Archives de Tag: Paris

Paris, état-civil

De 1860 à 1902

Pour cette période l’état civil parisien est complet. La recherche se fait de façon classique, en commençant par les tables décennales puis en poursuivant dans les registres d’actes, et ce pour chacun des 20 arrondissements.

Attention : pour le 12e arrondissement, les actes de naissance ont été détruits pour la période du 1er janvier 1870 au 25 mai 1871 et sont à chercher dans les actes reconstitués.

A partir de 1903

Pour cette période, vous n’aurez accès qu’à une partie des tables. La recherche des références d’un acte (arrondissement, et date précise) se fait de façon classique dans les tables décennales ou annuelles selon la période.
Les actes eux-mêmes sont en revanche toujours conservés dans les mairies d’arrondissements. Ils doivent être demandés auprès de la mairie concernée en cliquant sur le lien suivant :

>> Commandez en ligne sur paris.fr un acte d’état civil

 

Vous souhaitez vérifier les éléments d’un acte :

Vous connaissez la nature d’un acte (naissance, mariage, décès), l’arrondissement et sa date exacte :

» accédez aux registres d’actes

**********************

Détruit lors des incendies de la Commune en mai 1871, l’état civil parisien antérieur à 1860, a été reconstitué, en partie seulement. Sur les 8 millions d’actes perdus, seul un tiers a en effet été rétabli.

Ces actes concernent pour l’essentiel le XIXe siècle.

Vous souhaitez vérifier les éléments d’un acte ou vous assurer que ce dernier a été reconstitué :

» accédez aux fichiers alphabétiques

Les actes sont à consulter en salle de lecture sous forme de microfilm.

Poster un commentaire

Classé dans Archives

Liste de personnalités liées à Paris

Liste de personnalités liées à Paris

 

Sommaire

Naissances célèbres à Paris

(classement par année de naissance)

XVe siècle

Guillaume Budé, humaniste, né le 26 janvier 1468

XVIe siècle

Richelieu, cardinal et homme politique, ancien Principal ministre de Louis XIII, né le 28 septembre 1585

XVIIe siècle

Nicolas Fouquet, homme d’État, surintendant des finances, né le 27 janvier 1615
Charles Le Brun, peintre, né en 1619
Molière, dramaturge, né le 15 janvier 1622
Madame de Sévigné, écrivaine, née le 5 février 1626
Charles Perrault, écrivain et conteur, né le 12 janvier 1628
Madame de La Fayette, écrivaine, née le 18 mars 1634
Nicolas Boileau, écrivain, poète et critique, né le 1er novembre 1636
Louvois, ministre d’État de la Guerre de Louis XIV, né le 18 janvier 1641
Marc-Antoine Charpentier, compositeur, en 1643
Romain Coupier de Maille, avocat à Paris.
Jean de La Bruyère, écrivain et moraliste, né le 16 août 1645
Jules Hardouin-Mansart, architecte, né le 16 avril 1646
François Couperin, compositeur, né le 10 novembre 1668
Saint-Simon, écrivain, né le 16 janvier 1675
Voltaire, écrivain et philosophe, né le 21 novembre 1694

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Site du jour (262) : Paris 1914 1918

Cliquer

Le menu

A comme Anastasie, B comme Bertha, C comme Carnet de chants… Cet abécédaire vous invite à plonger dans le quotidien des Parisiens pendant la Première Guerre mondiale. Ses 26 chapitres vous feront découvrir des documents issus des collections de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, photographies, affiches, cartes postales, estampes, éphémères (petits documents de la vie quotidienne), rassemblés dès la période du conflit pour témoigner de la réalité de ces années de guerre pour les habitants de la capitale. Ils évoquent une ville à la fois éloignée des combats et à la physionomie sensiblement modifiée : les rues se vident de la population masculine et de véhicules à moteur ; Paris devient cosmopolite et voit affluer réfugiés, permissionnaires et volontaires étrangers ; les murs se couvrent d’affiches appelant à souscrire aux emprunts ou à contribuer aux œuvres de charité ; des écoles, des hôtels ou des salles de spectacle sont aménagés pour accueillir les plus démunis et les blessés ; les monuments sont protégés contre les dégâts que peuvent causer les bombardements ; le temps est rythmé par l’organisation de journées de bienfaisance ou de fêtes patriotiques… Ces documents rendent compte également d’un quotidien contraint par la censure et les restrictions. L’opinion publique est soumise à une propagande sans nuance et l’ambiance paraît marquée par une inquiétude sourde, due à l’éloignement des familles et au manque d’information. Mais les Parisiens semblent vouloir résister à l’adversité et afficher l’image d’une capitale toujours vaillante. Sans dresser un tableau exhaustif de la période et des évènements, c’est cette atmosphère que notre abécédaire souhaite vous faire ressentir.

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18, Site du jour

Article du jour (286) : Onze trésors oubliés de Paris

Cliquer

1 – Les boîtes à sable

Il est assez rare de rencontrer dans la capitale ces curieux coffrets métalliques, de taille plutôt imposante, qui portent le blason de la Ville. Pas étonnant puisqu’on aurait recensé seulement trois vestiges de ce qui servit au siècle dernier de réservoirs à sable, bien utiles en cas de verglas ou de neige pour dégager la chaussée. Bah quoi ?! Il fallait bien un système D à l’époque avant que nos amis les déblayeurs et leurs super camions ne débarquent pour désencombrer Paris !

 

1 commentaire

Classé dans A visiter, Article du jour

Paris n°2, quiz

Cliquer

Question n°1 : Dans le Paris d’antan, quelle était l’activité des « boyaudiers » ?

https://arcanum.city/

*https://arcanum.city/

 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Métiers

Paris insolite : les rues originales

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans Voies

Article du jour (285) : La Poste pneumatique et souterraine

Cliquer

Aujourd’hui presque exclusivement utilisée par les banques et les hôpitaux, la Poste pneumatique a pourtant joué un rôle important dans la vie des Parisiens pendant près d’un siècle. Retour sur l’histoire de ce moyen de communication oublié, mais révolutionnaire pour l’époque.

Les prémices de la poste pneumatique

Dès le milieu du XIXe siècle, Napoléon III constate que le réseau de télégraphie électrique parisien, constamment encombré, arrive à saturation. Plutôt que de se reposer sur la poste ordinaire, l’empereur décide d’emprunter aux Londoniens leur système de communication pneumatique souterrain, en fonctionnement depuis 1853.

1 commentaire

Classé dans Article du jour