Archives de Catégorie: Ecole Vétérinaire – ENVA

27 avril 1812 – Pierre-Geoffroy GAUDINEAU

1812 – Pierre-Geoffroy GAUDINEAU

Le 31 mars 1814, la région Nord et Est de Paris fut occupée par les troupes alliées ; la vaillance des défenseurs du pont de Charenton fut insuffisante contre le nombre.

Onze élèves blessés ont été retrouvés dont :

Gaudineau (Pierre-Geoffroy), né le 5 avril 1791 à Fontenay (Vendée) ; à l’École depuis le 27 avril 1812. Revenu le 3 juin. Concourt infructueusement à diverses reprises ; obtient enfin le diplôme de maréchal vétérinaire en octobre 1817. S’établit à Fontenay-le-Comte.

École Vétérinaire

Relevé du CGMA posté sur le site MGW (Memorial GenWeb) : [relevé n° 66913]

Plaque à la gloire du Bataillon d’Alfort – Dans le parc de l’École Vétérinaire d’Alfort (94)

A la gloire du Bataillon d’Alfort et à la mémoire du Commandant RENARD, du Capitaine ORE des élèves CROSNIER, LHERBETTE, LOMBART, MORTAGNE, MOYEMONT, PIGEON et des jeunes gens du pays tombés héroïquement le Le 30 mars 1814, une vingtaine d’élèves de l’école vétérinaire (Maisons-Alfort) furent blessés en défendant le Pont de Charenton le 30 mars 1814 (qui relie Maisons-Alfort à Saint-Maurice et Charenton-le-Pont). Six d’entre eux 30 mars 1814 en défendant le pont de Charenton durant la Campagne de France.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Memorial GenWeb

31 mars 1814 – Anne Ferdinand François LOMBARD (élève École d’Alfort)

Acte de décès
31 mars 1814 – Alfort (Maisons-Alfort)

N° 7 Anne Ferdinand François Lombard – noyé

Cejourd’huy trente un mars mil huit cent quatorze par devant nous Maire de la commune de maisons-alfort, arrondissement de Sceaux, département de la Seine, faisant les fonctions d’officier public de l’état civil, est comparu le sieur Jean Girard, directeur adjoint de l’École Impériale Vétérinaire d’Alfort lequel nous a déclaré que hier dans les trois heures du soir Lombart Anne, Ferdinand, François élève de l’École Vétérinaire, né à Autun département de l’Yonne le quatorze brumaire an cinq s’est noyé dans la Marne en traversant la rivière à la suite de la bataille du trente présent mois, la présente déclaration faite en présence des sieurs Jean Montinoble, jardinier âgé de cinquante huit ans, domicilié en cette commune et de joseph Marchand cocher âgé de trente quatre ans domicilié dans cette commune, lesquels premier et second témoin ont signé après lecture le présent acte de décès avec nous et le déclarant.
Signé : clm dodun, maire, J Montinoble Girard.

Il est à noter que la cause du décès est indiquée en marge de l’acte.
Ce fut le cas pour tous les actes de décès pendant 14 ans.
Pour quelle raison ? Épidémie ?

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Plaque Memorial Genweb

Plaque à la gloire du Bataillon d’Alfort – Dans le parc de l’École Vétérinaire d’Alfort (94) – [relevé n° 66913]

Situation – informations : A la gloire du Bataillon d’Alfort et à la mémoire du Commandant RENARD, du Capitaine ORE des élèves CROSNIER, LHERBETTE, LOMBART, MORTAGNE, MOYEMONT, PIGEON et des jeunes gens du pays tombés héroïquement le Le 30 mars 1814, une vingtaine d’élèves de l’école vétérinaire (Maisons-Alfort) furent blessés en défendant le Pont de Charenton le 30 mars 1814 (qui relie Maisons-Alfort à Saint-Maurice et Charenton-le-Pont). Six d’entre eux 30 mars 1814 en défendant le pont de Charenton durant la Campagne de France.

Le relevé réalisé par le CGMA

CROSNIER Renier Julien Germain 1er Empire ca 04/1814 Paris (75)
LHERBETTE 1er Empire 08/04/1814 Paris 15 (75)
LOMBARD Anne Ferdiand François 1er Empire 30/03/1814 Maisons-Alfort (94)
MORTAGNE Charlemagne 1er Empire 31/03/1814 Choisy-le-Roi (94)
MOYEMONT Jean Baptiste 1er Empire 23/04/1814 Paris 05 (75)
PIGEON Jean Marie 1er Empire 30/03/1814 Maisons-Alfort (94) Sépulture
REIGNIER Pierre Nicolas 1er Empire

 

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA

28 février 1881 – Henry POUET – Vétérinaire – MPLF 1914-1918

1878 – POUET – Vétérinaire – MPLF 1914-1918

Pouët Henry Félix Léopold – Lieutenant Vétérinaire – 1è Régiment A.C.. Mort pour la France le 10 juillet 1915, Hôpital auxiliaire 108 à Commecy, suites de blessures de guerre (Meuse). Né le 28 février 1881 à Isle Jourdain (Vienne). Acte : Domicile Moussac / Vienne (Vienne)

Élève d’Alfort Mort pour la patrie 1914-1918

SGA Mémoire des hommes – Première Guerre Mondiale

Lieutenant Vétérinaire Henry Félix Léopold Pouët

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Ephéméride

PAPAMA : Exposition de 1967, 200 ans d’École Vétérinaire – Les célébrités – (175)

PAPAMA (PAtrimoine PAtronymique MAisonnais) c’est ainsi que furent baptisés les relevés systématiques des PAtronymes MAisonnais (vers 2002) dans près de 200 sources.

Parution de l’ouvrage : « 200 ans d’École Vétérinaire 1765-1967 – Exposition de 1967 »

Ci dessous « Les célébrités » citées dans l’ouvrage (Fichier 175 – VETECL)

Nom Prénom Date Information
ADAM Paul 1856 ADAM, Paul-Gabriel (1856-1916). – Docteur es-sciences, Professeur à l’École d’Alfort. Biochimiste.
AUREGGIO Eugène 1884 AUREGGIO, Eugène (1884-1908). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire-Colonel.
BAILLET Casimir 1820 BAILLET, Casimir-Célestin (1820-1900). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à  l’École d’Alfort, puis Professeur et Directeur de l’École Vétérinaire de Toulouse. Travaux d’helminthologie.
BARON Raoul 1852 BARON, Raoul-Georges-Alexandre (1852-1908). Élève de l’École d’Alfort et Professeur à cette École.
BARRIER Gustave 1853 BARRIER, Gustave-Joseph (1853-1945). – Issu d’un très grande famille de vétérinaires fut Élève, Professeur et Directeur de l’École d’Alfort.
BARTHELEMY Eloi 1815 BARTHELEMY, Eloi, dit l’Aîné (1815-1851). – Diplômé de l’École de Lyon, puis Professeur à l’École d’Alfort, il abandonna l’enseignement pour ouvrir un caninet privé à Paris. Clinicien.
BASSET Jean 1875 BASSET, Jean-François-Marie-Joseph (1875-1959). – Élève de l’École d’Alfort; Professeur à l’École Vétérinaire de Lyon. Professeur persuasif et polémiste passionné.
BERTIN Eugène 1876 BERTIN, Eugène (1876-1936). – Élève de l’École d’Alfort. Directeur des services vétérinaire du département du Calvados.
BERTIN Henri 1719 BERTIN, Henri-Léonard, J.-B. (1719-1792). – Fut successivement: Intendant du Roussillon et de Lyon, puis Contrôleur général des finances et Ministre de l’Agriculture.
BOULEY Henri 1814 BOULEY, Henri-Marie (1814-1885). – Issu d’une famille de vétérinaires parisiens, élève de l’école d’Alfort, Professeur à cette École.
BOURDELLE Edouard 1876 BOURDELLE, Edouard-Sicaire (1876-1960). – Élève de l’École de Toulouse, Professeur de l’École d’Alfort et au Muséum National d’Histoire Naturelle. Anatomiste et Mammalogiste de talent.
BOURGELAT Claude 1712 BOURGELAT, Claude (1712-1779). – Ecuyer et avocat. Fondateur des deux premières Écoles Vétérinaires et créateur de la médecine animale scientifique.
BOUTET Antoine 1820 BOUTET, Antoine-François-Daniel (1820-1891). – Élève de l’École d’Alfort. Praticien réputé.
BROCQ-ROUSSEU Denis 1869 BROCQ-ROUSSEU, Denis (1869-1950). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire Général. Bactériologie.
BROUSSONNET Pierre 1761 BROUSSONNET, Pierre-Marie-Auguste (1767-1807). – Naturaliste. Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle et à l’École d’Alfort.
CADIOT Pierre 1858 CADIOT, Pierre-Juste (1858-1934). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur et Directeur de cette École. Pédagogue et clinicien.
CARRE Henri 1870 CARRE, Henri-Joseph (1870-1938). – Élève de l’École d’Alfort. Directeur du Labioratoire Central de Recherches Vétérinaires, Microbiologiste de grande perspicacité.
CESARI Emile 1876 CESARI, Emile (1876-1956). – Élève de l’École d’Alfort. Chef du service Vétérinaire sanitaire de la Seine et Chef de service de l’Institut Pasteur.
CHABERT Philibert 1737 CHABERT, Philibert (1737-1814). – Professeur et Directeur de l’École d’Alfort. Inspecteur général des Écoles Vétérinaires.
CHAUVEAU Jean 1827 CHAUVEAU, Jean-Baptiste-Auguste (1827-1917). Diplômé de l’École d’Alfort, Professeur à l’École Vétérinaire et à la Faculté de Médecine de Lyon.
COLIN Gabriel 1825 COLIN, Gabriel-Constant (1825-1896). – Élève de l’École de Lyon et Professeur à l’École d’Alfort. Physilogiste
DASSONVILLE Charles 1864 DASSONVILLE, Charles-Léon (1864-1935). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire Général.
DAUBENTON Louis 1716 DAUBENTON, Louis-Jean-Marie (1716-1800). – Naturaliste. Collaborateur à l’Histoire Naturelle de Buffon et à l’Encyclopédie méthodique. Professeur au Collège de France, au Muséum d’Histoire Naturelle et à l’École d’Alfort.
DECHAMBRE Paul 1838 DECHAMBRE, Paul-Alfred (1838-1935). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École d’Alfort et à l’École d’Agriculture de Grignon. Élève et successeur de BARON.
DECROIX Emile 1821 DECROIX, Emile-François (1821-1901). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire militaire à qui l’on doit le dévellopement en France de l’hippophagie.
DELAFOND Henri 1805 DELAFOND, Henri-Mamet-Onésime (1805-1861). – Diplômé de l’École de Lyon, puis Professeur de cette École. Chercheur laborieux.
DELORME Maurice 1890 DELORME, Maurice-Jean (1890-1943). – Vétérinaire-Commandant.
DESMARETS Anselme 1784 DESMARETS, Anselme-Gaétan (1784-1838). Zoologiste et collaborateur de CUVIER, fut professeur à l’École d’Alfort.
DESPLAS Jean 1758 DESPLAS, Jean-Baptiste (1758-1823). – Élève de l’École d’Alfort. Fit sa carrière dans l’Administration des Haras et dans l’Etablissement paternel à Paris. Clinicien.
DULONG Pierre 1785 DULONG, Pierre-Louis (1795-1838). – Médecin, Professeur à la Faculté des Sciences et à l’École d’Alfort. Professeur et Directeur des Etudes à l’École Polytechnique. Chimiste et physicien.
FEUNTEUN Louis 1901 FEUNTEUN, Louis-Michel-Maurice (1901-1965). – Élève de l’École d’Alfort. Indochine.
FLANDRIN Pierre 1752 FLANDRIN, Pierre (1752-1796). – Diplômé de l’École de Lyon, Professeur à l’École d’Alfort.
FOURCROY Antoine 1755 FOURCROY, Antoine-François, comte de (1755-1809). – Chimiste. Professeur au Jardin du Roi et à l’École d’Alfort.
FRAGONARD Honoré 1763 FRAGONARD, Honoré (1763-1799). – Chirurgien. Professeur et Directeur de l’École d’Alfort.
FROMAGE DE FEUGRE Charles 1770 FROMAGE DE FEUGRé, Charles-Michel-François (1770-1812). – Élève et Professeur de l’École d’Alfort. Devint vétérinaire de la Garde Impériale et mourut près de Wilna pendant la retraite de Moscou.
GAYOT Eugène 1808 GAYOT, Eugène (1808-1891). – Élève de l’École d’Alfort. Fut Directeur Général des Haras. Zootechnicien de grande valeur.
GILBERT François 1757 GILBERT, François-Hilaire (1757-1800). – Diplômé de l’École d’Alfort où il enseigne l’économie rurale.
GIRARD Jean 1770 GIRARD, Jean (1770-1825). – Diplômé de l’École d’Alfort et Directeur de cette École. Anatomiste.
GOHIER Jean 1776 GOHIER, Jean-Baptiste (1776-1819). – Élève de l’École d’Alfort, fut professeur à l’École Vétérinaire de Lyon.
GOIFFON Georges 1709 GOIFFON, Georges-Claude (1709-1777). – Professeur de dessin à l’École d’Alfort et architecte de cette École.
GOUBAUX Armand 1820 GOUBAUX, Armand-Charles (1820-1890). – Élève de l’École d’Alfort, puis Professeur et Directeur de l’Etablissement.
GUERIN Guérin 1872 GUERIN, Camille (1872-1961). Élève de l’École d’Alfort. Chef de service aux Institut Pasteur de Lille et de Paris. Microbiologiste
HENRY Albert 1878 HENRY, Albert-Charles-Louis (1878-1943). – Élève et Professeur de l’École d’Alfort. Helminthologie et acarologie.
HUZARD Jean 1755 HUZARD, Jean-Baptiste (1755-1838). – Diplômé de l’École d’Alfort et Professeur à cette École, puis Inspecteur Général des Écoles Vétérinaires.
JACOULET Claude 1850 JACOULET, Claude-Joseph-Jules (1850-1933). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire-Colonel, fut le premier Directeur de l’École d’Application du service sanitaire de Saumur. Hippologue.
JOLY Pierre 1860 JOLY, Pierre-Georges-Alexandre (1860-1920). – Élève de l’École d’Alfort.  Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire-Colonel, Directeur de l’École d’Application du service vétérinaire de Saumur. A créé le Musée du Cheval.
KAUFFMANN Maurice 1846 KAUFFMANN, Maurice (1846-1914). – Élève de l’École de Lyon et Professeur à l’École d’Alfort. Physilogiste.
LACAUCHIE Adolphe 1806 LACAUCHE, Adolphe-Euclide (1806-1851). Élève et Professeur adjoint de l’École d’Alfort, puis médecin miltaire. Anatomiste et chirurgien.
LAFOSSE Philippe 1738 LAFOSSE, Philippe-Etienne (1738-1820). – Hippiatre, Inspecteur Général des Remontes du Roi.
LASSAIGNE Jean 1800 LASSAIGNE, Jean-Louis (1800-1859). – Professeur à l’École d’Alfort. Chimiste laborieux, élève de VAUQUELIN.
LATREILLE Pierre 1762 LATREILLE, Pierre-André (1762-1833). – Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle et à l’École d’Alfort. Entomologiste.
LAVALARD Edmond 1839 LAVALARD, Edmond (1839-1916). – Élève de l’École d’Alfort, Chef de Service à la Compagnie des Omnibus de Paris. Professeur à l’Institut National Agronomique.
LAVOCAT Edmé 1817 LAVOCAT, Edmé-Achille (1817-1900). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École Vétérinaire de Toulouse. Anatomiste.
LE HELLO Pierre 1858 LE HELLO, Pierre (1858-1921). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École des Haras. Hippologue distigué.
LEBLANC Urbain 1797 LEBLANC, Urbain (1797-1871). – Diplômé de l’École d’Alfort, fonda à Paris un cabinet de consultation et un atelier de maréchalerie réputés.
LEBLOIS Charles 1892 LEBLOIS, Charles (1892-1955). – Élève et Chef de travaux à l’École d’Alfort. Vétérinaire-Inspecteur des Services Sanitaires de la Seine.
LECLAINCHE Auguste 1861 LECLAINCHE, Auguste-Louis-Emmanuel (1861-1953). – Microbiologiste, immunologiste et hygiéniste. Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École Vétérinaire de Toulouse.
MAGNE Jean 1804 MAGNE, Jean-Henri (1804-1825). – Élève de l’École de Lyon. Professeur à l’École vétérinaire de Toulouse, puis de Lyon et enfin d’Alfort.
MAIGNON François 1877 MAIGNON, François-Antonin (1877-1963). – Élève et Professeur à l’École Vétérinaire de Lyon, Professeur à l’École d’Alfort. Physiologiste.
MALBRAND René 1903 MALBRAND, René-Jules-Maurice (1903-1962). – Élève de l’École d’Alfort. Chef de Service au Tchad.
MAROTEL Joseph 1873 MAROTEL, Marie-Joseph-Gabriel-Auguste-Octave (1873-194?). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École Vétérinaire de Lyon. Auteur de travaux sur la protozoologie, l’helminthologie.
MARTEL Henri 1875 MARTEL, Henri (1875-1957). – Élève de l’École d’Alfort et Directeur du Service Vétérinaire sanitaire de la Seine. Hygiéniste.
MONOD Théophile 1864 MONOD, Théophile-Anselme (1864-1933). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire-Colonel. Afrique du Nord.
MOREAU Louis 1877 MOREAU, Louis-Gustave (1877-1925). – Vétérinaire-Inspecteur au Service Sanitaire de la Seine.
MOUSSU Auguste 1864 MOUSSU, Auguste-Léopold, dit Gustave (1864-1945). – Élève et Professeur de l’École d’Alfort. Pathologiste.
NEUMANN Louis 1846 NEUMANN, Louis-Georges (1846-1930). – Élève de l’École d’Alfort, embrassa un moment la carrière militaire, puis devint Professeur à l’École Vétérinaire de Toulouse.
NICOLAS Emile 1874 NICOLAS, Emile (1874-1950). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École Vétérinaire de Toulouse. Chimiste et pharmacologue.
NICOLAS Eugène 1867 NICOLAS, Eugène (1867-1935). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire-Colonel. Traité d’ophtalmologie.
NOCARD Edmond 1850 NOCARD, Edmond-Isidore-Etienne (1850-1903). Élève de l’École d’Alfort, Professeur et Directeur de cette École, collaborateur de PASTEUX et de ROUX.
OLIVIER Guillaume 1756 OLIVIER, Guillaume-Antoine (1756-1814). – Professeur à l’École d’Alfort. Entomologiste.
PANISSET Lucien 1890 PANISSET, Lucien-Adrien (1890-1940). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur aux Écoles Vétérinaires de Lyon et d’Alfort. Microbiologiste et immunologiste.
PECAUD Georges 1876 PECAUD, Georges-Louis-Marc-Edmond (1876-1945). – Élève de l’École d’Alfort. Organisateur du Service Vétérinaire du Tchad et du Dahomey.
PERARD Henri 1885 PERARD, Henri (1885-1944). – Élève de l’École d’Alfort. Directeur du Service Vétérinaire Sanitaire de la Seine. Bactériologiste et Parasitologue.
PIETTRE Maurice 1879 PIETTRE, Maurice (1879-1914). –  Élève de l’École d’Alfort. Chef de secteur au Service Vétérinaire Sanitaire de la Seine. Directeur de l’Institut International du Froid. Chimiste et biologiste.
POISSON Georges 1874 POISSON, Georges-Jules (1874-1963). – Élève de l’École d’Alfort. Carrière à Madagascar.
PORCHER Charles 1872 PORCHER, Charles-Casimir-Toussaint (1872-1933). – Diplômé de l’École d’Alfort; Professeur puis Directeur de l’École Vétérinaire de Lyon. Chimiste et hygièniste.
RAILLET Louis 1852 RAILLET, Louis-Joseph-Alcide (1852-1930). Élève et Professeur de l’École d’Alfort. Helminthologiste.
RAMON Gaston 1886 RAMON, Gaston-Léon (1886-1964). – Diplômé de l’École d’Alfort, a fait toute sa carrière à l’Institut Pasteur de Paris, dont il devint Directeur en 1940. Microbiologiste et immunologiste.
RENAULT Thomas 1815 RENAULT, Thomas-Eugène-Eloi (1815-1863). – Élève à l’École d’Alfort, puis professeur et Directeur de cette même École. Inspecteur Général des Écoles Vétérinaires. Pathologiste et Clinicien.
REYNAL Jean 1816 REYNAL, Jean (1816-1893). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur et Directeur particulièrement actif de cette même École. Clinicien.
RICHARD Antoine 1802 RICHARD, Antoine, dit du Cantal (1802-1891). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École d’Agriculture de Grignon et de l’École Supérieure des haras.
RINJARD Paul 1882 RINJARD, Paul (1882-1943). – Ingénieur agronome; Élève de l’École d’Alfort. Directeur du Laboratoire Central de Recherches Vétérinaires.
ROBIN Victor 1886 ROBIN, Victor (1886-1956). – Élève de l’École dde Toulouse. Professeurà  l’École d’Alfort. Auteur de travaux sur l’obstétrique, l’ophtalmologie, la pathologie canine.
RODET Jean-Baptiste 1785 RODET, Jean-Baptiste, Claude (1785-1849). – Élève de l’École d’Alfort. Fit une première partie de sa carrière dans l’armée. Professeur à l’École Vétérinaire de Toulouse.
ROSSIGNOL Hypolithe 1855 ROSSIGNOL, Hypolithe (1855-1927). – Élève de l’École d’Alfort. Praticien réputé.
SANSON André 1826 SANSON, André (1826-1902). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École Impériale Vétérinaire de Toulouse, puis à l’École Nationale d’Agriculture de Grignon et à l’Institut National Agronomique. Biologiste et Zootechnicien.
SAVAGNIER Georges 1878 SAVAGNIER, Georges-Auguste-Paul (1878-1955). – Élève de l’École d’Alfort. Directeur des services vétérinaire du département du Pas-de-Calais.
SIMONNET Henri 1891 SIMONNET, Henri-Edmond-Fernand (1891-1965). – Élève et Professeur à l’École d’Alfort. Professeur à l’Institut National Agronomique et à l’Institut d’Hygiène de Montréal.
THOMAS Philippe 1843 THOMAS, Philippe (1843-1910). – Élève de l’École d’Alfort. Vétérinaire Général. Géologue.
TISSERANT Eugène 1816 TISSERANT, Eugène (1816-1888). Élève de l’École d’Alfort.. Professeur à l’École Vétérinaire de Toulouse puis à l’École de Lyon et enfin à l’École d’Alfort. Zootechnicien.
TRASBOT Laurent 1838 TRASBOT, Laurent-Léopold (1838-1904). Élève de l’École d’Alfort. Professeur à cette même École.
VALLEE Henri 1874 VALLEE, Henri-Pierre-Michel (1874-1947). – Élève de l’École d’Alfort, puis Professeur et Directeur de cette même École.
VERGE Jean 1892 VERGE, Jean-Louis-Armand (1892-1964). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur à l’École d’Alfort et Directeur du Laboratoire Central de Recherches Vétérinaires. Microbiologiste et Orateur de talent.
VICQ D’AZYR Félix 1748 VICQ D’AZYR, Félix (1748-1794). – Anatomiste comparatif. Professeur au Jardin du Roi et à l’École d’Alfort.
VINCENT Antoine VINCENT, Antoine-François. – Professeur à l’École d’Alfort. Peintre et graveur. Est l’auteur du cheval type de BOURGELAT.
VINSOT Edouard 1856 VINSOT, Edouard-Adolphe (1856-1921). Élève de l’École d’Alfort.
VOSGIEN Yvon 1875 VOSGIEN, Yvon (1875-1944). –  Élève de l’École d’Alfort. Chef de secteur au Service Vétérinaire Sanitaire de la Seine. Bactériologiste.
WILBERT Robert 1877 WILBERT, Robert-Auguste (1877-1931). Vétérinaire-Colonel.
YVART Charles 1798 YVART, Charles-Auguste (1798-1873). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur et Directeur de cette École. Inspecteur Général des Écoles Vétérinaires. A mérité le titre de « premier moutonnier de France ».
YVART Jean 1764 YVART, Jean-Augustin-Victor (1764-1831). – Élève de l’École d’Alfort. Professeur et Directeur de la ferme expérimentale de l’École d’Alfort.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Maisons-Alfort, PAPAMA

26 février 1916 – MAILLOT – Vétérinaire – MPLF 1914-1918

1916 – MAILLOT – Vétérinaire – MPLF 1914-1918

Maillot Eugène Henry – Vétérinaire auxiliaire – 61è Régiment d’artillerie. Mort pour la France le 26 février 1916, disparu en mer pendant le naufrage de la Provence II. Né le 16 avril 1878 à Dieppe (Meuse).

Élève d’Alfort Mort pour la patrie 1914-1918

*

Relevés réalisés par le CGMA à Maisons-Alfort

Exemples :

– Monument aux Morts (Photo indexée) (Cour de l’hôtel de ville)
– Sépultures individuelles
– Stèle Commémorative (Pas de photo) (Cimetière communal)
– Archives communales (Morts pour la France d’ Indochine, Corée, Madagascar et Afrique du Nord, domiciliés à Maisons-Alfort)
– Livre d’Or (Archives communales)
– Registres Communaux 1870-1871 (Morts à l’ambulance de l’École Vétérinaire à la guerre de 1870 entre le 10-11 et le 07-12-1870 – Il existe un monument 1870-1871 (sans noms) dans le cimetière communal)
– Plaques Commémoratives 1914-1918 (Pas de photo) (A l’intérieur de l’Église Saint-Remi)
– Plaques Commémoratives 1939-1945 (Pas de photo) (A l’intérieur de l’Église Saint-Remi)
–Stèle Commémorative 1914-1918 (Pas de photo) (Crypte du cimetière de Maisons-Alfort. Liste de 82 soldats inhumés dans le cimetière de Maisons-Alfort)
– Plaque commémorative (Pas de photo) (sur la façade de l’école primaire Condorcet (9 r Marne) – « A la mémoire de Simon Aizic, élève de l’école Condorcet, déportée de France comme plus de 11500 enfants entre 1942 et 1944 parce que nés de familles juives. Victimes innocentes de la barbarie nazie, avec la complicité active du gouvernement de Vichy. Elle fut exterminée dans les camps de la mort. Ne l’oublions jamais »
-Plaque commémorative (Photo indexée) (Hall de la gare – Agents de la S.N.C.F. tués par faits durant la guerre 39-45.)
– Plaque commémorative (Photo indexée) (Sur le grille extérieure de l’école Parmentier – Rue Paul Vaillant-Couturier – à la mémoire de deux élèves mortes en déportation et de leur famille)

 

Elèves d’Alfort Mort pour la France 1914-1918

BEUGNIOT T.-E.
BOISLIN
BONNIOL A.
CALLARD E.-R.-F.
CANLER C.-L.
CHARMOY M.-R.
CHOMONT M.-R.
FICHET A.
FLORIOT R.
FOUCAULT P.-F.
GAUDESSAN A.
GRENIER P.-A.
LANTZ C.-C.-J.
LEBLANC
MAILLOT E.-H.
MANTOUT G.-L.
MEUNIER R.
MOLAS G.
PERES
PIOTET H.
POUET H.
PREVOT A.
ROUX P.-A.
SAVARY E.
SEJOURNANT J.
WALLET E.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Maisons-Alfort

Les Vétérinaires d’Alfort. École Nationale Vétérinaire d’Alfort (1765-1965)

Extrait de « Quelques souvenirs des deux cents ans passés de l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort (1765-1965) ». Deuxième centenaire 1765-1967. Par le professeur C. BRESSOU. Membre de l’Institut. Directeur honoraire de l’École Vétérinaire.

  

BOURGELAT, Claude (1712-1779)

CHABERT, Philibert (1737-1814)

RENAULT, Thomas-Eugène-Eloi (1815-1863)

BOULEY, Henri-Marie (1814-1885)

NOCARD, Edmond-Isidore-Etienne (1850-1903)

RAMON, Gaston-Léon (1886-1964)

 

Page 9

BOURGELAT, Claude (1712-1779)

Ecuyer, avocat. Fondateur des deux premières Ecoles Vétérinaires et créateur de la médecine animale scientifique. Auteur de plusieurs ouvrages sur la morphologie du cheval, l’art vétérinaire et l’équitation ; il a collaboré à l’Encyclopédie méthodique. Membre correspondant de l’Académie des Sciences. Membre associé de la Société Royale d’Agriculture.

 

Page 13

CHABERT, Philibert (1737-1814)

Professeur et Directeur de l’École d’Alfort. Inspecteur Général des Ecoles Vétérinaires. Auteur des premiers ouvrages vétérinaires sur le charbon et les maladies vermineuses des animaux. Membre correspondant de l’Académie des Sciences et de la Société Royale d’Agriculture.

CHABERT  Philibert,

o 1737.01.06  Lyon – 69,

† 1814.09.09  Maisons-Alfort – 94

Page 24

RENAULT, Thomas-Eugène-Eloi (1815-1863)

Élève à l’École d’Alfort, puis professeur et Directeur de cette même École. Inspecteur Général des Écoles Vétérinaires. Pathologiste et clinicien de grand renom, ses travaux se rapportent aux maladies sporadiques et épidémiques (gangrène, typhus, morve), à l’hygiène, à la médecine légale et à la jurisprudence vétérinaire. RENAULT donna une impulsion nouvelle à l’enseignement vétérinaire en le rapprochant davantage de l’enseignement médical : son action en faveur de la prospérité de l’Ecole d’Alfort et du prestige professionnel fut considérable. Membre correspondant de l’Académie des sciences, Membre de l’Académie de Médecine et de la société Nationale et Centrale d’Agriculture. Fondateur de la société de Médecine Vétérinaire (Académie Vétérinaire).

Page 28

BOULEY, Henri-Marie (1814-1885)

Issu d’une famille de vétérinaires parisiens, élèves de l’Ecole d’Alfort, fut professeur à cette Ecole, au Muséum National d’Histoire Naturelle et Inspecteur général des Ecoles Vétérinaires. Clinicien et opérateur réputé, il fut un enseignant prestigieux, à la pensée claire, au verbe éloquent et persuasif. Ses ouvrages, ses leçons sur « La Nature vivante de la contagion », ses chroniques au « Recueil de Médecine Vétérinaire » qu’il anima durant près de 50 ans, sont des modèles de netteté, de simplicité de démonstration scientifique.

Homme de coeur et de caractère, passionné de vérité, il fut le défenseur enflammé de PASTEUR et de ses découvertes, comme son Ecole et de sa profession.

  1. BOULEY fut membre et président de l’Académie des Sciences, membre de l’Académie de Médecine et la Société Nationale et Centrale d’Agriculture, fondateur de la Société Centrale de Médecine Vétérinaire (Académie Vétérinaire).

Page 31

NOCARD, Edmond-Isidore-Etienne (1850-1903)

Élève de l’École d’Alfort. Professeur et Directeur de cette École, collaborateur de PASTEUR et de ROUX. Fut un des premiers ardents vétérinaires pastoriens. Son rôle dans la production des sérums antidiphtérique et antitétanique, dans l’étude de la péripneumonie bovine, de la fièvre aphteuse, de la tuberculose, du choléra a été déterminant. Il fut le fondateur du Laboratoire créé à Alfort pour l’étude de la fièvre aphteuse. Membre de l’Académie Vétérinaire.

NOCARD  Edmond,

o 1850.01.29  Provins – 77,

† 1903.08.02  Saint-Maurice – 94

Page 35

RAMON, Gaston-Léon (1886-1964)

Diplômé de l’École d’Alfort, a fait toute sa carrière à l’Institut Pasteur de Paris, dont il devient Directeur en 1940. Microbiologiste et immunologiste de valeur exceptionnelle, il trouva successivement: la floculation, les anatoxines, les substances adjuvantes de l’immunité et le principe de vaccinations associées. Ces découvertes, d’un intérêt capital tant sur le plan théorique que sur la plan pratique, ont eu des conséquences considérables dans la prévention des maladies infectieuses de l’homme et des animaux et profondément bouleversé les méthodes prophylactiques notamment contre la diphtérie et le tétanos. Il fut Directeur de l’Office International des Epizooties, Membres de l’Académie des sciences, des Académies de médecine et de Chirurgie, Membre de l’Académie Vétérinaire, il peut-être considéré comme une des gloires de la science médicale de la première moitié de ce siècle.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ecole Vétérinaire - ENVA

30 janvier 1910 – Moïse

1910 – Moïse

Du 31 janvier au 2 février 1910, le Capitaine (des pompiers), enfin soulagé, note que les eaux sont stationnaires mais que ses hommes restent mobilisés pour ravitailler les rares obstinés qui se sont refusés à évacuer leurs maisons dans les quartiers les plus inondés et édifier des passerelles pour permettre à ceux des zones relativement préservées de sortir de chez eux pour se ravitailler sans marcher dans des rues transformées en égouts. L’École vétérinaire de Maisons Alfort s’avère aussi un haut lieu de la résistance. Installé sur 10 hectares au confluent de la Seine et de la Marne, le bâtiment n’est pas submergé, mais isolé sur une presqu’île battue par les flots. Heureusement, « Véto » possède son puits et son réservoir, une usine de chauffage et une centrale électrique. L’école a ses stocks alimentaires et pourrait même, au besoin, se nourrir avec son bétail sur pied puisqu’elle dispose d’un atelier d’équarrissage. Dès le 24 janvier, le directeur a suspendu les cours et demandé aux élèves et professeurs volontaires d’organiser un centre de secours. « L’arche de Noé » abritera jusqu’à deux cent soixante réfugiés, sans compter les animaux domestiques et les têtes de bétail que les sinistrés lui confient avant de fuir vers Paris. « Véto », dotée de lignes téléphoniques de campagne installées par le génie, sert aussi de basse stratégique pour une cinquantaine d’artilleurs, leurs chevaux et prolonges, une centaine de marins avec leurs canots et des fantassins dépêchés pour monter la garde autour du camp. Au terme du siège, la communauté du château fort arrose même un heureux événement : une réfugiée accouche le 30 janvier 1910 d’un bébé… aussitôt baptisé Moïse.

Source : Paris sous les eaux ! De Choisy-Le-Roi à Asnières Chronique d’une inondation

Jean-Michel LECAT et Michel TOULET – Editions OUEST-FRANCE

Moïse ensuite se maria à Alfortville.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale, Inondation

10 janvier 1762 – École vétérinaire de Lyon

1762 – École vétérinaire de Lyon

Claude Bourgelat (1712-1779), avocat et écuyer de l’Académie d’Équitation de Lyon, fonda dans cette ville la première école vétérinaire du monde. Elle fut ouverte le 10 janvier 1762 avec l’appui de son ami Henri-Léonard Bertin, alors intendant de la généralité de Lyon et qui devint peu après contrôleur général des Finances de Louis XV.

 

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire

L’ONF à Maisons-Alfort en 2020

Cliquer


Un immeuble à ossature bois d’une surface d’au moins 7 000 m² : c’est ce que prévoit de construire d’ici 2020 l’Office National des Forêts au sein de l’école vétérinaire d’Alfort, à Maisons-Alfort.

Elle y installera son siège, ses 400 agents, ses filiales et un incubateur d’entreprises de la filière bois. La direction générale de l’ONF va donc quitter, et vendre, sa tour de Paris XIIe et ses bureaux de Montreuil (Seine-Saint-Denis) ce qui permettra le financement du nouveau siège…


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ecole Vétérinaire - ENVA, Maisons-Alfort

Christophe DEGUEURCE directeur de l’ENVA

Cliquer


Je ne suis plus insomniaque ! » Christophe Degueurce est serein. Il a finalement été nommé directeur de l’école vétérinaire Alfort, à MaisonsAlfort. Il a fini par postuler après avoir occupé « en intérim » le poste laissé vacant pendant six mois. « C’est un poste passionnant, prenant, affirme-t-il. Je n’ai pas …


 

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA

27 décembre 1765 – Acquisition du château d’Alfort

1765 – Acquisition du château d’Alfort

École nationale vétérinaire. – l’École vétérinaire, située Grande-Rue, à Alfort, est installée dans l’ancien domaine du château d’Alfort, acquis le 27 décembre 1765 par le roi Louis XV, moyennant 30.000 livres comptant et 2.000 livres de rente, et approprié à sa nouvelle destination par Claude Bourgelat.
L’ensemble très complexe de constructions élevées sur ce domaine résulte de plusieurs opérations successives.

D’après – État des communes à la fin du XIXe siècle (Conseil Général 1904)

*

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA

Le parler des métiers : Vétérinaires

Dans « Le parler des métiers » de Pierre Perret paru en 2002, nous relevons quelques expressions employées par les élèves des écoles vétérinaires :

Barbare, n.
Elève de deuxième année à l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort

Barbeau, n.
Cf. barbare [A Toulouse, se dit de préférence à barbare]

Plumasseau, n.m.
Etudiant de troisième année à l’Ecole vétérinaire

Poulot
1)    Etudiant(e) de première année à l’Ecole Vétérinaire
2)    Mauvais vétérinaire

Et pour les âmes sensibles :

Parachutiste, n.m.
Chat tombé d’une fenêtre ou d’un toit.

Si vous avez des ancêtres vétérinaires, le CGMA peut vous guider grâce à sa base de données sur l’Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort.
Contactez-nous

3 Commentaires

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Métiers, Vocabulaire

9 décembre 1795 – FOURCROY – Académie des Sciences

Fourcroy (Antoine-François comte de) 15 juin 1755 – 16 décembre 1809. – Chimiste : Professeur de chimie à l’Ecole Vétérinaire, nommé à la mort de Bourgelat. Professeur au Jardin du Roi et à l’Ecole d’Alfort. Associé chimiste le 12 mai 1785, adjoint au Secrétaire perpétuel Condorcet le 26 novembre 1791. Élu Membre résidant de la 1ère classe de l’Institut national des sciences et arts (section de chimie) le 18 frimaire an IV (9 décembre 1795). Président de la classe pour le second semestre de l’an V (1797).

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale

28 novembre 1870 – Pierre GREAUD

86 – GREAUD Pierre
Du vingt-huit novembre mil huit cent soixante-dix, à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de GREAUD Pierre, soldat au cinquième escadron du sixième Hussards numéro matricule 1472, fils de Henri GREAUD et de Marie DAVIAUD, né le douze février mil huit cent quarante-six à Beaussou (Vendée), décédé ce matin à trois heures, à l’ambulance de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort. Sur la déclaration faite à nous François Augustin Bourguignon, adjoint au Maire remplissant par délégation les fonctions d’Officier public de l’état civil par les sieurs Alphonse Gosse garde-champêtre âgé de quarante-deux ans et Pierre Alexis Cormy appariteur âgé de cinquante et un ans domiciliés à Maisons-Alfort qui ont signé le présent acte avec nous après lecture.

1870 – Morts à l’Ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort

Consulter sur MGW

Registres Communaux 1870-1871 [relevé n° 10449]

 

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Ecole Vétérinaire - ENVA

27 novembre 1870 – Morts à l’ambulance de l’École Vétérinaire

1870 – Morts à l’ambulance de l’École Vétérinaire

85 – BOURGUIGNON – Du vingt-sept novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures et un quart du soir, acte de décès constaté suivant la loi de BOURGUIGNON (prénoms inconnus), garde-mobile au premier bataillon d’Indre-et-Loire, sans autres renseignements, décédé ce matin à six heures et demie à l’ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort.

84 – LEMAITRE – Du vingt-sept novembre mil huit cent soixante-dix à deux heures du soir, acte de décès constaté suivant la loi de LEMAITRE (prénoms inconnus) soldat de deuxième classe au onzième régiment de marche, sans autres renseignements connus, décédé ce matin à six heures, à l’ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort.

1870 – Morts à l’Ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort

Voir aussi sur MemoroalGenweb

Registres Communaux 1870-1871 [relevé n° 10449]

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Ephéméride

15 novembre 1911 – Gustave-Joseph-Victor BARRIER

Gustave-Joseph-Victor BARRIER (1853-1945) professeur puis directeur de l’Ecole Vétérinaire du 1-1-1900 au 15-11-1911, Il sera également conseiller général, puis Vice-Président du Conseil Général de la Seine.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA

11-11-1870 – Mort à l’ambulance de l’École Vétérinaire

1870 – Mort à l’ambulance de l’École Vétérinaire

Acte 82 – GAUTHIER Jean

Du onze novembre mil huit cent soixante-dix, à dix heures du matin, acte de décès constaté suivant la loi de Jean GAUTIER, soldat au quatre-vingt-huitième de ligne, dix-huitième de marche, deuxième bataillon, sixième compagnie, numéro matricule 5452, sans autres renseignements connus des comparants, décédé la veille à onze heures du soir à l’ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort. Sur la déclaration faite à nous François Augustin Bourguignon, adjoint au Maire remplissant par délégation les fonctions d’Officier public de l’état civil par les sieurs Alphonse Gosse garde-champêtre âgé de quarante-deux ans et Pierre Alexis Cormy appariteur âgé de cinquante et un ans domiciliés à Maisons-Alfort qui ont signé le présent acte avec nous après lecture.

1870 – Morts à l’Ambulance de l’École Vétérinaire d’Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA

11 novembre 1712 – BOURGELAT – Académie des Sciences

Bourgelat Claude (11 novembre 1712 – 3 janvier 1779) après avoir fondé à Lyon la première école vétérinaire française, il a été le fondateur de l’école d’Alfort édifiée en 1765 sur l’emplacement du château d’Alfort. Il a été l’un des collaborateurs de l’Encyclopédie et a écrit de nombreux traités de science hippique. A l’Académie des Sciences il fut nommé correspondant du président de Malesherbes le 6 septembre 1752.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale

12 octobre 1776 – SOULIER, 1er élève Alforien

1766 – École Vétérinaire 1er élève « Alforien »

A l’époque, on décrivait le château d’Alfort comme étant situé des plus gracieusement, dans la pointe des grands chemins de la Bourgogne et de la Champagne (N 6 et N 19), ayant une vue sur la Marne et sur la Seine. Les élèves de l’École Vétérinaire d’Alfort devinrent tout naturellement des “ Alforiens ”, et le premier d’entre eux admis à l’École, le 12 octobre 1766, fut Jean Soulier, de Provins.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Ephéméride

9 juin 1842 : Carte de Saillie

 

Carte-de-Saillie

Poster un commentaire

Classé dans Actes insolites, Ecole Vétérinaire - ENVA