Archives de Tag: Vie et moeurs

Le plus vieux texte breton connu est très tendance : ce sont des remèdes par les plantes !

Cliquer


Chronique Trésor du breton publié sur Dimanche Ouest-France du 22 janvier 2017 : http://www.ouest-france.fr/


 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Site du jour (281) : dictionnaire des noms de Jean TOSTI

 

Poster un commentaire

Classé dans Site, Site du jour

Article du jour (372) : sage-femme au XIXème siècle par Elise

Cliquer


Pour en savoir plus sur ce blog ou me contacter, lisez ce petit préambule.

author

Vous pouvez retrouver la totalité des articles sur cette page.
Tous mes projets sont récapitulés ici.

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour, Coutumes

Météo du 7 au 20 février à Maisons-Alfort

Cliquer


Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Maisons-Alfort

4 février 1794 abolition de l’esclavage

Cliquer


Bibliographie

Yves BENOT et Marcel DORIGNY Grégoire et la cause des Noirs APECE, Société Française d’Histoire d’Outre-Mer, Paris, 2000.
Marcel DORIGNY (Dir.)Esclavage, résistances et abolitions Paris, Éditions du C.T.H.S., 1999.
Marcel DORIGNY (Dir.) Les abolitions de l’esclavage Presses Universitaires de Vincennes/UNESCO, 1995.
Guide des sources de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions Direction des Archives de France, La documentation française, Paris, 2007.


 

1 commentaire

Classé dans A lire, Histoire

Dernier guillotiné

execution-capitale

Cliquer


 

1 commentaire

Classé dans A lire

La Marne à Charentonneau (Maisons-Alfort)

Mardi 30 janvier 2018


Lundi 29 janvier 2018


Dimanche 28 janvier 2018


Samedi 27 janvier 2018


Vendredi 26 janvier 2018


Jeudi 25  janvier 2018


Dimanche 21  janvier 2018


 

Poster un commentaire

Classé dans A voir

30 janvier 1910 – Moïse

1910 – Moïse

Du 31 janvier au 2 février 1910, le Capitaine (des pompiers), enfin soulagé, note que les eaux sont stationnaires mais que ses hommes restent mobilisés pour ravitailler les rares obstinés qui se sont refusés à évacuer leurs maisons dans les quartiers les plus inondés et édifier des passerelles pour permettre à ceux des zones relativement préservées de sortir de chez eux pour se ravitailler sans marcher dans des rues transformées en égouts. L’École vétérinaire de Maisons Alfort s’avère aussi un haut lieu de la résistance. Installé sur 10 hectares au confluent de la Seine et de la Marne, le bâtiment n’est pas submergé, mais isolé sur une presqu’île battue par les flots. Heureusement, « Véto » possède son puits et son réservoir, une usine de chauffage et une centrale électrique. L’école a ses stocks alimentaires et pourrait même, au besoin, se nourrir avec son bétail sur pied puisqu’elle dispose d’un atelier d’équarrissage. Dès le 24 janvier, le directeur a suspendu les cours et demandé aux élèves et professeurs volontaires d’organiser un centre de secours. « L’arche de Noé » abritera jusqu’à deux cent soixante réfugiés, sans compter les animaux domestiques et les têtes de bétail que les sinistrés lui confient avant de fuir vers Paris. « Véto », dotée de lignes téléphoniques de campagne installées par le génie, sert aussi de basse stratégique pour une cinquantaine d’artilleurs, leurs chevaux et prolonges, une centaine de marins avec leurs canots et des fantassins dépêchés pour monter la garde autour du camp. Au terme du siège, la communauté du château fort arrose même un heureux événement : une réfugiée accouche le 30 janvier 1910 d’un bébé… aussitôt baptisé Moïse.

Source : Paris sous les eaux ! De Choisy-Le-Roi à Asnières Chronique d’une inondation

Jean-Michel LECAT et Michel TOULET – Editions OUEST-FRANCE

Moïse ensuite se maria à Alfortville.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale, Inondation

22 janvier 1888 – Eugène LABICHE

Eugène Labiche, né le 6 mai 1815 à Paris où il est mort le 22 janvier 1888, est un auteur dramatique français, élu membre de l’Académie française en 1880. Dans son vaudeville « Un chapeau de paille d’Italie » il crée un personnage pépiniériste à Charentonneau.

Terre d’écriture – 2008

Deux épisodes savoureux concernant M. NONANCOURT le  pépiniériste de Charentonneau :

https://cgma.wordpress.com/2010/11/29/le-pepinieriste-de-charentonneau-extraits/
https://cgma.wordpress.com/2010/11/30/le-pepinieriste-de-charentonneau-le-mariage/

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire locale

22 janvier 1928 – Marché du quartier Vert-de-Maisons

Le 22 janvier 1928, sur le trottoir de la route nationale 5 à hauteur du chemin de Valenton est installé le marché du quartier Vert-de-Maisons.
AMAH 2 – page 261

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort

Interlude

 

danse

Poster un commentaire

Classé dans A voir

14 janvier 1989 – Sextuplés

Sextuplés nés le 14 janvier 1989 à Port-Royal (Paris) : Gaëlle, Mélanie, Doriane, Coralie, Cédric et Kevin. Les parents Daniel et Marie-Claude ADAM habitaient en Seine-Maritime.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Actes insolites

Quel nom est non correctement orthographié ?

Cherchez l'erreur

Poster un commentaire

7 janvier 2018 · 2:30

« La fête des rois » : le marronnier de la nouvelle année



Si cette fête a des origines religieuses indéniables, puisqu’elle  se déroule tous les 6 janvier, à l’occasion de l’Épiphanie qui célèbre la visite des rois Mages (Gaspard, Melchior et Balthazar) à l’enfant Jésus,  la célébration des rois semble également réunir plusieurs traditions aux origines diverses. En 1931, L’Ouest-Eclair fait remonter la tradition de la galette des rois « au XVe siècle ». « Une vielle chronique » rapporte :

« On s’asseyait en rond autour d’une immense galette et, lorsque la fève se trouvait enfin aux mains d’un des invités, on lui passait une couronne en papier et le gobelet en métal […] puis tout le monde se levait pour s’écrier : « Le Roi boit, le Roi boit, vive le Roi ! » »

Une fête des rois qui n’oublie pas pour autant les reines, d’après le quotidien rennais : « sous Louis XIV, la coutume de tirer les Rois et d’élire les Reines fut en grand honneur. » Comme en 1648, quand des femmes de la Cour partagèrent un « gâteau des rois » en compagnie de la reine-mère Anne d’Autriche : « elles l’arrosèrent d’Hippocrate [en réalité de l’hypocras], vin sucré à la cannelle et […] crièrent avec entrain : « La Reine boit ! » chaque fois que l’élue buvait. »4 En fait, cette « antique coutume » d’une « royauté éphémère » d’une année pourrait même remonter à beaucoup plus loin, jusqu’à la fête romaine des Saturnales. En effet, on y pratiquait alors l’inversion des rôles sociaux, en élisant notamment un roi d’un jour à l’aide d’une fève dans un gâteau.


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, infos

Joséphine Pencalet (1886 – 1972) est élue en mai 1925 conseillère municipale à Douarnenez

Cliquer


Ouvrière française, Joséphine Pencalet (1886 – 1972) est élue en mai 1925 conseillère municipale à Douarnenez, alors que les femmes ne sont à l’époque ni électrices ni éligibles.

Jeune veuve

Joséphine Pencalet nait le 18 août 1886 dans une famille nombreuse de marins pêcheurs, en Bretagne. Elle fait ses études à Quimperlé, dans un internat catholique.

En 1908, à l’âge de vingt-deux ans, Joséphine épouse le conducteur de locomotive Léon Leray, avec qui elle s’installe en Île-de-France. Le couple a deux enfants avant la mort de Léon après la guerre. Jeune veuve, Joséphine retourne s’installer en Bretagne et prend un poste d’ouvrière à la conserverie de sardines à l’huile Chancerelle, à Douarnenez dans le Finistère.


 

https://histoireparlesfemmes.files.wordpress.com/2017/06/cropped-header-histoire-par-les-femmes.jpg?w=500


Liens utiles

« Joséphine Pencalet, une Penn sardin à la Mairie »
Joséphine Pencalet. La première Bretonne élue.
À Douarnenez, la première femme élue en France
Page Wikipédia de Joséphine Pencalet
Une rue pour la première femme élue de France !


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Départements

Meilleurs vœux 2018

nombre-premiers

Je vous souhaite à tous une bonne année 2018.

Quelle soit fructueuse pour vos recherches !
Bonne et Heureuse Année 2018 à toutes et à tous

Je vous souhaite qu’elle soit riche en découvertes, rebondissement et pourquoi pas surprises généalogiques.

A noter que 2017 est un nombre premier souhaitons nous à tous de connaître le prochain nombre premier.

 

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A visiter

Carmen sur le canal de Nantes à Brest

Cliquer


La tempête Carmen n’a pas fait trop de dégâts sur le secteur de Carhaix (29), hormis une chute d’arbre à Saint-Hernin, ce lundi, un peu avant midi. Les pompiers y sont intervenus, à saint-Sauveur, pour dégager la route.


 

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Départements

Les commémorations 2018

Cliquer


Avant-propos

L’intérêt grandissant pour l’histoire, le besoin d’explorer sa mémoire et le goût de la fête expliquent le succès des anniversaires et des commémorations. Cependant, les Commémorations nationales ont ceci de particulier qu’elles ne s’adressent pas uniquement à quelques personnes, initiées et privilégiées, mais à tous ; et chacun est invité ! Pour illustrer la mémoire collective, les événements qui la jalonnent et les personnages qui l’animent, les Commémorations nationales ont fait appel, au titre de 2018, à plus de cent spécialistes enthousiastes. Ils vous entraînent à la découverte de Mai 68, de Roland Garros, de Gounod, de Couperin, de Chateaubriand, de l’hôtel d’Évreux (aujourd’hui palais de l’Élysée) et de bien d’autres ! Je salue le travail réalisé pour cette 31e édition des Commémorations nationales, qui évoluent pour s’adapter à leurs publics. Parallèlement à l’ouvrage, les supports de diffusion se diversifient grâce à l’informatique et au numérique, qu’il s’agisse des tweets quotidiens sur @FranceArchives ou des recueils des années 1999 à 2017, qui sont également disponibles et consultables sur le portail FranceArchives. Ce site Internet assure un rôle de relais et de veille grâce aux « liens » qui renvoient directement aux ressources documentaires et aux manifestations organisées partout en France (théâtre, expositions, concerts, colloques). À vous qui aimez l’histoire de France, à vous qui aimez la voir reprendre vie, je conseille chaleureusement la lecture du Livre des Commémorations nationales de 2018. II vous apportera, j’en suis sûre, un grand plaisir et de belles émotions !

Françoise Nyssen
ministre de la Culture


 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser

Vœux SNCF


Retrouver Xavier Delucq sur facebook : https://www.facebook.com/DELUCQ

 


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire

31 décembre 1941 – Cimetière extra-muros

Cimetière extra-muros. Le décret du 31 décembre 1941, stipule que toute commune doit avoir un cimetière distant d’au moins 35 mètres de l’agglomération. Elle en assure l’entretien en percevant des taxes et en vendant des concessions.

Poster un commentaire

Classé dans Cimetière, Ephéméride