Archives de Catégorie: Ephéméride

21 octobre 1731 – CÉZILLE

1731 – François CÉZILLE

1731 – Reproduction d’un titre fait au profit de l’église de Maisons par François Cézille, de six sols de rente hypothéquée sur une maison y mentionnée

« 21 octobre 1731 :

« A tous ceux qui ces présentes lettres verront, François-Louis Gagne, procureur au Châtelet de Paris, prévost haut justicier juge civil, criminel et de police des prévostés, terre et seigneurie de Créteil, Maisons, Mesly, Pont-de-Charenton et dépendances, pour Illustrissime et Révérendissime père en Dieu, messire Charles-Gaspar Guillaume de Vintimille des comtés de Marseille, du Luc, Archevêque de Paris, duc de Saint-Cloud, pair de France, commandeur des ordres du Saint-Esprit, seigneur spirituel et temporel des susdits lieux ; salut.

« Savoir faisons, que par-devant André Boutelou greffier tabellion des susdits lieux, fut présent sieur François Cézille maître serrurier à Paris, y demeurant, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, lequel a reconnu et confesse, et par ces présentes, reconnaît et confesse qu’il est à présent détenteur, propriétaire et possesseur d’une grande maison, circonstances et dépendances, sise à Maisons, rue des Bretons, à porte charretière, grande cour deux corps de logis, four à cuire le pain, etc.

« Tenant d’un côté aux héritiers Viard, d’autre à M. de Bragelonne et veuve Rousselet, aboutissant par derrière sur le presbytère et par devant sur ladite rue des Bretons, et que sur ladite maison et lieux en dépendant, l’œuvre de la Fabrique de Saint-Rémy de Maisons a droit de prendre et percevoir pour chaque an, le jour et fête de Saint-Martin d’hiver la somme de six sols de rente, etc.

« Fait et passé à Maisons, en l’étude, l’an 1731 en présence de Jacques Barbarin et Laurent Coignet carriers…

« Reçu six sols pour les droits de contrôle. »

 – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort (1896- Maire de Maisons-Alfort)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

19 octobre 1961 – Isaac de BENSERADE – Académicien

BENSERADE Isaac de, († Gentilly, 1691). Académicien.

o 1612, Lyons-la-Forêt  (Eure).

19 octobre 1691, Gentilly Val-de-Marne.

Poète français, bel esprit, né à Lyons, en Normandie en 1612, mort en 1691, membre de l’Académie Française. Ses pièces dramatiques n’eurent aucun succès. Sa muse gracieuse et enjouée, mais frivole et de courte haleine, se plaisait mieux à la menue poésie que Lambert mettait en musique. Son sonnet de Job et celui d’Uranie de Voiture divisèrent toute la cour en deux factions. Sa réputation fut telle, qu’on osa le placer au rang de Corneille !

Il mourut en 1691, victime de l’étourderie d’un chirurgien qui en le soignant avait pris l’artère pour la veine.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

19 octobre 1972. : Dénomination de 7 voies de la ZAC des Juilliottes

Dénomination de 7 voies de la ZAC des Juilliottes

Voici le délibéré du conseil municipal en date du 19 octobre 1972.

LE CONSEIL
L’exposé de M. Marchand entendu.
Après avoir pris connaissance de l’avis de la Commission Voiries à ce sujet.
Vu le plan présenté par la Direction Générale des services techniques de la ville
DÉLIBÈRE

DÉCIDE de dénommer comme suit les 7 voies nouvelles de la ZAC
Voie 1 rue Georges Gaumé
Voie 2 rue du Général Koenig
Voies 3 et 7  allant de la rue Victor Hugo à l’avenue du général Leclerc              Rue du 18 juin 1940
Voie 4 rue du professeur Ramon
Voie 5 rue Albert Camus
Voie 6 rue Louis Pergaud
DÉCIDE d’autre part de donner aux immeubles situés entre les voies 5 et 7 le nom de “Cours des Juilliottes“.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

18 octobre – André CRETON – Le curé GENDRET

1599 – Baptême de André CRETON

Voici la reproduction d’un acte de baptême, qui tenait lieu en même temps d’acte de naissance.

« André Creton, fils de Nicolas Creton et de Marie Courtry sa femme, baptisé le dix-huitième jour d’octobre 1599. Ses parrains M. André Courtry, chanoine de l’église Notre-Dame de Paris, et Charles de Comise, lieutenant de Madame la princesse de Condé en son château de Saint-Maur-sur-Marne ; marraine, Madame Hilaire de Labitrade, femme de feu André Thomas … ? de la cour de Harley à Paris. »

Ce Creton, qui avait pour parrains de ses enfants des personnages aussi distingués, était chargé de la recette des domaines de l’Archevêque de Paris.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

————————————————————–

1790 – Le curé GENDRET, président de l’Assemblée

Le 18 octobre 1790, « les citoyens actifs du Bourg-de-Charenton et dépendances, de Charenton-Saint-Maurice, Maisons, Créteil et Bonneuil », se réunirent à Charenton pour la formation d’une assemblée primaire, qui comprenait les électeurs de ce groupe de communes constituant alors un canton.

A défaut d’autre salle assez vaste, les premières réunions eurent lieu dans l’une de celles de la résidence de l’Archevêque à Conflans ; puis dans la salle directoriale à l’École d’Alfort, et enfin au couvent des Valdônes à Saint-Maurice. Il s’agissait d’élire sept délégués chargés de prendre part à la nomination des députés à la Constituante et de choisir un juge de paix pour le canton.

Le curé Gendret, de Créteil, fut élu président de l’Assemblée, et Roger fils, d’Alfort, secrétaire.

Après de nombreuses réunions fort tumultueuses, des protestations et d’interminables scrutins, un nommé Lebreton, avocat habitant Nogent, fut désigné comme juge ; mais cette élection fut contestée ainsi que celles des premiers délégués ; il y eut des scènes de pugilat, et l’on dut avoir recours à un représentant du gouvernement pour mettre l’accord.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais, Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

Nés un 17 octobre à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Relevés dans les Registres d’état civil de naissance de Maisons-Alfort

Consulter aussi le site du CGMA qui contient les tables décennales NMD

http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/index.html

Pour Maisons-Alfort 
Tables de naissances de     1793 à 1922
Tables des mariages de      1793 à 1912
Tables des décès de            1793 à 1908
Pour Alfortville
Tables des naissances   1885 à 1902
Tables des mariages      1885 à 1902
Tables des décès            1885 à 1902

Date                                Noms prénoms

1868.10.17 GAUTHIER Antoinette Marie
1868.10.17 GAUTHIER Louise Madeleine
1883.10.17 GOUIN Albertine
1856.10.17 HUGUET Eugène
1884.10.17 LAROUTE Ernest Charles
1827.10.17 LEGRAND Caroline Cécile
1894.10.17 LEHOUX Marcel
1857.10.17 LESORT Augustin Gustave
1824.10.17 LOUVET Pierre Antoine
1896.10.17 MAGNOLON Fernand Claude Henri
1897.10.17 MAILLET Louis Marcel
1897.10.17 MAILLET René Jean
1866.10.17 MOREAU Caroline Julia
1862.10.17 MOREAU Jules René
1843.10.17 ORRIERE Paul Marie Joseph
1887.10.17 PAYSANT Marius Léon
1871.10.17 PLATARD Édouard Léon
1881.10.17 POISSONNIER Fernand Joseph
1897.10.17 REBUFFEL Irma Régina
1885.10.17 ROUGET Pierre Léopold
1878.10.17 SCHMIT Paul Charles
1880.10.17 SCHNITZSPAN Ernestine Louise Émelie

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Ephéméride

15 octobre 1911 – Pont de Maisons

 

Pont de Maisons 1912

La cérémonie d’inauguration du « Pont de Maisons » fixée au 15 octobre 1911 est reportée au 5 novembre 1911, en raison du naufrage du vaisseau français Liberté le 25 septembre qui fit 285 morts.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

14 octobre 1928 – Ordures ménagères

1928 – Enlèvement des Ordures ménagères

Pour couvrir les dépenses de ce nouveau service, le Conseil Municipal avait décidé la création d’une taxe municipale pendant l’année 1928.
Cette taxe, basée conformément à la loi, sur le revenu net des propriétés bâties et appliquée par le service des contributions directe justifiées en raison des différences choquantes constatées dans l’évaluation des immeubles.
Reconnaissant ces inégalités de traitement et la justesse formulées par les contribuables, le Conseil Municipal, dans sa séance du 14 octobre 1928, a décidé la suppression de cette taxe.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

13 octobre 1964 – Madeleine DELBRÊL

Madeleine Delbrêl, essayiste et poétesse née le 24 octobre 1904 à Mussidan en Dordogne et décédée le 13 octobre 1964, était une mystique chrétienne française, assistante sociale, essayiste et poétesse.
Elle est née en 1904 dans une famille indifférente à la religion. À l’âge de dix-sept ans, sa profession d’athéisme est radicale et profonde mais, en trois ans, suite à la rencontre d’un groupe d’amis chrétiens, elle prend en considération la possibilité de Dieu en aboutissant à la foi vers l’âge de vingt ans.
Assistante sociale très active, elle travaille dans la banlieue ouvrière, à Ivry-sur-Seine, où œuvre une municipalité communiste. Elle se confronte alors avec l’athéisme marxiste, n’hésitant pas, à contre-courant, à annoncer l’Évangile. En matière de travail social, elle rappelle la nécessité de développer des actions collectives en vue de faire évoluer les politiques sociales. Elle écrira en 1937 : « Il est peut-être plus touchant de visiter, dans sa journée, cinq ou dix familles nombreuses, de leur obtenir à grand renfort de démarche telle ou tel secours ; il serait sans doute moins touchant mais plus utile, de préparer le chemin à tel texte légal qui améliorerait l’état familial toutes les familles nombreuses connues ou inconnues de nous. »
Ses écrits manifestent des talents poétiques et surtout une profonde vie mystique. Elle est pour certains l’une des personnalités spirituelles les plus importantes du XXe siècle. La cause en béatification de Madeleine Delbrêl a été introduite à Rome en 1990 par Monseigneur François Frétellière, ancien évêque de Créteil.

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

13 octobre 1918 – Marcel DEPREZ

1918 – Marcel DEPREZ

DEPREZ Marcel, († Vincennes, 1918). Physicien.

o 29 décembre 1843,

Aillant-sur Milleron, Loiret.

x     Sophie Clémence Jublot (†)

x  Stéphanie Camille Jeanne Chevassu

13 octobre 1918, Vincennes.

Il créa avec Darsonval, le galvanomètre à cadre mobile et réalisa en 1883 le premier transport industriel d ‘énergie électrique.

Il entra à l’École des Mines en 1864 et fut Professeur d’Électricité Industrielle au Conservatoire des Arts et Métiers en 1890.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

12 octobre 1776 – SOULIER, 1er élève Alforien

1766 – École Vétérinaire 1er élève « Alforien »

A l’époque, on décrivait le château d’Alfort comme étant situé des plus gracieusement, dans la pointe des grands chemins de la Bourgogne et de la Champagne (N 6 et N 19), ayant une vue sur la Marne et sur la Seine. Les élèves de l’École Vétérinaire d’Alfort devinrent tout naturellement des “ Alforiens ”, et le premier d’entre eux admis à l’École, le 12 octobre 1766, fut Jean Soulier, de Provins.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Ephéméride

11 octobre 1839 – POLAIRE

1839 – POLAIRE

polaire

Émilie Bouchaud dite Polaire
o 14 mai 1874, Alger (Algérie).
11 octobre 1939, Champigny
[†] Champigny
1877, débute à Paris au Caf’Conç’, à 14 ans. Elle a incarné Claudine de Colette  au théâtre.
Polaire est inhumée au cimetière de Champigny.
1900 : la mode est à la minceur et aux formes féminines que modèle le corset : il étrangle la taille – nulle ne l’a aussi fine (42 cm) que la chanteuse Polaire, l’amie de Colette.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

11 octobre 1852 – Adresse au Prince Président

1852 – Adresse au Prince Président

Les mêmes hommes, ou à peu près, qui avaient fait quatre ans plus tôt l’adhésion chaleureuse à la République que nous avons reproduite, et avaient pour la plupart prêté serment de fidélité aux divers gouvernements qui s’étaient succédés, envoyaient au Prince Président  l’adresse suivante, votée en la séance du 11 octobre 1852 :

Monseigneur,

« Le Conseil Municipal de la commune de Maisons-Alfort, interprète des sentiments de toute la population, prie Votre Altesse Impériale d’agréer l’expression de sa reconnaissance, pour les services que Votre Altesse a rendus à notre belle Patrie, en écrasant l’anarchie, en nous rendant la vie, en rétablissant l’ordre par votre énergie.

« Oui, Monseigneur, nous nous joignons à toutes les populations, qui ont été si heureuses de contempler leur sauveur, et nous formons, comme elles, les vœux les plus ardents pour que bientôt votre Altesse soit revêtue de la dignité Impériale, comme le fut jadis votre oncle de glorieuse mémoire, et que le pouvoir reste héréditaire dans la famille d’un Prince qui a sauvé la France, et qui saura la conserver grande et prospère.

« Le Conseil a l’honneur d’Être avec un profond respect, Monseigneur, de votre Altesse Impériale, le très humble et très dévoué serviteur.

« Et ont signé :

« Dodun, Lavocat, Becquemont, Guimard, Hédelin, Lecouteux, Dandalle, Vermorelle, Delaporte, Renault, Paris, Véron ».

Pouvait-on saluer plus bas le soleil levant ?

D’après Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort (1898)

Poster un commentaire

Classé dans Amédée Chenal, Ephéméride

10 octobre 1902 – Plantation d’arbres

Le 10 octobre 1902, le conseil municipal de Maisons-Alfort décide de terminer la plantation d’arbres du pont de Charenton jusqu’au moulin RIEFFEL.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Maisons-Alfort

C’est arrivé un 7 octobre à Maisons-Alfort

1687 – Voyage à Paris : la taille

CHAPITRE DES DEPENSES

Premièrement du mardi septième jour d’octobre de l’année 1687, le comptable se charge de la somme de 8 livres 5 sols pour un voyage à Paris, pour voir M. de Monginot, touchant les affaires de la commune, au sujet de la taille, en présence de MM. Antoine Girard, Jacques Jolly, Noblet, François Cocquart, Jacques Chevalier et consorts, collecteurs de ladite paroisse, …

D’après Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

————————————————————–

1834 – Droits de voirie

Droits de voirie. – La commune perçoit des droits de voirie d’après un tarif reproduit aux Annexes et approuvé par arrêté préfectoral en date du 7 octobre 1862.

La perception de ces droits a produit, en 1903, une recette de 3.240 fr. 80 sur lesquels 462 fr. 27 restaient à recouvrer après la clôture de l’exercice

État des communes à la fin du XIXe siècle

————————————————————–

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride, Histoire locale

6 octobre 1929 – Bruno CREMER

1929 – Bruno CREMER

CREMER Bruno, (o Saint-Mandé, 1929). Acteur.

o 6 octobre 1929, Saint-Mandé.
x 30 juillet 1953, Paris XVI
Chantal Suzanne C. )( 1964
x 22 décembre 1984, Médan (Yvelines).
Chantal Yvette Monique Louise Elisabeth H.
+ 6 août 2010 à Paris

Bruno Crémer a été révélé par le rôle de l’adjudant baroudeur Willsdorf dans la 317e section de Pierre Schoendoerffer en 1964. Son physique, son masque lourd, ses yeux bleu froid le destinent évidemment aux rôles d’homme d’action, qu’il sait nuancer.

Un homme de trop (Costa-Gavras, 1967), Le bon et les méchants (C. Lelouch, 1976), Espion lève-toi (Yves Boisset,1982), Noce blanche (JC Brisseau, 1989)

Il incarne également le commissaire Maigret dans la série télévisée.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

****

Bruno Cremer : sa biographie

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

4 octobre 1289 – LOUIS X le Hutin

1289 – LOUIS X le Hutin

LOUIS X le Hutin, († Vincennes, 1316). Roi de France.

o 4 octobre 1289, Paris.

x 1305, Marguerite de Bourgogne

† 5 juillet 1316, Vincennes.

Louis X, surnommé le Hutin, fils aîné et successeur de Philippe–le-Bel, né à Paris en 1289, roi de Navarre, fut couronné en 1315 à Reims. Comme il résidait en Navarre au moment de la mort de son père, Charles de Valois, son oncle, se mit à la tête du gouvernement jusqu’à son arrivée, et fit pendre, sans de justes motifs, le contrôleur des finances d’Enguerrand de Marigny, son ennemi personnel. Louis ne sut pas résister à la réaction féodale qui suivit la mort de Philippe IV ; cependant il parvint à repousser le comte de Flandre, qui voulait reprendre ce qu’il avait perdu sous le règne précédent ; pour soutenir cette guerre, il accabla le peuple d’impôts, et força tous les serfs à acheter leur liberté. Il mourut en 1316. Le surnom de Hutin lui fut donné, selon les uns, perce qu’il était mutin, querelleur, selon les d’autres parce qu’il réduisit les Hutins, séditieux de Navarre. Il avait épousé Marguerite de Bourgogne.

Dictionnaire Universel par Bouillet. 1855

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

3 octobre 1879 – André BRUNOT

BRUNOT André, (Vincennes). Comédien.

o 3 octobre 1879, Préméry (Nièvre)

x Madeleine Berthe C.

† 4 août 1973, Boulogne-Billancourt

Une transcription de l’acte de décès est disponible à Vincennes son lieu de résidence.

*****

4 août 1973 – Vincennes

N° 316 / 1973 Brunot André Gilbert François.

*****

Comédien et doyen honoraire de la Comédie-Française,  Il fut Administrateur général à titre provisoire du 24 mars au 28 juillet 1944. il joua au cinéma notamment dans Hôtel du Nord et Entrées des artistes. Il mourut à Boulogne-Billancourt en 1973, une plaque est posée 54 avenue de Paris à Vincennes, son lieu de résidence.

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Val de Marne

2 octobre 1666 – Mademoiselle de BLOIS

Marie Anne de Bourbon, dite « la première Mademoiselle de Blois », par son mariage princesse de Conti (1680), princesse douairière de Conti (1685), princesse de Conti première douairière (1709), est née à Vincennes le 2 octobre 1666 et morte à Paris le 3 mai 1739. Fille naturelle de Louis XIV et de Louise de La Vallière, légitimée par lettres-patentes dès le mois de mai 1667. Dès 1674, elle est présentée à la cour qui loue déjà sa grâce et sa beauté. Pour Marie-Anne, cette présentation est un succès. Le roi et sa nouvelle favorite la marquise de Montespan, cette présentation n’est pas sans arrière-pensée : les deux amants pensant alors faire revenir la duchesse de La Vallière – qui sert de paravent à leurs liaison illégitime – sur ses projets d’entrer aux carmélites de la rue Saint Jacques à Paris. Elle devient duchesse de la Vallière en 1675 mais continue à être connue sous le nom de Mademoiselle de Blois.

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

1er octobre

1 octobre 1888 – John Boyd DUNLOP, vétérinaire Écossais invente le pneumatique.

 

Le dispensaire de Maisons-Alfort, 6 bis avenue de la République, a été ouvert le 1er octobre 1924

 

1967 : Élection, les 29 septembre et 1er octobre, des 33 conseillers généraux du Val-de-Marne.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

27 septembre 1843 – Jules MARTELET

Jules Martelet, né à Saint-Brice-Courcelles le 27 septembre 1843, décédé à Ivry le 27 avril 1916, est une personnalité de la Commune de Paris. Jules Martelet, peintre sur verre, quitta Saint-Brice en 1863 pour Paris, où il adhère à l’Association internationale des travailleurs. Pendant le siège de Paris par les Allemands (septembre 1870-mars 1871), il s’enrôle dans le 136e bataillon de la Garde nationale. Il prend part aux journées révolutionnaires des 31 octobre 1870 et 22 janvier 1871 contre le Gouvernement de la Défense nationale. Lors du soulèvement du 18 mars il s’empare de la mairie du XIVe arrondissement. Le 26 mars, il est élu au Conseil de la Commune par le XIVe arrondissement, il siège à la commission des Services publics. Il fut nommé administrateur du XIVe arrondissement.

Après la Semaine sanglante il est condamné en 1873 à la déportation, mais réussit à s’échapper de Paris et se réfugia en Suisse, où il devint professeur de dessin à la Chaux-de-Fonds, puis en Belgique et enfin aux États-Unis.

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride