Archives de Tag: Vie et moeurs

26 avril 1953 – Bulletin municipal n°1

1953 – Bulletin municipal n°1

 

Bulletin Municipal n°1 d’avril 1954.

“Ce bulletin qui paraîtra chaque trimestre , est destiné uniquement à l’information municipale. Aucun caractère politique n’interviendra dans les articles présentés. Les problèmes administratifs sont et vont devenir très abondants à Maisons-Alfort, et ne laisseront place à aucune polémique. Notre intention est de renseigner objectivement nos concitoyens sur l’activité des ses représentants élus le 26 avril 1953” (31 membres)

Poster un commentaire

Classé dans A lire

24 avril 1996 – Les inondations de la Seine

Les inondations de la Seine sur le secteur d’étude sont liées aux pluies tombées sur le bassin versant, à l’imperméabilisation naturelle et temporaire (saturation des sols, gel) ou artificielle des sols et à la disparition des zones humides et au drainage des sols.

Le bassin versant de la Seine en amont de Paris (44 000 km2) se décompose en trois sous-bassins versants: l’Yonne, l’Armançon et le Serein; la Haute-Marne; la Haute-seine et l’Aube.
Les crues de la Seine résultent de trois ondes de crues associées qui se forment à Joigny pour l’Yonne, à la confluence de la Seine et de l’Aube et à Chalons en Champagne pour la Marne.
On distingue les crues simples générées par un seul épisode pluvieux (crue de 1955), les crues doubles résultant de deux épisodes pluvieux rapprochés (crues de 1910 et 1924) et les crues multiples correspondant à une succession d’épisodes pluvieux suivis par un événement pluvieux plus important (crue de 1982).
L’importance de la crue est déterminée par l’arrivée plus ou moins simultanée des différentes ondes de crues. Le phénomène est amplifié par l’imperméabilisation des sols.
Pour, un épisode pluvieux affectant l’ensemble du Bassin, l’onde de crue en provenance de 1 ‘Yonne en région Ile de France précède de trois à six jours celles qui résultent de la Seine et de la Marne. Ainsi, une crue double correspondant à deux épisodes pluvieux dans le même intervalle entraîne un risque important.
La crue de 1910 à Paris correspond à la conjonction des trois ondes d’une crue centennale sur la Seine amont, d’une crue de période de retour de 150 ans sur l’Yonne et de 60 ans sur la Marne. Les crues de 1924 et 1955 correspondent à la conjonction d’ondes de crue de période de retour variant de 20 ans à 50 ans.
Les crues de 1658 (8.96 m à Paris au Pont d’Austerlitz), 1910 (8.62 m) et 1740 (8.05 m) sont les trois dernières crues les plus importantes enregistrées à Paris et classées par ordre décroissant de hauteur de submersion maximale.
La crue de 1910 d’occurrence centennale est suffisamment récente pour être bien connue. Sa ligne d’eau est retenue comme niveau de la crue de référence, en application de la circulaire interministérielle du 24 avril 1996.

http://www.peniche.com/inondations/ppri_91pp.htm

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride, Transports

Naufrages en Bretagne (Sein et Glénann)

Carte de Sein et des Glénans

Cliquer

Depuis trente ans, Bruno Jonin répertorie et place sur une carte les naufrages. Pour sa dernière carte, il s’est penché sur une zone entre Sein et les Glénan.

140. C’est le nombre de naufrages qu’a recensé Bruno Jonin entre Sein et l’archipel des Glénan, lors de la réalisation de sa dernière carte maritime. « Mais dans la réalité, cela doit être le triple voire le quadruple », explique le moniteur de plongée et membre du Groupe de recherches archéologiques et historiques maritimes de Bretagne Sud. Le naufrage connu le plus ancien, celui du Fougueux, remonte à 1696.

Et si le coin est intéressant c’est parce que, « depuis le bas Moyen-Âge, le trafic maritime y est important. Au XIIIe siècle, par exemple, le port de Kérity, à Penmarc’h, était un port d’armateurs. »

Poster un commentaire

Classé dans A voir

Pour remplir votre testament généalogique, passez votre souris sur …

Testamen Généalogique

Cliquer

Vous disposez sur la page du “testament généalogique” d’un formulaire de saisie qui vous permettra d’indiquer à notre équipe ce que vous souhaitez : conserver votre arbre ou le supprimer. Une simple case à cocher, un espace pour vos éventuelles instructions, et nous garantissons la transmission de votre message à vos proches s’ils nous contactent. Votre décision peut être modifiée à tout moment, bien évidemment.
Toutefois, Geneanet ne peut pas se substituer à la loi et il va de soit que le testament généalogique n’a pas de valeur juridique. Toutefois, il pourra influer sur la décision des ayant-droits quant au maintien de votre arbre généalogique en ligne.

Lorsque nous sommes avertis de la disparition d’un membre et si la famille souhaite conserver l’arbre, nous supprimons l’adresse e-mail, masquons en totalité les contemporains et ajoutons la mention du décès sur la page-contact.

Notez bien aussi qu’en l’absence de toute instruction, ou si nous constatons que votre compte est inactif depuis longtemps, Geneanet n’efface jamais les arbres, que vous soyez membre Premium ou gratuit, que vous ayez un arbre de 50 personnes ou de 50 000.

Pour remplir votre testament généalogique, passez votre souris sur votre identifiant (1), choisissez “Profil généalogique” (2) puis l’onglet “Testament généalogique” (3).

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Article du jour (231) : Transfert des détenus (Bayonne-64)

Tranfert par les pompes funèbre (64)

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour, Blogs de généalogie

16 avril 1957 – Jeune grand-père

Jean-Claude VEDIS du Maine-et-Loire né le 16 avril 1957 eut un petit-fils Gaëtan le 24 décembre 1990. 33 ans, 8 mois et 8 jours après.

Guiness

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Article du jour (228) : les confessions d’un sorcier emposionneur

Sorcier empoisonneur

Cliquer

Tous les Articles du jour

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour