Archives de Catégorie: Inondation

Inondation 1910, « où logera-t-on la girafe ? »

Télérama crue 1910

Cliquer

 

Mais le périodique s’inquiète surtout des animaux du jardin des Plantes : « Pourra-t-on sans danger faire sortir les éléphants ; où logera-t-on la girafe ?… Quant à l’hippopotame, il aime l’eau, mais pas quand elle est trop froide ».  Et de polémiquer quand même sur des élus socialistes d’Alfortville qui auraient fui et sur l’incurie du gouvernement, attribuant la palme de l’héroïsme à un vicaire qui, sur des échasses, n’hésite pas à aller dans l’eau pour porter secours à des personnes isolées, comportement qui aurait même été salué, c’est dire, par des « anticléricaux ».

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Inondation

94.citoyens 13-06-2016 : Bilan des inondations en Val-de-Marne

VDM Bilan des onodatiosn

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire locale, Inondation

Le 12 juin 2016 au bord de Marne

2016-06- 061

Pelouse de Château-Gaillard

2016-06- 062

Ile du Moulin Brulé

2016-06- 066

2016-06- 069

2016-06- 072

Les ragondins réapparaissent

2016-06- 075

Quel est ce monument historique ?

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Inondation

Catastrophe naturelle en Val-de-Marne (8 juin 2016)

11 communes du VDM en éta de catastrophe naturelle

Cliquer

Dans le Val-de-Marne, ont été étudiés les dossiers des villes d’Ablon-sur-Seine, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Ormesson-sur-Marne, Santeny, Sucy-en-Brie, Villeneuve-le-Roi, Villeneuve-Saint-Georges et Vitry-sur-Seine.

Cliquer sur
*

Poster un commentaire

Classé dans Inondation

La Marne au moulin brûlé mercredi 8 juin, la décrue

2016-06-09 Avancée 13h

Mercredi 8 juin à 13h

2016-06-09 Avancée 19h

Mercredi 8 juin à 19h

2016-06-09 l'allée

Mercredi 8 juin à 19h – la boue

2016-06-09 Descente escalier

Mercredi 8 juin à 19h

Tous les articles sur les inondations à Maisons-Alfort

https://cgma.wordpress.com/category/inondation/

 

Poster un commentaire

Classé dans Inondation

Au Moulin Brûlé, la décrue

2016-06-07 16h30 Avancee

le 7 juin 16h30

2016-06-06 19h30 Avancee

le 6 juin à 1930

2016-06-06 11h30 Avancee

le 6 juin à 11h30

2016-06-05 17h Avancee

le 5 juin à 17h

2016-06-04 17h15 Avancee

le 4 juin à 17h15

Poster un commentaire

Classé dans Inondation, Val de Marne

La Marne au Moulin Brulé le 5 juin à 17h (Maisons-Alfort), c’est le jusant.

2016-06-05 Jusant

La décrue

2016-06-05 Entrée Moulin Brulé

L’eau est partie

2016-06-05 Moulin Brulé ouvert

Le moulin Brûlé, les réceptions ont reprises

Le jusant, ou de manière moins usitée reflux et de manière désuète ou dialectale ebbe, est un terme maritime qualifiant la période pendant laquelle la marée est descendante.

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire locale, Inondation

La Marne au Moulin Brulé le 4 juin à 17h (Maisons-Alfort), c’est l’étale.

Se dit de la mer ou d’un cours d’eau lorsque son niveau est stabilisé (après ou avant la marée montante, après ou avant une crue).
2016-06-04 ponton
2016-06-04 escalier moulin brule2016-06-04 passerelle
Voir les photos d’hier à 19h

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Histoire locale, Inondation

La Marne au Moulin Brulé le 4 juin à 19h (Maisons-Alfort)

2016-06-03 Crue 17 h

2016-06-03 Crue 17 h Passerelle.jpg2016-06-03 Crue 17 h Moulin Brumé.jpg

 

 

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Histoire locale, Inondation

24 mars 2001 – Pont d’Austerlitz

Les crues les plus récentes à l’échelle de Paris-Austerlitz :

06 janvier 1924 : 7,32 m
23 janvier 1955 : 7,12 m
14 janvier 1982 : 6,16 m
24 mars 2001 : 5,21 m

Lire Connaissance et prévision des crues

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Inondation

28 janvier 1910 – Pont d’Austerlitz

Les côtes supérieures à 5 mètres, relevées au pont d’Austerlitz, à Paris, sont connues depuis 1649. Celle du 28 janvier 1802 atteint 7,62 mètres.

Les plus grandes crues à l’échelle de Paris-Austerlitz :

27 février 1658 : 8,96 m
28 janvier 1910 : 8,62 m
26 décembre 1740 : 8,05 m
09 février 1799 : 7,65 m
28 janvier 1802 : 7,62 m

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Inondation

Que d’eau, que d’eau !

1876 – La nouvelle Constitution, qui chargeait les conseils municipaux d’élire chacun un délégué pour l’élection des sénateurs, eut pour la première fois son application en 1876. M. Dandalle fut élu.

Son monument, dans le cimetière, porte gravé cette mention : Premier délégué sénatorial.

Une inondation, plus terrible que toutes les précédentes, vint couvrir Alfortville et les parties basses de Maisons et d’Alfort.

A Maisons, il y avait de l’eau jusque sur la route de Villeneuve, la place de la Gare en était couverte ; à Alfort, la rue des Deux-Moulins était devenue un torrent et les quais disparaissaient sous l’eau. La rue du Pont d’Ivry était submergée depuis le carrefour d’Alfort jusqu’au bas du pont. Non seulement les terrains, mais les rues d’Alfortville étaient inondées.

Nul doute que si le chemin de fer et certains remblais n’eussent pas existé, la Marne, retrouvant ce qu’on dit être son ancien lit, ne fût venue se jeter dans la Seine au-dessus de Maisons, comme en 1836, date où, d’après un ancien, on pêchait au bas des vignes de l’Echat, des poissons énormes.

Pour venir en aide aux sinistrés, il fut fait des souscriptions dans plusieurs journaux, notamment dans le Figaro et le Rappel ; le conseil vota 2 000 francs.

Le maréchal de Mac-Mahon, président de la République, vint sur place se rendre compte de l’importance des dégâts et laissa également une grosse somme.

On dit à Alfortville, mais nous n’en croyons rien, que c’est à cette occasion que fut prononcé le discours fameux : Que d’eau ! Que d’eau !

Le terrain sur lequel devait être édifiée l’école était lui-même recouvert de 1m, 85 d’eau.

La vitalité d’Alfortville était si grande, qu’à peine cette eau retirée, on recommençait à construire, comme s’il ne se fût rien passé d ‘extraordinaire.

Ici commence l’ère des grands projets et des discussions orageuses. Un de ces projets prévoit une dépense de 484 970 francs, un autre 508 536 francs ; tous deux comportaient un groupement de travaux de toutes sortes ; ni l’un ni l’autre ne fut exécuté en entier.

Histoire de Maisons-Alfort et d’Alfortville depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours. Par Amédée CHENAL – Maire de Maisons-Alfort – 1898

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Inondation

24 avril 1996 – Les inondations de la Seine

Les inondations de la Seine sur le secteur d’étude sont liées aux pluies tombées sur le bassin versant, à l’imperméabilisation naturelle et temporaire (saturation des sols, gel) ou artificielle des sols et à la disparition des zones humides et au drainage des sols.
Le bassin versant de la Seine en amont de Paris (44 000 km2) se décompose en trois sous-bassins versants: l’Yonne, l’Armançon et le Serein; la Haute-Marne; la Haute-seine et l’Aube.
Les crues de la Seine résultent de trois ondes de crues associées qui se forment à Joigny pour l’Yonne, à la confluence de la Seine et de l’Aube et à Chalons en Champagne pour la Marne.
On distingue les crues simples générées par un seul épisode pluvieux (crue de 1955), les crues doubles résultant de deux épisodes pluvieux rapprochés (crues de 1910 et 1924) et les crues multiples correspondant à une succession d’épisodes pluvieux suivis par un événement pluvieux plus important (crue de 1982).
L’importance de la crue est déterminée par l’arrivée plus ou moins simultanée des différentes ondes de crues. Le phénomène est amplifié par l’imperméabilisation des sols.
Pour, un épisode pluvieux affectant l’ensemble du Bassin, l’onde de crue en provenance de 1 ‘Yonne en région Ile de France précède de trois à six jours celles qui résultent de la Seine et de la Marne. Ainsi, une crue double correspondant à deux épisodes pluvieux dans le même intervalle entraîne un risque important.
La crue de 1910 à Paris correspond à la conjonction des trois ondes d’une crue centennale sur la Seine amont, d’une crue de période de retour de 150 ans sur l’Yonne et de 60 ans sur la Marne. Les crues de 1924 et 1955 correspondent à la conjonction d’ondes de crue de période de retour variant de 20 ans à 50 ans.
Les crues de 1658 (8.96 m à Paris au Pont d’Austerlitz), 1910 (8.62 m) et 1740 (8.05 m) sont les trois dernières crues les plus importantes enregistrées à Paris et classées par ordre décroissant de hauteur de submersion maximale.
La crue de 1910 d’occurrence centennale est suffisamment récente pour être bien connue. Sa ligne d’eau est retenue comme niveau de la crue de référence, en application de la circulaire interministérielle du 24 avril 1996.

http://www.peniche.com/inondations/ppri_91pp.htm

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Inondation

24 mars 2001- Pont d’Austerlitz

Les crues les plus récentes à l’échelle de Paris-Austerlitz :

06 janvier 1924 : 7,32 m
23 janvier 1955 : 7,12 m
14 janvier 1982 : 6,16 m
24 mars 2001 : 5,21 m

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Inondation

1er juillet 1697 – L’eau monte

*

Dans, « Histoire de Maisons-Alfort et  d’Alfortville – Depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours »  Amédée Chenal (1898) Maire de Maisons-Alfort écrit :

1862 – Le nouveau pont de Charenton fut commencé à cette époque ; contrairement à l’ancien, qui était de plain-pied avec le sol de la Grande-Rue d’Alfort, il fut surélevé ; de sorte qu’on se vit dans l’obligation d’établir la rampe que l’on connaît, en maintenant le niveau des rues latérales. Il n’eût pas été difficile de faire mieux, et l’ingénieur, auteur du projet, n’aura jamais de statue à Alfort.

Les vieux matériaux furent en partie employés ; on replaça dans la culée, du côté d’Alfort, en amont, au niveau où elle existait avant la démolition, une pierre portant gravée la mention suivante :

EN 1697 LE PREMIER

JVILLET L’EAV A MONTE

ICY ET A TOUT NOYER LES …

Le reste est effacé, mais l’on suppose bien qu’il s’agit des habitants. Le niveau de cette pierre correspond à celui de l’inondation de 1876.

*

Poster un commentaire

Classé dans Amédée Chenal, Ephéméride, Histoire locale, Inondation, Maisons-Alfort

La crue centennale en Val-de-Marne

 

«On dit d’un fleuve emportant tout qu’il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des rives qui l’enserrent.» [ Bertolt Brecht ]

*

cg94 – OhVal ! 18 : La crue centennale

*

 La vidéo du cg94

*

En 1910, la Seine débordait et une crue centennale s’en suivait. 100 ans plus tard, les risques de crue existent toujours. Quels risquent encoure le Val-de-Marne ? Comment s’y prépare-t-on ? On vous explique tout dans le 18ème numéro d’OhVal!, le magazine de l’eau dans tous ses états.

Selon les experts, une crue de type 1910 pourrait se reproduire en Ile-de-France. Quels en seraient les conséquences ? Comment se préparent les pouvoirs publics ? La réponse avec l invité Nicolas-Gérard Camphuis. www.cepri.net  15′50″

Poster un commentaire

Classé dans Inondation, Val de Marne

La crue de 1910 et les Terre-Neuvas

Embarquez !

Exposition anniversaire de la Crue de 1910 sur le Parvis de l’Hôtel de Ville

*
La crue de 1910 et les Terre-Neuvas » Au plus fort de la crue, de nombreux marins normands et bretons sont venus prêter main forte aux services parisiens et à l’armée, avec leurs barques. Parmi eux, (…)

Lire la suite

*

Du 28 janvier au 3 février
Exposition de 10h à 19h – projection sur grand écran de 10h à 22h
Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

Poster un commentaire

Classé dans Evénements, Inondation

Crue de 1910 Paris et Val-de-Marne

Quelques articles et expositions glanées sur la toile

http://www.inondation1910.paris.fr/

Paris Inondé

Du 8 janvier au 20 mars – Galerie des bibliothèques
22 rue Mahler Paris 4ème – Métro Saint Paul

Du mardi au dimanche de 13h à 19h. Entrées  réduit : 2€  normal : 4€

La grande crue de 1910

L’internaute
Il y a un siècle, Paris et une grande partie de la France vivaient l’une des
pires inondations jamais répertoriée sur le territoire.
Pour le centenaire, l’association La Seine en partage fait découvrir une
riche base documentaire. De Troyes à Rouen, en remontant la Seine, retour sur la grande crue de 1910 en 100 images.

Janvier 1910 : Nogent – Le Perreux sous l’eau
 

Nogent Citoyen
A voir à la Scène Watteau de Nogent sur Marne (face à la station de RER E
Nogent Le Perreux) jusqu’au 8 février 2010. Du mardi au samedi de 14h à 19h. …

La grande crue de 1910. Et aujourd’hui ?

Eau de Paris

Le Pavillon de l’Eau

Jusqu’au 20 Avril Exposition Temporaire: La grande crue de 1910. Et aujourd’hui ? Adresse : 77 avenue de Versailles 75016 Paris.
Du 20 janvier au 17 avril (exceptionnellement fermé le samedi 23 et le lundi 25 janvier mais ouvert le dimanche 24)
A l’occasion du centenaire de la crue de 1910, Eau de Paris et la Direction
régionale de l’environnement (DIREN) d’Île-de-France organisent une grande exposition abordant le phénomène de crue d’hier à aujourd’hui en traitant cette catastrophe naturelle sous un angle historique, scientifique mais aussi artistique.

Paris se protége contre les inondations

La Croix
La capitale célèbre le centenaire de la crue de 1910. Une crue historique qui, un jour, se reproduira. 322 communes sont classées inondables sur les 1 300 de la région Île-de-France.

Histoire de la Crue de 1910 et le risque d’inondation à Paris

evous
En janvier 1910, Paris connaît durant une semaine une inondation
exceptionnelle, la plus importante de son histoire après celle de 1658.
Elle est provoquée par des conditions météorologiques exécrables. A un été 1909…

Le PPRI de la Marne et de la Seine dans le département du Val-de-Marne

Portail du Val-de-Marne

Pour en savoir plus concernant les mesures de prévention et protection.

PPRI de la Marne et de la Seine dans le département du Val-de-Marne.

***

Cartes postales 1900 Maisons-Alfort

Cartes postales 1900 Alfortville

Et parmi ces cartes postales quelques unes montrent la crue de 1910.

***

et profitez-en pour visiter des blogs Franciliens amis

*

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire, Histoire locale, Inondation, Val de Marne