie :    1 l
Catherine Segretin, ouvrière très pauvre :    8 l
Anthoine Mathé.  10 l
Jean Huchon, batteur en grange, très pauvre :    2 l
Etienne Meunier, manœuvre, très pauvre :    6 l
Claude Claujard,       –                 – :    5 l
Anthoine Milcent,       –                 –     4 l
Jean Gentil,               –                 –     5 l

« Le soussigné, curé de la paroisse de Maisons-près-Charenton, certifie que tous les ci-dessus nommés sauf Robert d’Albecq sont à l’aumône de la paroisse, en foi de quoi avons signé
« Le 4 décembre 1731       Cousteron. »

D’après Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Index de l’ouvrage d’Amédée Chenal :http://vergezy.perso.libertysurf.fr/cgma/achenal.htm

Poster un commentaire

Classé dans Amédée Chenal, Ephéméride

3 décembre 1887 – Sadi CARNOT

4e Président de la IIIe République du 3 décembre 1883 au 24 juin 1894.

———-
3 décembre 1887 – 25 juin 1894
Élu le 3 décembre 1887
Parti politique Républicain modéré (gauche)

Appelant le Congrès une fois de plus réuni à Versailles à voter pour Sadi CARNOT, le 3 décembre 1887, Clémenceau lance, bougon: « Il n’est pas très fort et c’est un parfait réactionnaire mais il porte un nom républicain ».
Sadi CARNOT (1837-1894), petit-fils du grand Lazare, il doit à sa réputation d’homme intègre le droit de succéder le 3 décembre 1883 à Jules GREVY.
Sa popularité est au plus haut quand il se rend à Lyon, le 24 juin 1894, inaugurer une exposition universelle. Il a 56 ans. A 20h30, Jeronimo Santo CASERIO le poignarde dans sa calèche découverte. Le jeune Milanais qui voulait venger VAILLANT, sera guillotiné.

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

3 décembre 1897 – Distillerie d’Alfort

Distillerie d’Alfort

Il y eut d’abord une fabrique de papier fondée par M. Gentil ; son fils la remplaça par une distillerie, qui faisait déjà parler d’elle en 1838, à cause des odeurs désagréables qui s’en échappaient. On y fabriquait de l’alcool de pommes de terre, de mélasses et de fruits avariés qui avaient le don d’attirer les guêpes et les galopins du quartier ; plus tard, elle appartint à MM. Magnan et Gosselin puis à M. Magnan seul. MM. Corbrion et Plasse lui succédèrent, et ensuite M. Plasse.
Cet établissement a été également considérablement agrandi, par l’annexion des écuries et dépendances de l’ancienne Poste aux chevaux ; on y fait la rectification d’alcool de betteraves, les alcools dénaturés, l’absinthe et l’amer.
Un incendie l’a en partie détruit le 3 décembre 1897. L’explosion d’un rectificateur projeta de l’alcool enflammé sur la maison d’habitation. M. et Mme Plasse et leurs domestiques purent s’enfuir quoique grièvement brûlés. Mlle Plasse périt dans l’incendie : la cuisinière, puis, un peu plus tard, M. Plasse, succombèrent aux suites de leurs blessures.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

1er décembre 1956 – Alain MIMOUN

Alain Mimoun est un athlète français, né le 1er janvier 1921 à El Telagh en Algérie. Champion olympique du marathon en 1956 à Melbourne, vit à Champigny et s’y entraîne toujours.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Mimoun
Le 1er décembre 1956, après un faux départ, seul cas de ce type sur un marathon olympique, les quarante-cinq concurrents représentant vingt-trois nations s’élancent sous une chaleur accablante (36°C à l’ombre) à l’assaut des 42,195 km du parcours. Un groupe de treize hommes se dégage après quinze kilomètres. Il n’en reste plus que cinq au passage des vingt kilomètres. L’Américain John Kelley donne une tape dans le dos de Mimoun pour l’inviter à le suivre. Mimoun et Kelley s’appréciaient, et les deux hommes s’échappèrent. Après quelques minutes d’efforts intensifs de Kelley, Mimoun prend le relais, et lâche Kelley. Il se trouve alors seul en tête alors que la marque de mi-parcours n’est pas encore franchie. Un instant, Mimoun pense à se laisser rejoindre par ses poursuivants, puis opte finalement pour faire la course à son rythme en profitant du tracé du parcours pour jauger l’allure de ses adversaires qu’il croisait après avoir passé le piquet marquant la moitié du parcours. Il constate que Kelley est à la peine et quand il croise les deux Soviétiques, il prend le temps de leur faire un petit signe pour les chambrer… Exténués, ils n’ont pas la force de répondre. Il croise ensuite Zatopek, qui n’a pas sa foulée habituelle. Il comprend alors que Zatopek ne gagnera pas ce Marathon…

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Nés un 30 novembre à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Nés un 30 novembre à Maisons-Alfort

Consulter aussi le site du CGMA http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/index.html

 

Date Information (1792-1901)
1877.11.30 AIBINE André
1896.11.30 ARRAULT François
1874.11.30 BAIN François
1874.11.30 BAIN Joséphine Angéline
1881.11.30 BOUTEILLER Berthe Eléonore
1876.11.30 BRIERE Maxime
1886.11.30 CHOPLIN Juliette Berthe
1796.11.30 CRETON Pierre François
1869.11.30 DARRAS Clotilde Victoire Irma
1865.11.30 DECAN Henri Joseph
1885.11.30 DUVAL Léontine
1843.11.30 GEBUSSON François Eugène
1840.11.30 GOURIER Henriette Théophile
1885.11.30 HAMEL Gaston Louis Auguste
1824.11.30 HIVERT Ernest Pierre Alexandre
1854.11.30 JOURDES Louise Adelphine
1828.11.30 JOURDHEUIL Virginie Judith
1895.11.30 JULLY Lucie Victorine Louise née PINEAU
1888.11.30 LARUELLE Auguste Alexandre
1884.11.30 LEGOU Albert
1859.11.30 LUCAND Anne Augustine
1856.11.30 MENBEUF Mathilde Henriette
1880.11.30 MOULINOT Georges Jean
1897.11.30 PARPAN Valentine Françoise
1797.11.30 PILLIER François Charles Prosper
1895.11.30 JULLY Lucie Victorine Louise née PINEAU
1802.11.30 PORCHET François Jacques
1885.11.30 PREISEN Octavie Thérèse
1901.11.30 PRULIERE Henri
1878.11.30 REIBEL Aline Clara
1878.11.30 RODENBURGER Marie Elisabeth
1875.11.30 SABARDIN Auguste Edouard
1880.11.30 SCHOENMULLER André
1900.11.30 VEUILLEZ André Aristide

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Ephéméride

30 novembre 1646 – Inhumation de Laurent PETIT

« Le dernier jour de novembre 1646, Laurent Petit, cordonnier, fut inhumé dans le cimetière de Maisons, près la croix, place ordinaire. »

D’après – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais, Ephéméride

29 novembre 1932 – Jacques CHIRAC

5e Président de la IVe République du 17 mai 1995 au 16 mai 2007.

22e Président de la République Française.
———
17 mai 2002 – 16 mai 2007
Élu le 7 mai 1995     – 1er Mandat : 17 mai 1995 – 17 mai 2002
Réélu le 5 mai 2002 – 2e Mandat  : 17 mai 2002 – 16 mai 2007
Parti politique UNR (1968), UDR (1971) – RPR (1976), UMP (2002)
Jacques CHIRAC né le 29 novembre 1932 dans le 5e arrondissement de Paris.
Il est Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing de 1974 à 1976 puis, inaugurant la première cohabitation, celui du socialiste François Mitterrand de 1986 à 1988 (Jacques Chirac est d’ailleurs, sous la Ve République, le seul homme politique à avoir été deux fois Premier ministre). Député de la 3e circonscription de la Corrèze en 1967, 1968, 1973, de 1976 à 1986 et de 1988 à 1995, maire de Paris entre 1977 et 1995, il est le 22e président de la République française du 17 mai 1995 au 16 mai 2007, période incluant la troisième cohabitation.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Nés un 28 novembre à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Nés un 28 novembre à Maisons-Alfort

Consulter aussi le site du CGMA http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/index.html

Date Information (1792-1901)
1874.11.28 BLANDET Edouard né GUY (rec. et légitimé)
1881.11.28 CHABOT Edouard Louis
1837.11.28 DAMVILLE Marie Louise Pauline
1830.11.28 DEBRYE Julie Clarisse
1883.11.28 DELAPLACE Paul Séverin
1890.11.28 ECKARDT Valérie Rodolphine Gabrielle
1835.11.28 FAULCONNIER Charles Marie
1874.11.28 BLANDET Edouard né GUY (rec. et légitimé)
1836.11.28 JANNET (ou JARNET) Eugène François
1836.11.28 JANNET (ou JARNET) Eugène François
1900.11.28 LAGRANGE Marcel
1802.11.28 LETULLE Louis Narcisse
1901.11.28 MARSAUDON Robert
1863.11.28 MEUNIER Anatole Célestin
1883.11.28 MOUTON Julia Désirée
1897.11.28 PARDIGON Andrée Louise
1852.11.28 QUINTON Louise Amandine
1875.11.28 SERAND Hélène Gilberte
1885.11.28 SICARD Jules Louis
1874.11.28 STURNE Berthe Juliette
1883.11.28 TESSIER Charles
1876.11.28 VERNE François
1862.11.28 VOYER Hubert Edmond

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

27 novembre 1870 – Morts à l’ambulance de l’École Vétérinaire

1870 – Morts à l’ambulance de l’École Vétérinaire

85 – BOURGUIGNON – Du vingt-sept novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BOURGUIGNON (prénoms inconnus), garde-mobile au premier bataillon d’Indre-et-Loire, sans autres renseignements, décédé ce matin à six heures et demie à l’ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort.

84 – LEMAITRE – Du vingt-sept novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de LEMAITRE (prénoms inconnus) soldat de deuxième classe au onzième régiment de marche, sans autres renseignements connus, décédé ce matin à six heures, à l’ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort.

1870 – Morts à l’Ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort

Voir aussi sur MemoroalGenweb

Registres Communaux 1870-1871 [relevé n° 10449]

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Ephéméride