Archives de Tag: Ephémérides

29 août 1915 – Pompes funèbres

1915 – Pompes funèbres Maisonnaises

Sur un point cependant la guerre ne marque aucune rupture avec l’évolution antérieure : la marche vers le statut des personnels. Il repose d’abord sur l’harmonisation entre les communes de la Seine ainsi le 29 août 1915, le conseil approuve l’adhésion de la commune au syndicat intercommunal à créer pour l’exécution du service extérieur des Pompes Funèbres. Pour le statut des employés, le processus se développe, si bien que dès le 15 juin 1919, la commission chargée de réorganiser les services communaux après le conflit, se soit chargée de suivre le projet de statut-type et celui de la caisse des retraites.

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire

28 août 1942 – Enfant juif déporté

1942 Enfant juif déporté

Enfant juif déporté – GERTLER Berthe 5 ans, Maisons-Alfort,  o 24-07-1937,  convoi 22 le 28-08-1942, 5 ans

Enfants juifs déportés

Retrouver les relevés de la commune de Maisons-Alfort sur Memorial GenWeb

Plaque commémorative école Parmentier [relevé n° 50069]

Plaque commémorative école primaire Condorcet [relevé n° 39978]

Plaque commémorative école Raspail [relevé n° 60573]

*

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire, Histoire locale

27 août 1884 – Vincent AURIOL

1er Président de la IVe République du 16 janvier 1947 au 16 janvier 1954

———
Élu le 16 janvier 1947 – Parti politique SFIO
Vincent AURIOL  (1884-1966). Vincent Auriol, né le 27 août 1884 à Revel (Haute-Garonne) et mort le 1er janvier 1966 à Muret (Haute-Garonne). Cet avocat, dont le père était boulanger et farouchement jacobin, a très tôt milité dans les rangs du parti socialiste. Il est élu Président de la République dès le premier tour, image émouvante et symbolique, il se jette dans les bras de son ami de toujours, l’homme du Front Populaire Léon BLUM. le 23 décembre 1953 René COTY, son successeur, est élu Président de la République.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire

27 août 1837 – Baron LOUIS

LOUIS Joseph Dominique, Baron († Bry, 1837). Financier.

o 1755, Toul.

27 août 1837, Bry-sur-Marne Val-de-Marne).

[†] Bry-sur-Marne.

Inhumé dans un enclos attenant au cimetière de Bry.

Louis (le Baron), ministre des finances, né à Toul 1755, mort en 1837, avait reçu les ordres. Il se prononça pour les idées nouvelles et assista l’évêque d’Autin en qualité de diacre à la fête de la Fédération (1790). Il émigra néanmoins et employa le temps de l’exil à étudier le système financier de l’Angleterre. Il fut chargé plusieurs fois du portefeuille des finances (1816, 1818, 1831), siégea comme député dans presque toutes les assemblées législatives depuis 1815, s’y fit remarquer par sa modération et la sagesse de ses vues, et posa les vraies bases du crédit public. C’est lui qui créa les petits grands-livres qui firent participer les départements aux avantages des placements

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Val de Marne

Nés un 26 août à Maisons-Alfort

 

1841.08.26 CHARPENTIER Henriette Marguerite
1841.08.26 GIRARD Claude
1821.08.26 LE ROY Auguste François
1829.08.26 LOIZEAU Alexandre
1822.08.26 MAILLET Gervaise
1814.08.26 PILLIER Anne Florence

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

25 août 1270 – Saint-Louis

Louis IX de France, connu aussi sous le nom de Saint-Louis après sa canonisation par l’Église catholique en 1297, est né le 25 avril 1214 à Poissy, et mort le 25 août 1270 à Tunis pendant la huitième croisade. Il fut roi de France de 1226 à 1270, neuvième de la dynastie des Capétiens directs.

Il développa notamment la justice royale où le roi apparaît alors comme « le justicier suprême ».
Il est le fils de Louis VIII (1187-1226), dit Louis le Lion, roi de France, et de Blanche de Castille (1188-1252). Il est aussi le frère aîné de Charles Ier de Sicile (1227-1285), comte d’Anjou, qui fonda la seconde dynastie angevine.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Personnalité

25 août 1944 – Artificier François

1944 – Artificier FRANÇOIS

« Square de l’Artificier Henri François

Décédé victime du devoir le 19 octobre 1944

L’ennemi en retraite ayant entreposé dans le Fort de Charenton 1,110 tonnes de munitions qu’un dispositif devait faire sauter,  François, au péril de sa vie procéda le 25 août 1944 au désamorçage de ce dispositif évitant ainsi à la ville de Maisons-Alfort et aux communes limitrophes, une terrible catastrophe. »

Plaque visible dans le square devant la Maison pour Tous d’Alfort.

******************************************************************************************

Deux autres plaques commémoratives avant d’arriver au Fort

“ Libération de Paris

Le 25 août 1944 à 10 heures du matin la garnison allemande du Fort de Charenton sommée de se rendre s’enfuyait plus de mille tonnes d’explosifs amorcés à l’acide devaient après cette fuite et dans un temps indéterminé exploser et détruire le fort ainsi qu’une partie de la région avoisinante l’intervention rapide et décisive du chef des cadres commandant les forces de gendarmerie l’esprit de sacrifice de l’agent principal de 1ere classe François du service des munitions réduisirent à néant ce projet criminel et sauvèrent la population d’une terrible catastrophe. ”

“ Ville de Maisons-Alfort

Hommage aux gendarmes et militaires français morts au service de la paix à Ouvéa en 1988. ”

 

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire