Archives de Catégorie: Célébrités du Val-de-Marne

27 mars 1893 – Alphonse BEAU de ROCHAS né BEAU

1893 – Alphonse BEAU de ROCHAS né BEAU

BEAU de ROCHAS Alphonse, († Vincennes, 1893). Ingénieur.

o 5 avril 1815, Digne
27 mars 1893, Vincennes (Val-de-Marne)
Né Beau, à son patronyme il associe le nom de sa mère de Rochas et devient pour la postérité Beau de Rochas.

Ingénieur, il prit en 1862 un brevet sur le cycle de transformation en énergie mécanique de l’énergie thermique provenant de la combustion en vase clos d’un mélange carburé air-essence.

Il ne put exploiter son brevet qui tomba dans le domaine public. Il s ‘éteindra misérable et oublié en 1893, tandis que la  » machine à quatre temps  » enrichissait d’autres noms et constructeurs.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

25 mars 1906 – Jean SABLON

1906 – Jean SABLON

SABLON Jean, (o Nogent, 1906). Chanteur, Interprète.
o 25 mars 1906, Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne)
† 24 février 1994, Cannes.

L’un des premiers crooners français. En 1936, il fait scandale : personne avant lui n’avait osé chanter dans un micro. Mais le public fredonnera longtemps ses succès : “Vous qui passez sans me voir”, Ce petit chemin, un seul couvert, please, James, Syracuse…

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne

22 mars 1879 – Léon DEUBEL

1879 – Léon DEUBEL

o 22 mars 1879, Belfort (Territoire de Belfort)
† vers le 6 juin dans la circonscription de Charenton.

Né à Belfort, le 22 mars 1879, Léon Deubel, poète de renommée nationale, ami de Pergaud connut une destinée tragique dans les eaux de la Marne à Maisons-Alfort.

Léon DEUBEL noyé dans la Marne aux sept arbres, son acte de décès est retrouvé à Paris IV.


Acte de décès de Léon Deubel

Deubel 1399 (Mairie du 4e arrondissement de Paris)

L’an mil neuf cent treize le dix-neuf juin à trois heures du soir ; acte de décès de Léon, Louis Deubel, sans profession, domicile inconnu, né le vingt-deux mars, mil neuf cent soixante-dix-neuf, à Belfort (Territoire de Belfort), décédé vers le six juin courant, dans la circonscription de Charenton et transporté 3 quai de l’Archevêché. Fils de Louis, Joseph Deubel et de Marie Joséphine Mayer, décédé, célibataire.
Dressé, par nous Georges, Auguste Ignace Callé, adjoint au maire du 4ème arrondissement de Paris, sur la déclaration de Louis Cabouret cinquante cinq ans et Louis Marlier quarante cinq ans, employés 2 quai de l’Archevêché, non parents, qui ont signé, avec nous après lecture. ./.

Données recueillies par le CGMA


 

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne

1897 – Né avant-hier

Acte de naissance daté du 22 mars 1897Saint-Maurice
du peintre animalier

n°17 Graves Jean Lucien

L’An mil huit cent quatre vingt dix sept, le vingt deux mars à trois heures du soir ; acte de naissance de Graves, Jean, Lucien, du sexe masculin, né avant-hier à six heures et demie du matin au domicile de ses père et mère à Saint-Maurice, rue du Plateau numéro dix-sept, fils de Graves Joseph , âgé de trente ans, Fruitier et Brochard, Jeanne, Florence, son épouse, âgée de vingt-huit ans, Fruitière, dressé par nous Gaultier, François, Maire, Officier de l’Etat-Civil de Saint-Maurice …

Né avant-hier signifie que Jean Graves est né le 20 mars.


GRAVES Jean, (o Saint-Maurice, 1897). Peintre animalier.

o 20 mars 1897, Saint-Maurice
x 4 juillet 1922, Paris XII Suzanne Clerc
x 3 septembre 1928, Alfortville Eugénie Landy
† 25 décembre 1992 Alfortville.

Jean Graves a été attiré par les rivages des bords de Marne, bercés par les douces lumières et les couleurs de l’Ile de France.

Jean Graves n’a jamais eu véritablement de professeur, il a appris son métier dans la rue, en vagabondant dans les musées,. « Vous savez, je n’ai rien inventé », dit-il modestement.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne


 

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne

13 mars 1928 – René Louis LAFFORGUE

René-Louis Lafforgue

chanteur de music-hall, lié à Cachan.(Val-de-Marne)
René-Louis Lafforgue (né le 13 mars 1928 à Saint-Sébastien en Espagne et décédé le 3 juin 1967 à Albi) est un auteur, compositeur et chanteur français d’origine espagnole.
Il est l’interprète de la chanson Julie la Rousse (1956) et du Poseur de rails.
Il a joué dans l’Éventail de Séville, série TV sortie en 1968.

C’est le 467ème “Je me souviens” de Georges Perec

Son plus grand succès RenéLouis Lafforgue – Julie La Rousse

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne

9 mars 1661 – Jules MAZARIN

1661 – Jules MAZARIN

MAZARIN Jules, († Vincennes, 1661) Homme d’État

o 14 juillet 1602 Pescina, Abruzzes.
9 mars 1661 Vincennes (Val-de-Marne)

Mazarin Jules, cardinal, ministre de France, né en 1602 à Piscina dans l’Abruzze, d’un noble sicilien, fut appelé en France en 1639 par le Cardinal de Richelieu, et fut en 1641 créé cardinal. A la mort de Richelieu (1642), il hérita de tout son pouvoir auprès de Louis XIII, et ce prince, en mourant (1643), le nomma membre du conseil de régence, dont la présidence était confiée à la reine-mère Anne d’Autriche ; la reine elle-même l’investit d’un pouvoir absolu, avec le titre de premier ministre.
Les premières années de son ministère furent signalées par les victoires des Français sur les Espagnols à Rocroy (1643), à Nordlingue (1645), à Lens (1648), victoires qui amenèrent la paix de Westphalie. Mais cette dernière année éclata la guerre civile de la Fronde, pendant laquelle la cour, dirigée par Mazarin, eut à lutter, et contre les grands du royaume mécontents, et contre les ennemis du dehors. Mazarin se vit deux fois obligé de quitter la France ; mais enfin, tant par adresse que par force, il sortit vainqueur de la lutte.
En 1659, Mazarin conclut la paix des Pyrénées, qui mettait un terme aux guerres de la France et de l’Espagne, et préparait la grandeur de Louis XIV. Il mourut deux ans après. Ce ministre a été diversement jugé ; c’était un homme d’état très distingué selon les uns, très médiocre selon les autres. Mazarin n’eut point sans doute le vaste génie et l’énergie de Richelieu ; mais il y suppléait par la ruse, la souplesse et l’habilité diplomatique. Ce ministre protégea aussi les lettres, on lui doit la bibliothèque publique qui porte son nom. (Bibliothèque Mazarine, formée en 1643 par Gabriel Naudé sur les ordres de Mazarin et rattachée à la Bibliothèque nationale en 1930) Cependant on lui reproche d’avoir négligé le commerce, la marine et les finances. Il amassa une fortune colossale qu’il laissa à sa nièce.

Dictionnaire Universel par Bouillet. 1855

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

6 mars 1800 – François VIDOCQ

Eugène-François Vidocq, né le 24 juillet 1775, rue du miroir de Venise, à Arras, âgé de 82 ans, il meurt à Paris des suites du choléra, le 11 mai 1857, rue Popincourt.  C’est un aventurier et détective français. Le 27 décembre 1796, il est condamné par le tribunal criminel de Douai à huit ans de travaux forcés pour « faux en écritures publiques et authentiques ». À Bicêtre, où il sera initié à la savate par Jean Goupil, il est incorporé dans la chaîne de Brest, un groupe de forçats destiné au bagne de ce port. Le voyage, particulièrement éprouvant, dure vingt-quatre jours. De nouveau arrêté en 1799, il est cette fois envoyé au bagne de Toulon, d’où il s’évade encore une fois, le 6 mars 1800. Il acquiert de cette façon auprès des gens du milieu un respect et une notoriété sans égal. Il vécu à Saint-Mandé, ses « Mémoires » parus en 1828 décrivent la prison de Bicêtre à la fin du XVIIIe siècle.

Terre d’écriture – 2008

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne