Archives de Catégorie: Histoire locale

27 mai 1923 – Bains-douches à Maisons-Alfort

27 mai 1923. Demande de construction de bains-douches avenue de la République et rue Pierre Philippot. Architectes MM. Labaude et Morice. M. Bafoil Président de l’Œuvre Française d’Hygiène. M. Champion a souhaite que le projet aboutisse. Sera ouvert au public le 24 juin 1925.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

Dictionnaire amoureux de la généalogie

Jusqu’à ce début d’année, je n’avais lu aucun des nombreux Dictionnaires amoureux édités chez Plon. Il y en a pourtant sur tous les sujets : dictionnaire amoureux du vin, du rock, des papes, du rugby, de l’humour, de la Grèce, de la cuisine… et même des dictionnaires ! Moi, celui qui m’a fait découvrir cette […]

via Dictionnaire amoureux de la généalogie — L’arbre de nos ancêtres

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Challenge AZ, Histoire locale

La villa Renard a disparu : un plan datant de 1962

L’allée la plus connue est l’Allée des Rosiers

3 Commentaires

Classé dans Histoire locale

18 mai 1725 – La seigneurie de Vitry-sur-Seine

Claude François Paparel, né en 1659 et mort le 18 mai 1725 à Paris. Il est le fils de François Paparel, Conseiller du Roy, Trésorier de l’extraordinaire des guerres. Les Paparel, famille du Lyonnais portent : D’azur, à 3 tours d’or ; au chef du mesme chargé d’un lion passant de gueules. Conseiller du Roy, Trésorier de l’extraordinaire des guerres et Trésorier général de la gendarmerie et des chevau-légers (1702-1716), beau-père du maréchal de France Philippe Charles de La Fare.

La seigneurie de Vitry-sur-Seine (1708) : Claude François Paparel avait acheté aux enchères du sieur Philippe Jacques, greffier en chef du Parlement de Paris, la seigneurie de Vitry-sur-Seine, à deux lieues de Paris, en 1708, et il devint le seigneur du lieu. Puis, Paparel fait bâtir un château à Vitry, en 1710. Mais il vit surtout à Paris dans de riches demeures, en particulier place Vendôme. Paparel, Trésorier de l’Extraordinaire des Guerres de Louis XIV, ne se contente pas d’administrer et diriger ses services. Il aime prendre des initiatives au mépris du règlement. Par exemple, très gros consommateur de jetons de compte, il en fait fabriquer en Allemagne portant son nom pour servir dans son ministère.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Val de Marne

18 mai 1880 : Les mauvais livres !

18 mai 1880 : Décision à l’unanimité du conseil municipal de Maisons-Alfort de brûler les mauvais livres de la bibliothèque municipale, dont les œuvres philosophiques de Voltaire.
L’assemblée Communale
21-1-1878 au 12-8-1878. Municipalité : Faitot. Conseillers : Arthur Dandalle, Marlier, Lejeune, Chéron, Pierre Philippot, Droulin, Liévrard, Laruelle, Dunet, Chauvaux, Billard, Edmond Nocard, Michelet, Protoy, Lelièvre, Mercery, Murat, Cholet, Muloteau, Loreau, Massé, Doré.
Puis
7-7-1879 4 nouveaux conseillers : Travailleur, Langlois, Renault et Riembault qui remplacent : Doré, Lejeune, Mercery et Nocard.
et finalement en 1880
10-1-1880 Suite à la révocation de Dandalle et des démissions de Faitot et Cholet, 3 conseillers sont nommés et installés : Châtre, Turgard et Ebel

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

Où a été prise cette photo (01) ?

Poster un commentaire

16 mai 2017 · 7:00

16 mai 1967 – Bureau de poste central à Maisons-Alfort

Le bureau de poste central est construit 28, avenue du Professeur Cadiot. Il est ouvert le 16 mai 1967.

AMAH 2 – page 72

28 rue de professeur Cadiot

Cliquer

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale