Archives de Tag: Adhérents – Généalogie

Le coin des adhérents (0017) : 30 janvier 2018

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 30 janvier – Permanence M17
15 présents.
Saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,4 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 19,5 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2018 (saison 2017-2018)
JANVIER

mardi 30 janvier 2018 – M17
FÉVRIER
mardi 6 février 2018 – M18
mardi 13 février 2018 – M19

Vacances d’hiver : samedi 17 février 2018 au lundi 5 mars 2018

***********************************

Rappel des activités CGMA.

Joël rappelle les prévisions des activités du CGMA.
Voir la rubrique Z compléments : M15-20180116 – Activités du CGMA – 1er semestre 2018

Prévisions des activités : 1er semestre 2018

  • Interventions diverses : Exposés, formations etc.
  • Galette du 14 janvier 2018 – (réalisée et ayant remporté un grand succès !)
  • Journées porte ouvertes du CGMA, à l’Espace Loisirs Charentonneau les 10ou 17 mars 2018.
  • Permanence du 30 janvier : Tour de table et bilan et questions
  • Permanence du 6 février : Le classement des dossiers des adhérents
  • Visites à organiser : AD 75, CARAN, Cadastre Maisonnais. Un vote Doodle sera organisé par Joël.
  • Portes ouvertes du CGMA (local ELC) les samedis 10 mars et 5 mai de 9h à 13h (pendant le marché)

Généalogie et numérotations

Catherine et Martine s’interrogent sur l’utilité des différentes numérotations Sosa (Ascendance) et d’Aboville (Descendance).
Pour essayer de répondre à leur interrogation, François rappelle le principe de ces numérotations et il est important, lorsque l’on se lance dans la généalogie, de maitriser leur principe.
Pour :

  • Retrouver facilement ses ancêtres
  • Analyser les homonymies
  • Calculer les générations
  • Calculer les parentés.

Généanet

Afin de poursuivre le cycle de formation certains adhérents présents ce jour, souhaiteraient que François axe la description de Généanet sur des points précis tels que :

  • Comparaison des arbres
  • Créer un fichier GEDCOM – approfondissement
  • Vérification des arbres
  • Icônes d’indexation
  • Etc

Recensement 1896

La campagne de relevés des recensements 1896 de Maisons-Alfort se poursuit. (pour les anciens participants (1891 et 1911)) 1/3 des adhérents.

NOM Vue Début Vue Fin  Nbr  Etat
Joël 298 302 1 Terminé
François B 31 35 2 Terminé
Jean B 111 115 3
Maryse 36 40 4 Terminé
François D 41 45 5
Luciane 46 50 6 Terminé
Gisèle 186 190 7 Terminé
Claude Andrée 61 65 8
Jean-Pierre 66 70 9
Maurice 96 100 10 Terminé
Claude 91 95 11

Joël fera un point régulièrement sur l’avancement des relevés.
Il serait judicieux, au moins pour les nouveaux adhérents et pour les adhérents n’ayant jamais participé à une précédente saisie des recensements (1891, 1901), de faire une démonstration de saisie des données.
En cours de séance un ancien adhérent vient donner quelques éléments sur ses recherches (variation orthographique de son nom, parcours d’un grand -père ayant combattu en 14/18)

BLOG du CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
Z compléments

Z PAPAMA
           
PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
           
PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Le coin des adhérents (0016) : 23 janvier 2018

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 16 janvier – Permanence M15
15 présents.
Saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,5 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 19,5 adhérents les mardis, samedis et dimanches.
Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2018 (saison 2017-2018)
JANVIER

mardi 23 janvier 2018 – M16
mardi 30 janvier 2018 – M17
FÉVRIER
mardi 6 février 2018 – M18
mardi 13 février 2018 – M19

Vacances d’hiver : samedi 17 février 2018 au lundi 5 mars 2018

***********************************

Généanet 3ème cycle de formation

Ce mardi 23 Janvier François nous initie aux différentes étapes pour créer un arbre sur le site de Généanet.

 

Ci-dessous un aperçu de la formation, le diaporama de ce 3éme cycle doit prochainement être mise en ligne sur le blog CGMA  rubrique Z compléments
Deux méthodes nous sont présentées selon que l’on possède ou non un logiciel de généalogie

Méthode n°1 – Depuis un logiciel généalogique :

 Créer un fichier GEDCOM selon la procédure du logiciel et l’enregistrer sur son disque dur.

GEDCOM : Conçu par les Mormons , il permet les échanges de données entre les différents logiciels de généalogie

  • Exporter notre arbre via un fichier GEDCOM (extension du fichier XXX.GED)
  • Télécharger ce fichier via le menu « Envoyer un GEDCOM », ne pas oublier de configurer l’envoi, avec notes, photos etc

 Méthode n°2 – Saisir votre arbre en ligne :

  

  • Renseigner les champs en commençant par le personnage qui est à la base de la généalogie traitée dans un fichier. Il est appelé de-cujus.
  •  de – cujus : celui dont on parle  (à l’origine expression latine signifiant celui dont la succession est ouverte)
  • L’arbre se crée automatiquement, pour le compléter, sélectionner un individu ou sur le crayon.

 

Sélection par individu

Sélection par le crayon

Rappel des activités CGMA.

Joël rappelle les prévisions des activités du CGMA.
Voir la rubrique Z compléments : M15-20180116 – Activités du CGMA – 1er semestre 2018

  • Interventions diverses : Exposés, formations etc.
  • Galette du 14 janvier 2018 – (réalisée et ayant remporté un grand succès !)
  • Journées porte ouvertes du CGMA, à l’Espace Loisirs Charentonneau les 10ou 17 mars 2018.
  • Permanence du 30 janvier  2018 : Tour de table et bilan et questions
  • Permanence du 6 février 2018 : Le classement des dossiers des adhérents
  • Visites à organiser : AD 75, CARAN, Cadastre Maisonnais. Un vote Doodle sera organisé par Joël.
  • Portes ouvertes du CGMA (local ELC) les samedis 10 mars et 5 mai 2018 de 9h à 13h (pendant le marché)

Revues généalogiques.

Remercions de Jean Pierre G de son don de 4 volumes édités par le centre d’entraide généalogique de Franche Comté (Cegfc).

BLOG du CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
Z compléments

Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

 ***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Le coin des adhérents (0015) : 16 janvier 2018

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 16 janvier – Permanence M15
17 présents.
Saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,5 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 19,5 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2018 (saison 2017-2018)
Les dates clefs du planning 2017-2018
Galettes des rois de 9h à 13h30
dimanche 14 janvier 2018
lundi 15 janvier 2018 – Conseil d’administration du CGMA

JANVIER
dimanche 14 janvier 2018 : galettes des rois à l’Espace Loisirs Charentonneau
lundi 15 janvier 2018 – Conseil d’administration du CGMA
mardi 16 janvier 2018 – M15
mardi 23 janvier 2018 – M16
mardi 30 janvier 2018 – M17
FÉVRIER
mardi 6 février 2018 – M18

mardi 13 février 2018 – M19

Vacances d’hiver : samedi 17 février 2018 au lundi 5 mars 2018

***********************************

Exposé de Luciane « une famille recomposée »

Les histoires de famille même complexes sont toujours passionnantes.
Luciane nous interpelle sur les liens de parentés que peuvent engendrer des alliances entre deux familles recomposées au départ très distinctes, professionnellement et géographiquement.



De leur rencontre, sont issues trois alliances improbables :



 

Marâtre et Parâtre

  • La marâtre ou belle-mère d’une personne est la conjointe de son père quand celle-ci n’est pas sa mère. De même, le parâtre ou beau-père d’une personne est le conjoint de sa mère quand celui-ci n’est pas son père. Les termes « marâtre » et « parâtre » ont pris dans le langage courant une connotation péjorative, et on leur préfère donc les termes de « beau-père » et « belle-mère ». Marâtre est devenu synonyme de « mauvaise mère », y compris pour désigner une « mauvaise » mère biologique (Wikipédia)

Mutation après décès
En s’appuyant sur l’article du blog en date du » 14 janvier 1840 – Lydie Panon Desbassyns de Richemont », Joël nous sensibilise sur l’intérêt de consulter aux AD les séries Q relatives aux mutations après décès (- Enregistrement – déclaration de succession)
Cette déclaration faite par un parent proche du défunt est très intéressante pour plusieurs raisons :
tous les héritiers vivants sont mentionnés (enfants du défunts ou si ceux-ci viennent à manquer (décédés) leurs ayant-droits).

  • Leur domicile
  • L’estimation de la succession
  • Un contrat de mariage et un testament peuvent être indiqués, avec référence au notaire et la date.

Pour trouver une mutation il faut connaître la date et le lieu du décès.

Conseil d’administration

Le bureau (Président, trésorier et secrétaires) est entièrement reconduit dans ses fonctions.

Suite au CA en date du 15 janvier dernier, Joël résume les différents thèmes abordés lors de la séance, à savoir :

Approbation du CA précédent – du 09/10/2017.

Le point sur la trésorerie :

  • bilan chiffré au 15/01/2018, 1659.59 € dont 1048 € sur le compte livret qui devient un livret A.
  • Les dépôts de signatures et le questionnaire bancaire réalisé officialise François B dans son statut de trésorier du CGMA.

Vingt ans du CGMA et distribution des clefs USB :

  • 20 ans : Un succès réel selon l’avis général.
  • 50 clés : 46 distribuées et une seule défectueuse

Lors de cette permanence Maryse remet à notre président 3 clefs non distribuée, le reliquat des enveloppes, des 6 timbres pour affranchissement.

Prévisions des activités : 1er semestre 2018

  • Interventions diverses : Exposés, formations etc.
  • Galette du 14 janvier 2018 – (réalisée et ayant remporté un grand succès !)
  • Journées porte ouvertes du CGMA, à l’Espace Loisirs Charentonneau les 10ou 17 mars 2018.
  • Visites à organiser : AD 75, CARAN, Cadastre Maisonnais. Un vote Doodle sera organisé par Joël.

Études et relevés en cours

  • Relevés Recensements MA 1896 (voir mail collectif)
  • Relevés Nimègue

 

L’outil de management des relevés (F BINET)

 

  • Une première version du fichier Excel a été présentée par F BINET. Ce fichier est en cours (commentaires, modifications, finalisations).
  • Ne concerne pas pour l’instant les BMS

Généabank

 

  • Les adhérents qui souhaitent des points supplémentaires en font la demande à F BINET
  • Actuellement 2625 points, 425 points distribués
  • Les relevés Nimègue non exhaustifs seront intégrés dans les contributions du CGMA mais ces relevés ne rapportent pas de points.

 

Revues généalogiques

Joël remet en séance une série de revues généalogiques (données gracieusement par une ex adhérente : Véronique). Un tri sélectif permettra de compléter l’existant ou d’établir des doubles pour les magazines portant un intérêt particulier
Le reste sera distribué aux adhérents.
Les revues RFG ont été distribuées lors de la galette le dimanche 14 janvier 2018.
Pour info, un inventaire de la bibliothèque est programmé le dimanche matin du 28 janvier 2018.

 

BLOG du CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
Z compléments

Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Le coin des adhérents (0014) : 9 janvier 2018

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 9 janvier – Permanence M14
12 présents.
Saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,4 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 15,4 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2017 (saison 2017-2018)
Les dates clefs du planning 2017-2018
Galettes des rois de 9h à 13h30
dimanche 14 janvier 2018
lundi 15 janvier 2018 – Conseil d’administration du CGMA

DÉCEMBRE
Vacances de Noël : samedi 23 décembre 2017 au lundi 7 janvier 2018

JANVIER
mardi 9 janvier 2018 – M14
dimanche 14 janvier 2018 : galettes des rois à l’Espace Loisirs Charentonneau
lundi 15 janvier 2018 – Conseil d’administration du CGMA
mardi 16 janvier 2018 – M15
mardi 23 janvier 2018 – M16
mardi 30 janvier 2018 – M17
***********************************

Organisation « Galettes »

Pour organiser au mieux la « Galette » annuelle de notre cercle, François B se charge de récupérer les clés vendredi et s’occupe des boissons.
Gisèle prend en charge l’achat des galettes.
Dimanche prochain, nous attendons quelques volontaires pour préparer la salle vers 9h-9h30.

Coup de pouce informatique

Luciane nous soumet un petit problème informatique : Comment inverser le sens de l’image lors de a lecture d’une vidéo ? (Inverser haut et bas)
Plusieurs logiciels de lecture média offrent des outils permettant de rétablir les sens de vue :
Avec  VLC média player pour Windows il suffit (d’après les forums consultés sur le web) de :

  • Sélectionner « Outils »
  • Cliquer « Liste des effets et filtres »
  • Ouvrir « effets vidéo » puis « géométrie ».

Avec « Windows Movie Maker »  logiciel de montage vidéo conçu pour les débutants. Ce logiciel       permet également d’insérer des titres, des effets de transition, des effets spéciaux etc.

 

Point sur les relevés type Nimegue
A la demande des non initiés, François présente NIMEGUE
Développé initialement pour et avec le Centre d’Entraide Généalogique de Franche-Comté CEGFC
La conception et la maintenance sont assurées par Gilles DAVID
La documentation et ce site sont confiés en exclusivité à Jean-Louis GARRET

Présentation NIMEGUE
N I M E G U E est un logiciel de relevés d’actes paroissiaux, état civil, notariés … sous MS-Windows / PC. Il a pour objectif de constituer une base de données à partir de relevés, pour permettre aux généalogistes de retrouver un acte avec un minimum d’information.

Le CGMA dépose ses relevés NIMEGUE à GENEABANK

 

Présentation Généabank (extrait du Compte rendu du 06/06/2017)

Le coin des adhérents (0031) : 6 juin 2017

Dans les grandes lignes, ce site :

Donne accès aux dépouillements d’état civil issus des dépouillements d’actes d’état-civil de différentes associations généalogiques.

  • Chaque dépôt d’actes engendre des points pour l’association, le CGMA obtient à ce jour 2526 points
  • Chaque consultation est validée par un certain nombre de points et inversement chaque recherche issue de notre base est créditée de points.

Les dépouillements en cours concernent les décès de l’année 1918, et sont pris en charge par François B et Edith G les lundis, et relégués les vendredis par Maryse D et Gisèle G.

Le cadastre en généalogie

A ne pas négliger dans nos recherches et à consulter fréquemment.
C’est le plan de la commune, découpée en sections, l’ensemble formant 15 à 20 cartes environ selon la taille de la commune. Le cadastre napoléonien a été numérisé sur le plan national, et est accessible en ligne sur le site des Archives Départementales :
Les cartes de Maisons-Alfort sont consultables aux Archives Communales de Maisons-Alfort
Mais certaines AD mentionnent le nom, prénom et adresse du propriétaire, et le nom de la parcelle, sa surface, sa destination, son revenu cadastral
Merci à Jean Pierre de nous faire partager ses recherches.
Un exposé avait été fait par un ex-adhérent Patrick RACINE qui avait préparé un texte qui sera transmis aux adhérents.

Rappel

Quelques rendez-vous à retenir :
Dimanche 14 janvier 2018
 : galettes des rois à l’Espace Loisirs Charentonneau
Préparation de la salle à partir de 9h à 9h30
Ensuite, à titre indicatif :
Début de la prestation de Mme AUBERT vers 10h
La galette commencera vers 11h30-12h

 

Prochain exposé le 16 janvier 2018, sur le thème de famille recomposée, proposé par Luciane.
Le 6 février 2018 : présentation de nos modes de classement généalogique.
13 février 2018 : Onomastique, science de l’étymologie des noms propres, de nos branches généalogique

BLOG du CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
Z compléments

Z PAPAMA
           
PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
           
PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Devinez pourquoi ma famille (2 branches) est liée à Bonen (22)

 

 

expatries-a-bonen

Cliquez

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers

Le coin des adhérents (0013) : 19 décembre 2017

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 19 décembre – Permanence M13
15 présents.
Saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,7 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 15,4 adhérents les mardis, samedis et dimanches.
Comparaison avec la saison précédente (fin décembre 2016)
Présence moyenne : 10,5 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 10,7 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2017 (saison 2017-2018)
Les dates clefs du planning 2017-2018
Assemblée Générale du C.G.M.A. de 9h à 13h30 – déjeuner sur place
dimanche 26 novembre 2017
Galettes des rois de 9h à 13h30
dimanche 14 janvier 2018
lundi 15 janvier 2018 – Conseil d’administration du CGMA

DÉCEMBRE
mardi 19 décembre 2017 – M13
Vacances de Noël : samedi 23 décembre 2017 au lundi 7 janvier 2018

JANVIER
mardi 9 janvier 2018 – M14
***********************************

Clés USB des 20 ans du CGMA

L’analyse des fichiers permet de visualiser tous les textes fondateurs et essentiels de CGMA, sur 18 dossiers (44 sous dossiers) regroupant 4958 fichiers.
La distribution des clés attribuées aux invités présents lors des 20 ans seront accompagnées d’un courrier détaillant l’activité du cercle et le contenu de la clé.

 

Projet des activités 1er semestre 2018

La liste des diverses propositions est consultable sur notre blog, rubrique « Z compléments » :
 M13-20171218 – Projets du CGMA 2018

Sans oublier la galette des rois le dimanche 14 janvier 2018

Recherches généalogiques

Maryse nous fait part d’un article particulièrement intéressant, consulté sur la revue française de généalogie n°233.
L’auteur, Jérôme MALHACHE, nous informe de la possibilité de consulter les pièces annexes d’un acte d’état civil comme les actes de décès en consultant les documents au greffe du tribunal de grande instance. Ces documents sont conservés pendant 50 ans puis détruites.

Généanet 3ème cycle de formation
Prochaine formation le 23 janvier 2018 : comment créer un arbre et un fichier Gedcom.

Connaissance généalogique
Quelques rendez-vous importants :

Prochain exposé le 16 janvier 2018, sur le thème de famille recomposée, proposé par Luciane.
Le 6 février 2018 : présentation de nos modes de classement généalogique.
13 février 2018 : Onomastique, science de l’étymologie des noms propres, de nos branches généalogique

 

BLOG du CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
Z compléments

Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser

Saint-Pierre Lespéret : Le rideau rouge et André Chénier

Vraies ou fausses, les histoires familiales franchissent les générations.

Ces histoires sont fortement ancrées dans la mémoire des familles.
Mais elles laissent les généalogistes dubitatifs.
Souvent pendant des années ils ne savent pas faire la part entre l’histoire ou la légende.
Les généalogistes se mettent à la recherche du moindre indice.

L’histoire du « rideau rouge » de Henry Saint-Pierre Lespéret est restée longtemps pour moi une interrogation.
Un livre écrit par le général Antoine Noguès, gendre de Saint-Pierre , allait me confirmer que cette histoire n’était pas une légende.

« Mémoires du Général NOGUES (1777-1853) sur les guerres de l’Empire »
publiés par la Baron André de Maricourt -1922

L’extrait ci-dessous a été écrit dans l’introduction de ce livre par le Baron André de Maricourt.
Une introduction où fourmillent de nombreuses autres anecdotes familiales.

“ Les Saint-Pierre étaient voisins des Noguès. Ils tirent leur surnom du bourg de Lespéret, situé dans les Hautes-Pyrénées, non loin de Castelnau (-Rivière-Basse).

….

Quant à Saint-Pierre Lespéret, beau-père de Noguès, il appartient un peu à l’histoire.

Homme de haute culture et d’intelligence remarquable c’était bien un de ces types de la haute bourgeoisie jusqu’en 1789 que la province aima à envoyer à Paris pour y représenter ses intérêts

Député du Gers, il siégea parmi les Girondins et devint l’ami personnel de Vergniaud et Gensonné.

Il fut incarcéré pendant la terreur et le 9 thermidor sauva sa tête. On a publié ses lettres écrites à sa femme de la prison Sainte-Pélagie, mais dépouillé de tout caractère intime elles perdent beaucoup de leur intérêt.
Après la Révolution, il continua de représenter le département du Gers et il s’attacha à l’Empereur qui désirait le rallier et l’anoblit. Vice-président du corps législatif, grand propriétaire terrien, il exerça dans le Gers la plus large hospitalité et rivalisa de bonté avec sa femme. Petit, gracile, d’aspect doux et bienveillant, doué d’une urbanité parfaite, il était cependant d’une force hors de pair à l’épée. Son caractère était d’un rare sang froid et diverses anecdotes inédites concernant sa détention méritent d’être rapportées.

Il était compagnon de prison d’André Chénier dont il devint l’ami. Leurs cellules faisaient vis-à-vis. Un rideau rouge voilait la fenêtre de Saint-Pierre. Chénier, désireux d’être prévenu à temps pour se préparer à la mort, si Saint-Pierre connaissait avant lui l’arrêt du tribunal révolutionnaire le concernant, lui avait demandé à cette heure redoutable de laisser tomber, comme signal, le sinistre rideau … Ainsi fut il … et bien qu’obéissant au suprême désir d’un ami, Saint-Pierre, jusqu’à sa mort fut hanté par le souvenir de ce geste qui lui apparaissait comme celui d’un bourreau.

Lui-même, en prison, attendait la mort avec calme et s’absorbait dans la traduction d’un ouvrage anglais de grande valeur. Quant au 9 thermidor on lui annonça sa liberté, il demanda la faveur de demeurer un jour de plus dans sa cellule pour terminer, dans le recueillement, l’ouvrage qu’il achevait. ”

Henry Saint-Pierre Lespéret est le sosa n°42 de J. MALARTIC mon beau-père.
La propriété dite de Lespéret est depuis plus de quatre siècles restée dans la famille.

Article de Joël

saint-pierre-lesperet

Henry SAINT-PIERRE LESPERET (1761 – 1847)

Les descendants de Henri SAINT-PIERRE LESPERET (42) et Catherine DUCUING (43)

1 Jeanne Dominiquette SAINT-PIERRE (17-06-1786 – 24-09-1864) (21)
x 10-05-1808 Jean-Baptiste DUCUING (20)
(20-07-1780 – 26-01-1813)

11 Ferdinand DUCUING (23-03-1809 – 11-11-1873) Marine Marchande puis
Ministère des Finances.
x 17-04-1849 Adèle MAGENC fille d’un Propriétaire à Plaisance.
(02-07-1823 – 03-11-1905 à Saint Maixent)

12 Henri DUCUING (10) (22-11-1812 – 07-11-1866) Avocat à Tarbes
x 25-02-1840 Evelina LEBRUN (11) fille de l’Avocat Jean-Paul LEBRUN
(18-12-1819 – 22-10-1885) de Tarbes

121 Henriette DUCUING (5) (10-11-1840 – 07-05-1919) de Tarbes
x 06-09-1860 Anicet MALARTIC (4)
(17-04-1836 – 02-07-1922) Juge
1211 Evelyne MALARTIC x A : LABORDE-LACOSTE
(1861-1952) Capitaine de Gendarmerie
x B : MUE
Directeur des Contributions Indirectes
1212 Clotilde MALARTIC x Gabriel FOCH
(1865-1944) Avoué (1850-1925)
1213 Henri MALARTIC (2) x Lucy DUFRAISSE (3)
Chirurgien (1873-1963) (1881-1964)

2 Emile Jean Baptiste Quitterie SAINT-PIERRE (1793 – 18-05-1834)
x – -1828 LESBAZEILLES ( – 1847)

3 Marie Jeanne Pélagie (dite Jenny) SAINT-PIERRE (03-01-1794 – 21-04-1884)
x 14-04-1815 Antoine NOGUES (Général)
(07-05-1777 – 21-12-1853)

31 Henry (1816 – 1840)
32 Caroline (1817 – 1831)
33 Edmond (1820 – 1883)

4 Dominique Joseph Urbain SAINT-PIERRE (27-06-1800 – 14-04-1865)
41 Henry (1840 – 1871)
x – -1858/ Juliette De PORQUEVILLE
( – 1880)

Adhérent-CGMA-Joël-007


http://www2.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche/(num_dept)/15923


 

7 Commentaires

Classé dans Adhérents, Anecdotes, Généalogie des adhérents, Histoire, Personnalité

Jeanne Henriette Adélaïde DUCUING (2)

Les personnes citées sur le faire part de décès de Henriette DUCUING en 1919

Monsieur A. MALARTIC, ancien notaire, juge de paix à Castelnau-R.-B.
            Anicet MALARTIC (1836-1922) décédera 3 ans après sa femme en 1922.

          Les 3 enfants MALARTIC

Madame veuve Henri MUE, née MALARTIC
            Eveline MALARTIC (1861-1952) fille aînée d’Anicet et d’Henriette.
            deux fois veuvedu capitaine de gendarmerie Lucien LABORDE-LACOSTE en 1897
            puis d’Henry MUE en 1917, directeur des contributions indirectes de la Haute-Garonne.
            une fille de son second mariage, qui décède à un jour.
Madame Gabriel FOCH, née MALARTIC, et Monsieur Gabriel FOCH
            Clotilde MALARTIC (1865-1944) seconde fille d’Anicet et d’Henriette.
            épouse Gabriel FOCH, frère du Maréchal Ferdinand FOCH.
Monsieur Henri MALARTIC, et Madame Henri MALARTIC, née MARC-DUFRAISSE
            Henri MALARTIC (1873-1963) fils d’Anicet et d’Henriette.
            Sa femme Lucy DUFRAISSE (3) est mentionnée sous le nom de MARC-DUFRAISSE
            prénom et nom de son grand-père, célèbre député et préfet républicain du 19e siècle.
            En effet, Côme DUFRAISSE (6), fils de Marc DUFRAISSE (12), utilisa le nom de son père.

 
          Les 7 petits enfants :   FOCH, MALARTIC.

            Sophie, Jeanne, Henri et Germaine FOCH
Madame Denis PRUNET, née Sophie FOCH, et Monsieur Denis PRUNET
Madame Dominique LAPORTE, née Jeanne FOCH, et Monsieur Dominique LAPORTE
Monsieur Henri FOCH
Mademoiselle Germaine FOCH
Jean, Andrée et Colette MALARTIC

 

  

          Les 11 arrière-petits enfants :         PRUNET, LAPORTE.

Marie-Jeanne, André, Marthe, Ferdinand et Germaine PRUNET             5 sur 5
Henriette, Gabriel, Elisabeth, Anne, Aline et Yves LAPORTE                 6 sur 8
            naîtont ensuite Geneviève et Marie-Suzanne LAPORTE
            Il faut ajouter les 2 enfants de Germaine FOCH, qui épousera Aurèle SENAC
            ainsi que les 19 enfants de Henri MALARTIC et de Lucy DUFRAISSE
            pour retrouver l’ensemble des 34 arrière-petits-enfants d’Anicet et d’Henriette.

 
          Les cousins DUCUING

            Les enfants de Ferdinand DUCUING (1809-1873), oncle d’Henriette DUCUING (5)
            Ferdinand marié à Adèle MAJENC (1823-1906) est le frère d’Henri DUCUING (10)
            les 5 cousins                Gabriel, Caroline, Jenny, Rose et Louise
Madame DUCUING, veuve de l’Intendant général Gabriel DUCUING (1850-1916)
            Géraldine MENDEZ-MORON (1847-1931)
Madame Veuve LAPORTE, née DUCUING
            Caroline DUCUING (1851-1931) épouse de Jean LAPORTE (1836-1881)
Madame veuve ESCARY, née DUCUING
            Jenny DUCUING (1853-1940) épouse de Jean ESCARY (1844-1904),
            ont adopté Paul SARDA (1878-1942).
le Colonel COCHET, officier de la légion d’honneur;       (1849-19..
            veuf de Rose DUCUING (1856-1906)
Madame MABRU, née DUCUING, et Monsieur MABRU
            Louise DUCUING (1857-1937) épouse d’Armand MABRU (1848-1924)

 

          Les petits cousins DUCUING 

            Les petits-enfants de Ferdinand DUCUING et d’Adèle MAJENC (1823-1906)
                        les enfants de Gabriel DUCUING et Géraldine MENDEZ-MORON
Madame CHAUSSON, née DUCUING; Monsieur l’Intendant Militaire CHAUSSON, et leurs enfants
            Fernande DUCUING (1876-1944) épouse de Léopold CHAUSSON
Monsieur Ferdinand DUCUING, lieutenant de vaisseau, chevalier de la légion d’honneur
            Ferdinand DUCUING (1885-1940) épousera Jeanne FABER de la comédie Française
                        les enfants de Caroline DUCUING et Jean LAPORTE
Monsieur le Sous-Intendant militaire de 2me classe F. LAPORTE chevalier de la légion d’honneur,
            Madame LAPORTE et leurs enfants
            Ferdinand LAPORTE (1877-1940) épousera Marthe RIPET
Madame CAVAILLÈS, le commandant CAVAILLÈS, et leurs enfants
            Juliette LAPORTE (1878-1939) épouse de Ernest CAVAILLES
                        Citons un de leur enfant : le résistant Jean CAVAILLES (1903-1944)
            Les enfants de Jenny DUCUING et de Jean ESCARY, qui ont adopté
Monsieur Paul SARDA, ingénieur E.C.P., croix de guerre           (1878-1942)
            Les enfants de Rose DUCUING et de Etienne COCHET
Mademoiselle Adèle COCHET                                                  (1883-1960)
            Les enfants de Louise DUCUING et de Armand MABRU
Madame M. BENOIST, Monsieur M. BENOIST, contrôleur des Contributions directes, et leurs enfants
            Jeanne MABRU (1884-1949) épouse de Maurine BENOIST (1879-1956), 4 enfants.
Madame M. LAGARDE, Monsieur le Docteur LAGARDE, croix de guerre et leurs enfants
            Jenny MABRU (1887-19..) épouse du Docteur Maurice LAGARDE (1882-1943), 3 enfants.

           Les « cousins »FOCH  Sœur et frères de Gabriel FOCH

Mademoiselle Jenny FOCH
Monsieur le Maréchal de France F. FOCH, commandant en chef des Armées Alliées, Madame F. FOCH
le R.P. Germain FOCH
                                    les filles du Maréchal; Marie et Anne

Madame veuve BÉCOURT, née FOCH, et ses enfants
Madame A. FOURNIER, née FOCH; le Commandant A. Fournier, chevalier de la légion d’honneur, croix de guerre, et leurs enfants;

 
 

 

          La branche MAUR

        Josèphe MAUR (17) Grand-mère paternelle d’Anicet MALARTIC

Monsieur le Docteur F.MAUR, Madame F. MAUR, et leurs enfants
Monsieur J. MAUR, Madame J. MAUR, et leurs enfants
Madame A. RAUFAST, née MAUR
Madame veuve B. SALES

 
            Les familles De MALARTIC, DUCUING, De BRUX, DAREAU-LAUBADÈRE, DUBOURDIEU, St-LANNE, DUCASSE, DELOS, PAYSSÉ, NOGUÈS, DUCUNG, DOUAT,

 

Adhérent-CGMA-Joël-007

7 Commentaires

Classé dans Adhérents, Généalogie des adhérents

Jeanne Henriette Adélaïde DUCUING (1)

Faire part de décès de Jeanne Henriette Adélaïde DUCUING

                                                                                                                        le 10 mai 1919

            Monsieur A. MALARTIC, ancien notaire, juge de paix à Castelnau-R.-B.; Madame veuve Henri MUE, née MALARTIC; Madame Gabriel FOCH, née MALARTIC, et Monsieur Gabriel FOCH, avoué licencié près le Tribunal civil de Tarbes; Monsieur Henri MALARTIC, ancien interne des Hôpitaux de Paris, Chirurgien de l’Hôpital civil de Toulon, Chevalier de la Légion d’Honneur, croix de guerre, et Madame Henri MALARTIC, née MARC-DUFRAISSE;
            Madame Denis PRUNET, née FOCH, et Monsieur Denis PRUNET, docteur en droit, attaché à la Compagnie des Chemins de Fer du Midi; Madame Dominique LAPORTE, née FOCH, et Monsieur Dominique LAPORTE, industriel à Rouen; Monsieur Henri FOCH, aide-major aux Armées, croix de guerre; Mademoiselle Germaine FOCH, Jean, Andrée et Colette MALARTIC;
            Marie-Jeanne, André, Marthe, Ferdinand et Germaine PRUNET; Henriette, Gabriel, Elisabeth, Anne, Aline et Yves LAPORTE;
            Madame DUCUING, veuve de l’Intendant général; Madame Veuve LAPORTE, née DUCUING; Madame veuve ESCARY, née DUCUING, le Colonel COCHET, officier de la légion d’honneur; Madame MABRU, née DUCUING, et Monsieur MABRU, receveur de l’Enregistrement en retraite;
            Madame CHAUSSON, née DUCUING; Monsieur l’Intendant Militaire CHAUSSON, officier de la légion d’honneur, croix de guerre, et leurs enfants; Monsieur Ferdinand DUCUING, lieutenant de vaisseau, chevalier de la légion d’honneur, croix de guerre; Monsieur le Sous-Intendant militaire de 2me classe F. LAPORTE chevalier de la légion d’honneur, croix de guerre, Madame LAPORTE et leurs enfants; Madame CAVAILLÈS, le commandant CAVAILLÈS, et leurs enfants; Monsieur Paul SARDA, ingénieur E.C.P., croix de guerre; Mademoiselle Adèle COCHET; Madame M. BENOIST, Monsieur M. BENOIST, contrôleur des Contributions directes, et leurs enfants; Madame M. LAGARDE, Monsieur le Docteur LAGARDE, croix de guerre et leurs enfants;
            Mademoiselle Jenny FOCH; Monsieur le Maréchal de France F. FOCH, commandant en chef des Armées Alliées, Madame F. FOCH; le R.P. Germain FOCH;
            Madame veuve BÉCOURT, née FOCH, et ses enfants; Madame A. FOURNIER, née FOCH; le Commandant A. Fournier, chevalier de la légion d’honneur, croix de guerre, et leurs enfants;
            Monsieur le Docteur F.MAUR, Madame F. MAUR, et leurs enfants; Monsieur J. MAUR, Madame J. MAUR, et leurs enfants; Madame A. RAUFAST, née MAUR; Madame veuve B. SALES; 
            Les familles De MALARTIC, DUCUING, De BRUX, DAREAU-LAUBADÈRE,
DUBOURDIEU, St-LANNE, DUCASSE, DELOS, PAYSSÉ, NOGUÈS, DUCUNG, DOUAT,

Ont la douleur de vous faire part de la perte cruelle qu’ils viennent d’éprouver en la personne de

MADAME JEANNE-ADÉLAÏDE-HENRIETTE  MALARTIC NÉE DUCUING

leur épouse, mère, grand’mère, arrière grand’mère et cousine, pieusement décédée à Lespéret (Castelnau-Rivière-Basse), le 7 mai 1919, munie des Sacrements de l’Église.
                                                                                                            PRIEZ POUR ELLE!
                        Lespéret, le 10 mai 1919. 
                                                                         Imprimerie Tarbaise (société anonyme)

*

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans Adhérents, Généalogie des adhérents

Ferdinand Gabriel Ducuing (5)

Ferdinand Gabriel DUCUING le monument

Sur les pentes du Mont Faron à Toulon (83)

Vue générale

 

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans Généalogie des adhérents

Ferdinand Gabriel Ducuing (4)

Dans la presse :

Les faits d’armes de nos marins.

Les dernières cartouches des défenseurs du cap Gris-Nez 

       Le poste de défense du Cap Gris-Nez a été cité à l’ordre de l’armée de mer avec le motif suivant :

 » Sous le commandement du capitaine de corvette de réserve Ducuing, a résisté  en rase campagne à un ennemi supérieur en nombre en lui infligeant des pertes sérieuses. A continué à se battre jusqu’à l’épuisement complet des munitions « 

       Une citation avec son laconisme militaire, cela parle au cœur, mais à peine à l’esprit. Pour mieux saisir ce que fut cet exploit, prenons le récit qu’en fait un des rares survivants, le quartier maître X…

       – Le 23 mai, dit-il, nous fûmes réunis avec des armes et équipements complets dans les prairies qui descendent du moulin d’Audinghen vers les falaises du Pas de Calais. Notre commandant, le capitaine de corvette Ducuing, rassembla les chefs de groupe et leur expliqua ce qu’il attendait d’eux. C’était bien simple : il s’agissait de s’opposer au passage des éléments blindés allemands et des colonnes motorisées qui remontaient de Boulogne vers Calais. L’ennemi suivait la route côtière de préférence à la route nationale qui passe par Saint-Inglevert. Peut-être aussi, avions nous pour mission de régler le tir des contre-torpilleurs français qui croisaient au large de Boulogne pour surveiller les routes susceptibles d’être battues par leurs pièces.

       Le lendemain, nous étions en position, bien retranchés sur les pentes du moulin où la brise de mer faisait onduler les foins qui ne seraient peut-être jamais coupée. Il faisait un temps radieux, une lumière exquise. Rien dans ce décor ne signalait la présence de la guerre. C’est à peine si j’apercevais, à cinquante mètres de moi, la gueule d’un canon de 37 en position de tir.

            Une première attaque repoussée

       Un coup de sifflet troua l’air. C’était l’alerte. Quelques minutes passèrent puis un canon antichars ouvrit le feu sur un objectif que je ne voyais pas. Je sus plus tard que les Allemands avaient attaqué avec de faibles éléments, avaient été repoussés, puis qu’une contre attaque venue de notre gauche les avaient chassés de la ferme où ils se retranchaient. Peu de temps après, trois automitrailleuses ennemies débouchèrent droit devant nous : deux d’entre elles furent capturées et la troisième disparut.

       Vers 20 heures le commandant fit replier les éléments avancés vers le poste de défense du Gris-Nez. Tout cela se fit très vite, et nous n’étions plus que quelques hommes accrochés au moulin lorsqu’à 21 heures environ, une nouvelle attaque d’automitrailleuses ennemies déboucha à l’endroit même où avaient été repoussées les premières : l’engagement fut bref et l’ennemi se déroba.

            L’ennemi revient à la charge

       A notre tour, à la nuit tombante nous faisons route sur le Gris-Nez. Des matelots postés aux croisements des chemins nous indiquent les haies et les sentiers défilés qu’il faut suivre. Arrivés au poste de défense, nous trouvons des camarades qui remuent la terre, et préparent des défenses supplémentaires à l’extérieur du poste. Quant à nous il nous est permis de nous étendre sur nos couvertures, et nous dormons jusqu’à 5 heures du matin. Alerte ! L’ennemi est paraît-il signalé. Nous gagnons notre poste de combat : tout est calme ; deux matelots de corvée apportent le caf, du pain et du beurre qu’ils ont déniché je ne sais où. On discute sur l’engagement de la veille. L’opinion qui prévaut est que l’ennemi n’attaquera plus avec des autos mitrailleuses et qu’il fera donner ses chars.

       Ce pronostic ne se révéla que trop exact. A 7 heures du matin nous apercevons les tanks se former en colonne au carrefour du moulin pour s’ébranler en direction de notre poste. Des groupes d’infanterie les suivent cependant qu’à quelque distance de là des autos mitrailleuses se déploient en éventail.

            La mort d’un chef

       Notre canon de 37 a ouvert le feu et les canons antichars ont craché tout ce qu’ils pouvaient. Les chars adverses vacillent sur leurs chenilles cependant que l’infanterie qui l’escorte est décimée par les rafales de mitrailleuses. Notre coeur se gonfle d’espoir. Si on les arrêtait encore une fois !… Hélas ! un peu avant 9 heures notre tir faiblissait. Des armes étaient enrayées. D’autres manquaient de munitions. On approchait du dénouement.

       Les chars allemands n’étaient plus qu’à deux cents mètres de notre poste, mais leur groupes d’infanterie, sans doute sévèrement touchés, restaient hors de notre vue. C’est alors que le commandant Ducuing donna l’ordre de se replier sur la falaise ouest. Notre position battue par les pièces des tanks était intenable. Nous commençons d’effectuer le mouvement dont le commandant, debout dirigeait l’exécution, aussi calme qu’à la manoeuvre. Nous allions atteindre la falaise quand une balle vint le frapper à la tête. Il tomba d’une pièce comme un arbre qui s’abat.

       Que sont devenus les camarades du poste de défense ? Je ne saurais hélas ! vous le dire. Beaucoup d’entre eux ont été blessés et faits prisonniers : quelques uns, dont je suis, purent descendre sur une plage où ils furent accueillis par la suite dans des embarcations. Nous n’étions qu’une poignée de rescapés.

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans Généalogie des adhérents

Ferdinand Gabriel Ducuing (3)

25 Mai 1940 : La nuit a été employée à réparer le poste de l’A.M. Hotchkiss. Le sémaphore fait des appels en mer pour signaler notre présence et demander un bateau pour évacuer les blessés du Chacal, car nous sommes entourés de toutes parts.
A 4 heures le C.C. DUCUING m’envoie indiquer les atterrages aux chaloupes d’un cargo anglais qui est venu mouiller dans la passe de G.N. Je dirige les chaloupes de ce cargo par signaux lumineux, l’équipage survivant du Chacal me suit, et par les rochers, nous arrivons à passer sans être repérés. L’embarquement dure 2 heures et je rejoins le poste par le même chemin, sans encombre.
Les officiers du Chacal étaient porteurs du pavillon allemand que l’on avait pris sur l’A.M. ennemie qui avait été ramenée dans nos lignes. Les documents et les cartes pris sur cette même automitrailleuse ont été enterrés près du Moulin d’Audinghen. ( il est possible de les retrouver)
Quand je rejoins le poste, les hommes sont tous au poste de combat. On fait les derniers préparatifs, les dernières recommandations et on attend l’ennemi.
Les armes n’ont presque plus d’approvisionnement et les vivres sont complètement épuisés.

Les premiers éléments motorisés sont signalés vers 8 heures. Une vingtaine de chars environ et des unités à pied. On les laisse approcher de façon à être sur que chaque coup portera. Ils sont encore surpris par notre résistance mais se ressaisissent et donnent un assaut foudroyant. La bataille est très courte, les munitions étant épuisées. Le Ct me fait appeler. Il me remercie pour ce que j’ai fait pendant ces 15 jours, puis me demande d’aller rendre compte verbalement à l’Amiral Platon, en me donnant un ordre écrit. Il me demande ensuite dans le cas où j’aurais la chance de passer les lignes allemandes d’aller voir sa femme, il me serre la main une dernière fois et me dit de partir.
La fusillade a perdu sa violence et l’ennemi a pénétré déjà le poste. Je reprends le même chemin que j’avais suivi quatre heures plus tôt.
J’étais complètement désespéré.
Je réussis avec une chance extraordinaire à retraverser les lignes allemandes, sous le feu des A.M. qui étaient sur la falaise.
J’étais presque à la limite de mes forces. Mais par un sursaut de volonté je décidais d’aller jusqu’au bout. A 13 heures j’arrivais au Cap Blanc Nez, et à 14 heures à Sangatte, où les patrouilles allemandes, depuis 48 heures, étaient installés.
J’espérais toujours une contre attaque française refoulant l’ennemi dans le sud et dégageant Calais.
Je suis resté la nuit sur la plage qui était remplie de réfugiés, femmes, enfants, etc. Des bateaux de guerre anglais exécutèrent un tir de deux heures sur les dunes de Calais où se trouvaient les batteries allemandes. Quelques obus tombent sur la plage et sèment une confusion et une terreur générales. Puis la nuit se passa calmement.
Le lendemain matin, je décide de rentrer à Sangatte pour avoir des renseignements sur l’ennemi et sur Calais. J’interroge des réfugiés sans pouvoir obtenir rien de précis. Je vais voir le Maire de Sangatte, je lui explique ma situation et lui demande de faux papiers, il refuse. Je décide d’entrer le lendemain à Calais par les faubourgs est de la ville. Mais l’ennemi est de plus en plus nombreux. J’assiste au bombardement de Calais. Il m’est impossible de pénétrer dans la ville. Je prends alors la décision de replier vers Dunkerque par l’intérieur des terres. Je vais en une seule étape jusqu’à Ardres. Je n’avais plus rien mangé depuis 4 jours. Ma résistance physique était à bout. Je trouve à coucher dans une grange après de grandes difficultés. De bonne heure, le lendemain matin je repars pour Dunkerque. Arrivé sur la place du village d’Ardres je suis arrêté par une patrouille allemande. Je n’ai pas de papier et je n’ai plus de force de lutter étant complètement épuisé. Je donne mon identité et suis fait prisonnier.


CAPTIVITE
28 mai Ardres – 29 mai Wattem – 30 mai Therouans 31 mai Fervin Palfart – 1er juin Frevert –
2 juin Doullens Citai ( étape effectuée à pied )
3 juin Doullens Cambrai ( Camion )
4 juin Cambrai Aix-la-Chapelle ( Camion )
5 juin Arrivée au camp de Dorsten
9 juin Départ de Dorsten et le 11 juin arrivée à OFLAG IV D
Le 29 mars, évasion d’OFLAG IV D par un souterrain de 80 mètres qui a demandé 3 mois de travail.
A notre retour d’évasion, et à notre sortie de prison, le Lieutenant-Colonel Le BARAILLEC commandant le 62e R.I. nous a donné l’attestation suivante :

 O.F.L.A.G. IV D                                                                                              le 12 mai 1941
 
Je certifie que l’Enseigne de Vaisseau GARDETTE Paul s’est évadé le 29 mars 1941 de l’OFLAG IV D et a été puni de 14 jours d’arrêt de rigueur ( prison ) pour ce motif.
Cet officier a réussi avec un groupe de ses camarades, après plusieurs mois d’efforts opiniâtres, à mener à bonne fin cette entreprise, au moyen d’un passage souterrain dont l’aménagement fut rendu particulièrement difficile par les nombreux obstacles à vaincre.
La ténacité sans défaillance dont ils ont tous fait preuve, et l’adresse avec laquelle ils sont sortis sans attirer l’attention des sentinelles éloignées de quelques mètres seulement, leur ont valu à leur retour d’unanimes félicitations.
Le Lieutenant-Colonel Le Barillec, Cdt 62e R.I.
Signé : Le Barillec
 Je suis transporté avec mes camarades d’évasion à la Citadelle de Colditz le 22 mai 1941.

Le 11 juin, j’apprends par les Autorités Allemandes que je suis renvoyé en France. Je pars du camp le 16 juin avec 3 autres officiers de Marine et j’arrive à Toulon le 20 juin 1941.
            Je vous prie de recevoir, Amiral, l’expression de mon profond respect. 

L’Enseigne de Vaisseau de 2° classe Gardette Paul
Signé : Gardette Paul                

 

Liste des abréviations utilisées par Paul GARDETTE C.C.                 Capitaine de Corvette.
Ct                     Commandant
D.C.A.                         Défense.Cntre les Aeronefs
E.V.                 Enseigne de Vaisseau.
F.M.                 Fusil Mitrailleur.
G.N.                 Gris-Nez.
Lt                     Lieutenant
L.V.                 Lieutenant de Vaisseau.
P.D.G.N.          Poste de Défense de Gris-Nez.
R.I.                  Régiment d’Infanterie.

 

 Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans Généalogie des adhérents

Ferdinand Gabriel Ducuing (2)

– matériel du P.D.G.N. déjà cité
– deux automitrailleuses ( 2 mitrailleuses de 7,5 , 2 canons de 25 antichars)
   1 canon antichar de 25, 3 F.M. et 25 fusils.
Le C.C. DUCUING organise alors la défense d’une façon plus complète en choisissant les emplacements de batterie pour les automitrailleuses et le canon de 25. Le Ct. du Génie BONNEPETIT ainsi que le Lt. Du Génie OLGIATTI sont placés sous les ordres du C.C. DUCUING. 20 marins et une trentaine de soldats de toutes armes veillent aux armes automatiques et travaillent à l’organisation de la défense : tranchés, emplacements de F.M., etc. Des caisses de dynamite, abandonnées par les troupes anglaises sont placées autour du Moulin dans un rayon de 2 à 300 mètres ; de façon à couper les routes et rendre les champs impraticables dans le cas ou l’ennemi viendrait trop près avec de gros engins blindés.
Nous n’avons à partir de midi plus aucune relation avec les autres ouvrages de la Marine. Le Fort de la Crèche est tombé aux mains de l’ennemi et nous ne possédons aucun renseignement. Dans l’après-midi, des patrouilles envoyées sur les différentes routes rapportent les renseignements suivants :
            – route de Calais                        ennemi à Escale
            – route de Boulogne                   ennemi à Wimereux
            – route de Marquise                   libre jusqu’à Marquise
Un Capitaine et un Lt. avec 60 hommes de la batterie H.R. du 3e R.A.D. arrivent au Moulin et se mettent à la disposition du C.C. DUCUING
Un Capitaine de Cavalerie (Capitaine BAUER) et 15 hommes sans armes font de même.
La nuit se passe calmement, sans alerte et tout le personnel fait la veille.
Le L.V. HAMON descendu du Sémaphore dans l’après-midi prend le commandement d’un secteur de défense.

24 Mai 1940 : La première alerte est donnée au petit jour par un bruit de moteurs venant de la direction de Wimereux. On voit arriver à 60 km heure une voiture touriste et un camion qui ne s’arrêtent pas au sommation faite par un petit poste placé en avant garde à 400 mètres du Moulin. Le Ct donne l’ordre d’ouvrir le feu. L’auto et le camion stoppent sur 20 mètres et une dizaine d’hommes en sortent bras en l’air. Ils portaient l’uniforme anglais. On pansa rapidement les blessés et on les expédie en direction de Calais. Je pars en patrouille visiter le camion et y mettre le feu. Un obus de 25 antichar avait perforé le moteur de part en part longitudinalement. Je détruis tous les papiers qui se trouvent à bord.
7 heures : Le C.C. DUCUING envoie des motocyclistes reconnaître les environs.
            – route de Boulogne                   ennemi à 3 km Sud
            – route de Marquise                   ennemi à Marquise
            – route de Calais                        ennemi à 5 km Nord
10 heures : L’E.V. Le CHARPENTIER, de veille au Sémaphore signale des engins blindés venant de Marquise.
11 heures : Une femme arrive en courant de la direction de Marquise. Elle nous informe que sa mère est interrogée par l’ennemi dans une ferme située à 1500 m du Moulin sur la route de Marquise. Son attitude est très courageuse. Le C.C. DUCUING donne l’ordre aux canons de 37 C.A. du Sémaphore d’ouvrir le feu sur la ferme. Le tir est dirigé par téléphone sur le but indiqué.
11 heures 15 : Une division de torpilleurs passe près de la côte et comme (?) le tir sur Audinghen. Nous lui signalons notre présence par fusées vertes (?) le tir après quelques salves.
11 heures 30 : Une forte reconnaissance ennemie débouche des fermes situées sur la route de Marquise, à faible allure. C’est un peloton de side-cars. Le matelot HAVEZ qui occupe seul et sans protection la position de tireur à l’affût double de 13,2 laisse approcher ce peloton à moins de 200 mètres malgré les ordres du Commandant. Il vide presque à bout portant ses deux chargeurs et fauche en quelques secondes tout le peloton.
Une automitrailleuse de reconnaissance se présente alors sur le même chemin et subit le feu des canons A.C. et des mitrailleuses. Le chauffeur est tué d’une balle dans la tête. Les autres occupants abandonnent la voiture. Les canons de 37 tirent à allure rapide jettent le désordre et l’ennemi reflue à son point de départ.
12 heures 30 : Sans laisser de répit, l’ennemie envoie par la route d’Audinghen une automitrailleuse et un char léger. La même tactique est employée, tactique qui demande énormément de sang froid : on laisse approcher l’ennemi à moins de 200 mètres et les canons anti-tanks commencent le feu avec une grande précision. L’automitrailleuse ennemie prend feu, ses occupants en voulant sortir sont tués ou blessés par les balles. Le char est bloqué sur place et ne répond plus à nos coups de feu.
Au moment ou l’ennemi avait ouvert le feu, des armes automatiques assaillent de tous les côtés. Le C.C.DUCUING me signale que des civils nous prennent pour cible, une mitraillette crache à 15 mètres de moi. Ils sont 5 ou 6 protégés par une camionnette. ( voir croquis ). J’avais alors un revolver pris sur un civil, j’ouvre le feu, j’en tue un et en blesse 3 autres, les 2 autres réussissent à se dégager à la faveur du combat. Vers 15 heures, le feu qui pendant 3 heures avait eu une violence très grande se calme peu à peu et l’ennemi quitte le contact.
Une heure après, le C.C. DUCUING envoie des patrouilles qui décèlent l’ennemi dans un rayon de 2 à 3 km. Un officier d’artillerie, le Ss-Lt SCHMITT part avec quelques matelots et ramène dans nos lignes la première automitrailleuse ennemie qui avait été abandonnée par ses occupants. Le moteur est remis en marche, l’engin est placé au carrefour et armé avec 2 F.M.
A bord nous trouvons : 32 grenades à manche et 15 Kg de tolite et des détonateurs.
15 heures : Le commissaire du Chacal, blessé à la tête arrive au Moulin pour signaler la présence d’une vingtaine de blessés du Chacal qui a été détruit à Boulogne par les bombes.
16 heures : Le C.C. DUCUING fait passer par téléphone du Moulin au Sémaphore un message à transmettre par Scott aux bateaux se dirigeant vers Dunkerque. Ce message concernait les demandes de citation jointe à ce rapport.
Une attaque par les chars était imminente, le C.C. DUCUING réunit les Officiers présents au Moulin. On décide de se replier sur G.N., position mieux défendable contre les chars. L’ordre est exécuté. En une heure, tout le matériel est embarqué. Je détruis le téléphone et part avec le Ct. Il reste environ 150 coups de 25, 35 cartouches par homme. Le Ct envoie trois voitures de tourisme à l’Ave Maria pour prendre les blessés au Chacal. Le Ct du Chacal a les yeux brûlés, les 4 autres officiers sont blessés.
22 heures : Une reconnaissance ennemie menée par 2 chars prend contact avec le poste. Elle est repoussée par les armes anti-chars et par les armes automatiques. L’ennemi n’insiste plus. Un char semble en difficulté. Le C.C. DUCUING organise le service de quart. Les postes de F.M. aménagés auparavant sont occupés par les marins. Les soldats occupent les abords immédiats de la position. Les inutiles sont repliés sur les rochers.

A suivre – 25 mai 1940

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans Généalogie des adhérents

Ferdinand Gabriel Ducuing (1)

Ferdinand Gabriel Ducuing (1)

      Ferdinand Gabriel Ducuing ( né le 25 décembre 1885 à Paris – mort au champ d’honneur le 25 mai 1940 au Cap Gris-Nez près de Calais ) se destinant à la Marine Marchande, il embarque aussitôt après avoir obtenu le baccalauréat sur un trois-mâts puis sur des paquebots. Fait son service militaire comme matelot en 1907 sur les cuirassés Brennus et Bouvet.

      Lieutenant au long cours en 1908, capitaine au long cours en 1911, il navigue successivement sur treize paquebots, apprend parfaitement quatre langues étrangères et fait une licence de droit.

      Pendant l’été 1914, il est second capitaine sur un paquebot mais il quittera son emploi dès juillet 1914 pour s’engager dans un bataillon de chasseurs à pied. Au front jusqu’en décembre 1914, nommé alors sous-lieutenant, passe volontairement dans l’aviation comme officier observateur. Pilote en juillet 1915, revient dans la Marine comme enseigne de vaisseau auxiliaire. Affecté à l’aviation maritime se distingue à Dunkerque et à Venise (base de l’Adriatique) où il effectue de nombreuses missions de reconnaissance et de bombardement. Blessé en combat aérien, est cité à l’ordre des Armées Navales Françaises et Italiennes. Reçoit la Croix de Guerre avec Palme et est fait Chevalier de la couronne d’Italie.

      Demande à suivre des cours de pilote de chasse, mais un accident le rend inapte au pilotage. Chevalier de la Légion d’Honneur en janvier 1917.

      Commande en second le centre d’aviation maritime de Dunkerque puis, sur sa demande, prend commandement du centre de ballons du Havre. Lieutenant de vaisseau démobilisé en avril 1919.

      A obtenu plusieurs citation de 1914 à 1918. Ci-après texte de l’une de ces citations, mérité en 1916, semble-t-il.

 » Pilote hardi et courageux, excellent chef de ½ escadrille qui a su entraîner en toute circonstance d’une façon remarquable les pilotes placés sous ses ordres. Pendant son séjour sur le front a rendu des services exceptionnels dans diverses circonstances. A pris part à un combat naval. « 

      Devient armateur après la guerre, reste un officier de réserve très actif et, avec quelques camarades, crée en 1925 « l’Association Centrale des Officiers de Réserve de l’Armée de Mer » (A.C.O.R.A.M.) qui adhère aussitôt à l’Union Nationale des Officiers de Réserve. Elu président de l’ A.C.O.R.A.M. à sa fondation en reste le président de 1925 à 1940, président particulièrement actif qui obtient des résultats des plus remarquables dans tous les domaines ( formation et instruction des officiers de réserve, statuts des officiers de réserve, liaison avec la Marine Nationale, cohésion morale des cadres de réserve de la Marine.

      En septembre 1939, le Capitaine de Corvette Ducuing, maintenu dans les cadres actifs sur sa demande, prend le commandement de la redoute de la Croix Faron à Toulon, puis est désignée pour organiser le centre de défense maritime du Cap Gris-Nez (près de Calais) qui malheureusement n’aura pas les moyens suffisants en mai 1940 pour assurer toute sa mission, en effectif, en artillerie et en matériel. La redoute, avec un poste avancé et un renfort de détachement de l’Armée de Terre, est encerclé les 23 et 24 mai et résiste héroïquement pendant près de 48 heures aux puissantes attaques allemandes, refusant la reddition que lui propose l’adversaire. Le 25 mai à 9 heures, n’ayant plus de matériel et de munitions, à la toute dernière extrémité, le Commandant Ducuing fait évacuer le poste par ses hommes blessés et valides, lui même ne veut pas suivre ses hommes dans le repli qu’il leur a commandé, il reste seul (il y aura pourtant eu un témoin) se découvre, hisse les couleurs au mât de pavillon, puis s’avance vers les Allemands, une mitraillette à la main, il est alors abattu par une rafale allemande et tué sur le coup.

      A titre très exceptionnel, après sa mort, le Commandant Ducuing est promu Capitaine de Frégate à compter du 24 mai 1940, il a une magnifique citation à l’ordre de l’Armée.

      Une batterie de côté près de Toulon reçoit son nom et le « Figaro » publie un article intitulé : Les dernières cartouches des défenseurs du Cap Gris-Nez

          En 1952, le Ministre Secrétaire d’Etat à la Marine inaugure au Cap Gris-Nez une stèle à la mémoire du Commandant Ducuing et des marins tombés là. Cette stèle porte l’effigie du Commandant Ducuing et l’inscription  » Au Commandant Ducuing et à ses marins morts pour la France le 25 mai 1940. « 

          Les phrases suivantes ont été prononcées dans les discours officiels du jour de cette inauguration.

           » C’est là que le 23 mai 1940, isolé de tout, réduit à ses seuls moyens, il commença une résistance désespérée contre les forces allemandes qui ne devaient avoir raison de son héroïsme et de celui de ses compagnons de lutte que 48 heures plus tard et encore grâce à l’emploi des chars. « 

          « Tombés face à l’ennemi quelques minutes avant que son ouvrage ne fut submergé par la horde des assaillants.

          « C’est avec des Ducuing que la France s’est faite, c’est avec des hommes de sa trempe qu’elle s’est reprise à espérer aux périodes douloureuses de son histoire, c’est enfin grâce à eux que ceux qui bâtirent l’avenir ont le droit d’avoir confiance. »

          Puis extrait d’un autre discours :

           » Le commandant Ducuing était l’un de ces hommes d’exception placés sur notre route pour éclairer et nous montrer la voie. Sa mort est un témoignage manifestant jusqu’à l’absolu le sens du devoir, celui de l’honneur et l’amour profond de la Patrie. »

          Le Commandant Ducuing officier de la Légion d’Honneur, Croix de guerre avec palmes 1914/18 et 1939/40 était, en outre, titulaire de nombreuses décorations françaises et étrangères.

          A épousé mademoiselle Jeanne Faber de la Comédie Française, décédée en 1974. Pas de postérité.

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans Généalogie des adhérents

Ferdinand Gabriel Ducuing en 5 épisodes

Le 25 mai 1940 :  « Les chars allemands n’étaient plus qu’à deux cents mètres de notre poste, mais leur groupes d’infanterie, sans doute sévèrement touchés, restaient hors de notre vue. C’est alors que le commandant Ducuing donna l’ordre de se replier sur la falaise ouest. Notre position battue par les pièces des tanks était intenable. Nous commençons d’effectuer le mouvement dont le commandant, debout dirigeait l’exécution, aussi calme qu’à la manoeuvre. Nous allions atteindre la falaise quand une balle vint le frapper à la tête. Il tomba d’une pièce comme un arbre qui s’abat. »

lisez les 5 épisodes de ce récit (de 1 à 5) sur :

https://cgma.wordpress.com/?s=Ferdinand-Gabriel-Ducuing

Adhérent-CGMA-Joël-007

*

Poster un commentaire

Classé dans Adhérents, Généalogie des adhérents

Le coin des adhérents (0012) : 12 décembre 2017

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 12 décembre – Permanence M12
16 présents.
Présence moyenne : 14,5 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 15,4 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2017 (saison 2017-2018)
Les dates clefs du planning 2017-2018
Galettes des rois de 9h à 13h30
dimanche 14 janvier 2018
lundi 15 janvier 2018 – Conseil d’administration du CGMA

DÉCEMBRE
mardi 12 décembre 2017 – M12
mardi 19 décembre 2017 – M13
Vacances de Noël : samedi 23 décembre 2017 au lundi 7 janvier 2018

JANVIER
mardi 9 janvier 2018 – M14
***********************************

20 ans du CGMA – Clés USB
Dernier épisode, enfin nous l’espérons :
Les clés sont arrivées et les dossiers auraient dus être téléchargés dans leur totalité et pour toutes les clés, mais 2 ou 3 clés ne sont pas opérationnelles.
Une clé par adhérent seul, une clé par couple.
Joël doit vérifier les clés non distribuées, et finaliser la liste de distribution

Maryse se charge de la distribution des clés attribuées aux invités présents lors des 20 ans du CGMA.

Bibliothèque
Un grand merci à Jean Pierre G, grâce à son don, la bibliothèque s’enrichit de deux magnifiques livres :


Ces ouvrages, de Serge Wolikow, présentent l’histoire de la société française pendant la Seconde Guerre mondiale au niveau des populations locales et des communes de l’actuel département du Val-de-Marne.

Astuce informatique
Joël rappelle une astuce pour arrêter un processus de fichier type virus ou autre :
En appuyant systématiquement sur les touches « Ctrl » + « Alt » + « Suppr » du clavier de l’ordinateur, nous accédons au gestionnaire de tâches listant toutes les tâches en cours de fonctionnement.

Sélectionner le fichier considéré comme parasite et suspendre son action en demandant la fin de tâche.

Généanet 2ème cycle de formation

Ce mardi 12 décembre François nous enseigne les différentes méthodes de recherches.
A partir de la recherche simple de Louis Sauval, François nous démontre comment les modalités de recherche engendrent des résultats plus ou moins précis :
Pour exemple :

  • Sauval uniquement, près de 8700 résultats,
  • En affinant et en mentionnant son prénom Louis, moins de 500 résultats
  • En précisant sa zone géographique, 2 résultats
  • etc

Retrouver ce 2éme cycle de formation sur blog, rubrique « Z complément » référence
M12-20171212 Geneanet Étape 2 Les recherches
Prochaine formation le 23 janvier 2018
Prochain exposé le 16 janvier 2018, sur le thème de famille recomposée, proposé par Luciane.

Archives du 94 – Information
Joël nous informe de la démarche des AD 94 concernant la donation des archives privées et autres.
Ci-dessous un extrait de l’article :
AD 94 : les « documents qui leur sont remis » (alinéa 6 de l’article R212-62 du Code du Patrimoine) :
Président d’association :
« Les associations culturelles, sportives ou sociales, les syndicats et partis politiques produisent des documents qui complètent les archives publiques et apportent une vision plus riche du territoire val-de-marnais : vos archives témoignent de l’évolution des idées et de la société dans le Val-de-Marne et au-delà : comment écrire l’histoire d’un sport sans les archives des clubs et des fédérations ? Comment faire de l’histoire économique sans les archives des entreprises mais aussi des syndicats et des partis politiques ? »

Blog CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
M01-20170912 – Commencer sa généalogie
M02-20170919 – a) RENARD Léopold – b) Le Bigame Maisonnais
M03-20170926 – Guides, Geneanet CGMA94700
M04-20171003 – Au cimetière
M05-20171010 Quelques revues
M05-20171110 France Pittoresque
M06-20171017 Des sites utiles
M06-20171017 Les liens départementaux utiles
M06-20171017 Les sites des AD
M07-20171107 La reprise
M09-20171121 Exposé de Maryse, « Quand un maçon quitte sa Creuse…. »
M10-20171128 Geneanet Étape 1 Le compte Personnel
M10-20171128 Mentions marginales
M11-20171205 – l’EGMT par Jean-Pierre
M12-20171212 Geneanet Étape 2 Les recherches

Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Archives Départementales 94

Le coin des adhérents (0011) : 5 décembre 2017

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 5 décembre – Permanence M11
16 présents, dont 1 nouvelle adhésion.
28 ré-adhésions et trois adhésions pour la saison 2017-2018
Présence moyenne : 14,4 adhérents les mardis.
Présence moyenne : 15,3 adhérents les mardis, samedis et dimanches.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2017 (saison 2017-2018)
Les dates clefs du planning 2017-2018
Assemblée Générale du C.G.M.A. de 9h à 13h30 – déjeuner sur place
dimanche 26 novembre 2017
Galettes des rois de 9h à 13h30
dimanche 14 janvier 2018
DÉCEMBRE

mardi 5 décembre 2017 – M11
mardi 12 décembre 2017 – M12 – Formation Geneanet
mardi 19 décembre 2017 – M13
Vacances de Noël : samedi 23 décembre 2017 au lundi 7 janvier 2018

JANVIER
mardi 9 janvier 2018 – M14
***********************************

20 ans du CGMA – Clés USB

Faut-il en rire ? les clés sont arrivées mais bloquées en douane.

Généalogie – enterrement dans une église

Gérard P nous présente un document mentionnant la présence de deux sépultures de ses ancêtres GUERIN Arthus décédé au début du XVIIème siècle et de sa femme FERRY Madeleine, dans l’enceinte de l’église médiévale du vieux Goussainville.
Un avis notarial précise qu’il exerçait la profession de laboureur pour l’hôpital des Quinze-Vingt de Paris.
Pourquoi un simple « laboureur » et sa femme sont ils enterrés dans une église, alors que ce privilège était généralement réservé aux notables de la commune ? Le débat reste ouvert.

Histoire du vieux Goussainville
Situé dans l’axe des piste de l’aéroport de Roissy, l’ancien bourg de Goussainville, Aéroport De Paris (ADP) a racheté une à une les maisons des riverains et pour la plupart détruites ou murées
L’église classée monument historique a été conservée.

CEGD 94

Joël a le regret de nous annoncé le décès de Madame Michèle DENIS, présidente du CEGD 94, Cercle d’Études Généalogiques et Démographiques du Val de Marne.

Les données du CGMA (BMS) relatives à Maisons-Alfort ont été mises en ligne sur

Cliquer

 

Exposé de Jean Pierre :

Présentation de l’E.G.M.T

Jean Pierre, responsable de l’Antenne Parisienne du l’EGMT, nous développe via un diaporama disponible sur le blog du CGMA, l’organisation de l’association, et la liste des travaux effectués depuis 20 ans.
Un bref aperçu disponible sur le blog :

EGMT (Entraide Généalogique du Midi Toulousain) existe depuis 20 ans et a toujours le même président Fabrice Andrieux.
Cette association loi de 1901 compte environ 1000 membres répartis sur toute la France
Elle possède plusieurs antennes, en plus de son siège situé à Toulouse
A savoir Carbon (31), Luchon(31), Foix(09) Pamiers(09), Saint Girons(09), Tarbes(65), Albi(81), Saint Sulpice(81) et Paris (75). Ces antennes se réunissent régulièrement et dispensent des cours de généalogie et de paléographie.
L’EGMT dispose d’un forum d’échange et de plusieurs adresses d’échanges et de demandes de recherches :

Cousinages@egmt.org site de recherche de cousinage entre les membres
geneabank@egmt.org
listes@egmt.org:
pour envoi de liste éclair
questions@egmt.org:
pour envoi de question à la revue
releves@egmt.org:
pour  envoi d’un relevé
revue@egmt.org:
envoi d’un article à la revue
echanges@egmt.org;
pour s’inscrire à la bourse d’échanges
telearchives@egmt.org,
pour consultation des documents numérisés

L’EGMT fait paraitre une revue trimestrielle, de  soixante pages, environ.
L’EGMT organise tous les ans au moment de l’assemblée générale deux journées généalogiques à Toulouse, avec la participation d’intervenant extérieurs.
Elle participe aussi  à de nombreux salons locaux et nationaux.

Elle numérise régulièrement des archives notariales qu’elle met ensuite sur téléarchives.
Elles sont consultables avec un mot de passe par ses membres.
L’antenne parisienne (dont je suis le responsable) a perdu de nombreux membres qui sont repartis au Pays et ne connait pas de remplacement  par des jeunes : est ce du au fait que les archives départementales sont presque toutes en ligne.
Elle organise dorénavant une réunion par trimestre

L’antenne Parisienne participe au salon de Paris XVème et tous les deux ans @Généa, organisé par la FFG.

Z complément ;

Liste des articles complémentaires à lire :

  • M11 – 20171205 – L’EMGT par Jean Pierre
  • M11 – 20171205 – Le répertoire numérique de Maisons-Alfort

Formation Geneanet
Prochaine formation le mardi 12 décembre 2017.

Blog CGMA – Z compléments
A ce jour voici les dossiers déjà parus :
M01-20170912 – Commencer sa généalogie
M02-20170919 – a) RENARD Léopold – b) Le Bigame Maisonnais
M03-20170926 – Guides, Geneanet CGMA94700
M04-20171003 – Au cimetière
M05-20171010 Quelques revues
M05-20171110 France Pittoresque
M06-20171017 Des sites utiles
M06-20171017 Les liens départementaux utiles
M06-20171017 Les sites des AD
M07-20171107 La reprise
M09-20171121 Exposé de Maryse, « Quand un maçon quitte sa Creuse…. »
M10-20171128 Geneanet Étape 1 Le compte Personnel
M10-20171128 Mentions marginales
M11-20171205 – l’EGMT par Jean-Pierre
Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages

 ***********************************

Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents


 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser

Le coin des adhérents (0009) : 21 novembre 2017

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 21 novembre – Permanence M9
19 présents, dont 19 qui ont renouvelé leur adhésion, plus 1 future recrue !
29 adhérents : 27 ré-adhésions et deux adhésions pour la saison 2017-2018
Les adhésions de la saison 2016-2017 se termineront le dimanche 26 novembre (AG  annuelle).
Présence moyenne : 14,22 adhérents les mardis.

 

20 ans du CGMA – clés USB

La distribution des clés USB, contenant les 18 dossiers est compromise pour le 25 novembre prochain.

Des problèmes complexes de livraison de la part d’Office Dépôt, nous imposent d’adopter une autre organisation pour la remise des clés USB.

Celles-ci seront toutefois disponibles vers le 5 décembre prochain et les personnes présentes lors des 20 ans du CGMA pourrons obtenir leur clé sur présentation d’un bon de retrait remis le 25/11/2017.

Archives CGMA

A la demande de Carole Macé, responsable du service archives et documentations de Maisons-Alfort, les archives déposées du  CGMA, mise en consultation dans ces mêmes locaux, ne peuvent plus être conservées.

Les différents dossiers seront prochainement rapatriés chez Joël, où ils seront triés, et éventuellement redistribués aux membres intéressés. Place au zéro papier !

 

Programmes « formation » et« exposés »  CGMA

  • 28 novembre 2017 : début des cycles de formation sur Généanet par François.
  • 05 décembre 2017 : présentation de l’EGMT, Généalogie Midi Toulousain, par Jean Pierre ;
  • 16 janvier 2018 : exposé sur une famille recomposée par Luciane.

 

Exposé de Maryse : 

« Changement de vie : Quand un maçon quitte sa Creuse…. »

Au cours d’un récit captivant, Maryse nous raconte, à travers l’histoire française et plus particulièrement de la Creuse, le parcours d’une famille creusoise « les Bapterosses » du 18eme siècle à nos jours.

L’intégralité de son exposé est consultable dans le blog,

M9-20171121 Exposé de Maryse, « Quand un maçon quitte sa Creuse…. »

Pour ceux absents ce jour, vous prendrez connaissance de :

  • La situation géographique et administrative de la Creuse au 18eme siècle ;
  • Des conditions sociales et de la réforme Turgot ;
  • La migration des maçons creusois et leur hiérarchie ;
  • Les maçons migrants et leurs œuvres architecturales ;
  • La présentation généalogique de la famille « Bapterosse » à partir de Léonard né en 1739 ;
  • L’histoire de la création de la manufacture des « Emaux de Briare », aujourd’hui mondialement connue.

Maryse


Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents


Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Archives, Archives Départementales

SOUVENIRS pour mes ENFANTS et mes PETITS ENFANTS.

SOUVENIRS pour mes ENFANTS et mes PETITS ENFANTS.

VICE AMIRAL  GODIN       1838-1932

Souvenirs écrits vers 1920

Épisode 1 – La glace et le choléra

Nous sommes une famille militaire. Dès 1786 date de l’entrée au service de mon grand-père paternel jusqu’en 1903 où j’ai été atteint par la limite d’âge, l’un de nous au moins a toujours été sous les drapeaux, sauf de 1845 à 1853, entre l’admission à la retraite de mon père et mon entrée à l’École Navale.

Pendant une partie des guerres du Premier Empire, mes deux grands-pères, mon père et ses frères servirent comme officiers dans le même régiment de cavalerie, tous furent blessés, quelques uns plusieurs fois.

J’ai entendu dans mon enfance beaucoup de récits de guerre. Les acteurs de l’épopée Napoléonienne étaient moins sobres de souvenirs que ceux de la grande guerre de 1914 ; cela tient peut-être à ce que du temps des premiers on faisait encore souvent « la guerre en dentelles », tandis que pour les seconds la guerre ne rappelle que des visions d’horreur.

Lire la suite en cliquant sur les liens ci-dessous

 

GODIN (010) Wissembourg 27 novembre 1838

GODIN (009) Poitiers 19 novembre 1855

GODIN (008) – 1893-1911 – Vice Amiral

GODIN (007) – 1884-1893 – Ses filles

GODIN (006) – 1880-1884 – Le Mariage

GODIN (005) – 1872-1880

GODIN (004) – 1864-1872

GODIN (003) – 1862-1864

GODIN (002) – 1854-1862

GODIN (001) – La glace et le choléra

gabriel-henri-godin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://ecole.nav.traditions.free.fr/

***

tous les articles de Joël

 

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Le coin des adhérents (0008) : 14 novembre 2017

(107 avenue Gambetta derrière le bâtiment.) de 14h à 16h.
Mardi 14 novembre – Permanence M8
11 présents, dont 10 qui ont renouvelé leur adhésion, plus 1 future recrue !
29 adhérents : 27 ré-adhésions et deux adhésions pour la saison 2017-2018
Les adhésions de la saison 2016-2017 se termineront le dimanche 26 novembre (AG  annuelle).
Présence moyenne : 13,9 adhérents les mardis.

Permanences 2017-2018 et activités
Le Planning saison 2017-2018 est disponible sur le blog.

Les prochains rendez-vous en 2017 (saison 2017-2018)
Toussaint : du samedi 21 octobre 2017 au lundi 6 novembre 2017
NOVEMBRE
mardi 14 novembre 2017 – M8
dimanche 19 novembre 2017 – D4 – sur demande
mardi 21 novembre 2017 – M9
samedi 25 novembre 2017 – Vingt ans du CGMA – ELC à partir de 11h
dimanche 26 novembre 2017 –  AG du C.G.M.A. – ELC – puis collation
mardi 28 novembre 2017 – M10
Les dates clefs du planning 2017-2018
Assemblée Générale du C.G.M.A. de 9h à 13h30 – déjeuner sur place
dimanche 26 novembre 2017


Présence et inscription

12 adhérents (dont 1 visiteur) ont répondu présents lors de cette permanence.
Nous souhaitons la bienvenue à Jean Claude domicilié à Limeil-Brévannes.
Jean Claude a découvert l’existence de notre cercle grâce à Mme Carole MACE, responsable du service archives et documentations de notre mairie.
Il précise être débutant en généalogie, et oriente ses recherches en France, dont les Hauts-de-France, et en Italie.
Un déplacement récent avec un ami généalogiste lui a permis d’établir une partie de sa généalogie italienne jusqu’au 17ème siècle.

Prochaines animations Jean-Pierre / Maryse / Luciane


Approche généalogique

Joël profite de la présence de Jean Claude pour évoquer les logiciels de généalogie les plus couramment utilisés :

  • Généanet :
  • Hérédis
  • Généatique

L’ensemble des logiciels de généalogie permet d’établir des échanges de données généalogiques via un fichier GEDCOM (Genealogical Data Communication), créé par les mormons.


Blog CGMA : Z papama

Joël présente pour l’ensemble des membres présents ses travaux sur l’indexation PAPAMA (PAtrimoine PAtronymique MAisonnais), des deux tomes de « Milles ans d’histoire » de Maisons Alfort
Pour rappel ses tomes ont été réalisé par l’AMAH (Association Mille ans Histoire) dont Mme Marcelle AUBERT (membre fondateur).
Via le fichier Excel préalablement envoyé à tous les membres actifs du CGMA, Joël essaie de nous familiariser avec cet outil complexe de recherches sur Maisons Alfort.
Le classeur « Index PaPaMa Ouvrages », comprenant 273 pages liste les différents ouvrages, textes, archives de MA et divers ;
Une sélection effectuée par le tri textuel de la colonne « Nom » permet d’accéder directement à la recherche ciblée.

 Voir exemple ci-dessous pour la recherche du  patronyme HERBILLON

 

Et le résultat obtenu :

De la même façon, en sélectionnant, dans le classeur « Notice Ouvrages », la référence 117, nous découvrons la description d’un des ouvrages mentionnant le patronyme « Herbillon ».


Blog d’Élise LENOBLE

Vu brièvement ce 14 novembre :

* Que peuvent nous apprendre les inventaires après décès :

* Formation Généalogie – Retrouver le parcours d’un soldat de la Grande Guerre :

Cliquer

Pour en savoir plus sur ce blog ou me contacter, lisez ce petit préambule.

20 ans du CGMA

                           122 rue Roger François 94700


Blog CGMA – Z compléments

A ce jour voici les dossiers déjà parus :
M1-20170912 – Commencer sa généalogie
M2-20170919 – a) RENARD Léopold – b) Le Bigame Maisonnais
M3-20170926 – Guides, Geneanet CGMA94700
M4-20171003 – Au cimetière
M5-20171010 Quelques revues
M5-20171110 France Pittoresque
M6-20171017 Des sites utiles
M6-20171017 Les liens départementaux utiles
M6-20171017 Les sites des AD
M7-20171107 La reprise

 et Z PAPAMA
            PAPAMA (1) : Les ouvrages de l’AMAH
            PAPAMA (2) : Les ouvrages de l’AMAH les ouvrages


 Geneanet
         En cette nouvelle saison, le CGMA va assurer une partie de la formation des débutants et des anciens à partir de l’utilisation du site Geneanet.
         Un compte cgma94700 (non Premium) a été créé pour assurer cette formation et à terme déposer des gedcom de personnalités liées à Maisons-Alfort.
         A suivre, si vous avez des gedcom de personnalités liées à Maisons-Alfort, faites nous les parvenir afin de les intégrer dans le compte cgma94700.
         Au mois de décembre des séances de formation seront assurées par François.

Trois arbres sont déjà disponibles :
Claude Laurent Marie DODUN de KEROMAN (Maire de Maisons-Alfort de 1813 à 1855) CLM DODUN de KEROMAN
Henry François Marie CHARPENTIER (Général de brigade) marié avec Marie Félix Constance Euphrosine Aubert-Dubayet (16 ans). HFM CHARPENTIER
François Amédée Maire de Maisons-Alfort, FA CHENAL

Un conseil à tous les anciens, inscrivez-vous sur Geneanet afin de mieux participer aux permanences.


Tous les articles : Le coin des adhérents
Contact : cgma94@yahoo.fr
Le-coin-des-adhérents


 

Poster un commentaire

Classé dans Adhérents, Généalogie des adhérents, Histoire locale, Maisons-Alfort, Z PAPAMA