Archives de Catégorie: A voir

Vidéo du jour (21) : Les abréviations en généalogie

les-abreviations-en-genealogie

Cliquer

Ajoutée le 27 janv. 2017

Des abréviations identiques sont depuis longtemps utilisées par les généalogistes du monde entier pour faciliter la prise de note, l’organisation de l’arbre, le repérage des ancêtres et la communication entre passionnés. Quelles sont-elles ? Avec une présentation qui ne manque pas d’humour…

Poster un commentaire

Classé dans A écouter, A voir, Vidéo du jour

Vidéo du jour (20) : Les signatures de nos ancêtres

lenoble-signature-des-ancetres

Cliquer

L’instruction L’observation des signatures de nos ancêtres au moment de leur mariage nous permet de savoir si nos ancêtres ont reçu une instruction, ou non, pendant leur enfance. Certains ancêtres, ne savaient pas signer ou faisaient simplement une marque. On peut alors en déduire qu’ils n’ont jamais reçu d’instruction et …

http://www.aupresdenosracines.com/

 

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Vidéo du jour

Monumentum : Château de Charentonneau

chateau-de-charentonneau

Cliquer pour accéder au site Monumentum

 

Notice sur http://www.culture.fr/

domaines Inventaire général du patrimoine culturel
édifice / site Château de Charentonneau
localisation Ile-de-France ; Val-de-Marne ; Maisons-Alfort
aire d’étude Maisons-Alfort
adresse avenue Foch
dénomination château
parties non étudiées parc ; ferme ; orangerie ; colombier ; cour ; moulin
époque de construction 17e siècle ; 18e siècle
auteur(s) maître d’oeuvre inconnu
historique En 1281, mention d’un domaine de l’abbé de Saint-Maur sis à Charentonneau avec moulin et maisons. En 1377, Charles V achète de Nicolas Braque la maison qu’il avait à Charentonneau près du pont de Charenton. En 1444, vente à Nicolas Duru, huissier au Parlement, du fief de Charentonneau avec mention d’un manoir près du pont. En 1641, M. de Falcony devient possesseur des domaines de Charentonneau, d’Alfort et de la ferme de Maison Ville. Cédé à René Gaillard, propriétaire du château voisin, en 1671. Mentionné comme château au 17e siècle sur une gravure de B. Flamen datée de 1646. Mentionné au 18e siècle par Piganiol de la Force. Saisi et vendu comme bien national sous la Révolution. Très remanié à la fin du 18e siècle. Acquis le 31 janvier 1808 par le baron Rodier _Saliège. Revendu à la famille _Joue _Dastre en 1833. Début de lotissement du parc à la fin du 19e siècle. Château détruit en 1950. Ne subsiste actuellement que 2 murs de l’orangerie
description Corps de logis en brique et pierre avec balcon de pierre supporté par des colonnes
plan plan régulier
élévation élévation à travées ; élévation ordonnancée
étages 1 étage carré ; étage de comble
gros-oeuvre brique ; calcaire ; brique et pierre ; moellon ; moellon sans chaîne en pierre de taille
couverture (type) toit à longs pans ; croupe ; noue ; toit en pavillon ; pignon couvert
couverture (matériau) ardoise ; tuile plate ; tuile mécanique
décor sculpture
représentation mascaron
  sujet : mascarons (chaque mascaron représente une tête mythologique) ; support : clef de voûte des vestiges des fenêtres en arcade de l’orangerie
état vestiges
propriété propriété privée
protection MH 1929 : inscrit MH
type d’étude inventaire topographique
rédacteur(s) Férault Marie-Agnès ; Jantzen Hélène
référence IA00070796
  © Inventaire général
date d’enquête 1987
date versement 1991/11/15
date mise à jour 2012/09/28
Contact service producteur
dossier en ligne
autre dossier dossier de protection

Poster un commentaire

Classé dans A visiter, A voir, Maisons-Alfort, Site

Accès cartographique, architecture et patrimoine

architecture-et-patrimoine

Cliquer

Présentation de l’accès géographique

L’inventaire du patrimoine culturel est essentiellement un inventaire topographique dont l’entité d’étude principale est le canton. Les enquêtes menées sur le terrain par les chercheurs en charge de l’inventaire sont donc regroupées, à l’intérieur d’un département, par canton puis par ensemble d’édifices ou d’objets, puis par dossiers individuels d’œuvre. Cette structuration se traduit dans les bases de données comme dans l’accès aux dossiers documentaires complets par un ensemble de liens permettant de remonter à la racine d’un dossier (dossier de présentation de l’étude) ou de descendre vers des dossiers individuels.

Alfortville
Arcueil
Boissy-Saint-Léger
Bonneuil-sur-Marne
Bry-sur-Marne
Cachan
Champigny-sur-Marne
Charenton-le-Pont
Chennevières-sur-Marne
Chevilly-Larue
Choisy-le-Roi
Créteil
Fontenay-sous-Bois
Fresnes
Gentilly
Hay-les-Roses (L’)
Ivry-sur-Seine
Joinville-le-Pont
Kremlin-Bicêtre (Le)
Maisons-Alfort
Nogent-sur-Marne
Noiseau
Orly
Ormesson-sur-Marne
Perreux-sur-Marne (Le)
Queue-en-Brie (La)
Rungis
Saint-Mandé
Saint-Maur-des-Fossés
Saint-Maurice
Sucy-en-Brie
Thiais
Valenton
Villeneuve-Saint-Georges
Vitry-sur-Seine

Poster un commentaire

Classé dans A voir

Cousinade en Chine

2000-membrestaille-xxl

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A voir

Vidéo du jour (19) : King Kong va à la Samaritaine

king-kong-a-montmartre

Cliquer

Ne loupez pas cette vieille publicité très drôle, pour une grand magasin Parisien connu de tous. Le spot est bourré de références à des films célèbres (à vous de les trouver! ), et fut tourné par le réalisateur Jean-Luc Godard, qui joue d’ailleurs le rôle de l’aveugle perdu dans la foule…

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Vidéo du jour

Février 1967, il y a 50 ans (Larousse)

fevrier-1967-larousse

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A voir