Archives de Catégorie: Fait divers

1824 – Cloches de l’Église Saint-Remi.

1824 – Cloches de l’Église.

Certaines personnes apprendront peut-être avec intérêt que les cloches de l’église, refondues ou remplacées en 1824, furent baptisées le 24 octobre, et possédaient les noms et poids suivants :

Marie-Anne, 1.603 kilos. ; Louise-Françoise, 1.256 k. et Caroline-Thérèse, 893 k. Une refonte et un nouveau baptême eurent lieu en 1891.

Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Fait divers

Devinez pourquoi ma famille (2 branches) est liée à Bonen (22)

 

 

expatries-a-bonen

Cliquez

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers

19 mars 1910 – 25 enfants

Madeleine DEVAUD, née le 19 mars 1910, à Amure dans les Deux-Sèvres, a mis au monde 25 enfants (10 garçons et 15 filles) entre 1928 et 1958. (Livre Guiness des records)

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers

Antoine NOGUES inhumé à Castelnau-Rivière-Basse

Sur le registre des décès de l’année 1853, de la commune de Castelnau Rivière Basse (65 Hautes-Pyrénées), entre l’acte n°17, décès de Demandes Philippe charpentier âgé de 53 ans et l’acte n°18, décès de Lacoste Jeanne ménagère âgée de 57 ans tous deux domiciliés à Castelnau, le procès verbal suivant dressé en la commune de Jû-Belloc (32-Gers) par le Maire Joseph Desbons est retranscrit par le Maire de Castelnau. La lecture de ce procès-verbal nous donnera une piste.

PV Noguès

Nous Joseph Desbons, Maire de la commune de Jû-Belloc, Canton de Plaisance, arrondissement de Mirande, Département du Gers déclarons que sur la demande de M.M. Ducuing Henry, avocat et ancien magistrat domicilié de la commune de Castelnau Rivière Basse , Hautes Pyrénées et Noguès Jean Marie, marchand de vins, domicilié au dit Jû-Belloc, tous les deux parents de feu Antoine Noguès, Général de Brigade en retraite, Commandant de l’Ordre Impérial de la Légion d’Honneur, dont le décès a été constaté le vingt un décembre mil huit cent cinquante trois par nous en qualité d’officier de l’état civil et inscrit sur les registres de décès de la dite commune, nous avons remis le corps du défunt, qu’ils sont dans l’intention de faire inhumé dans la commune de Castelnau Rivière Basse, Hautes-Pyrénées à la charge par eux de le représenter au Maire de la dite commune auquel nous allons dresser une expédition du présent procès verbal que les réclamants ont signé avec nous fait à Jû-Belloc, en Mairie, le vingt deux décembre mil huit cent cinquante trois.

Ducuing, Noguès, Desbons Maire ainsi signés à l’original.

Pour expédition conforme. Le Maire de Jû-Belloc Desbons signé.

 

Nous Maire de Castelnau avons fait transcrire le présent ce même jour sur les registres de l’état civil. Pour copie conforme. Le Maire de Castelnau Rivière Basse (Signé Laborie)

 Tombes Noguès

Le général Antoine Noguès est enterré dans une tombe surmontée d’une stèle pyramidale avec ses deux frères militaires, le Général Xavier Nogués meure au château de Montus en 1808, et le colonel Gabriel Noguès meure à Dresde en 1813. Les deux autres tombes sont celles de Jenny et Edmond, femme et fils d’Antoine.

Ici repose A. NOGUES
Né à Castelnau-Rivière-Basse
Le 7 mai 1777
Mort à Jû-Belloc le 24 Xbre 1853
Volontaire du 3 février 1792
Général de Brigade
Commandeur de la Légion d’honneur
Chevalier de l’Ordre de la Réunion
Chevalier de Saint-Louis
Grand Croix d’Isabelle la Catholique
Membre de l’Académie de l’Industrie
Et de la Société d’Agriculture des
Bouches-du-Rhône.

Adhérent-CGMA-Joël-007

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Fait divers

Détente : Lourdes ou Lourdes ?

Lu sur Ouest France

Cinq femmes, des touristes qui voulaient se rendre à Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, sont arrivées dimanche dans un village du Finistère abritant une chapelle Notre-Dame-de-Lourdes… à 800 km de leur destination !

Lire l’article complet sur Ouest France : ici

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Fait divers, Histoire locale

Musée de Nogent : La saga sanglante de la bande à Bonnot

Bonnot et compagnie, la bande tragique. Musée de Nogent-sur-Marne, 36, boulevard Gallieni, 94130 Nogent-sur-Marne.
Tél. : 01-48-75-51-25. Jusqu’au 30 décembre.

Journées du patrimoine : visite commentée de l’exposition Bonnot

Le Musée vous propose de revivre l’épopée de la Bande à Bonnot à l’occasion d’une visite commentée dimanche 16 septembre à 14 h 30.
(visite de 16 heures : complet) – Gratuit, sur inscription au 01 48 75 51 25

Nogent-sur-Marne, 14 et 15 mai 1912. La ville est transformée en champ de bataille. Dans un pavillon situé sous le viaduc, deux membres de la « Bande à Bonnot », Garnier et Valet, sont assiégés par la Sûreté Générale, la police, la gendarmerie, les pompiers, le 3ème régiment de Zouaves… mais aussi par une foule en colère qui souhaite prendre part au combat. Si tant de forces sont en présence , c’est que la psychose et la colère populaires sont alors à leur comble. La presse a dénoncé l’inefficacité du Préfet Lépine : les hold-up des bandits ont été commis en voiture alors que la police se déplace encore à bicyclette. Bonnot a déjà été tué à Choisy-le-Roi le 28 avril : une grande partie de la population  attend d’être soulagée des autres membres de la bande de la même manière.
Quand les corps de Garnier et Valet sont sortis du pavillon, la foule crie sa joie. Les jours suivants, des curieux viennent acheter des « souvenirs » : douilles, linge ensanglanté, restes du dernier repas… ou entrent dans le pavillon en poussant un tourniquet installé par le propriétaire qui souhaite s’indemniser des dégâts.
L’histoire du premier « gang » à utiliser des voitures volées pour se déplacer sera contée à l’occasion de la visite commentée de cette exposition où ont été rassemblés journaux, affiches, photos, cartes postales et objets divers retraçant un des faits divers les plus sanglants et fascinants de la « Belle Époque ».

L’actualité du Musée

Lire aussi
LE MONDE | 11.09.2012
La saga sanglante de la bande à Bonnot

28 avril 1912 – Jules Joseph Bonnot
15 mai 1912 – Octave Garnier – André Valet

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers, Histoire, Val de Marne

Du côté de Nogent : Centenaire de la Bande à Bonnot

Le musée de Nogent-sur-Marne revient sur ce grand fait divers qui a marqué la « Belle Époque ».

Du 8 juillet au 30 décembre 2012.

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Célébrités du Val-de-Marne, Fait divers, Histoire, Val de Marne

Fait divers : NMD

Le post

Doubs : L’institutrice était mariée depuis 10 ans… mais ne le savait pas !

*

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers

Fait divers

Laurence GiQUEL, 27 ans, a mis au monde des jumeaux Loïc né le 27 novembre et Cédric le 29 novembre 1989, à l’Hôpital Béclère, Clamart, (Hauts-de-Seine) soit 46 heures d’intervalle !
Mais au fait qui est l’aîné ?

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers

Fait divers

Le 21 novembre 1874, une postière de Caen est condammée pour avoir lu à haute voix le contenu d’une carte postale. Le serment de discrétion du personnel des postes date de 1790.

*

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers

Fait divers

Noyé dans le bassin de la Joliette ( Marseille,18 mars 1880)

*

Poster un commentaire

Classé dans Fait divers