22 octobre 1941 – Guy MÔQUET. « Ma petite maman chérie, … »

1941 – Lettre de Guy Môquet

Dirigeant de la Jeunesse Communiste. Fusillé à dix-sept ans à Châteaubriant le 22 octobre 1941. Dans sa dernière lettre il écrit

“Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les vingt-sept qui allons mourir”.

Lettre de Guy à sa famille – 22 octobre 1941

« Ma petite maman chérie,

mon tout petit frère adoré

mon petit papa aimé »

« Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J’espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t’ai fait ainsi qu’à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée.

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme.

17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michel. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine.

Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d’enfant. Courage !

Votre Guy qui vous aime

Guy

Dernières pensées : « Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire

Vidéo du jour (75) : exporter vers GEDCOM

Cliquer


Toutes les Vidéos du jour


Vous voulez exporter votre arbre généalogique dans un fichier GEDCOM sur Geneatique : Voici comment procéder !
Avec Geneatique, vous pouvez exporter la totalité de votre arbre généalogique. Mais vous pouvez aussi choisir de n’exporter qu’une branche ascendante ou/et descendante.


 

Poster un commentaire

Classé dans Vidéo du jour

21 octobre 1731 – CÉZILLE

1731 – François CÉZILLE

1731 – Reproduction d’un titre fait au profit de l’église de Maisons par François Cézille, de six sols de rente hypothéquée sur une maison y mentionnée

« 21 octobre 1731 :

« A tous ceux qui ces présentes lettres verront, François-Louis Gagne, procureur au Châtelet de Paris, prévost haut justicier juge civil, criminel et de police des prévostés, terre et seigneurie de Créteil, Maisons, Mesly, Pont-de-Charenton et dépendances, pour Illustrissime et Révérendissime père en Dieu, messire Charles-Gaspar Guillaume de Vintimille des comtés de Marseille, du Luc, Archevêque de Paris, duc de Saint-Cloud, pair de France, commandeur des ordres du Saint-Esprit, seigneur spirituel et temporel des susdits lieux ; salut.

« Savoir faisons, que par-devant André Boutelou greffier tabellion des susdits lieux, fut présent sieur François Cézille maître serrurier à Paris, y demeurant, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, lequel a reconnu et confesse, et par ces présentes, reconnaît et confesse qu’il est à présent détenteur, propriétaire et possesseur d’une grande maison, circonstances et dépendances, sise à Maisons, rue des Bretons, à porte charretière, grande cour deux corps de logis, four à cuire le pain, etc.

« Tenant d’un côté aux héritiers Viard, d’autre à M. de Bragelonne et veuve Rousselet, aboutissant par derrière sur le presbytère et par devant sur ladite rue des Bretons, et que sur ladite maison et lieux en dépendant, l’œuvre de la Fabrique de Saint-Rémy de Maisons a droit de prendre et percevoir pour chaque an, le jour et fête de Saint-Martin d’hiver la somme de six sols de rente, etc.

« Fait et passé à Maisons, en l’étude, l’an 1731 en présence de Jacques Barbarin et Laurent Coignet carriers…

« Reçu six sols pour les droits de contrôle. »

 – Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort (1896- Maire de Maisons-Alfort)

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

21 octobre 1693 – Enterrement de François Enrich

Merci à Jacques-Perrot qui a découvert ce document

Le 21 octobre 1693

Registre paroissial de l’église Saint-Remi de Maisons

21 octobre 1693 – Enterrement de François Enrich

le 21 octobre 1693

E(nterrement) francois Enrich

l’an cy dessus et le vingt un du mois doctobre

est décédé ches madame huet fermiers de

monseig(neu)r larchevesque, un pauvre homme

passant dont on ignore le nom, sinon

qu’on a trouvé sur lui un extrait baptister

d’un nommé francois Enrich fils de Jean

et de marguerite layung de la ville de

cambray duché du bra[v/b]an en flandres,

le dit extrait délivré par messire michel

f…   curé de la paroisse de St pierre

du …, lequel certifie dans le dit extrait

que le dit françois Enrich a [rature] porté

les armes au service du duc d……. de

casa…….son corps a esté inhumé dans

le cymethiere de cette eglise le vingt

deux du mois cy dessus de par moy vicaire

soussigné en présence de Didier maillard

et claude creton receveur de guillaume huet

 

Claude Creton receveur                     Maillart

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais

20 octobre 1845 – Station de voyageurs

1845 – Station de voyageurs

L’établissement de la station de Maisons-Alfort n’a été décidé par la compagnie qu’après des protestations solidement argumentées de la part de nos élus. Un extrait du procès-verbal du tracé définitif, daté du 20 octobre 1845, démontre que les décisions prises en premier lieu, étaient négatives:

« Considérant qu’une gare de voyageurs sera probablement établie à Charenton, que Maisons n’est qu’à 2 km de Charenton et que des gares aussi rapprochées obligeraient les convois à des temps d’arrêt trop multipliés; est d’avis à l’unanimité, moins une voix qu’il n’y a pas lieu d’établir une station de voyageurs à Maisons. »

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Transports

Article du jour (356) : Héritiers et héritages

Cliquer


ENQUÊTE – Deux études généalogiques ont abusivement utilisé les héritages de près de 1900 clients. Plusieurs millions d’euros ont été dilapidés. Inquiète, la profession tente de contenir ces «sinistres».

«J’ai perdu 100.000 euros. C’est lamentable». Au bout du fil, Martine ne décolère pas. Cette retraitée de 69 ans, qui vit dans le Val-de-Marne, affirme avoir vu son héritage s’envoler du jour au lendemain. Pourtant, tout avait bien commencé pour cette ancienne secrétaire. Un beau jour de 2015, un généalogiste de l’étude Maillard, mandaté par un notaire, l’a contactée pour lui annoncer qu’elle allait hériter des biens d’un demi-frère dont elle ignorait jusqu’ici l’existence. «Je me souviens, on m’a téléphoné et on m’a demandé si j’étais bien assise avant de m’apprendre la nouvelle», raconte-t-elle. «Vous imaginez bien, ça m’a fait un coup d’apprendre que j’avais un demi-frère». Sans parler de l’héritage. «J’étais à la fois surprise et contente».

suite en cliquant sur l’image


 

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour

AD 94 : Fiches d’aide à la recherche

Des fiches d’aide à la recherche sont à votre disposition. Pas à pas, vous serez guidés jusqu’à l’information désirée.

Elles vous indiquent les documents conservés par les Archives départementales du Val-de-Marne mais aussi vers où vous retourner s’ils ne  sont pas présents.

Vous retrouverez  une chronologie récapitulative des réglementations  qui vous permettra de  comprendre le fonctionnement des administrations.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos demandes de recherche.

En savoir plus…

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94

Mémorial GenWeb : Base des déportés (258 en Val-de-Marne)

Base des déportés VDM

Cliquer

*

Nés à Maisons-Alfort

BERNARD Marguerite Marie épouse VERRIER  

BERNHARD Alphonse  

GARNIER Hélène née DREYFUS  

GERTLER Gisèle

NAUDOT Bernard Lucien  

QUEYROUX Alfred René « Marcel »

 

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire, Val de Marne

19 octobre 1833 – Paul BERT

BERT Paul, Physiologiste et Homme Politique

(A Maisons-Alfort : Rue Paul Bert, Groupe Scolaire)

o 19 octobre 1833 Auxerre (Yonne)
† 11 novembre 1886 Hanoï
Paul Bert (1833-1886) a été professeur de physiologie à la Sorbonne, membre de l’Académie des sciences, député républicain, ministre de l’Instruction publique et des Cultes du gouvernement Gambetta, et résident général au Tonkin et en Annam. Il a participé à tous les degrés de la réforme de l’enseignement, et a surtout été avec Jules Ferry, le fondateur de l’école gratuite, laïque et obligatoire. Partisan de la laïcité, il a lutté, au nom de la liberté de conscience, pour la suppression de l’enseignement religieux et l’introduction de l’instruction civique et morale. Ce combat de la laïcisation a été en même temps celui mené contre le cléricalisme. Paul Bert est un personnage riche et contrasté : homme de science et politique, républicain et patriote, anticlérical et libre-penseur. Sa pensée demeure des plus actuelles. Plus que les courants philosophiques de son époque, ce sont l’amour de la science et l’attachement à la Révolution française qui animent sa pensée. La science lui donne la méthode, la Révolution l’idéal.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

19 octobre 1944 – Square de l’Artificier FRANÇOIS

Square de l’Artificier FRANÇOIS

Henri-Marcel FRANÇOIS – Artificier (Square).

19 Octobre 1944  – Mort pour la France à 38 ans.

4 octobre 1949 – Le square du moulin Rieffel devient le square de l’artificier François le 04-10-1949.

27 août 1950 –  Le square de l’artificier François inauguré le 27-08-1950.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Lire également 25 août 1944 – Artificier François

*

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire locale

Les célébrités de Maisons-Alfort

  • Tariq Abdul-Wahad, ancien basketteur, né à Maisons-Alfort sous le nom d’Olivier Saint-Jean.
  • Marcel Balsa, pilote automobile, mort à Maisons-Alfort.
  • Buffalo Bill, figure mythique de la conquête de l’Ouest, a demeuré à Maisons-Alfort en 1905 pendant deux mois, durant la tournée à Paris de son fameux spectacle : le Buffalo Bill’s Wild West Show.
  • Jean-Louis Borg, entraîneur de basket, né à Maisons-Alfort.
  • Alice Dona, chanteuse et compositrice est née à Maisons-Alfort.
  • David Douillet, licencié au club de judo de la ville.
  • Thomas N’Gijol, humoriste, a vécu à Maisons-Alfort.
  • Fabrice Éboué, humoriste, né à Maisons-Alfort.
  • MC Solaar, rappeur français, a vécu à Maisons-Alfort et lui a d’ailleurs dédié la chanson « Bouge de là ».
  • Edmond Nocard, médecin vétérinaire, chercheur.
  • Jul (de son vrai nom Julien Berjeaut), né à Maisons-Alfort, est un dessinateur de presse et auteur de bande dessinée français.
  • Big Ali, rappeur américain, possède un appartement à Maisons-Alfort.
  • Maxime Old, Architecte d’intérieur, Décorateur, Créateur de meubles est né en 1910 à Maisons-Alfort et y a vécu jusqu’en 1955.
  • René Gabriel Décorateur spécialisé dans le meuble de série né le 14 septembre 1899 à Maisons-Alfort décédé le 30 octobre 1950 Paris 6e
  • Yodelice, chanteur-auteur-compositeur, a vécu à Maisons-Alfort
  • Marine Vacth, actrice36
  • Gabriel Volland (1881-1947), poète et écrivain, né à Maisons-Alfort
  • Marthe Chenal (1881-1947), soprano à l’Opéra et l’Opéra-Comique, est inhumée dans cette commune.
  • Xavier Neil, homme d’affaires français est né à Maisons-Alfort.

Retrouver ces Maisonnais sur Les célébrités de Maisons-Alfort

Cette liste est à compléter par :

Jean Lartéguy, de son vrai nom Jean Pierre Lucien Osty, né le 5 septembre 1920 à Maisons-Alfort et mort le 23 février 2011 à l’Hôtel des Invalides à Paris.

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort

19 octobre 1961 – Isaac de BENSERADE – Académicien

BENSERADE Isaac de, († Gentilly, 1691). Académicien.

o 1612, Lyons-la-Forêt  (Eure).

19 octobre 1691, Gentilly Val-de-Marne.

Poète français, bel esprit, né à Lyons, en Normandie en 1612, mort en 1691, membre de l’Académie Française. Ses pièces dramatiques n’eurent aucun succès. Sa muse gracieuse et enjouée, mais frivole et de courte haleine, se plaisait mieux à la menue poésie que Lambert mettait en musique. Son sonnet de Job et celui d’Uranie de Voiture divisèrent toute la cour en deux factions. Sa réputation fut telle, qu’on osa le placer au rang de Corneille !

Il mourut en 1691, victime de l’étourderie d’un chirurgien qui en le soignant avait pris l’artère pour la veine.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

Aurais-je des cousins cambodgiens ? — Histoires de feuilles

Depuis quelques années, j’ai entrepris d’identifier les frères et sœurs de mes ancêtres en retrouvant au moins leurs actes de naissances, de mariages et de décès, ceci afin d’avoir une vision plus globale du cercle familial. Et parfois, je m’attarde au fil de mes découvertes sur la famille d’un de ces frères et sœurs. C’est ce que […]

via Aurais-je des cousins cambodgiens ? — Histoires de feuilles

Poster un commentaire

Classé dans A lire

19 octobre 1972. : Dénomination de 7 voies de la ZAC des Juilliottes

Dénomination de 7 voies de la ZAC des Juilliottes

Voici le délibéré du conseil municipal en date du 19 octobre 1972.

LE CONSEIL
L’exposé de M. Marchand entendu.
Après avoir pris connaissance de l’avis de la Commission Voiries à ce sujet.
Vu le plan présenté par la Direction Générale des services techniques de la ville
DÉLIBÈRE

DÉCIDE de dénommer comme suit les 7 voies nouvelles de la ZAC
Voie 1 rue Georges Gaumé
Voie 2 rue du Général Koenig
Voies 3 et 7  allant de la rue Victor Hugo à l’avenue du général Leclerc              Rue du 18 juin 1940
Voie 4 rue du professeur Ramon
Voie 5 rue Albert Camus
Voie 6 rue Louis Pergaud
DÉCIDE d’autre part de donner aux immeubles situés entre les voies 5 et 7 le nom de “Cours des Juilliottes“.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale

18 octobre – André CRETON – Le curé GENDRET

1599 – Baptême de André CRETON

Voici la reproduction d’un acte de baptême, qui tenait lieu en même temps d’acte de naissance.

« André Creton, fils de Nicolas Creton et de Marie Courtry sa femme, baptisé le dix-huitième jour d’octobre 1599. Ses parrains M. André Courtry, chanoine de l’église Notre-Dame de Paris, et Charles de Comise, lieutenant de Madame la princesse de Condé en son château de Saint-Maur-sur-Marne ; marraine, Madame Hilaire de Labitrade, femme de feu André Thomas … ? de la cour de Harley à Paris. »

Ce Creton, qui avait pour parrains de ses enfants des personnages aussi distingués, était chargé de la recette des domaines de l’Archevêque de Paris.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

————————————————————–

1790 – Le curé GENDRET, président de l’Assemblée

Le 18 octobre 1790, « les citoyens actifs du Bourg-de-Charenton et dépendances, de Charenton-Saint-Maurice, Maisons, Créteil et Bonneuil », se réunirent à Charenton pour la formation d’une assemblée primaire, qui comprenait les électeurs de ce groupe de communes constituant alors un canton.

A défaut d’autre salle assez vaste, les premières réunions eurent lieu dans l’une de celles de la résidence de l’Archevêque à Conflans ; puis dans la salle directoriale à l’École d’Alfort, et enfin au couvent des Valdônes à Saint-Maurice. Il s’agissait d’élire sept délégués chargés de prendre part à la nomination des députés à la Constituante et de choisir un juge de paix pour le canton.

Le curé Gendret, de Créteil, fut élu président de l’Assemblée, et Roger fils, d’Alfort, secrétaire.

Après de nombreuses réunions fort tumultueuses, des protestations et d’interminables scrutins, un nommé Lebreton, avocat habitant Nogent, fut désigné comme juge ; mais cette élection fut contestée ainsi que celles des premiers délégués ; il y eut des scènes de pugilat, et l’on dut avoir recours à un représentant du gouvernement pour mettre l’accord.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais, Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

Les chiffonniers de Paris… — Lire dit-elle

Ils remuaient les ordures à la recherche de leur or…Portrait de ces êtres en marge qui ont tant inspiré les artistes du 19ème siècle. Essai d’Antoine compagnon, collection » Bibliothèque illustrée des histoires », 512 pages. 32 euros. C’est une silhouette qui traverse tout le Paris du 19ème siècle et qui va peu à peu s’estomper…Car la […]

via Les chiffonniers de Paris… — Lire dit-elle

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Cent mots pour Anne HALGOURDIN (~1592-1669) — Feuilles d’ardoise

Merci à Sophie qui relance ce généathème (#100 mots pour une vie) – l’un de mes préférés – et merci à Raymond qui m’a donné envie de m’essayer à l’acrostiche…. (Voir ci-dessous). Anne HALGOURDIN (~1592 – 1669) Née sans doute à Briollay, Anne HALGOURDIN fut mariée trois fois. Son premier mari se nommait Serge CHARNIERE. […]

via Cent mots pour Anne HALGOURDIN (~1592-1669) — Feuilles d’ardoise

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Le 18 octobre 1599 – Baptême d’André CRETON

 Merci à Jacques-Perrot qui a transcrit cet acte

Extrait des registres de la paroisse Saint-Remi de Maisons (Maisons-Alfort)

Le 18 octobre 1599

André

Creton

creton-andre

André Creton fils de Nicolas Creton, et de

Marie Gourdin sa femme fut baptizé le 18éme

Jour octobre 1599 le parrain Me André

Courtin chanoine de l’église n[ot]re.dame de paris

Charles du Vi… lieutenant de madame la

Princesse de Condé en son château de Sainct-

mor la marine madame hélaine de labitrade,

femme de feu Me André Thomas, receveur

et paieur de messieurs de la cour de parl[emen]t

a Paris

*

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais, Maisons-Alfort

AD 39 : Archives départementales du Jura en ligne

Lu sur Yahoo groups

Bonjour à tous,

Une bonne nouvelle pour beaucoup. Cette nuit les derniers réglages ont eu lieu sur le site des archives du Jura. Ce matin le site est opérationnel et la consultation des documents numérisés accessibles. cf. [http://archives39.fr/]

Bonnes recherches à tous et patience si l’abondance des connexions ralentissent votre ardeur.

Amitiés,

Remy DUMOND FILLON
secrétariat G2HJ

Poster un commentaire

Classé dans A visiter, AD en ligne, Archives, Archives Départementales

Tour de France 2018, le col de Portet

Cliquer

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser