Archives de Catégorie: Histoire locale

21 janvier 1878 – FAITOT

1878 – Conseil municipal

Mandature : Du 21-1-1878 au 12-8-1878.

Municipalité : Faitot.
Conseillers : Arthur Dandalle, Marlier, Lejeune, Chéron, Pierre Philippot, Droulin, Liévrard, Laruelle, Dunet, Chauvaux, Billard, Edmond Nocard, Michelet, Protoy, Lelièvre, Mercery, Murat, Cholet, Muloteau, Loreau, Massé, Doré.

 Assemblées Communales de Maisons-Alfort

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

20 janvier 1875 – Gratification

20 janvier 1875.    Le conseil : Demande de gratification pour l’instituteur-adjoint M. Loth (à Maisons) et Mme Artigaud, institutrice (à Alfortville) pour leur contributions.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

Nés un 20 janvier à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Nés un 20 janvier à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Cliquer

Consulter aussi le site du CGMA http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/index.html

Relevés dans les Registres d’état civil de naissance
Date     Information (1792-1901)
1809.01.20     DESPRET Adèle Louise
1887.01.20     JACOTOT Madeleine
1898.01.20     LANGLOIS Hélène Germaine
1824.01.20     LECLERC Rosalie Désirée
1837.01.20     LIBERT Florestine Delphine
1898.01.20     MENNESIEZ Rachel
1797.01.20     MEUNIER Marie Madeleine Victoire
1879.01.20     MOUREY Eugénie Pauline Alice
1881.01.20     PATUREAU Louis François
1846.01.20     PICARDAT Madeleine
1873.01.20     PRUNIER Auguste Paul
1866.01.20     RICHARD Marcel Emile
1878.01.20     RUPRECHT Marie Louise
1884.01.20     VALLET Ferdinand Florentin

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

18 janvier 1964 – Hôtel de Ville

Inauguration de l’Hôtel de Ville de Maisons-Alfort

En présence de M. Roger FREY, Ministre de l’Intérieur, de M. HAAS-PICARD, Préfet de la Seine, et de très nombreuses personnalités, ont été inaugurés le samedi 18 janvier 1964 les nouveaux bâtiments de l’Hôtel de Ville de Maisons-Alfort.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire locale, Maisons-Alfort

17 janvier 1873 – Cimetière Communal : JOUET

1873 – Cimetière Communal de Maisons-Alfort

2° Par acte passé devant Me Leclerc, le 22 novembre 1871, Mme Jouet a fait donation à la commune, en vue de l’agrandissement du cimetière, d’un terrain contigu au précédent, mesurant 4.098 m. 54, se réservant seulement 12 mètres pour la sépulture de sa famille (acceptation autorisée par arrêté préfectoral du 17 janvier 1873).

État des communes à la fin du XIXe siècle (1904)

Une partie des relevés du cimetière de Maisons-Alfort

est diponible sur la page  CimGenWeb de FranceGenWeb

CimGenWeb MA

Cliquer

Poster un commentaire

Classé dans Cimetière, Histoire locale

Cliquer


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire locale

14 janvier 1840 – Lydie Panon Desbassyns de Richemont

Série DQ7 et DQ8 – 1840 – Mutations après décès
Les déclarations de mutations par décès (Série DQ7 et DQ8)
(Archives départementales de Paris).N° 120 le 14 janvier 1840
Lydie Panon Desbassyns de Richemont

Du quatorze janvier 1840
A comparu Monsieur Jean-Baptiste Charles Comte Dodun de Kéroman, propriétaire demeurant à Château-Gaillard commune de maisons alfort tant en son comme donataire de Mme Lydie Panon Desbassayns de Richemont son épouse aux termes de son contrat de mariage devant Marchoux notaire à Paris du 29 juin 1824 de l’usufruit de tous ses biens réductibles à moitié en cas de survenance d’enfants que comme tuteur de ses enfants mineurs.
Lequel a déclaré qu’il s’est marié sous le régime dotal aux termes de son contrat de mariage sus relaté
Que Mme Lydie Panon Desbassyns de Richemont est décédée au Château-Gaillard, commune de Maisons-Alfort le trente octobre dernier, qu’elle a laissé pour seuls et uniques héritiers
1° Eugène
2° Agathe Cœline
3° Alexandra Isabelle
4° Marie
5° Claire Cœline et Henry Valentin Dodun de Kéroman leurs enfants que ses biens se composent …

Notes :
Jean-Baptiste Charles Comte Dodun de Kéroman, est le fils de Claude-Laurent-Marie Dodun (1770    à Lorient – 1855 à Paris).
Claude Laurent Marie Dodun de Kéroman fut Maire de Maisons-Alfort de 1813 à 1855.
Lydie Panon Desbassyns de Richemont est donc sa bru.

Données du CGMA

Compléments

Ascendance Dodun de Keroman

****************************
(Numéro Sosa)

16 Claude
o de Tonnerre anobli en 1705

8 Claude Denis o 1733 à Tonnerre
x 08-01-1770 à Lorient Louise Julie Bourgeois

4 Claude Laurent Marie
Maire de Maisons-Alfort de 1813 à 1855
o 11-10-1770 Lorient
† 11-04-1855 Paris II
x Agathe Charlotte Le Prestre de Châteaugiron

2 Jean-Baptiste Charles – Comte de Kéroman
o 1802
x Lydie Louise Desbassayns de Richemont

Qui eurent comme descendance à Maisons-Alfort :

1 Eugène
o 13-05-1805 Maisons Alfort – Château Gaillard

2 Claire Céline Agathe
o 12-08-1835 Maisons Alfort
x Léon Louis Augier de Moussac

2.1 Marie Louis Augier de Moussac
o 24-08-1854 Maisons-Alfort

****************************************************

(Sosa 4)
*******
clm DODUN, tel était la signature du maire de Maisons-Alfort
de 1813 à 1855 :

Claude-Laurent-Marie DODUN, Marquis Dodun de Kéroman, né à Lorient le 11 octobre 1770, secrétaire d’Ambassade, Maire de Maisons-Alfort (Seine) Chevalier de la Légion d’Honneur ; créé Chevalier Dodun et de l’Empire le 3 juillet 1813, puis Marquis de Kéroman, le 28 octobre 1826 ; † Paris le 11 avril 1855 ; épouse Agathe-Charlotte Le Prestre de Châteaugiron, † en 1811, fille de René-Joseph Le Prestre, Comte de Châteaugiron (Ile et Vilaine) et Agathe de Carné-Trécesson.

clm DODUN :
Né à Lorient (Morbihan), le 11 octobre 1770, baptisé le lendemain, fils de Claude Denis Dodun, Directeur des fermes du Roi et de Louise Julie Bourgeois. Marié à Agathe Sophie Le Prestre de Châteaugiron, de leur union naquirent deux enfants :

1) Jean-Baptiste-Charles, Marquis de Kéroman né à Vienne le 29 pluviose an X, Colonel de la Garde Nationale de Paris, mort à Paris, le 7 juin 1863, marié à Paris le 3 juillet 1824 avec Lydie Panon Desbassyns de Richemont
2) Hippolyte Dodun, né en mai 1803, mort à Vienne le 24 août suivant

Il mourut à Paris au domicile de son fils, rue Saint-Lazare n°36, le 11 avril 1855, inhumé au cimetière de Maisons-Alfort (*2)
Il était issu d’une famille, originaire de Tonnerre en Navarre qui portait pour armes : d’azur à la fasce d’or chargée d’un lion naissant de gueules accompagnées de trois grenades d’or, ouvertes de gueules.

*******************************************************

(Sosa 2)
*******
Jean-Baptiste-Charles DODUN, Marquis Dodun de Kéroman, né en 1802, Colonel de la Garde Nationale de Paris, officier de la Légion d’Honneur, † le 7 juin 1863, épouse Lydie Panon des Bassyns de Richemont, fille de Philippe Comte Panon des Bassyns de Richemont, Conseiller d’état, commandeur de la Légion d’Honneur et de Jeanne-Eylé-Fulcrande Mourgue dont :
1° Eugène
2° Henri-Valentin

********************************************************

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

12 janvier 1895 – Leg : Mme Veuve MAIRE

1895 – Dons et Legs

Trois libéralités, dignes d’être notées, ont été faites, soit au Bureau de bienfaisance, soit à la Caisse des écoles, soit à la commune :

Legs Veuve Maire. – Par testament du 25 octobre 1890, sanctionné par décret du 12 janvier 1895, Mme Veuve Maire, née Alexandrine-Françoise Piot, a légué, tant à la Caisse des écoles qu’au Bureau de bienfaisance, 1.200 francs de rente à répartir comme suit

1°  400 francs à distribuer aux enfants des écoles qui apprendront l’exercice militaire ;
2°  400 francs à distribuer en récompense aux enfants pauvres des écoles ;

Une rue de Maisons-Alfort porte le nom de cette donatrice.

Extrait de  « État des communes à la fin du XIXe siècle » 1904

Complément

La source initiale est dans le E-dépot de Maisons-Alfort :
Pièce 1Q23
1Q23 Legs Vve Maire 1891-1913

*****************************************************

La Référence complète pour les passionnés est

REPERTOIRE NUMERIQUE DES ARCHIVES ANCIENNES ET MODERNES DE LA VILLE DE MAISONS-ALFORT

SERIE Q ASSISTANCE ET PREVOYANCE
I – BUREAUX DE BIENFAISANCE, SECOURS D’URGENCE

. Rentes, dons et legs

1Q23 Legs Vve Maire 1891-1913

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

1891, événements cités dans le tome I de l’AMAH

Association Mille Ans Histoire – Maisons-Alfort

Association Mille Ans Histoire – Maisons-Alfort. Adresse : 1 rue du Maréchal Juin – 94700 Maisons-Alfort. Contact : Marcelle Aubert. Tél. : 01 43 68 90 94.

Nom                       Prénom                     Information                        Page

Albertine-Louise             Cloche  Parrain François-Augustin Bourguignon, ancien maire, Président du conseil de la Fabrique, marraine Marie Brisson, épouse de Christian Durst.          236

Augustine-Marie             Cloche  Parrain Michel-Albert Pastré et marraine Louise Maunaury, veuve Lesieur        236

Becker  François               François Becker directeur usine Springer, parrain de la cloche Françoise-Pauline.           237

Bourguignon     François-Augustin           Parrain de la cloche Augustine-Marie, François-Augustin Bourguignon, ancien maire, Président du conseil de la Fabrique, marraine Marie Brisson, épouse de Christian Durst.               236

Brisson Marie    Parrain de la cloche Augustine-Marie, François-Augustin Bourguignon, ancien maire, Président du conseil de la Fabrique, marraine Marie Brisson, épouse de Christian Durst. 236

Cloche de Saint-Remi    Albertine-Louise             Cardinal Richard, archevêque de Paris beni 4 nouvelles cloches de Saint-Rémi le 27-9-1891. En présence de M Durst et Conseillers Municipaux.              80, 81

Cloche de Saint-Remi    Augustine-Marie             Cardinal Richard, archevêque de Paris beni 4 nouvelles cloches de Saint-Rémi le 27-9-1891. En présence de M Durst et Conseillers Municipaux.              80, 81

Cloche de Saint-Remi    Françoise-Pauline           Cardinal Richard, archevêque de Paris beni 4 nouvelles cloches de Saint-Rémi le 27-9-1891. En présence de M Durst et Conseillers Municipaux.              80, 81

Cloche de Saint-Remi    Jeanne-Marie-Louise    Cardinal Richard, archevêque de Paris beni 4 nouvelles cloches de Saint-Rémi le 27-9-1891. En présence de M Durst et Conseillers Municipaux.              80, 81

Desjardin            Pauline Pauline Desjardin, femme de Léon Eugène Miellon et marraine de la cloche Françoise-Pauline   237

Durst  Christian Parrain de la cloche Augustine-Marie, François-Augustin Bourguignon, ancien maire, Président du conseil de la Fabrique, marraine Marie Brisson, épouse de Christian Durst. 236

Durst     Cardinal Richard, archevêque de Paris beni 4 nouvelles cloches de Saint-Rémi. En présence de M Durst et Conseillers Municipaux.  80

Françoise-Pauline           Cloche  Pauline Desjardin, femme de Léon Eugène Miellon et marraine de la cloche Françoise-Pauline, parrain François Becker directeur usine Springer.             237

Jacolet  Louise   Parrain de la cloche Jeanne-Marie-Louise, Jean-Marie Noël, secrétaire du conseil de la Fabrique de la Paroisse, marraine Louise Jacolet, veuve Thirion, d’Alfort.             237

Jeanne-Marie-Louise    Cloche  Parrain Jean-Marie Noël, secrétaire du conseil de la Fabrique de la Paroisse, marraine Louise Jacolet, veuve Thirion, d’Alfort.   237

Lesieur                 Parrain de la cloche Albertine-Louise, Michel-Albert Pastré et marraine Louise Maunaury, veuve Lesieur   236

Maunaury  Louise   Parrain de la cloche Albertine-Louise, Michel-Albert Pastré et marraine Louise Maunaury, veuve Lesieur    236

Miellon                Léon-Eugène    Pauline Desjardin, femme de Léon Eugène Miellon et marraine de la cloche Françoise-Pauline    237

Noël   Jean-Marie           Parrain de la cloche Jeanne-Marie-Louise, Jean-Marie Noël, secrétaire du conseil de la Fabrique de la Paroisse, marraine Louise Jacolet, veuve Thirion, d’Alfort.        237

Pastré   Michel-Albert   Parrain de la cloche Albertine-Louise, Michel-Albert Pastré et marraine Louise Maunaury, veuve Lesieur    236

Thirion                 Parrain de la cloche Jeanne-Marie-Louise, Jean-Marie Noël, secrétaire du conseil de la Fabrique de la Paroisse, marraine Louise Jacolet, veuve Thirion, d’Alfort.             237

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

En Envor : Saint-Méen-le-Grand (35) et la Grande Guerre

Cliquer


Qu’un passionné entreprenne à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale d’écrire la monographie de sa commune pendant le conflit n’a rien d’exceptionnel. Que le résultat représente une somme de 450 pages, reprenant  notamment plus de 800 parcours individuels, est en revanche beaucoup plus rare. C’est la performance réalisée par Jean Briand à propos de Saint-Méen-le-Grand, petit village d’Ille-et-Vilaine dont la célébrité tient, pour l’heure, plus à la naissance du champion cycliste Louison Bobet qu’à sa contribution à l’historiographie de la séquence 14-181. Pourtant, tout laisse à penser qu’il sera à l’avenir difficile d’appréhender le monde rural pendant ce conflit sans faire un détour par cette petite commune bretonne.


 

Poster un commentaire

Classé dans Départements, Guerre 14-18, Histoire locale

27 décembre 1765 – Acquisition du château d’Alfort

1765 – Acquisition du château d’Alfort

Ecole nationale vétérinaire. – l’Ecole vétérinaire, située Grande-Rue, à Alfort, est installée dans l’ancien domaine du château d’Alfort, acquis le 27 décembre 1765 par le roi Louis XV, moyennant 30.000 livres comptant et 2.000 livres de rente, et approprié à sa nouvelle destination par Claude Bourgelat.
L’ensemble très complexe de constructions élevées sur ce domaine résulte de plusieurs opérations successives.

Claude BourgelatWikipédia

*

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Maisons-Alfort

26 décembre 1999 – Tempête

Parmi les derniers épisodes météorologiques qui touchèrent le département citons la Tempête de 1999 avec des pointes de 173 km/h à Orly vers 6 heures du matin le 26 décembre 1999 et la canicule de 2003 avec une surmortalité de 171 % en août 2003, soit le plus haut taux en France.

*

A Maisons-Alfort le 27 décembre 1999, à Château Gaillard

EPSON scanner imageEPSON scanner imageEPSON scanner image

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Histoire locale, Maisons-Alfort

Jean BOUTIN (1892-1918) les actes sur la toile

Son acte de naissance enregistré le 2 janvier 1893 à l’état civil de Maisons-Alfort,
– Jean Gaston BOUTIN (né le 31 décembre 1892) est fils

de Jean (cocher), âgé de 29 ans
et de Valentine TARIF (sans profession) , âgée de 27 ans.
Cet acte est téléchargeable sur le site des AD 94 (1MI 2305 2)

de même pour les actes Maisonnais  BOUTIN avant le 20ème siècle

Naissances BOUTIN
1876.08.24          BOUTIN Etienne
1891.03.05          BOUTIN Germaine Marguerite
1893.01.02          BOUTIN Jean Gaston

Décès BOUTIN
1877.12.10          BOUTIN Emile Alfred
1883.11.02          BOUTIN François
1897.10.21          BOUTIN Jean
1888.06.22          BOUTIN Marie Fme CARDINAL

Mariage BOUTIN
1880.11.13          BOUTIN Joséphine
époux LOIGEROT Charles Félix

boutin-jean-gaston-naissance

L’acte sur le site des AD 94

 

Ci-dessous des données relevées par le CGMA

td-ma-le-site

Les tables décennales de Maisons-Alfort au 20ème siècle

td-nmd-cgma

TD Naissances 1893-1902.pdf
TD Mariages 1893-1902.pdf
TD Décès 1893-1902.pdf
TD Naissances 1903-1912.pdf
TD Mariages 1903-1912.pdf
TD Décès 1903-1912.pdf
TD Naissances 1913-1922.pdf
TD Mariages 1913 à 1921.pdf
TD Décès 1913-1922.pdf

 

A suivre

 

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Histoire locale

23 décembre 1903 – Protection des enfants du premier âge

 1903 – Protection des enfants du premier âge

Protection des enfants du premier âge. – En 1903, les déclarations faites par les parents, conformément à l’article 7 de la loi du 23 décembre 1874, se résument ainsi

Nombre d’enfants de Maisons-Alfort mis en nourrice dans le département de la Seine :

Au sein 13      Au Biberon 18      Totaux 31

Nombre d’enfants de Maisons-Alfort mis en nourrice hors du département de la Seine . .

Au sein 8       Au Biberon 40       Totaux 48

66 déclarations d’élevage, dont 1 concernant un enfant né hors du département de la Seine, ont été faites par des nourrices de la localité, en exécution de l’article 9 de la même loi.

Pendant la même année, 6 nourrices ont reçu de la commune, à titre de récompense, une indemnité de 20 francs chacune.

État des communes à la fin du XIXe siècle (1903)

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

Stèle à la mémoire du capitaine Roland Deplanque

Sur le site du Musée de la Résistance

http://museedelaresistanceenligne.org/media5327-StA

 

Légende :

Stèle érigée à la mémoire du capitaine Roland Deplanque, du groupe Lissac-Deplanque de Maisons-Alfort, fusillé par les Allemands le 22 août 1944 à proximité du carrefour de la Croix de Villeroy.

Genre : Texte

Type : Extrait de revue

Source : © Société d’Art, Histoire et Archéologie de la vallée de l’Yerres et des environs Droits réservés

Détails techniques :

Page extraite de la revue de la Société d’Art, Histoire et Archéologie de la vallée de l’Yerres et des environs (SAHAVY), « Le Monmartel », n°36, décembre&

Lieu : France – Ile-de-France – Essonne – Tigery

 

Roland Léon DEPLANQUE (sur MGW)

Profession industriel – Responsable du groupe Lissac Deplanque rattaché à l’Armée Volontaire (6ème bataillon Seine Sud), remplace le commandant LISSAC suite à son arrestation le 7/06/1944 – Arrêté le 21/08/1944 avec deux autres membres du groupe, libérés faute de preuves – Fusillé à la pyramide de Brunoy, au carrefour de la Croix de Villeroy dans la forêt de Sénart – Mention MPF dans la transcription de décès le 29/03/1945 – Fils de Léon Octave, sans profession, domicilié à Alfortville (94) et de JACOBY Mathilde, décédée – Domicile 102, rue Jean-Jaurès à Maisons-Alfort (94) – Marié à JAOUEN Renée. – Pas de fiche MdH – Pas de fiche SdG – Une rue à Tigery et à Maisons-Alfort honorent son souvenir – Croix de guerre –

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire locale, Relevés du CGMA sur MGW

12 décembre 1970 – MANCEAU de LAFITTE

L’aspirant MANCEAU de LAFITTE, héros de l’escadrille Normandie Niemen fut tué sur le front russe. Sa dépouille est ramenée le 12 décembre 1970, il est inhumé dans le cimetière de Maisons-Alfort.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Guerre 39-45, Histoire, Histoire locale, Maisons-Alfort

12 décembre 1859 – La Compagnie des Chemins de Fer de l’Est

1859 : l’arrivée du chemin de fer.
La Compagnie des Chemin de Fer de l’Est achète de nombreux terrains et construit une ligne de chemin de fer qui relie Saint-Maur-des-fossés à Paris: la ligne de La Bastille. Elle offre la possibilité aux Parisiens de se divertir dans les guinguettes de bords de Marne. Cette ligne continue à être exploitée par la SNCF jusqu’au 12 décembre 1969, date à laquelle la ligne est cédée à la RATP. Le RER A est né. Cette ligne dessert Saint-Maur-des-Fossés grâce à 4 gares : Saint-Maur-Créteil, Le parc de Saint-Maur, Champigny-sur-Marne et La Varenne-Chennevières.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Transports, Val de Marne

Cimetière de Maisons-Alfort (1)

Ils sont nés avant 1814 et ont leurs noms gravés sur une tombe du cimetière

1766     Alexandre Hippolyte Becquemont 1766-1831

1770     Claude Dodun Marquis de Keroman ancien maire de la ville de 1813-1855 (Rappel : Claude-Laurent-Marie Dodun, marquis de Kéroman né à Lorient le 11-10-1770. Maire de 1813 à 1855.)

1777     Charles François Grimoult 1777-1849

1783     Elisabeth Aglaë Grimoult née Joly de la Tour 1783-1855

1789     Casimir Victor Yvart né à Maisons-Alfort le 13 mai 1789 décédé à Paris 1859

1793     Rosalie Saurus Veuve Jamot 1793-1873

1795     Blaise Françoise Lecouteux veuve Trecolle née le 16 décembre 1795 décédée à Maisons-Alfort le 16 mai 1866

1799     Charles Frédéric Joüet 1799-1876

1801     Anne Madeleine Florimond-Dupic Veuve Faidides née le 12 octobre 1801 décédée le 14 mai 1870

1803     Mme Blandet 1803-1863

1803     Rémond Blandet 1803-1868

1803     M. François Segaux né à Vaitte (Haute-Saône) le 14 décembre 1803 mort à Paris le 5 février 1886

1805     Jacques Gramain 1805-1892

1807     2ème plaque : ici reposent Mme Macreau née Denise Lamarre décédée le 30 7bre 1882 âgée de 75 ans  regrettée de ses enfants, petits enfants, arrières petits enfants et de toute sa famille

1809     Louise Berthilier 1809-1905


Base de données du CGMA

Consultez Cimgenweb les tombes Maisonnsaises

Poster un commentaire

Classé dans Episodes, Histoire locale, Maisons-Alfort

Jean BOUTIN, son nom sera gravé sur le MAM de Maisons-Alfort (94)

MAM Jean BOUTIN 11-12-2015

Cliquer pour accéder à l’article

Le temps n’efface pas l’Histoire. Près de cent ans après sa mort sur le champ de bataille en 1918, le nom de Jean Boutin sera bientôt gravé avec ceux des combattants morts pour la France sur le monument de Maisons-Alfort. La municipalité en a décidé ainsi lors du conseil municipal de ce jeudi soir. La demande avait été formulée par Frédéric Criteau, l’arrière petit neveu du soldat né dans la ville en 1892.

« En faisant des recherches généalogiques sur ma famille, du côté de ma mère, j’ai appris que mon arrière grand oncle, Jean Gaston Boutin, né à Maisons-Alfort le 31 décembre 1892, avait été tué à l’ennemi le 27 avril 1918 par une bombe à ailette sur un champ de bataille dans la Meuse », explique Frédéric, responsable de vie scolaire dans un lycée privé à Nantes. Dans ma famille, on savait qu’il était enterré, comme beaucoup d’autres morts au combat, dans la Nécropole nationale de Trésauvaux, dans la Meuse, tombe numéro 162. Mais surtout, ma grand tante disait que son nom était inscrit sur le monument aux morts de Saint Michel en L’herme, en Vendée, là où il vivait avec sa jeune femme épousée en juin 1914 ».

********************

Depuis 2013 le CGMA recherche toute information concernant les soldats « Maisonnais » morts dans tous les conflits.

Voir la page du site Mémorial Gen Web Les relevés de Maisons-Alfort

Et avec les photos : Synthèse des relevés – Maisons-Alfort (94 – Val-de-Marne)

Ce sont des soldats, nés, mariés, domiciliés, décédés, etc, de manière générale liés à Maisons-Alfort.

Un autre BOUTIN figure déjà sur la monument au morts de Maisons-Alfort

BOUTIN Maurice Georges : Sergent, 46 RI, né le 7/3/1886 à Rouen Seine-Maritime (76) — Fils de Clément Prosper et de GIGNON Berthe, acte 437 — Recrutement ; Mat : 276 Sens (89), Mat : 18086 au corps — Maladie contractée en service le 5/8/1915 Hospice, 33, rue des Bois Fontainebleau Seine-et-Marne (77) — MPF MdH le 24/08/1915 — Célibataire – Figure sur : MAM Livre d’Or-AN MSF —

lire aussi

D’autres soldats sont liés à Maisons-Alfort, seront-ils un jour inscrits sur un monument aux morts ?

Alexandre        Georges

Alexandre        Paul

Bellat   Adolphe

Blandet            Jean Albert

Delaplace         Paul Séverin

De Saint Jean   Charles Edmond

Didier   Adolphe

Duneas Adolphe

Duénas Emmanuel Alexandre

Duvillet Maurice Julien

Georgenthum   Henri Auguste

Heurtefeux       Charles Victor Arsène

Jannin   Paul Eugène

Le Baron         Lucien Jean

Le Maître         François Lucien

Leborne           Victor Ferdinand

Lerevert           Marcel Antoine Alphonse

Lugan   Désiré Emile André

Mérel   Louis Charles Albert Oscar

Pascaud dit Pacot        Louis

Petit     Eugène Louis

Percenaire        Georges Achille

Ravel   Henri Médard

Roussel            Louis Georges

Rubin   Jean Marie Constant

Schorung         Eugène Gaston

Schremer         Henri Eugène

 

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18, Histoire locale, Maisons-Alfort, Morts 14-18

9 décembre 1795 – FOURCROY – Académie des Sciences

Fourcroy (Antoine-François comte de) 15 juin 1755 – 16 décembre 1809. – Chimiste : Professeur de chimie à l’Ecole Vétérinaire, nommé à la mort de Bourgelat. Professeur au Jardin du Roi et à l’Ecole d’Alfort. Associé chimiste le 12 mai 1785, adjoint au Secrétaire perpétuel Condorcet le 26 novembre 1791. Élu Membre résidant de la 1ère classe de l’Institut national des sciences et arts (section de chimie) le 18 frimaire an IV (9 décembre 1795). Président de la classe pour le second semestre de l’an V (1797).

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale