Archives quotidiennes : 6 février 2015

6 février 1927 – HBM à Maisons-Alfort

Habitations à bon marché à Maisons-Alfort

Par délibération en date du 6 février dernier (1927), le Conseil de Maisons-Alfort, sur le rapport présenté par M. BARILLET, a demandé la création d’un Office public d’habitations à bon marché et a alloué à cet organisme une dotation mobilière de 100.000 francs payable en cinq annuités de 20.000 francs chacune.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

Article du jour (130) : Livre de Poste (1849)

Livre de Poste 1849

Cliquer

 

Livre de Poste 1849

contenant
1° La désignation des relais de poste de la république française,et la fixation des distances en myriamètres et kilomètres
2° L’indication des relais placés sur les routes étrangères à partir des frontières de France
3° Le tableau du service des paquebots de la méditerranée
*
*

Poster un commentaire

Classé dans A lire

6 février 1945 – BRASILLACH

1945 – Robert BRASILLACH

BRASILLACH Robert, († Arcueil, 1945). Écrivain.

o 31 mars 1909, Perpignan.

6 février 1945, Arcueil.

[†] Charonne

Écrivain, romancier, il entra dans la politique active en 1934. Exalté par la guerre d’Espagne il est partisan “ du fascisme français ”. A la libération sa mère arrêtée, il se constitue prisonnier, pour rendre compte de sa complicité avec l’ennemi. Malgré l’ultime démarche de François Mauriac auprès du Général De Gaulle, le 3 février 1945, le verdict est exécuté le 6 février au fort de Montrouge (situé sur le territoire d’Arcueil). L’écrivain est fusillé qui avait sacrifié son œuvre à une douteuse politique.

Robert Brasillach condamné pour intelligence avec les Allemands, fusillé au fort de Montrouge 6 février 1945 ; on a dit que de Gaulle ne l’aurait pas gracié parce qu’il avait cru reconnaître sur une photo Brasillach en uniforme allemand (or c’était Doriot)].

**********

Quelques autres exécutions déjà sont citées dans l’éphéméride

Le Maisonnais Roger Eugène Pierre François fut fusillé en 1942

Cimetière de Maisons-Alfort : Au capitaine des FFI Roland Deplanque
Mort pour la France à 33 ans Fusillé par les Allemands en forêt de Sénard le 22 août 1944.

Le duc d’Enghien, qui, enlevé à Elthenheim le 14 mars 1804, arriva à Vincennes le 20 mars, et fut fusillé le 21 dans les fossés du château.

Louis Hypollite Alexandre Bouchet, Commandant FFI sous le nom d’Arthur, fut arrêté, torturé et fusillé le 22 août 1944 dans les fossés du Fort neuf de Vincennes.

Pierre Laval : Livré aux Français, il est condamné à mort après un procès hâtif, et exécuté le 15 octobre 1945 à Fresnes.

Mata-Hari
N° 532 Zelle Marguerite, Gertrude
Le quinze octobre mil neuf cent dix-sept à six heures quinze minutes du matin, est décédée au champ de tir de Vincennes Marguerite Gertrude Zelle dite Mata-Hari, née à Leuwarden (Hollande) le 7 août mil huit cent soixante seize, danseuse, résidant à Paris, Boulevard des Capucines 12, fille de Adam Zelle et de Anttje Vandermeulen (sans autres renseignements).

Dernière exécution politique en France
A l’aube du 11 mars 1963, Jean Bastien-Thiry est passé par les armes au fort d’Ivry. Cette exécution politique est la dernière qu’ait connue la France à ce jour.

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne