Archives de Catégorie: Val de Marne

1895 – Paul ÉLUARD – Né à Saint-Denis le 14 décembre 1895

1895 – Paul ÉLUARD – Né à Saint-Denis le 14 décembre 1895.

Je ne suis pas seul

Chargée
De fruits légers aux lèvres
Parée
De mille fleurs variées
Glorieuse
Dans les bras du soleil
Heureuse
D’un oiseau familier
Ravie
D’une goutte de pluie
Plus belle
Que le ciel du matin
Fidèle

Je parle d’un jardin
Je rêve

Mais j’aime justement.

Paul ELUARD, Médieuses (1939)

et à écouter

Je ne suis pas seul de Paul Eluard, dit par Gérard Philipe.

*

ÉLUARD Paul, († Charenton, 1952). Poète.

Eugène Grindel dit Paul Eluard.

o 14 décembre 1895, Saint-Denis.

† 18 novembre 1952. Charenton-le-Pont.

[†] Père Lachaise.

########

Acte de décès

18 novembre 1952 – Charenton

 N° 207   Grindel Eugène Emile Paul.

Le dix huit novembre mil neuf cent cinquante deux à huit heures trente est décédé , en son domicile, 52 avenue de Gravelle, Eugène Emile  Paul Grindel , homme de lettres, né à Saint-Denis (Seine), le quatorze décembre mil huit cent quatre vingt quinze, fils de Clément Eugène Grindel, décédé et de Jeanne Marie Cousin sa veuve, sans profession, domiciliée, 2 rue Ordener, Paris dix huitième arrondissement, divorcé en premières noces de Hélène Diakonoff, veuf en secondes noces de Marie Benz, époux en troisième noces de Odette Suzanne Lemort. Dressé le dix neuf novembre mil neuf cent cinquante deux, à quatorze heures quinze, sur la déclaration de Arthur Lebailly cinquante huit ans, chef de bureau, 55, rue de Paris à Charenton-le-Pont, qui lecture faite a signé avec Nous, Henri René Guérin, Maire de Charenton-le-Pont, Chevalier de la Légion d’Honneur.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

13 décembre 1947 – Henri, Eugène GEOFFROY

Henri, Eugène GEOFFROY

Maire de Créteil 1899 à 1919.

– Né le 8 janvier 1867 à Coutance (Manche).
– Elu le 27 mai 1899, réélu en 1912 sous l’étiquette : « Union des républicains libéraux progressistes ».
– Non réélu Maire après les élections de 1919, mais il fait partie du conseil municipal.
– Editeur au boulevard Saint-Germain à Paris.
– Propriétaire d’une maison avenue Lafferrière près de la Marne.
– Ses adversaires politiques, parmi lesquels de nombreux radicaux (qui devaient le battre aux élections de 1919) lui reprochent son sectarisme contre la laïcité.
– Une anecdote rapportée par M. André Dreux dans son livre « Créteil, mon village! » raconte qu’étant éditeur, il donnait chaque année sept volumes à l’élève obtenant le prix d’honneur; or en 1907, il n’y eut pas d’attribution au lauréat car le père de cet enfant n’était pas considéré comme un « bien pensant » : son fils n’allait pas au catéchisme !
–  Décédé le 13 décembre 1947 à Enghien-les-Bains (Val-d’Oise).
http://www.ville-creteil.fr/cv/cv-dc-maire-geoffroy.htm

Retrouvez tous les maires de Créteil sur

http://www.ville-creteil.fr/cv/cv-dc-fiche-mairedecreteil.htm

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

12 décembre 1859 – La Compagnie des Chemins de Fer de l’Est

1859 : l’arrivée du chemin de fer.
La Compagnie des Chemin de Fer de l’Est achète de nombreux terrains et construit une ligne de chemin de fer qui relie Saint-Maur-des-fossés à Paris: la ligne de La Bastille. Elle offre la possibilité aux Parisiens de se divertir dans les guinguettes de bords de Marne. Cette ligne continue à être exploitée par la SNCF jusqu’au 12 décembre 1969, date à laquelle la ligne est cédée à la RATP. Le RER A est né. Cette ligne dessert Saint-Maur-des-Fossés grâce à 4 gares : Saint-Maur-Créteil, Le parc de Saint-Maur, Champigny-sur-Marne et La Varenne-Chennevières.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Transports, Val de Marne

Décédé un 3 décembre au combat du Mont-Mesly

LADREIT DE LA CHARRIÈRE Jules Marie
Conflit de 1870-1871
Général De Brigade –
né le 30/03/1806 à Coux – Ardèche
Décédé le 03/12/1870 Mort des suites de blessures
à Paris 05 Hôpital militaire du Val de Grâce

Statue à Créteil : Intersection de l’avenue Pierre Brossolette et de la rue du Général Leclerc – « A la mémoire … et des soldats français tués au combat du Mont-Mesly le 30 novembre 1870 »

Commandant la 1ère Brigade d’Infanterie -1ère D.I. – IIème Corps de l’Armée de Paris
Grand officier de la Légion d’Honneur – Fils de René LADREIT DE LACHARRIÈRE et de Madeleine Adélaïde Félicité MAZADE DU MARTINENT DE LAVERNADE – Marié le 19/10/1846 à Nancy à Marie-Caroline CALLART – Blessé le 30/11/1870 lors de la bataille du mont Mesly , tombé dès le premier assaut où les troupes françaises enlèvent momentanément le mont, mais doivent se replier dans l’après-midi – Promotion 1825-1827 de Saint Cyr, héros en 1840 de la bataille de la Mouzaïa en Algérie -tombé à 30 m des Prussiens en criant : « En avant ! » Ancien soldat d’Afrique et d’Italie, le héros de Ponte di Magenta et de Casa Nuova était sorti du cadre de réserve pour combattre devant Paris. On l’avait vu à Châtillon, le 19 septembre essayer de rétablir le contact sous les projectiles ennemis – A l’attaque du Montmesly, il tenait son képi au bout de son sabre lorsqu’une balle lui brisa la main droite – une seconde allait lui fracasser la cuisse gauche et le général devait mourir 3 jours plus tard en prononçant cette parole sublime : « Si nous avons une armée qui sait mourir, la France est sauvée » –

*

Poster un commentaire

Classé dans Val de Marne

1er décembre 1946 – Serge LE TENDRE

 1946 – LE TENDRE

LE TENDRE Serge (o Vincennes 1946). Scénariste de BD.
o 1er décembre 1946, Vincennes

Scénariste, il débute à Pilote en 1976. Plus tard, à l’apparition de Charlie Mensuel, il écrit La Quête de l’oiseau du temps (dessiné par Loisel). Immédiatement, il se lance dans : Les errances de Julius Antoine (avec Rossi). Il écrit également : Les voyages de Takuan (Siméoni) ; Edmond et Crustave (Rossi). Il co-scénarise : Jérôme k Jérôme Bloche avec Makyo (Dodier) ; Tai-dor avec Rodolphe (Serrano) : pour l’amour de l’art avec Rey (Béhé).

 Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

30 novembre 1870 – Champigny et Joinville

Du 30 novembre au 2 décembre 1870, une bataille a lieu à Champigny et Joinville entre les troupes françaises et allemandes, tandis que les troupes nationales ont détruit le pont de Joinville. On comptera 2 000 morts.

Poster un commentaire

Classé dans Val de Marne

30 novembre 1340 – Duc de BERRY

1340 – Duc de BERRY

BERRY Jean de France, Duc de, (o Vincennes, 1340). Prince Capétien

o 30 novembre 1340, Vincennes.
x 1360, Jeanne d’Armagnac.
x 1389, Jeanne de Bourgogne.
† 15 juillet 1416, Paris. Hôtel de Nesles.  [†] Sainte-Chapelle de Bourges.

Jean de France, Duc de Berry. Troisième fils de Jean le Bon, né en 1340 à Vincennes, mort en 1416, assista à la désastreuse bataille de Poitiers et fut donné en otage aux Anglais quand son père, qui avait été fait prisonnier, revint en France. Il fut l’un des tuteurs du roi Charles VI et ne se fit remarquer que par son avarice et sa rapacité plus tard pendant les troubles de ce malheureux règne. Il fut Gouverneur du Languedoc où il exerça toutes sortes de vexations et d’exactions.
Dictionnaire Français par Bescherelle Aîné. 1853

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

25 novembre 1950 – INAUDI

1950 – INAUDI

INAUDI Jacques, († Champigny, 1950). Berger, Calculateur Prodige

o 15 octobre 1867, Roccabruna (Italie)
x  Marie Antoinette Dombey
25 novembre 1950, Champigny    [†] Champigny

On ne connaît pas moins d’une vingtaine de ces prodigieux calculateurs capables d’effectuer de tête des opérations complexes, de mémoriser des nombres, ou de résoudre des problèmes d’arithmétique et parmi ceux ci celui qui restera le plus célèbre : Jacques Inaudi (1867-1950).

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

MGW : Le 94, état des relevés

Ce département contient 427 relevés répartis sur 47 communes
(sur un total de 60 communes – anciennes communes comprises – et de 47 communes administratives – communes actuelles uniquement).
L’accès aux communes s’effectue à partir du menu alphabétique ci-dessus.

Nous essayons de placer toutes les communes existantes depuis 1940, y compris les anciennes communes fusionnées, associées ou rattachées depuis cette date (voire bien avant), si vous ne trouvez pas une commune faites également une recherche sous le nom de la commune de rattachement ( liste de ces anciennes communes).

Vous voulez vous aussi participer au site ? Cliquez ici pour voir les éléments que nous recherchons sur ce département .

La liste complète des communes de ce département est disponible ici, avec indication des relevés en ligne, des relevés en cours de réalisation et des communes n’ayant fait l’objet d’aucun relevé à ce jour.

Voir les cartes postales anciennes de monuments pour ce département.
Vous désirez participer aux relevés ?.

Les derniers relevés de Livres d’Or indexés sur ce département :

Pas de relevé en cours sur ce département

Pas de relevé à vérifier sur ce département


Les relevés signalés comme manquants sur ce département :

  • Champigny-sur-Marne, Autre Relevé et photoOssuaire (1000 français et 400 prussiens) construit en 1877, [Signalé le 2011-01-21 par Frédéric BéZIAUD.]
  • Champigny-sur-Marne, Monument commémoratif Relevé et photodes Wurtembourgeois cf http://fr.topic-topos.com/monument-des-winterburgeois-champigny-sur-marne, [Signalé le 2009-04-23 par Guillaume ROELLY.]
  • Champigny-sur-Marne, Plaque commémorative Relevé et photosur le mur extérieur de la Maison de l’Histoire et du Patrimoine, [Signalé le 2016-08-13 par Laetitia FILIPPI.]
  • Champigny-sur-Marne, Plaque commémorative Relevé et photoen mémoire du vicomte Eugène de Mandat de Grancey, colonel du 10e régiment des gardes mobiles de la Côte-d’Or, tué au combat le 2 décembre 1870 http://www.champignysurmarne-tourisme.fr Rue Gambetta, [Signalé le 2016-03-30 par Philippe FRILLEY.]
  • Ivry-sur-Seine, Plaque commémorative Relevé et photoDans le hall de la mairie (cf relevé 19120 du MaM du cimetière), [Signalé le 2014-06-19 par Bernard BUTET.]
  • Le Perreux-sur-Marne, Plaque commémorative Relevé et photoClaude BOIBESSOT 39/45 une plaque était posée sur une grille de la mairie – à vérifier, [Signalé le 2014-05-20 par Philippe FRILLEY.]
  • Saint-Mandé, Plaque commémorative Relevé et photo au 22 rue Sacrot en hommage au courage et au sacrifice de la famille MOËT durant la Seconde Guerre mondiale, [Signalé le 2014-05-08 par Philippe FRILLEY.]
  • Saint-Mandé, Plaque commémorative Relevé et photoMaison natale du commandant René MOUCHOTTE – Avenue Daumesnil –, [Signalé le 2009-11-27 par Philippe FRILLEY.]
  • Saint-Mandé, Plaque commémorative Relevé et photomorts en Indochine et en Afrique du Nord, plaque dévoilée le 11/11/2011 dans le hall de l’hôtel de ville, [Signalé le 2011-12-03 par claude RICHARD.]
  • Vitry-sur-Seine, Stèle commémorative Relevé et photoSNCF des ateliers, comportant 21 noms, [Signalé le 2012-01-26 par Mike RIGHT.]
  • Vitry-sur-Seine, Stèle commémorative Relevé et photodes fusillés, écoles départementales Chérioux, [Signalé le 2012-01-26 par Mike RIGHT.]

 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Memorial GenWeb, Val de Marne

24 novembre 1468 – DUNOIS Comte de

DUNOIS Comte de, († L’Hay, 1468) Prince Capétien,

Jean d’Orléans Comte de Dunois, dit

o 1403, Paris.

24 novembre 1468, L’Hay près Bourg-la-Reine.

(Château de la Tournelle)

########

Jean d’Orléans, Comte de Longueville et de Dunois , dit le Bâtard d’Orléans, grand-chambellan de France, fils naturel de Louis 1er de France,  Duc d’Orléans, né à Paris en 1402, mort en 1468, se distingua de bonne heure par une brillante ardeur dans les combats. A l’âge de 25 ans, il battit, avec 1,600 hommes, sous les murs de Montargis, 3,000 anglais, commandés par les comtes de Warwick, de Suffolk et Jean de la Poll. Il partagea, sous les murs d’Orléans, les lauriers cueillis par Jeanne d’Arc et contribua  puissamment à la victoire de Patay en 1429. En 1432, il réduisit à l’obéissance royale la ville de Chartres, et en 1436 reprit Paris occupé par les Anglais. Après tant de services, Dunois fut un instant coupable, il entra dans une conspiration tramée par la Trémouille contre Charles VII, et fit révolter contre ce prince son propre fils, le dauphin, depuis Louis XI ; mais il répara sa faute en venant se jeter aux pieds du monarque, et fit oublier sa conduite en se distinguant aux sièges d’Harfleur, de Gallardon et de Dieppe. En 1444, le roi le nomma son lieutenant-général ; à peine revêtu de cette haute dignité, il expulsa entièrement les Anglais de la Normandie ; en 1450, il conquit la Guyenne, occupée aussi par les Anglais. La place de grand-chambellan fut la récompense de ce nouveau service. Après la mort de Charles VII (1461), Dunois, mécontent de son successeur, entra dans la ligue du Bien public ; mais il rentra en faveur à la pacification, et fut même nommé par Louis XI président du conseil de réformation pour le bien public. Dunois s’honorait du surnom de Bâtard d’Orléans.

Dictionnaire Universel  par Bouillet. 1855

Jean d’Orléans, Comte de Longueville et de Dunois , dit le Bâtard d’Orléans, grand Chambellan de France, fils naturel de Louis 1er de France,  Duc d’Orléans, né à Paris en 1402, mort en 1468. A l’âge de 25 ans, il battit, avec 1600 hommes, 3000 anglais. Il partagea, sous les murs d’Orléans, les lauriers cueillis par Jeanne d’Arc et reprit Paris occupé par les Anglais qu’il chassa aussi de la Normandie et de la Guienne.

Dictionnaire Français par Bescherelle Aîné. 1853

_______

Il fut la tige des ducs de Longueville.

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

23 novembre 1901 – HARRY-MAX

Harry-Max, pseudonyme de Maxime Louis Charles Dichamp, né le 23 novembre 1901 à Paris et décédé le 13 mars 1979 à Ivry-sur-Seine (94), était un acteur français actif jusqu’au milieu des années 1970.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Harry-Max

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

23 novembre 1976 – André MALRAUX

1976 – André MALRAUX

MALRAUX André († Créteil 1976). Homme politique.

o 3 novembre 1901. Paris XVIII
x  Marie Madeleine Jeanne Lioux
23 novembre 1976. Créteil   [†] Panthéon

Écrivain, auteur de romans : Les Conquérants, 1928 ; La Voie Royale, 1930 ; La Condition Humaine, 1933 (Prix Goncourt) ; L’Espoir, 1937. Il fut aviateur dans l’armée Républicaine en Espagne.
En 1947, secrétaire du Rassemblement du Peuple Français (RPF). 1er juin 1958, ministre délégué, puis Ministre d’État (Affaires Culturelles) de 1959 à 1969. En 1967, il a publié le premier tome de ses Anti-Mémoires.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

22 novembre 1882 – Charles VILDRAC

Charles Messager, qui prendra le pseudonyme de Vildrac, du nom de Wildrake, héros de Walter Scott qu’il admirait, naquit  à Paris dans le 5ème arrondissement, le 22 novembre 1882.

L’Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à l’automne 1906 par l’écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. En 1905, Vildrac épouse Rose, la sœur aînée de Georges Duhamel. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908.

L’auteur se servira de cette expérience pour écrire « Le désert de Bièvres ».

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

21 novembre 1920 – Jean BASTIDE

1920 – Jean BASTIDE

BASTIDE Jean, (o Vincennes 1928, † Saint-Mandé, 1988). Peintre

o 21 novembre 1920. Vincennes
† 9 juillet 1988, Saint-Mandé

Jean Bastide est un peintre singulier plein d’humour et d’ironie. Il peint comme il le sent, laisse parler ses pulsions, ses fantasmes. Il se libère, règle ses comptes avec son éducation, la société, le monde qui l’entoure. Son but n’est pas de plaire mais de faire.
Les œuvres de Jean Bastide peuvent dérouter au premier regard, mais par une lecture plus attentive on y discerne une philosophie, une réflexion profonde, parfois, souvent désabusée, une autre vision du monde. Ces créations sont empreintes d’humour, humour noir, parfois, un peu grinçant, mais il faut voir cette dérision comme un révélateur, un rire salvateur.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

18 novembre 1952 – Paul ÉLUARD

1952 – Paul ÉLUARD

ÉLUARD Paul, († Charenton, 1952). Poète

Eugène Grindel dit Paul Éluard.

o 14 décembre 1895, Saint-Denis.

18 novembre 1952. Charenton-le-Pont.  [†] Père Lachaise.

“ Je suis né pour te nommer Liberté. Ici est mort le poète Paul Éluard 1895-1952.”

Cette plaque commémorative est apposée 52 avenue de Gravelle à Charenton-le-Pont.

 Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

17 novembre 1990 – Pierre TOURLIER

1990 – Pierre TOURLIER

TOURLIER Pierre (x Créteil(94), 1990) Chauffeur de Mitterrand.

o 4 septembre 1943, Metz
X 17 novembre 1990, Créteil :  Isabelle B.

Pierre Tourlier a publié en mars 2000 « Conduite à gauche » qui relate plus de 25 années passées aux côtés de François Mitterrand. Il a d’abord été son garde du corps puis son chauffeur. Pierre a eu beaucoup de mal à faire le deuil de François Mitterrand, pendant 3 ans il était en pleine dépression. C’est un ami médecin qui lui a conseillé d’écrire pour « se vider ». Son ami l’a alors poussé à le publier, ce qui est fait aujourd’hui. Ce livre lui a permis de tourner la page et de se régénérer.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

16 novembre 1997 – Georges MARCHAIS

1997 – Georges MARCHAIS

MARCHAIS Georges René Louis, (1920–1997) Champigny. Homme Politique

o 7 juin 1920, La Hoguette (Calvados).

x Liliane G.

16 novembre 1997, Paris X.

Peu connu des Français, Georges Marchais se fera connaître par son verbe lors d’émissions télévisés. Malgré un accord avec le PS en 1972, il lui reproche d’être trop à droite et va mener une campagne virulente dans le cadre des élections présidentielles de 1981.

Le PCF traverse une crise à travers toutes les élections et voit son déclin s’accentuer à partir des années 1990. Lors du XXVIIIème congrès, en janvier 1994, il est remplacé par Robert Hue. En 1997, il abandonne son poste de député du Val-de-Marne qu’il occupe depuis 1973 sans interruption. Il meurt en 1997.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Val de Marne

15 novembre 1970 – l’Université Paris XII

15 novembre 1970 : ouverture de l’Université Paris XII Val-de-Marne.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

15 novembre 1846 – Simon, Claude LECOUTEUX

Simon, Claude LECOUTEUX

Maire de Créteil 1831 à 1846.

– Né le 1er juillet 1784 à Maisons-Alfort.
– Maire de Créteil : nommé début mars 1831, mort en fonction le 15 novembre 1846.
– Cultivateur.
– Il appartient à une famille qui gère quatre des fermes du pays et va maintenir le village dans une vocation avant tout rurale.
– Il délaisse la partie administrative de sa tâche, mais s’occupe de Créteil sur le plan de son aménagement : élargissement et normalisation des chemins, empierrement des rues, construction du pont sur la Marne (1840), redressement de la voie aux vaches en 1841 (route de Choisy), installation de la voie ferrée Paris-Lyon à travers les prés des Bouvets.
– Le problème du local de la Mairie se pose. Le conseil municipal se réinstalle dans la salle voisine du porche, située au dessus du local où se trouve l’école.
– Diverses solutions sont envisagées, qui tendent toutes à maintenir groupés autour de l’église les divers services municipaux.
– En 1836, M. Lecouteux achète une partie de l’ancienne maison du général Favereau, au 24, Grande-Rue (16 à 20 actuels) ; il propose d’en céder gratuitement une petite portion (271m2) à la commune.
– La construction de la mairie, commencée en 1838, se délabre en 1842. Elle doit être refaite. Elle comporte un bâtiment double à deux étages dont l’un est carré et l’autre lambrissé, situé entre deux cours. Celle de devant est séparée de la rue par une grille de fer.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Val de Marne

ALFORTVILLE – Enfants juifs déportés en 1942

Sur la stèle située dans le square des droits de l’enfant au 30 rue Véron (Alfortville)

De 1942 à 1944, 11 400 enfants de France ont été raflés, emprisonnés, déportés, dans des camps de concentration nazis et exterminés.

Seulement parce qu’ils étaient juifs.

15 d’entre eux étaient alfortvillais, ils font partie de notre histoire. Alors, n’oublions, ne les oublions pas.

BERCOVICI Lili 10 ans, convoi le 28-09-1942 Alfortville

BERCOVICI Morel 4 ans, convoi le 28-09-1942 Alfortville

BERCOVICI Fernand 8 ans, convoi le 28-09-1942 Alfortville

BERCOVICI Henriette 9 ans, convoi le 28-09-1942 Alfortville

BERCOVICI Jean 15 ans, convoi le 28-09-1942 Alfortville

BERCOVICI Joseph 12 ans, convoi le 28-09-1942 Alfortville

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Val de Marne