Archives de Tag: Personnalités

18 février 1899 – Émile LOUBET

7e Président de la IIIe République du 18 février 1899 au 18 février 1906
——–
Parti politique ARD (gauche)
Émile LOUBET (1838-1929). Soixante ans, ancien avocat, républicain convaincu est élu le 16 février 1899 pour contrer le courant monarchiste renaissant. On l’avait presque oublié lorsqu’il meurt , en 1929, âgé de 90 ans.

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94, Maisons-Alfort

Dénominations officielles des voies

attribution-dun-nom-a-une-rue

Cliquer

Paris n’a jamais cessé de se construire, s’agrandir, se transformer : au fil des siècles, toutes les voies parisiennes ont été remaniées, certaines supprimées, d’autres encore déplacées. Aujourd’hui, l’ancienne Lutèce possède plus de 6500 rues, avenues, places, impasses ou autres promenades, toutes dotées d’un nom unique.

Mais comment attribue-t-on un nom à une rue ? De quand datent les premières dénominations officielles ? On vous explique tout.

Depuis la loi du 2 mars 1982 relative à la liberté des communes, départements et régions, le choix des noms donnés aux rues des villes françaises relève des compétences de la commune, et donc des conseils municipaux. La dénomination des voies parisiennes n’est, normalement, autorisée qu’en hommage à une personnalité décédée depuis au moins cinq ans, mais de plus en plus de dérogation sont constatées. Parmi les attributions de voies officialisées en 2016, on trouve par exemple la Place Georges-Moustaki, d’après l’auteur-compositeur décédé en 2013, ou encore la Promenade Florence-Arthaud, en hommage à la navigatrice française décédée accidentellement en mars 2015

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Voies

En Envor – Louison BOBET

envor-bobet

Cliquer

La carrière de Louison Bobet subit un coup d’arrêt en décembre 1961. Alors qu’il prépare la mythique course Bordeaux-Paris et qu’il vient de signer au sein d’une nouvelle équipe Margnat-Paloma, pour encadrer des jeunes coureurs ; il est victime d’un accident avec son frère Jean. Il souffre de fractures au fémur et à la cheville2. Dès le début de l’année 1962,  il s’attèle à une rééducation auprès de Raymond Le Bert, le soigneur de ses débuts, et bénéficie des bienfaits de la thalassothérapie à Roscoff. Dans les mois qui suivent, Bobet remonte sur son vélo avec pour objectif de reprendre la compétition au mois de septembre. Mais au cœur de l’été, âgé de 37 ans et pas suffisamment guéri, il annonce sa retraite sportive.

Retiré des pelotons, Louison Bobet devient chef d’entreprise. En effet, il décide de créer un centre de thalassothérapie à Quiberon, inaugurée en mai 1964 en compagnie du ministre de la Santé Raymond Marcellin. Il développe son entreprise en investissant dans l’hôtellerie. Cependant, c’est une nouvelle fois sa santé qui lui fait défaut. Il meurt le 13 mars 1983 à Biarritz, âgé de seulement 58 ans, des suites d’une longue maladie. Il est inhumé dans sa commune natale, Saint-Méen-le-Grand, où l’on trouve désormais un musée consacré à sa carrière.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Site

30 janvier 1879 – Patrice de MAC-MAHON

2e Président de la IIIe République du 24 mai 1873 au 30 janvier 1879.

———-
Patrice de MAC-MAHON (1808-1893) est un militaire, ce monarchiste deviendra le deuxième président de la IIIe république. Il est élu pour ses convictions légitimistes. Une nouvelle constitution est votée le 21 février 1875. La IIIe république (encore provisoire) est dotée d’une chambre désignée au suffrage universel et d’un Président élu pour sept ans, rééligible ayant pouvoir de dissoudre la Chambre avec l’aide du Sénat. Patrice Marie Edmé Maurice de Mac-Mahon use de cette prérogative le 25 juin 1877. Sommé par Gambetta « de se soumettre ou de se démettre », Mac Mahon démissionne le 30 janvier 1879.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Inventeurs et noms de voies

inventeurs-et-rues

Cliquer

Voici les 17 inventeurs français qui ont le plus de rues à leur nom en France

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Site

21 janvier 1793 – Citation

« Fils de Saint-Louis, montez au ciel. »

Parole attribuée à l’abbé Edgeworth de Firmont, dernier confesseur de Louis XVI au moment ou le roi montait à l’échafaud. (21 janvier 1793)

Poster un commentaire

Classé dans Citation, Ephéméride

17 janvier 1895 – Félix FAURE

6e Président de la IIIe République du 17 janvier 1895 au 16 février 1899

——–
Élu le 17 janvier 1895
Parti politique Républicain modéré (centre)

Félix FAURE (1841-1899). Avec l’arrivée de Félix FAURE c’est le retour de la présidence traditionnelle. Riche négociant, ayant été plusieurs fois ministre ce quinquagénère, encore bel homme, est vite populaire. La CGT est créée en 1895, ZOLA avec son article « J’accuse » ouvre l’affaire DREYFUS, Félix FAURE prend le parti des « antidreyfusards ». Il meurt subitement le 16 février 1899 d’une hémorragie cérébrale, à l’Elysée, dans des circonstances qui défraient la chronique galante.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride