Archives de Tag: Ephémérides

Nés un 30 juillet à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Relevés dans les Registres d’état civil de naissance

Consulter, après avoir fait une recherche fructueuse, le site du CGMA

            http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/

puis aller sur le site des AD 94 :

           http://archives.valdemarne.fr/archives-en-ligne/eta-search-form.html

Date Information (1792-1901)
1859.07.31 ALGRAIN Marie Alexandrine
1891.07.31 BADIER René
1896.07.31 BAILLY Albert
1887.07.31 BODIN André Francisque Justin
1886.07.31 BOSLE Maurice Marcel
1879.07.31 BRENNER Louis
1862.07.31 BURTIN François
1889.07.31 CHAPUIS Clémence
1867.07.31 CLAEYS Emélie Marie
1862.07.31 CLAUDE Jules Léon
1865.07.31 COURSERON Cécile
1878.07.31 CUISSET Paul Amédée
1819.07.31 DABRIGEON Eugène Georges François
1883.07.31 DURY Joseph Emile
1898.07.31 FLANDIN Henri (reconnaissance)
1889.07.31 GAUTHIER Julien Léon
1882.07.31 GIRARD Ernest
1898.07.31 Ignace Germain Joseph
1886.07.31 LAINE Sextus
1883.07.31 LAPERUQUE Georges
1879.07.31 LARIVE Alice Marie
1800.07.31 LECOUTEUX Louis Gabriel
1899.07.31 LEONARD Paule Louise
1893.07.31 MINARD Louise Pauline
1876.07.31 PATRAS Marie Louise
1878.07.31 PETIT Louis
1892.07.31 PIRONON Auguste Georges
1793.07.31 RICHARDOT Pierre Benjamin
1866.07.31 ROUSSELET Charles Alexandre
1900.07.31 SURZUR Germaine Félicité Anne Marie
1882.07.31 VALERE Gustave Albert
1878.07.31 VALERE Jules Flavien (transcription)
1875.07.31 VALERE Juliette Mathilde
1872.07.31 VERNE Charles Léon
1899.07.31 VERON René Robert

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort

30 juillet 1891 – Georges REVERS

1891 – Georges REVERS

REVERS Georges († Saint-Mandé, 1974). Général

o 30 juillet 1891, Saint-Malo.

x  Charlotte Marie Thérésa Bidaud.

† 27 mars 1974, Saint-Mandé (Val-de-Marne).

Chef de l’état major de Darlan (1941-42) puis de l’organisation de résistance de l’armée (1943-44), il fut chef d’état-major général de l’armée (1947-50).

Il fut nommé en 1947 Chef d’État Major des forces armées. Il rédigea en 1949 un rapport sur la situation au Tonkin dont la divulgation dans des conditions demeurées obscures entraîne sa mise à la retraite (1950), mesure annulée en 1962 par le Conseil d’État.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

30 juillet 1996 – Claudette COLBERT

1996 – Claudette COLBERT

Description de l'image Claudette colbert 2.jpg.

COLBERT Claudette, (o Saint-Mandé, 1903). Actrice

o 14 septembre 1903, Saint-Mandé (Val-de-Marne)

x ?

x  Joël Pressman

30 juillet 1996, La Barbade

Légion d’Honneur

Émilie Chauchoin, dite Claudette Colbert

Née le 14 septembre 1903 à Saint-Mandé, dans la maison où ses parents tenaient une pâtisserie (57, avenue du Général de Gaulle), Émilie Chauchoin part, enfant, pour les États-Unis où elle débute une carrière d’actrice sous le nom de Claudette Colbert. Elle obtient un Oscar en 1935. Elle décède à La Barbade en 1996.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Les françaises Oscarisées

1935 Claudette Colbert — Wikipédia

1960 Simone Signoret — Wikipédia

2008 Marion Cotillard — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Oscar_de_la_meilleure_actrice

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

29 juillet 1922 – Jules GUESDE

1922 – Jules GUESDE

GUESDE Jules, († Saint-Mandé 1922). Homme politique.

Jules Basile, dit Jules Guesde.

o 11 novembre 1845, Paris IV x   Mathilde Constantin

29 juillet 1922, Saint-Mandé (Val-de-Marne).

[†] Père Lachaise

Homme politique français qui fut l’un des artisans de la diffusion de la pensée marxiste en France.

Né à Paris, Jules Basile, qui prit plus tard le pseudonyme de Guesde, fut d’abord journaliste et défendit les idées républicaines. Condamné pour avoir accusé Napoléon III d’être responsable de la guerre contre la Prusse, il fut libéré après la défaite de Sedan (1870). Sympathisant de la Commune de Paris, il fut condamné à cinq ans de prison en 1871 et dut s’exiler en Suisse pour y échapper. De retour en France en 1876, il rencontra Marx en 1880 à Londres et participa activement à la renaissance du mouvement ouvrier français. Dès 1882, Guesde rompit avec le Parti des travailleurs socialistes de France et créa avec Paul Lafargue le Parti ouvrier, de tendance plus collectiviste. À la tête du PO qui devint POF (Parti ouvrier de France) en 1893, puis P.S.D.F. (Parti socialiste de France) en 1902, après avoir fusionné avec d’autres partis socialistes, Jules Guesde fut député de Roubaix de 1893 à 1898, puis de 1906 à sa mort. D’abord partisan de Dreyfus lors de l’Affaire, il déclara ensuite que cette bataille n’était pas celle des travailleurs (1898). Hostile à l’entrée du socialiste Alexandre Millerand au gouvernement (1899), il fut étiqueté comme le leader des socialistes révolutionnaires, face à Jaurès, plus conciliant. Celui-ci l’éclipsa en influence à partir de 1905, après la création de la SFIO. En août 1914, cependant, il entra au gouvernement comme ministre d’État, après s’être rallié à l’Union sacrée. Peu favorable à la Révolution russe de 1917, il se rangea du côté de la minorité lors de la scission du congrès de Tours en 1920.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

*********************************************

Quelques dates liées à des célébrités Val-de-Marnaises (Saint-Mandé)

19 juillet 1921 – André MOYNET

9 juillet 1988 – Jean BASTIDE

9 juillet 1924 – Pierre COCHEREAU

3 juin 1952 – Dominique LAFFIN

2 juin 1922 – Jean-Marie COLDEFY

1er juin 1908 – PAULUS

Germaine Marie Rosine Marguerite Françoise Antoinette Paule au Panthéon

22 mai 1885 – Victor HUGO

16 mai 1920 – Martine CAROL à Saint-Mandé

5 mai 1892 – Alfred GREVIN

30 avril 1910 – Jean MOREAS

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

28 juillet 1835 – Général MORTIER

1835 – Général MORTIER

MORTIER, (1768-1870). La Queue-en-Brie. Maréchal

o 1768

28 juillet 1835 Paris

Le Maréchal Mortier, duc de Trévisse (1768-1835), fut maire de la Queue-en-Brie.

En 1822, le châtelain de la Lande à Villiers, mais dont le territoire s’étend sur la commune de la Queue-en-Brie, est nommé Maire de la commune.

En 1835, accompagnant, en qualité de grand chancelier de la Légion d’honneur, le roi Louis-Philippe Ier pendant une revue de la Garde nationale, le maréchal fut tué avec onze autres personnes dans l’attentat de Fieschi le 28 juillet.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

Lire les articles suivants sur ce blog :

Épisode (1) – 1835 – La machine infernale de Guiseppe Fieschi

Épisode (2) – Général Baron François Blein

Épisode (3) – Marc Dufraisse

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

28 juillet 1920 – Gilbert TRIGANO

1920 – Gilbert TRIGANO

TRIGANO Gilbert (o Saint-Maurice 1920). Homme d’affaire.

o 28 juillet 1920 Saint-Maurice (Val-de-Marne)

x 9 juin 1945, Noisy-le-Grand  Simone Sabah

† 3 février 2001

[†] Montparnasse

Homme d’affaire, PDG, il dirigea le Club Méditerranée.

Gilbert Trigano s’est lancé dès 16 ans dans la vie professionnelle comme nègre de chansonnier. Il a pu ainsi gagner de l’argent et satisfaire sa gourmandise et celle de ses camarades en éclair au chocolat ! Il rêvait d’être comédien mais la guerre l’a empêché de poursuivre dans cette voie. Après avoir fondé et “ un peu travaillé ” au Club Med, Gilbert Trigano est devenu Président des Maisons de France dont il s’occupe maintenant. Il a, en outre, réalisé un vœux qui lui était cher, en créant une université virtuelle entre Palestinien et Israélien.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

28 juillet 1996 – Michel PHILLIPPOT

1996 – Michel PHILLIPPOT

PHILLIPPOT Michel, († Vincennes, 1996). Compositeur.

o 2 février 1925, Verzy (Marne).

x Anna Stella Schic

28 juillet 1996, Vincennes (Val-de-Marne).

Michel Philippot est décédé au cours de l’été 1996 à l’âge de soixante et onze ans à son domicile vincennois. Compositeur de renom, il occupa longtemps d’importantes fonctions à Radio-France et à l’Institut supérieur de l’audiovisuel. Il enseigna la musicologie, l’esthétique et la composition, notamment au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, et publia de nombreux articles dans des revues scientifiques ou musicales. Auteur d’une cinquantaine d’œuvres musicales, il était officier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Val de Marne