23 juin 1789 – MIRABEAU

« Allez dire à votre maître que nous ne sommes ici que par la volonté du peuple et que nous n’en sortirons que par la force des baïonnettes. »

Réponse de Mirabeau au Marquis Dreux-Brézé, qui par ordre de Louis XVI enjoignait aux députés du tiers état d’évacuer la salle des Menus-Plaisirs. – (23 juin 1789)

Poster un commentaire

Classé dans Citation, Ephéméride

23 juin 1848 – Journées de juin à Maisons-Alfort

1848 – Journées de juin

La garde nationale de la commune avait pris sa part dans la lutte lors des journées de juin, en gardant la barrière Charenton contre les insurgés ; à ce sujet, il est constaté une dépense de 89 francs, à raison de 0 fr. 50 par homme et par jour, pendant les journées des 23, 24, 25 et 26 Juin 1848 ; il n’avait pas été fait d’excès. Les élèves de l’École d’Alfort, sous la conduite de M. Bouley, alors professeur, avait également contribué au rétablissement de l’ordre.

Texte d’ Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

Vidéo du jour (66) : Dispenses de consanguinité

Cliquer

Peut-on épouser son cousin ? Non, mais avec une dispense oui.
Et cette dispense vous détaille par le menu l’arbre généalogique des fiancés et la raison (affectueuse ou inavouable) pour laquelle ils veulent se marier ! Un document à retrouver sans faute !


Quelques liens

Dispense de consanguinité — GeneaWiki

Les archives de la Manche publient les dispenses de consanguinité

Recherches associées à : Les dispenses de consanguinité

Poster un commentaire

Classé dans A lire

T comme toponyme — L’arbre de nos ancêtres

Faire de la généalogie, c’est aussi le plaisir de découvrir des mots qui nous chatouillent les oreilles par leur sonorité, par leur sens, ou par leur double sens. C’est souvent certains noms et prénoms de nos ancêtres, mais ce peut être aussi les noms des endroits où ils ont vécu. Pour étudier ces derniers dans […]

via T comme toponyme — L’arbre de nos ancêtres

Poster un commentaire

Classé dans A lire

T comme TRANSCRIPTION — Feuilles d’ardoise

Quand un laboureur est tué par un volontaire du Bataillon de l’Unité de Paris, dans les années 1795. (Les Bataillons de Volontaires de l’Unité de Paris, créés sous la Révolution, étaient au nombre de quatre. Voir ici.) Tiercé, 24 fructidor an IV (10 septembre 1796) Ce jour-là, l’officier d’état civil de Tiercé réalise la transcription […]

via T comme TRANSCRIPTION — Feuilles d’ardoise

Poster un commentaire

Classé dans A lire

T comme… tata Jeanne — Un arbre pour racines

Voilà comment je me souviens de celle que je n’ai jamais appelé autrement que tata Jeanne. Jeanne Anaïs est née le 7 juin 1905 à Aigremont. Elle est la 4e des 5 enfants de Félix Jean Pierre Armand, papé vieillet qui est décédé centenaire, et Léonie Julie Altier. Elle ne s’est jamais mariée. Je sais […]

via T comme… tata Jeanne — Un arbre pour racines

Poster un commentaire

Classé dans A lire

T comme Travaux forcés

L’accusé Garnier est ainsi déclaré coupable par le jury d’avoir porté avec préméditation à François Redoux des coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il est condamné à quinze années de travaux forcés. Garnier est désespéré en entendant la sentence. Suite à cette condamnation, François Garnier ne se pourvoira pas en cassation […]

via T comme Travaux forcés — L’univers de Céline

Poster un commentaire

Classé dans A lire