Archives de Tag: Voies de Maisons-Alfort

Annuaire Maisons-Alfort (1911) : Voies Maisonnaises

Rues de Maisons-Alfort
SECTION DE MAISONS-ALFORT
Commençant Finissant
Alouettes de la Gare Rodier
Auguste-Simon Grande-Rue, 108 Rouget-de-l-Isle
Bazeilles (de) de Verdun du Clos-des-Noyers
Belfort (de) Grande-Rue de Bazeilles
Bretons (des) Grande-Rue, 81 Marceau, 17
Buisson (du) de Créteil, 181 Roche
Carnot Victor-Hugo, 25 de Créteil, 88
Carrières (des) des Juilliottes Carnot, 44
Charentonneau (de) Grande-Rue de Créteil, 32
Chemin-de-fer (du) Grande-Rue, 102 place de la Gare
Chemin-Vert (du) de Charentonneau, 40 chemin des Mèches
Clos-des-Noyers (du) Grande-Rue du Chemin-Vert
Créteil (de) Créteil, 32-93 route d’Alfort à Créteil
Dehais (impasse) Victot-Hugo, 15
Delalain de Charentonneau, 98 Jouët, 9
Delaporte Grande-Rue, 31 de Charentonneau, 27
Ecoles (des) de Charentonneau, 11 Saint-Georges, 20
Etienne-Dolet Grande-Rue, 141 passage à niveau P-L-M
Fleutiaux place de la Gare pont du Chemin de fer
Gambetta Grande-Rue, 79 de Créteil, 82
Gare (de la) place de la Gare Etienne-Dolet, 2
Gare (place de la ) du Chemin-de-Fer, 11 de la Gare, 1
Grande-Rue Pont-de-Charenton au territoire de Créteil
Grimoult de Créteil, 46 Jouët, 16
Hoche de Créteil Kléber
Jenner Victor-Hugo, 108
Jouët de Créteil, 68 avenue de la République
Juilliottes (des) Carnot, 28 Victor-Hugo, 77
Kléber Chemin de Saint-Maur Hoche
Louise-Lesieur Grande-Rue, 130 du Parc
Marais (des) Etienne-Dolet territoire de Créteil
Marceau Grande-Rue, 97 Victor-Hugo, 28
Masséna Chemin de Saint-Maur Hoche
Mesly (chemin de) du Chemin Vert chemin Saint-Simon
Metz (de) Grande-Rue du Chemin-Vert
Parc (du) Grande-Rue, 134 Pasteur
Parmentier de Charentonneau, 10 avenue de la République
Pasteur avenue de la République place Salanson
Pelet-de-la-Lozère Grande-Rue, 138 Rodier
République (avenue de la) pont de chemin de fer quai du halage
Rodier Etienne-Dolet, 24 place Salanson
Rouget-de-l’Isle Grande-Rue, 82 Auguste-Simon, 22
Saint-Georges Auguste-Simon, 14 Delaporte, 48
Saint-Maur (Chemin de) de Créteil, 147 de Mayenne (Créteil)
Salanson (place) Rodier de la Gare
Soult Suchet Masséna
Springer Grande-Rue du Parc
Strasbourg Grande-Rue du Chemin-Vert
Suchet chemin de Saint-Maur rue Hoche
Trocadéro Juilliottes en impasse
Valenton (chemin de) route de Villeneuve, 51 à Créteil
Verdun (de) chemin de Valenton Clos-des-Noyers
Victor-Hugo Grande-Rue, 81 de Créteil
Villeneuve (route de) Grande-Rue, 142 commune de Créteil
SECTION D’ALFORT
Commençant Finissant
Albert des Deux-Moulins, 4 en impasse
Alfort (cité d’) quai d’Alfort, 36 de Créteil, 31
Alfort (quai d’) Grande-Rue, 1 des Deux-Moulins, 1
Amiral-Courbet quai d’Alfort et
rue des deux Moulins, 2 de Créteil
Bouley Grande-Rue, 38 Chabert
Bourgelat quai de la Marne, 5 Chabert
Cécile (allée) villa Renard
Centre (allée du) villa Renard
Chabert Eugène-Renault , 25 Bourgelat
Charles (allée) villa Renard
Château (avenue du) des Deux-Moulins 9 Eugène Suë et en impasse
Créteil (de) Grande-Rue, 5 de Créteil, 30-91
Deux-Moulins (des) quaid’Alfort, 65 du Moulin-d’Enfer
Dodun (place) Eugène Suë
Edmond-Nocard des Deux-Moulins, 7 de Créteil
Ernest-Renan des Deux-Moulins, 12 de Créteil, 53
Eugène-Renault Grande-Rue, 16 chemin de fer P-L-M
Eugène-Süe du Moulin-d’Enfer, 22 place Dodun
Fort (chemin du) de Créteil Grande-Rue
Gaïté (allée de la) villa Renard
Girard Grande-Rue, 44 Bourgelat
Grande-Rue au pont de Charenton Grande-Rue, 64-27
Henri-Regnault Ernest-Renan, 12
Juliette (allée) villa Renard
Maire Bourgelat en impasse
Marie-Charlotte (allé) villa Renard
Marne (quai de la) Grande-Rue, 2 pont du chemin de fer (Alfortville)
Marronniers (allées des) villa Renard
Maurice (allée) villa Renard
Moulin-d’Enfer (du) des Deux-Moulins de Créteil
Moynet quai d’Alfort de Créteil
Paul-Bert quai d’Alfort, 56 de Créteil, 35
Pauline villa Renard
Renard quai d’Alfort de Créteil
Rosiers villa Renard
Tamaris (allée des) villa Renard
Victor Amiral-Courbet Albert
SECTION DE CHARENTONNEAU
Commençant Finissant
Alliance de Cherbourg avenue de Saint-Maurice
Amiral-Avellan du Buisson-Joyeux avenue de Saint-Maurice Amiral-Gervais des Dix-Arpenst
Anjou route de Créteil de la Ferme
Belle-Image Gambetta de Champagne
Blanchet Renard avenue de Vincennes
Bordeaux (de) des Sapins
Brest (de) chemin de Saint-Maur avenue de Saint-Maurice
Bretagne (de) du Moulin-d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Buisson-Joyeux (du) chemin de Halage des Dix-Arpents
Cécile de Créteil avenue de Saint-Maurice
Cèdre (du) avenue de Saint-Maurice de Vincennes
Champ-Corbilly (de) de Créteil avenue de la République
Champagne (de) du Moulin-d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Chènes (des) avenue de Saint-Maurice de Vincennes
Cherbourg (de) chemin de Halage des Dix-Arpents
Chevreul (de) de la Ferme avenue de Saint-Maurice
Cormoran (du) avenue Gambetta Champagne
Cronstadt (de) chemin de Halage de l’Alliance
Dix-Arpents (des) de Cherbourg du Buisson-Joyeux
Ferme (de la) de Créteil de Champagne
Fernet de Créteil avenue Gambetta
Flandre (de) du Moulin d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Gambetta (avenue) du Moulin d’Enfer avenue de la République
Gravelle (de) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Grenoble (de) du Champ-Corbilly Cécile
Halage (chemin de) des Deux-Moulins territoire de Créteil
Joinville (de) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Lille (de) chemin de Saint-Maur avenue de la République
Lyon (de) des Sapins avenue Gambetta
Marseille (de) des Sapins avenue Gambetta
Moscou (de) chemin de Halage de l’Alliance
Normandie (de) du Moulin-d’Enfer avenue de Saint-Maurice
Nouvelle avenue de la République avenue Gambetta
Ormes (des) de Vincennes du Buisson-Joyeux
Paris (de) chemin de Halage de l’Alliance
Partage (du) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Paul–Saunière de Tours de Vincennes
Président Félix-Faure chemin de Halage avenue du Partage
Raspail de Créteil avenue de Saint-Maurice
Renard avenue Gambetta du Partage
République (avenue de la) de Créteil à la Marne
Rouen (de) chemin de Saint-Maur avenue de la République
Saint-Maur (chemin de) de Créteil à Créteil
Saint-Maurice (avenue de) chemin de Saint-Maur chemin de Halage
Saint-Pétersbourg (de) chemin de Halage de l’Alliance
Sapins (des) avenue de Saint-Maurice du Buisson-Joyeux
Toulon (de) chemin de Halage de l’Alliance
Toulouse (de) avenue de la République avenue Gambetta
Tours (de) chemin de Saint-Maur des Sapins
Tsar Nicolas II chemin de Halage avenue du Partage
Vincennes (de) chemin de Saint-Maur du Partage

Poster un commentaire

Classé dans Matricules

22 juin 1952 – Louis BRAILLE

BRAILLE Louis,  Inventeur

(Rue, square Louis Braille à Maisons-Alfort)

o 4 janvier 1809 Coupvray (Seine-et-Marne)
† 6 janvier 1852 Paris à INJA
[†] 22 juin 1952 Panthéon
Un jour un petit garçon se traîna vers l’atelier de son père pour jouer. L’enfant voyait souvent son père en train de faire des souliers et décida qu’il aimerait essayer faire la même chose. Il prit un poinçon, un outil tranchant et pointu pour faire des trous dans du cuir. Alors qu’il se pencha, le poinçon glissa et lui perça un œil, le détruisant pour toujours.
Un peu plus tard, l’œil blessé infecta l’autre œil. Par la suite il perdit complètement la vue. Aveugle à trois ans, il est l’inventeur d’un alphabet en relief pour les aveugles, l’alphabet Braille qui se lit avec les doigts. Depuis 1843, l’Institut National des Jeunes Aveugles (INJA) construit par décision de l’état (loi du 18 juillet 1838) est installé 56, boulevard des Invalides.
Le transfert a lieu le dimanche 22 juin 1952 à l’occasion du centenaire de sa mort. Le conseil municipal décide néanmoins de faire prélever ses mains qui seront placées dans une urne sur sa tombe à Coupvray (Seine et Marne).

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

9 avril 1872 – Léon BLUM

BLUM Léon, Homme politique

(Rue Léon Blum à Maisons-Alfort)

Membre du parti socialiste français depuis 1902 au congrès de Tours, en 1920, il fit partie de la minorité qui refusa d’adhérer à la III ° Internationale. Chef de la S.F.I.O., il constitua un gouvernement dit de Front populaire (1936-37 et 1938). Le 15 octobre 1940, il est arrêté par Vichy et traduit en Haute Cour (Riom) en février 1942.; le procès devait être interrompu le 11 avril 1943, date à laquelle il est transféré au Fort du Portalet. Pris par la Gestapo, il est conduit à Buchenwald et à Dachau. A partir de cette date, tout en conservant sur le parti socialiste une influence personnelle considérable, plutôt modératrice, il se retire de la politique active. Appelé cependant au pouvoir en décembre 1946, il tente de résoudre le désordre des prix sans résultat pratique. Il se retire le 16 janvier 1947. Sollicité à nouveau le 21 novembre, il n’obtient pas, l’approbation de son programme. Il se retire à Jouy-en-Josas.
o 9 avril 1872 Paris II
x Élise Bloch
x Thérèse Pereyra
x Thérèse Lévylier
† 30 mars 1950 Jouy-en-Josas – Seine-et-Oise

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Bon à savoir, les recensements

Le numéro 228 de la Revue de Française de Généalogie (février 2017/ mars 2017) consacre deux pages 36 et 37 aux recensements.

Le CGMA y a noté les remarques suivantes :

Noms et prénoms sont bien sûrs toujours indiqués, de même que la profession (à partir de 1836). En revanche la présence des autres informations varie selon la date à laquelle le recensement a été effectué.
– L’âge est indiqué de 1836 à 1901, puis c’est l’année de naissance (normalement plus précise) de 1906à 1962 ;
– Le lieu de naissance n’est inscrit que pour que pour les recensements de 1872, 1876, puis 1906 à 1936 ;
– La nationalité figure en 1851, 1872, 1876 puis à partir de 1886 ;
– la position dans le foyer est indiquée à partir de 1876 ;
– L’employeur est mentionné de 1896 à 1831 ;
– Le culte n’est renseigné qu’en 1851 ;
– Maladies et infirmités n’apparaissent explicitement que dans le recensement de 1851, mais les maires sont invités à l’indiquer dans la colonnes « Observations » entre 1856 à 1876, de même que tout autre renseignement « utile ». On y trouve ainsi des « en voyage », « orphelin », « condamné », « mendiant », « enfant naturel ».

Ces remarques complètent les articles en cours du CGMA :

 

Lire particulièrement  Recensements Maisons-Alfort 1911 sur le site des AD94 – Présentation

Ainsi que les relevés indexations
Recensements Maisons-Alfort

 Le CGMA a de plus établit la correspondance entre les noms d voies à la date du recensement et le nom de voies en 2017 (plan de la commune)

N’hésitez pas à mettre un commentaire à cet article. (Ci-dessous)

*

 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort

10 janvier 1944 – Victor BASCH

BASCH Victor,  Ligue des Droits de l’Homme

(Rue Victor Basch à Maisons-Alfort)

o 1863 Budapest (Hongrie)
10 janvier 1944 (Ain)

Professeur à la Sorbonne, Président de la Ligue des Droits de l’Homme en 1909.
Après s’être longuement opposé au fascisme, il se réfugie à Lyon pendant l’Occupation.
Âge de 81 ans et malade, il est arrêté avec sa femme par les miliciens en janvier 1944. On retrouvera leurs corps criblés de balles dans l’Ain.
Un intellectuel cosmopolite ; Cosmopolite au sens noble du terme, Victor Basch ( 1863 – 1944 ) se définissait comme un “ patriote et internationaliste ”. Homme d’action, intellectuel engagé dans son siècle, militant, il a consacré sa vie à la défense du droit et de la justice.

Poster un commentaire

Classé dans Personnalité

Visite de l’usine Bio-Springer (01)

Le mardi 24 janvier 2012, 20 adhérents du CGMA ont participé à une visite guidée de l’usine Bio-Springer, sise à Maisons-Alfort depuis 1872. Créée par le baron Max SPRINGER, cette usine qui couvre 15 hectares a résisté au temps et reste la seule usine de cette taille sur le territoire de la commune de Maisons-Alfort.

Lecteurs, nous vous proposons de découvrir plusieurs facettes de l’histoire de cette usine.

Commençons par présenter la rue Springer ; la voie privée qui nous mène à l’usine.

*

A suivre.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Maisons-Alfort

Recensements Maisonnais de 1911

Le père Noël arrive à Maisons-Alfort

Les indexations des recensements de 1911 sont terminés

https://cgma.wordpress.com/recensements-maisons-alfort-1911/

La correspondance entre les anciennes voies et les noms actuels sont en cours

Bonne lecture

Les releveurs du CGMA

 

Poster un commentaire

Classé dans 1911 Maisons-Alfort, A utiliser, Recensements