M06-20171017 – Des sites utiles

 

Base Mérimée

Base Mémoire : accès cartographique

Cliquer


Base de données du patrimoine monumental français de la Préhistoire à nos jours : architecture religieuse, domestique, agricole, scolaire, militaire et industrielle.
Cette base coproduite est mise à jour régulièrement par l’Inventaire général du patrimoine culturel et par la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

Mérimée à Maisons-Alfort

 


Base Léonore – Ministère de la Culture

Présentation de la base de données Léonore (Légion d’honneur)

La base Léonore donne accès aux dossiers nominatifs des personnes nommées ou promues dans l’Ordre de la Légion d’honneur depuis 1802 et décédées avant 1977. Les dossiers originaux sont conservés aux Archives nationales ou à la Grande Chancellerie de la Légion d’honneur. Pour chaque personne dont le dossier a été conservé, une notice indique la cote du carton où se trouve le dossier, le lieu de conservation de ce carton et des éléments biographiques sommaires (nom, prénom, sexe, date et lieu de naissance).


Bonjour,
On me pose cette question
***********************************************************
Monsieur A épouse Mme B, ils ont ensemble un fils Monsieur C.

Monsieur X épouse Mme Y, ils ont ensemble un fils Monsieur Z.

Monsieur A et Mme B divorcent.
Monsieur X et Mme Y divorcent.

Monsieur A épouse Mme Y, ils n’ont pas d’enfant ensemble.
Y a-t-il une filiation “légale” entre Monsieur C et Monsieur Z du fait du mariage d’un de leurs parents ?
************************************************************
Bonne journée

Commentaires sur Facebook

Groupe : Généalogie

 

Alexandra Brnl Bonjour. Je ne pense pas. Il s’agit juste du remariage de leurs parents. Je ne crois pas que l’on puisse dire que Monsieur C et Monsieur Z sont demis-frères vu qu’il n’y a aucuns liens de sang . Si monsieur A et Même Y avaient eu un enfant Monsieur C aurait été le demi frère de cet enfant et Monsieur Z aussi

J’aimeAfficher plus de réactions

Lyli Gard Denoyelles D accord avec Alexandra , aucun liens légal. On parlera la, de liens affectifs…

Supprimer

Elizabeth Scoliège Peter chez nous on s’appelle frères et sœurs, pour simplifier la vie des gens qui nous fréquentent 🙂 j’ai deux sœurs avec lesquelles je n’ai aucun lien sanguin 🙂 mais ce sont mes petites sœurs quand même !!

 

Nathalie Lemoine Du point de vue juridique c’est autre chose. Vous pouvez les appeler comme vous le désirez mais a l’ouverture du testament c’est une autre histoire

Carole Rouillé Il n’y a aucun lien de parenté entre les enfants juste les parents qui deviennent beau-père ou belle-mère. Après libre aux enfants de se considérer comme 1/2 frères ou non

Christine Massardier En revanche je ne pense pas que les enfants auraient le droit de se marier ensemble !?

 

Elizabeth Scoliège Peter ben si, ils n’ont pas de lien de sang 🙂 après, ça complique la vie de famille !! loll

Lisa Damm il me semble qu’autrefois non, mais aujourd’hui si

Christine Massardier Un frère ne pouvait pas se marier avec la veuve de son frère donc ça devrait être pareil. Ce lien porte un nom, j’ai oublié…

Catherine Rousseau ma grand-mère s’est mariée avec le frère de mon grand-père

Bernard Laurent Christine Massardier pas vrai cette affirmation, mon arrière grand mère c’est mariée avec le frère de mon arrière grand père (son Beau frère donc) lorsqu’elle est devenue veuve

Nadine Brillant Christine Massardier désolée mais dans ma généalogie des beaux frères et belles sœurs se sont mariés à la mort de leurs époux et épouse respectifs.

Nadine Brillant et même des petits cousins

Val Tam Bernard Laurent oui c’était possible mais nécessitait une « dispense pour affinité »

Marie-Andree Jones Catherine Rousseau Et un de mes arrières grand pères avec la sœur de sa jeune épouse décédée, l’année d’après( découvert récemment en lisant des documents sur archives en ligne ! )

Jacqueline Tylski-Brutails Ah je suis désolée, j’ai connu plusieurs cas de remariages entre un homme et la veuve de son frère, de même qu’entre une femme et le veuf de sa sœur. Il n’y a aucun lien de parenté entre eux. Je vais vous raconter une petite histoire, vraie. Il s’agit …Voir plus

Christine Massardier Oui j’ai un cas aussi.
C’est le terme que je cherchais. Il leur fallait une dispense pour affinité.

Anne-Marie Dogramaciyan Exact Jacqueline Tylski-Brutails, ma grand-mère a touché une pension de veuve de guerre jusqu’à son remariage. Quand son second mari est décédé elle a retouché sa pension. J’ai aussi plusieurs cas de mariage de veuves avec un frère du défunt mari et également dans le sens inverse.

Viviane Brosse Bien sur que si! C’est arrive dans notre lotissement il y a une vingtaine d’années ! Aucun lien de parente ! Le fils de l’époux a épouse la fille de l’épouse et leur demi frère commun racontait innocemment que son frère épousait sa sœur mais les maries n’avaient aucun lien de sang entre eux. La situation n’est pas courante.

Jérôme Ladet Sous l’ancien régime, mariage entre les enfants impossibles sauf dispense d’affinité (et pas consanguinité) accordée par l’évêque.

Fred de La Richardière ne pas confondre le droit religieux du droit civil 😉

Jérôme Ladet Tout à fait mais sous l’Ancien Régime le droit de la famille dont le mariage fait partie relevait du droit religieux.

Fred de La Richardière bien sûr mais je parlais de la période contemporaine

Bernard Laurent Val Tam non aucune dispense dans ce cas

 

Val Tam en langage généalogique on parle de « quasi-frères » …. aucun liens de sang mais élevés ensemble dans le cadre des familles recomposées

Lili Sesloulous Patapouf C’est ce que j allais répondre

Marie-Andree Jones je ne connaissais pas cette expression, merci pour l’info.

Laurent Aznar-Malet Ce n’est pas qu’en généalogie et c’est même dans le dictionnaire. Je pense qu’il y a tout de même une condition d’avoir été élevé ensembles, à vérifier

 

Lisa Damm il y a consanguinité et affinité … https://books.google.fr/books?id=gNVEAAAAcAAJ… après la page 117 … mais, bon, à l’époque, il n’y avait pas tant que ça de familles recomposées à l’image d’aujourd’hui 😉 et, comme dans bien des cas, il y a des dispenses …

Traité De La Jurisdiction Ecclésiastique Contentieuse, Ou Théorie Et Pratique…

books.google.com.ph

Christine Massardier Quasi-frères je ne connaissais pas non plus.

Viviane Brosse Sauf si adoption, aucune filiation légale !

Pierrette Demarest Aucun lien de parenté entre eux. Ils sont issus d une famille recomposée.

Clarisse Anne Bel Je pense aux générations actuelles et futures à qui je souhaite bien du courage pour établir leur généalogie…

Jean-Noël Jolly Cela ne sera certainement pas plus compliqué que pour nous
En premier nous avons connu les balbutiements d’internet
En second lorsque l’on voit le nombre de remariages la notion de famille recomposée existait très souvent à la différence qu’elle n’était pas liée à des divorces mais à des décès

Henri Daniel Depieux Dans quelques années la généalogie se fera par d autres moyens tels les numéros INSEE ce sera un jeu d enfant
Comme internet a révolutionné la généalogie

Clarisse Anne Bel Jean-Noël Jolly
Je viens de découvrir un nombre d’enfants nés d’un second lit(les premières épouses mortes en couches) dans la généalogie de mes ancêtres…
Des secrets de famille qui expliquent de nombreux conflits intrafamiliaux…

Henri Daniel Depieux Oui c est sur même familiaux avec l inceste

Camille Françoise Jean-Noël Jolly et nous avons même cherché avant internet !!!

Marie-Andree Jones Jean-Noël Jolly c’est vrai, plutôt décès que divorces à l’époque.

Catherine Bedel Thomas A mon avis aucun lien légal

Mauricette Leclef Brioul aucun lien cas dans ma famille

Henri Daniel Depieux Aucun lien possible

Joel Bacquer Merci à tous.

Nathalie Darasse-Dubuc aucun lien légal, mais héritier des deux quand même

Viviane Brosse Ah non pas héritier des deux! Les enfants héritent de leurs propres parents donc de la part de leur mère ou de leur père mais pas de leurs beaux parents (sauf si adoption).

Jeanlouis Filet il serait plus simple que monsieur C épouse madame Y et monsieur Z épouse madame B
reste plus qu’à A et X de former un couple du 21e siècle

Jean Marie Lafollie Horat Les termes « frères » (ou « sœurs ») utérins vs germains dans les actes sont fréquents et désignent une mère vs un père commun suite à remariage/nouvelle union

Viviane Brosse les frères et sœurs germains ont le même père et la même mère. Ceux utérins ont la même mère et ceux consanguins ont le même père.

Blandine Combres Aucun lien.ni frère utérin ni consanguin …

Joel Bacquer Merci pour tous ces éclairages complémentaires.

Elisabeth Malbert J ai le cas chez nous on dit frères sœurs pour le quotidien plus facile mais légalement depuis quelques années on parle de quasi-frère et quasi-sœur…

Laurent Aznar-Malet Exactement

 

Elisabeth Malbert et c’est même dans le dictionnaire depuis plus de dix ans. C’était dans les nouveaux mots il y a 10/15 ans.

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Z compléments

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s