Archives de Catégorie: Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : place Dodun

Nom Dodun
Type Place
Quartier Alfort
Apparition Existe en 1903
Situation 1903 : donne sur les rues Eugène Sue et Ernest Renan
1957 : donne sur les rues Eugène Sue et Ernest Renan
2018 (plan) : donne sur les rues Eugène Sue et Ernest Renan
Existe 2018 Existe en 2018
Divers Dodun Claude Laurent Marie, marquis de Kéroman, né en 1770, mort en 1855. Maire de 1813 à 1855 (43 ans de mandat)
Célébrité ou histoire Dodun de Kéroman
Elu – MA Maire
Célébrité /
locale
Dodun de Kéroman


                                       Tombe de Claude Dodun de Kéroman – Cimetière municipal


DODUN : une place pour le père et quatre rues pour sa famille

Les 4 personnes de la famille du Marquis Claude Laurent Marie Dodun de Keroman :
Charles
Claude
Eugène
Henri

Le père et Maire :
Maire de Maisons-Alfort de 1813 à 1855. Dodun de Keroman (Claude Laurent Marie). Né 11 octobre 1770 à Lorient, Morbihan, où ses parents s’étaient maries neuf mois auparavant, + 11 avril 1855 à Paris. Entré à 22 ans dans le corps diplomatique, il en sortit presqu’aussitôt pour servir dans l’armée comme officier d’état-major. Dix ans plus tard, il revint à la diplomatie comme secrétaire d’Ambassade à Vienne, où lui naît un fils (1802) qui fut élève vétérinaire d’Alfort (1819/21). Il abandonna très vite la carrière, acheta le domaine de Château-Gaillard à Maisons-Alfort (1808) et s’y installa. Détient le record absolu de durée de mandat de maire (sources : Roman d’Amat in Dictionnaire de biographie française; Chaix d’Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises…).

1850 :

Dans le Quartier d’Alfort, les rues Charles, Claude, Eugène et Henri existent en 1850 (plan)

1903 :

La rue Charles devient, rue Ernest Renan à partir de 1903 (prénom de la famille)
« 1850 : va de la route nationale 19 au quai d’Alfort
1903 : va de la rue de Créteil à la rue des Deux Moulins »

La rue Claude devient rue Edmond Nocard à partir de 1903 (un de ses prénoms et le prénom de ses ancêtres)
« 1850 : va de la route nationale 19 au quai d’Alfort
1903 : va de la rue de Créteil à la rue des Deux Moulins »

La rue Eugène devient rue Eugène Sue à partir de 1903 (un de ses fils)
« 1850 : va de la rue d’Enfer à la rue Charles
1903 : va de la rue du Moulin d’Enfer à la place Dodun »

La rue Henri devient rue Henri Regnault à partir de 1903 (un de ses fils)
1850 : commence et finit rue Charles

La place Dodun :
1903 : donne sur les rues Eugène Sue et Ernest Renan
1957 : donne sur les rues Eugène Sue et Ernest Renan
2010 (plan) : donne sur les rues Eugène Sue et Ernest Renan

Le 2 août 1903 décède Edmond NOCARD
C’est l’événement qui déclenche les changements de nom des voies attribuées aux fil DODUN, la création de la place DODUN et de la rue Edmond NOCARD.
Edmond Nocard (Provins 1850 – Saint-Maurice 1903) entre à l’Ecole vétérinaire d’Alfort en 1868. Après ses cinq années d’études, sa réussite aux concours lui permet de mener sa carrière à l’Ecole vétérinaire. Il en devient le directeur en août 1887. En 1891, il abandonne ce poste pour se consacrer à la recherche et à l’enseignement. Disciple de Pasteur, il est reconnu comme une sommité dans le monde scientifique. Il est élu à l’Académie de Médecine en 1886, reçoit de nombreuses distinctions, est invité à l’étranger. Ses recherches sur les maladies contagieuse notamment la péripneumonie des bovins permettent d’enrayer cette terrible maladie.
Edmond Nocard a habité dans la maison natale d’Eugène Delacroix, à Saint-Maurice. il y décède le 2 août 1903. Pour ses obsèques, trois jours plus tard, une assistance impressionnante lui rend hommage
Une rue de Maisons-Alfort porte le nom du Professeur Edmond Nocard, mais ne cherchez pas son tombeau dans le cimetière de Maisons-Alfort, il est érigé dans le cimetière de Saint-Maurice, commune voisine.

Autres articles sur DODUN de KEROMAN :

11 avril 1855 – Ascendance DODUN de KEROMAN
Cimetière de Maisons-Alfort (1)

Histoire de Maisons (V-6) : Château Gaillard

Les voies de Maisons-Alfort (1904) – Section (2) – Alfort


Dictionnaire des diplomates de Napoléon

Jacques-Henri-Robert

Préface de Maurice Schumann – Avant Propos de Jean Tulard

 

N° 62 – DODUN (Claude-Laurent-Marie, Marquis de KEROMAN)

 

Né à Lorient (Morbihan), le 11 octobre 1770, baptisé le lendemain, fils de Claude Denis Dodun, Directeur des fermes du Roi et de Louise Julie Bourgeois (*1) Marié à Agathe Sophie Le Prestre de Châteaugiron, de leur union naquirent deux enfants :

 

1) Jean-Baptiste-Charles, Marquis de Kéroman né à Vienne le 29 pluviose an X, Colonel de la Garde Nationale de Paris, mort à Paris, le 7 juin 1863, marié à Paris le 3 juillet 1824 avec Lydie Panon Desbassyns de Richemont

2) Hippolyte Dodun, né en mai 1803, mort à Vienne le 24 août suivant

 

Il mourut à Paris au domicile de son fils, rue Saint-Lazare n°36, le 11 avril 1855, inhumé au cimetière de Maisons-Alfort (*2)

Il était issu d’une famille, originaire de Tonnerre en Navarre qui portait pour armes : d’azur à la fasce d’or chargée d’un lion naissant de gueules accompagnées de trois grenades d’or, ouvertes de gueules.

Il fut créé Chevalier de l’Empire par lettres patentes du 3 juillet 1813 avec pour armoiries : porte :au I, d’azur à trois grenades d’or enflammées de gueules, au II, d’hermines à la fasce d’or chargées de trois têtes de lion arrachées de sable ; à la champagne de gueules chargé du signe des Chevaliers légionnaires (*3)

Sous la Restauration, il obtint le titre de Marquis héréditaire sur institution de majorat sur la terre de Kéroman en Bretagne, par lettres patentes du 28 octobre 1826, avec pour règlement d’armoiries suivant : d’azur à la fasce d’or, chargée d’un lion naissant de gueules, armé et lampassé du même, et accompagné de trois grenade d’or, ouvertes de gueules, 2, 1.

Le Marquis de Kéroman était le petit-fils de Claude Dodun Conseiller du Roi en la Chancellerie du Parlement de Navarre en 1705 (*4)

Ayant adopté les idées politiques de la Révolution, il se fit admettre dans les cadres diplomatiques où il fut nommé le 27 mai 1792, secrétaire de Légation près la diète Générale de l’Empire, il y resta jusqu’en octobre de la même année (*5). Puis il s’engagea alors au 16eme dragons et fut nommé lieutenant à l’état major du Général Berthier, à l’armée de l’Ouest en 1794, puis celle du Général Merlin à l’Armée des Alpes, l’année suivante.

Quelques années après il revint à la diplomatie et fut nommé par le Directoire exécutif secrétaire de légation en Prusse depuis septembre 1795 à mai 1798 (*6) puis passa ensuite sous le Consulat comme second secrétaire d’Ambassade de Vienne de juillet 1801 à octobre 1809 (*7) où il fut à trois reprises chargé d’affaire du 17 octobre 1804 au 23 janvier 1805, lors du départ de Champagny ; du 10 au 18 mars 1806 ; du 1er au 27 mars 1809, lors du départ du Général Andréossy (*8) date à laquelle il fut arrêté et interné en Hongrie.

De retour en France il ne servit plus dans la carrière diplomatique. Il fut créé Chevalier de l’Empire par lettres patentes du 3 juillet 1813 et sous le règne de Charles X, le 28 octobre 1826, fut comme Maire de Maisons-Alfort, créé Marquis de Kéroman d’une terre que son père avait acquis en Bretagne.

Il resta Maire de Maisons-Alfort pendant quarante-deux ans, de 1813 au 11 avril 1855 date de sa mort. Chevalier de la Légion d’Honneur le 29 novembre 1809 (*9)


 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Henri Regnault

Nom Henri Regnault
Type rue
Prénom Henri
Nom Régnault
Quartier Alfort
Apparition 1850
Dénomination Délibération du 18.08.1903
S’appelait Rue Henri
Situation 1903 : commence et finit rue Ernest Renan
2018 (plan) : commence et finit rue Ernest Renan
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1906 : voie publique
Célébrité ou histoire Artiste peintre né à Paris en 1843 et mort à Rueil-Malmaison (92) en 1871 lors de la bataille de Buzenval
Célébrité /
Personnalité
Henri Regnault

Cliquer





Les maisonnais recensés en 1911 rue Eugène Regnault

Nom (6) Prénoms (7) Année Vue Rue (1-2) N° rue (3)
ALLAIN Emile 1911 214 Rue Henri Regnault 9
ALLAIN Jeanne 1911 214 Rue Henri Regnault 9
AMYOT Emile 1911 215 Rue Henri Regnault 22
AMYOT Marguerite 1911 215 Rue Henri Regnault 22
ANDRE Léontine 1911 214 Rue Henri Regnault 9
ANDRE Robert 1911 214 Rue Henri Regnault 9
BARBIER André 1911 214 Rue Henri Regnault 3
BARBIER Jean 1911 214 Rue Henri Regnault 3
BARBIER Madeleine 1911 214 Rue Henri Regnault 3
BENECH Louis 1911 215 Rue Henri Regnault 19
BENECH Marcel 1911 215 Rue Henri Regnault 19
BENECH Marie 1911 215 Rue Henri Regnault 19
BOMOTTE Louis 1911 216 Rue Henri Regnault 20
BOMOTTE Louise 1911 216 Rue Henri Regnault 20
BOUILLET Hélène 1911 215 Rue Henri Regnault 17
BOUILLET Laure 1911 215 Rue Henri Regnault 17
BOUILLET Louis 1911 215 Rue Henri Regnault 17
BOUILLET Paul 1911 215 Rue Henri Regnault 17
BRANDON Georges 1911 216 Rue Henri Regnault 18
BRANDON Jules 1911 216 Rue Henri Regnault 18
BRANDON Marie 1911 216 Rue Henri Regnault 18
BRINGUIER Georges 1911 215 Rue Henri Regnault 22
BRINGUIER Jean 1911 215 Rue Henri Regnault 22
BRINGUIER Jules 1911 215 Rue Henri Regnault 22
BRINGUIER Sophie 1911 215 Rue Henri Regnault 22
BRISGAUD Joseph 1911 216 Rue Henri Regnault 22
BRISGAUD Louise 1911 216 Rue Henri Regnault 22
BRUNET Adèle 1911 217 Rue Henri Regnault 12
CASTAGNIER Berthe 1911 217 Rue Henri Regnault 14
CHABALET Firmin Félix 1911 214 Rue Henri Regnault 1 bis
CHABALET Marg Blanche 1911 214 Rue Henri Regnault 1 bis
CHANTEREAU Augustine 1911 216 Rue Henri Regnault 16
CHARPENTIER Alexandrine 1911 214 Rue Henri Regnault 13
CHARPENTIER Jules 1911 214 Rue Henri Regnault 13
CHARPENTIER Marie 1911 214 Rue Henri Regnault 13
CLAIRET Eugène 1911 216 Rue Henri Regnault 22
CLAIRET Louise 1911 216 Rue Henri Regnault 22
CLAUSE Anatole 1911 217 Rue Henri Regnault 14
CORNET Berthe 1911 216 Rue Henri Regnault 18
CUSSEL Victorine 1911 217 Rue Henri Regnault 14
DELPORTE Andrée 1911 216 Rue Henri Regnault 18
DELPORTE Yvonne 1911 216 Rue Henri Regnault 18
DISTINGUIN Félix 1911 215 Rue Henri Regnault 22
DISTINGUIN Jeanne 1911 215 Rue Henri Regnault 22
FIAT Auguste 1911 216 Rue Henri Regnault 18
FIAT Berthe 1911 216 Rue Henri Regnault 18
FIAT Germaine 1911 216 Rue Henri Regnault 18
FIAT Pauline 1911 216 Rue Henri Regnault 18
FRANCOIS Lucia 1911 216 Rue Henri Regnault 18
HUBERT Berthe 1911 214 Rue Henri Regnault 5
JARDILLIER Armand 1911 217 Rue Henri Regnault 2 bis
JARDILLIER Blanche 1911 217 Rue Henri Regnault 2 bis
JARDILLIER Gaston 1911 217 Rue Henri Regnault 2 bis
JARNARD Jeanne 1911 214 Rue Henri Regnault 9
JARNARD Louise 1911 214 Rue Henri Regnault 9
JOLY Denis 1911 217 Rue Henri Regnault 12
JOLY Jean 1911 217 Rue Henri Regnault 12
JOLY Jeanne 1911 217 Rue Henri Regnault 12
JOURNEAUX Madeleine 1911 215 Rue Henri Regnault 15
JOUSSE Charles 1911 216 Rue Henri Regnault 18
JOUSSE Louise 1911 216 Rue Henri Regnault 18
KUGGE Frédéric 1911 214 Rue Henri Regnault 7
LANDES Adèle 1911 217 Rue Henri Regnault 4 bis
LANDES Cyprien 1911 217 Rue Henri Regnault 4 bis
LEFAUCHEUX Edouard 1911 217 Rue Henri Regnault 12
LEFAUCHEUX Emma 1911 217 Rue Henri Regnault 12
LEFORT Jeanne 1911 216 Rue Henri Regnault 22
LEFORT Léonie 1911 216 Rue Henri Regnault 22
LEFORT Maurice 1911 216 Rue Henri Regnault 22
LEFORT Yvonne 1911 216 Rue Henri Regnault 22
LEGRAND Albert 1911 217 Rue Henri Regnault 4
LEGRAND Marie Jeanne 1911 217 Rue Henri Regnault 4
MARAULT Arthur 1911 214 Rue Henri Regnault 1
MARAULT Hélène 1911 214 Rue Henri Regnault 1
MARAULT Lucien 1911 214 Rue Henri Regnault 1
MARAULT Marcel 1911 214 Rue Henri Regnault 1
MATHIEU Hermance 1911 216 Rue Henri Regnault 18
MATHIEU Jules 1911 216 Rue Henri Regnault 18
MATHIEU Yvonne 1911 216 Rue Henri Regnault 18
MATRAY Emile 1911 215 Rue Henri Regnault 19
MATRAY Georges 1911 215 Rue Henri Regnault 19
MATRAY Hélène 1911 215 Rue Henri Regnault 19
MATRAY Jeanne 1911 215 Rue Henri Regnault 19
MATRAY Marie 1911 215 Rue Henri Regnault 19
MICHEL Célinie 1911 214 Rue Henri Regnault 5
MICHEL Irma 1911 214 Rue Henri Regnault 5
MICHEL Jules 1911 214 Rue Henri Regnault 5
MIGNET Cecile 1911 215 Rue Henri Regnault 22
MOUCHARD Céline 1911 215 Rue Henri Regnault 11
MOUCHARD Charles 1911 215 Rue Henri Regnault 11
MOUCHARD Madeleine 1911 215 Rue Henri Regnault 11
MOUCHARD Paul 1911 215 Rue Henri Regnault 11
MOUTET Adélaïde 1911 216 Rue Henri Regnault 18
MOUTET Alexandre 1911 216 Rue Henri Regnault 18
PASSOIRE Léontine 1911 213 Rue Henri Regnault 1
QUIMAUT Eugène 1911 215 Rue Henri Regnault 15
RENARD Marie 1911 216 Rue Henri Regnault 16
REQUIER Aline 1911 214 Rue Henri Regnault 3
REQUIER Elie Marie 1911 214 Rue Henri Regnault 3
REUNIES Eugène 1911 215 Rue Henri Regnault 15
ROLAND Françoise 1911 215 Rue Henri Regnault 19 bis
ROLAND Rémi 1911 215 Rue Henri Regnault 19 bis
TEXIER Emile 1911 214 Rue Henri Regnault 9
USELDINGER Georges 1911 217 Rue Henri Regnault 6
USELDINGER Julie 1911 217 Rue Henri Regnault 6
VENAS Alphonsine 1911 217 Rue Henri Regnault 14
VENAS Germaine 1911 217 Rue Henri Regnault 14
VENAS Jean 1911 217 Rue Henri Regnault 14
VENAS Solange 1911 217 Rue Henri Regnault 14
VILLEMIN Elie 1911 213 Rue Henri Regnault 1
VILLEMIN Julia 1911 213 Rue Henri Regnault 1
VINCENT Georges 1911 214 Rue Henri Regnault 1
VINCENT Gustave 1911 214 Rue Henri Regnault 1
VINCENT Lèon Jean 1911 213 Rue Henri Regnault 1
VINCENT Marie 1911 213 Rue Henri Regnault 1
VINCENT Roger 1911 214 Rue Henri Regnault 1
VINCENT Suzanne 1911 214 Rue Henri Regnault 1

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Eugène Sue

Nom Eugène Sue
Type rue
Prénom Eugène
Nom Sue
Quartier Alfort
Apparition Existe en 1850 (plan)
Dénomination Délibération du 19.08.1903
S’appelait Rue Eugène
Situation 1910 : va de la rue d’enfer à la place Dodun
1934 (plan) : va de la rue d’enfer à la place Dodun
1969 : va de la rue du 8 mai 1945 à la place Dodun
2018 (plan) : va de la rue du 8 mai 1945 à la place Dodun
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1906 : voie publique
1923 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Marie Joseph dit Eugène Sue, romancier français libre penseur né à Paris en 1804 et mort en exil à Annecy (74) en 1857
Égouts 1923
Écrivain Eugène Sue
Célébrité /
Personnalité
Eugène Sue

 

 

Cliquer




Description de cette image, également commentée ci-après


Les résidents de l’ancienne rue Eugène recensés en 1891 et 1896

 

Nom (6) Prénoms (7) Année Vue Rue (1-2) N° rue (3)
ANDRE Ferdinand 1891 231 Rue Eugène 29
ANDRE Joséphine 1891 231 Rue Eugène 29
AVOINE Eugènie Marie 1896 196 Rue Eugène 25
BABULE Marie 1896 196 Rue Eugène 23
BEDEL Auguste 1891 231 Rue Eugène 27
BEDEL Auguste 1896 196 Rue Eugène 23
BEDEL Henry 1896 196 Rue Eugène 23
BEDEL Reine 1896 196 Rue Eugène 23
BEDEL Rosalie 1891 231 Rue Eugène 27
BERNARDIN Eugène Joseph 1896 196 Rue Eugène 25
BERNARDIN Pierre Eugène 1896 196 Rue Eugène 25
BLANC Antoine 1896 195 Rue Eugène 21
BONTEMPS Adelphine 1896 198 Rue Eugène 22
BRUNET de la RENAUDINE  Elisabeth 1896 197 Rue Eugène 16
CACAN Emile 1891 232 Rue Eugène 10
CACAN Jeanne 1891 232 Rue Eugène 10
CADIOT Louis 1891 231 Rue Eugène 25
CAIAN Victor 1896 197 Rue Eugène 10
CALVET Jean 1896 195 Rue Eugène 21
CANEALON Eugène 1896 196 Rue Eugène 21
CANEALON Eugénie 1896 195 Rue Eugène 21
CANEALON Hélène 1896 196 Rue Eugène 21
CANEALON Yvonne 1896 196 Rue Eugène 21
CANU Maria Sophie 1896 197 Rue Eugène 2
CASSANA Alphonsine Joséphine 1896 197 Rue Eugène 10
CATINIF Louise 1891 232 Rue Eugène 10
CESSEREAU Elie 1891 231 Rue Eugène 27
CHARON François Eugène 1896 197 Rue Eugène 10
CHAVIGNE Joseph 1891 231 Rue Eugène 25
CHENNETIER Jules 1891 232 Rue Eugène 2
CHENNETIER Jules Alexandre 1896 196 Rue Eugène 2
CHENNETIER Maria 1891 232 Rue Eugène 2
CHICANNE Clémentine 1896 195 Rue Eugène 9
CLAUS Gabrielle 1891 232 Rue Eugène 10
CLAUS Marie 1891 232 Rue Eugène 10
CLAUS Sidonie 1891 232 Rue Eugène 10
CLAUS Valentin 1891 232 Rue Eugène 10
COCARDON Henri 1891 233 Rue Eugène 16
COCARDON Mariette 1891 233 Rue Eugène 16
COCARDON Pierre 1891 233 Rue Eugène 16
COCARDON René 1891 233 Rue Eugène 16
COCHET Anna 1891 231 Rue Eugène 27
COCHET Gabriel 1891 231 Rue Eugène 27
COLLIN Eugène 1891 231 Rue Eugène 29
COLLIN Eugène 1896 196 Rue Eugène 25
COQUARDON Henri Auguste 1896 197 Rue Eugène 14
DANGIS Clémentine 1896 195 Rue Eugène 1
DANGIS Edmond 1896 195 Rue Eugène 1
DANGIS Georges 1896 195 Rue Eugène 1
DANGIS Julien 1896 195 Rue Eugène 1
DEBEUF Théophile 1896 195 Rue Eugène 17
DELORME Marie 1896 197 Rue Eugène 14
DURVIAUX Charles 1896 195 Rue Eugène 13
EDIGHOFFER Esther Céline 1896 195 Rue Eugène 17
FERRAGE Albert 1891 231 Rue Eugène 25
FORET Alexandre Blaise 1896 195 Rue Eugène 9
FRANET Amédée 1896 196 Rue Eugène 23
FRANET Claude 1896 196 Rue Eugène 23
FRANET Elisabeth 1896 196 Rue Eugène 23
GASSET Aimable 1891 232 Rue Eugène 14
GASSET Francis 1891 232 Rue Eugène 14
GASSET Léontine 1891 232 Rue Eugène 14
GASSET Marie 1891 232 Rue Eugène 14
GATINEAU Eugène 1896 197 Rue Eugène 12
GOBILLOT Denise Jeanne 1896 196 Rue Eugène 25
GOBILLOT Philippe 1896 196 Rue Eugène 25
GOSSET Léontine 1891 233 Rue Eugène 14
GOSSET Marie 1891 233 Rue Eugène 14
GOSSET Paul 1891 233 Rue Eugène 14
GOURDES Auguste 1896 197 Rue Eugène 14
HAURIEZ Clotilde 1896 197 Rue Eugène 10
HENRY Edmond 1891 230 Rue Eugène 17
HENRY Henriette 1891 230 Rue Eugène 17
HENRY Henriette Eugénie 1896 195 Rue Eugène 13
HENRY Jeanne 1891 230 Rue Eugène 17
HENRY Jeanne Pauline 1896 195 Rue Eugène 13
HENRY Suzanne 1891 230 Rue Eugène 17
HERBELOT Pharaïde 1896 195 Rue Eugène 1
HULIN Hilaire 1891 230 Rue Eugène 9
HULIN Hilaire Léon 1896 195 Rue Eugène 7
HULIN Joséphine 1891 230 Rue Eugène 9
HULIN Jules Camille 1896 195 Rue Eugène 7
HULIN (Mme) Joséphine Anaïs 1896 195 Rue Eugène 7
JANVEUR Louise 1896 195 Rue Eugène 17
JOLY Denis 1896 196 Rue Eugène 23
JOLY Marie 1896 196 Rue Eugène 25
L…………… (?) Charles 1891 230 Rue Eugène 17
LACOTTE Louis 1891 230 Rue Eugène 17
LACOTTE Louis Auguste 1896 195 Rue Eugène 13
LAGRANGE François 1896 196 Rue Eugène 23
LAINE Adrien 1891 231 Rue Eugène 27
LAIRE Louise 1891 230 Rue Eugène 20
LEGRAIN Jean 1891 231 Rue Eugène 27
LEGRAIN Jean -Bbaptiste 1896 196 Rue Eugène 23
LEGRAIN Marie 1891 231 Rue Eugène 27
LEGRAIN Marie 1896 196 Rue Eugène 23
LEGRAIN René 1891 231 Rue Eugène 27
LEGRAIN (Mme) Marie 1896 196 Rue Eugène 23
LELOGAIS Eugène 1896 195 Rue Eugène 19
LELOGAIS Eugène Léon 1896 195 Rue Eugène 19
LELOGAIS Eugénie 1896 195 Rue Eugène 19
LELOGAIS Marie Anne 1896 195 Rue Eugène 19
LEROUX Auguste Eugène 1896 197 Rue Eugène 18
LEROUX Eugène Adolphe 1896 197 Rue Eugène 18
LEROUX Eugène Georges 1896 197 Rue Eugène 18
LEROUX Léonie Victoire 1896 197 Rue Eugène 18
LEROY Eugénie 1891 231 Rue Eugène 27
LEROY Henri 1891 231 Rue Eugène 27
LEROY Jeanne 1891 231 Rue Eugène 27
LEROY Marie 1891 231 Rue Eugène 27
LOOS Elisabeth 1896 195 Rue Eugène 19
MADELINE Auguste 1891 234 Rue Eugène 4
MAGNA Victor 1896 197 Rue Eugène 14
MAILLOT Alphonse 1891 232 Rue Eugène 10
MAILLOT Alphonse 1896 197 Rue Eugène 10
MAILLOT Alphonsine 1891 232 Rue Eugène 10
MAILLOT Caroline 1896 197 Rue Eugène 10
MAILLOT Ernest 1896 197 Rue Eugène 10
MAILLOT Ernestine 1891 232 Rue Eugène 10
MAILLOT Léon 1891 232 Rue Eugène 10
MAILLOT Paul 1891 232 Rue Eugène 10
MAILLOT Paul 1896 197 Rue Eugène 10
MARECHAL Eugène 1896 195 Rue Eugène 1
MARLIER Eugénie 1891 232 Rue Eugène 29
MARLIER Jean 1891 232 Rue Eugène 29
MARLIER Léopold 1891 232 Rue Eugène 29
MARTINOIS Catherine Marie 1896 197 Rue Eugène 20
MARTINOIS Eustache 1891 233 Rue Eugène 22
MARTINOIS Eustache 1896 197 Rue Eugène 20
MARTINOIS Louise 1891 233 Rue Eugène 22
MARTINOIS Marie 1891 233 Rue Eugène 22
MEINARD Rosine 1896 196 Rue Eugène 21
MENISSIER Lucie 1896 196 Rue Eugène 23
MICHAUT Armand 1891 232 Rue Eugène 14
MICHAUT Augustine 1891 232 Rue Eugène 14
MICHAUT Léon 1891 232 Rue Eugène 14
MICHAUX Armand 1896 198 Rue Eugène 22
MICHAUX Pierre Léon 1896 197 Rue Eugène 22
MORMAIRE Marie Adèle 1896 197 Rue Eugène 10
MUTIEY Paul 1896 196 Rue Eugène 23
NOURRISSETE Henri 1891 231 Rue Eugène 25
NOURRISSETE Sophie 1891 231 Rue Eugène 25
PASQUES Ambroisine Julie 1896 197 Rue Eugène 10
PEHUCK Pauline 1891 233 Rue Eugène 14
PERRET Jean 1891 230 Rue Eugène 23
PERRET Joséphine 1891 230 Rue Eugène 23
PERRET Pauline 1891 230 Rue Eugène 23
PERRICHON Sophie 1891 231 Rue Eugène 29
PERRICHON Victorine 1896 196 Rue Eugène 25
PILLUT Justin 1896 196 Rue Eugène 21
POIRRIER Amélie 1896 195 Rue Eugène 17
POIRRIER Hippolyte 1896 195 Rue Eugène 17
PRAQUIN Clémence 1896 195 Rue Eugène 1
PROVOT Berthe 1896 194 Rue Eugène 1
PROVOT Marcel 1896 194 Rue Eugène 1
ROBICHON Jules 1891 231 Rue Eugène 27
ROCHARTE Emilie 1891 230 Rue Eugène 20
ROCHARTE Marie 1891 230 Rue Eugène 20
RONGER Augustine 1896 198 Rue Eugène 24
RONGER Suzanne 1896 198 Rue Eugène 24
ROQUES Charles 1891 232 Rue Eugène 29
ROQUES Edmond 1891 232 Rue Eugène 29
ROQUES Marie 1891 232 Rue Eugène 29
ROUSSEAU Georges 1891 231 Rue Eugène 27
RUBIGNY Claire 1896 195 Rue Eugène 21
SEURET Gabriel 1891 231 Rue Eugène 27
SEURET Gaston 1891 231 Rue Eugène 27
SEURET Gaston 1891 231 Rue Eugène 27
SHAUMANN Hélène 1896 197 Rue Eugène 12
SHAUMANN Louis Albert 1896 197 Rue Eugène 12
SIMENDERNE Thomas 1896 196 Rue Eugène 21
SOUBEYRE Gaspard 1891 231 Rue Eugène 25
VALENCE Maria 1896 197 Rue Eugène 16
VALENCE Marie 1896 197 Rue Eugène 16
VANREZ Frédéric 1896 197 Rue Eugène 14
VARENNE Auguste 1891 233 Rue Eugène 14
VASSAL Antoinette Victoire 1896 196 Rue Eugène 25
VELARD Louis 1891 232 Rue Eugène 10
VELARD Louis Denis 1896 197 Rue Eugène 10
VELARD Louise 1891 232 Rue Eugène 10
VERNAT Jean 1891 232 Rue Eugène 10
WALKER Michel 1891 231 Rue Eugène 25
ZUMBILE (?) Nicolas 1891 231 Rue Eugène 27

 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Edmond Nocard

Nom Edmond Nocard
Type rue
Prénom Edmond
Nom Nocard
Quartier Alfort
Apparition Vers 1850 (plan)
Dénomination Délibération du 19.08.1903
S’appelait Rue Claude
Situation 1903 : va de la rue de Créteil à la rue des Deux Moulins
1934 (plan) : va de la rue de Créteil à la rue des Deux Moulins
1957 : va de l’avenue du Général Leclerc à la rue des Deux Moulins
1969 : va de l’avenue du Général Leclerc à la rue du Maréchal Juin
2010 (plan) : va de l’avenue du Général Leclerc à la rue du Maréchal Juin
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1906 : voie publique
1923 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Professeur Edmond Nocard, né à Provins (77) en 1850, mort à Saint-Maurice (94) en 1903.
Médecin vétérinaire et Directeur de l’École vétérinaire de 1887 à 1891. Conseiller municipal en 1878.
Égouts 1923
Célébrité /
Personnalité
Edmond Nocard

Cliquer



Description de l'image Edmond Nocard.jpg.



École Nationale Vétérinaire d’Alfort – Deuxième centenaire 1765-1967

Quelques souvenirs rassemblés et décrits par le professeur C. BRESSOU, avec le concours de Mme GLASSER, bibliothécaire; le Vétérinaire-Colonel DUMESTE, les Docteurs-Vétérinaires M. ROUSSEAU, F. et J. CINQUIN et du comité d’organisation du Bicentenaire.

Page 31

NOCARD Edmond-Isidore-Etienne  (1855-1927)

Élève de l’École d’Alfort. Professeur et Directeur de cette École, collaborateur de PASTEUR et de ROUX. Fut un des premiers ardents vétérinaires pastoriens. Son rôle dans la production des sérums antidiphtérique et antitétanique, dans l’étude de la péripneumonie bovine, de la fièvre aphteuse, de la tuberculose, du choléra a été déterminant. Il fut le fondateur du Laboratoire créé à Alfort pour l’étude de la fièvre aphteuse. Membre de l’Académie Vétérinaire.


Edmond NOCARD, témoin de mariage

Découvrez avec nous ces personnages de l’Histoire Maisonnaise, personnages connus ou inconnus !

 *************

Le 20 avril 1903, naissance de Maurice VALLEE, fils de Pierre Henri Michel Archange (Chef de travaux à l’école Vétérinaire) et de ARBINET Jane Marie Clémence, qui habitent 3, quai de la Marne à Maisons-Alfort
1er témoin : Edmond NOCARD, 53 ans, professeur à l’École Vétérinaire, chevalier de la Légion d’Honneur, 50, Grande Rue Saint Maurice (94)
2ème témoin : Charles VIET, 55 ans, régisseur à l’École Vétérinaire, chevalier de la Légion d’Honneur, 7 Grande Rue MA

A peine plus de trois mois après cette naissance, Edmond NOCARD décède brutalement.
Edmond NOCARD était un vétérinaire et microbiologiste français, né à Provins (Seine-et-Marne) en 1850 et décédé à Saint-Maurice (Marne) le 2 août 1903.

Edmond NOCARD
Edmond Nocard (Provins 1850 – Saint-Maurice 1903) entre à l’École vétérinaire d’Alfort en 1868. Après ses cinq années d’études, sa réussite aux concours lui permet de mener sa carrière à l’École vétérinaire. Il en devient le directeur en août 1887. En 1891, il abandonne ce poste pour se consacrer à la recherche et à l’enseignement. Disciple de Pasteur, il est reconnu comme une sommité dans le monde scientifique. Il est élu à l’Académie de Médecine en 1886, reçoit de nombreuses distinctions, est invité à l’étranger. Ses recherches sur les maladies contagieuses, notamment la péripneumonie des bovins, permettent d’enrayer cette terrible maladie.
Edmond Nocard a habité dans la maison natale d’Eugène Delacroix, à Saint-Maurice. il y décède le 2 août 1903. Pour ses obsèques, trois jours plus tard, une assistance impressionnante lui rend hommage
Une rue de Maisons-Alfort porte le nom du Professeur Edmond Nocard, mais ne cherchez pas son tombeau dans le cimetière de Maisons-Alfort, il est érigé dans le cimetière de Saint-Maurice, commune voisine. Commémoration

“ Dans cette demeure mourut le 2 août 1903, le grand savant Edmond Nocard. Société Delacroix 1929.”
A Saint-Maurice, Edmond Nocard habita dans la maison natale d’Eugène Delacroix. (31 avenue du Maréchal Leclerc). Cet hôtel aurait abrité, si l’on en croit la littérature : Dunoyer de Segonzac, Raoul Dufy.

 


1878 – Conseil municipal de Maisons-Alfort

Mandature :

Du 21-1-1878 au 12-8-1878.

Municipalité : Faitot.
Conseillers : Arthur Dandalle, Marlier, Lejeune, Chéron, Pierre Philippot, Droulin, Liévrard, Laruelle, Dunet, Chauvaux, Billard, Edmond Nocard, Michelet, Protoy, Lelièvre, Mercery, Murat, Cholet, Muloteau, Loreau, Massé, Doré.

Assemblées Communales de Maisons-Alfort

****************************************************
Dans cette liste des conseillers municipaux maisonnais élus le 21 janvier 1878 : un certain Edmond Nocard.

Mais le 7-7-1879, 4 nouveaux conseillers : Travailleur, Langlois, Renault et Riembault remplacent : Doré, Lejeune, Mercery et Nocard.

Pour en savoir plus sur cet élu éphémère, voici quelques textes recueillis concernant Edmond Nocard :

*****************************************************
Edmond Nocard (Provins 1850 – Saint-Maurice 1903) entre à l’École vétérinaire d’Alfort en 1868. Après ses cinq années d’études, sa réussite aux concours lui permet de mener sa carrière à l’Ecole vétérinaire. Il en devient le directeur en août 1887. En 1891, il abandonne ce poste pour se consacrer à la recherche et à l’enseignement. Disciple de Pasteur, il est reconnu comme une sommité dans le monde scientifique. Il est élu à l’Académie de Médecine en 1886, reçoit de nombreuses distinctions, est invité à l’étranger. Ses recherches sur les maladies contagieuses notamment la péripneumonie des bovins permettent d’enrayer cette terrible maladie.

Edmond Nocard a habité dans la maison natale d’Eugène Delacroix, à Saint-Maurice. Il y décède le 2 août 1903. Pour ses obsèques, trois jours plus tard, une assistance impressionnante lui rend hommage.
*****************************************************
Son acte de décès :

2 août 1903 – Saint-Maurice
n°2 Nocard Edmond Isidore Étienne, Veuf

L’an mil neuf cent trois, le quatre août à trois heures du soir. Acte de décès de Edmond Isidore Etienne Nocard âgé de cinquante-trois ans, professeur à l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort, Chef de service à l’Institut Pasteur, Membre de l’Académie de Médecine, Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur du Mérite Agricole, Officier de l’Instruction Publique, Commandeur de l’Ordre de Léopold de Belgique, Commandeur du Medjidié, Commandeur de Saint-Maurice et Lazare, né à Provins (Seine et Marne) le vingt neuf janvier mil huit cent cinquante, fils de Charles Étienne Nocard et de Catherine Désirée Notot, son épouse, veuf de Marie Josias. Décédé le deux août à une heure du matin en son domicile à Saint-Maurice, Grande rue numéro trente un. Dressé par nous Bertrand Émile Baptiste Anatole, Maire, Officier de l’état civil de Saint-Maurice, officier d’Académie après nous être transporté au lieu du décès et l’y avoir constaté sur la déclaration de Josias Albert Henri Louis, âgé de cinquante ans, Docteur en Médecine, Membre de l’Académie de Médecine, Médecin en chef de l’hôpital # (Mot rayé) Boucicault. Chevalier de la Légion d’Honneur domicilié à Paris rue Montalivet numéro trois, beau-frère du défunt, et Damalix Adrien âgé de quarante neuf ans, Docteur en Médecine ##, Officier de l’Académie domicilié à Saint-Maurice rue du plateau numéro trente un cousin du défunt. Lesquels ont signé avec nous après lecture.

L’officier de l’état civil.
Albert Josias, A Damalix, L Bertrand.
# (Mot remplaçant le mot rayé) Bretonneau
## (Mots ajoutés) chirurgien de la Maison Nationale de Charenton
*****************************************************

A Saint-Maurice, Edmond Nocard habita dans la maison natale d’Eugène Delacroix. (31 avenue du Maréchal Leclerc).
Cet hôtel aurait abrité, si l’on en croit la littérature : Dunoyer de Segonzac, Raoul Dufy.

Il s’agit aujourd’hui d’un bâtiment municipal qui, depuis 1988, abrite la médiathèque.
Sur la façade est inscrit :

“ Dans cette demeure mourut le 2 août 1903, le grand savant Edmond Nocard.
Société Delacroix 1929.”

*****************************************************

Le tombeau d’Edmond Nocard se trouve dans le cimetière de Saint-Maurice

Sur ce tombeau est inscrit :

Association des Anciens Elèves de l’Ecole Vétérinaire d’Alfort
au Professeur Edmond Nocard.
Marie Léontine Françoise Josias épouse Edmond Nocard 1856-1876
Louise Claire Abeline François épouse du Docteur Henri Josias 1836-1895
Docteur Henri Josias Chevalier de la Légion d’Honneur 1825-1895
Edmond Nocard membre de l’Académie de Médecine
Officier de la Légion d’Honneur 1850-1903
Marguerite Marie Louise Nocard 1876-1907.
*****************************************************

NOCARD (1850-1903). Ce brave homme prénommé Etienne (non : Edmond) était un médecin dont on donna le nom d’une rue en 1930.
Extrait du Dictionnaire des noms de rues de Paris

NDLR (Joël) : Peu flatteur pour ce « brave » Edmond Nocard !
Ses prénoms (ordre de son acte de décès) étaient Edmond Isidore Etienne.
D’après l’acte de décès, nous pouvons douter de la pertinence de la remarque (non : Edmond).
Peut-être faudrait-il retrouver son acte de naissance à Provins ?
Fins limiers à vous de trouver le vrai prénom.
Edmond ou Etienne ?

*****************************************************
Des rues Edmond Nocard (non : Etienne) existent toujours à Maisons-Alfort, Saint-Maurice et Provins, villes de travail, de résidence et natale.
Quelques autres villes de Seine-et-Marne ont également des rues « Edmond Nocard ».


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Ernest Renan

Nom Ernest Renan
Type rue
Prénom Ernest
Nom France
Quartier Alfort
Apparition Existe en 1850 (plan)
Dénomination Délibération du 19.08.1903
S’appelait Rue Charles
Situation 1910 : va de la rue des Deux Moulins à la rue de Créteil
1934 (plan) : va de la rue des Deux Moulins à la rue de Créteil
1957 : va de la rue des Deux Moulins à l’avenue du Général Leclerc
1970 :  va de la rue du Maréchal Juin à l’avenue du Général Leclerc
2010 (plan) : va de la rue du Maréchal Juin à l’avenue du Général Leclerc
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1923 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Écrivain Français né à Tréguier (22) en 1823 et mort à Paris en 1892. Professeur au Collège de France, élu à l’Académie française en 1879.
Égouts 1923
Célébrité /
Personnalité
Ernest Renan

Cliquer




Description de cette image, également commentée ci-après

 


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Guy Môquet

Nom Guy Môquet
Type rue
Quartier Charentonneau
Apparition 1903
Dénomination Délibération du 19.11.1944
S’appelait Rue du Cormoran
Situation 1945: va de l’avenue Gambetta à l’avenue Foch
2012 (plan) : va de l’avenue Gambetta à l’avenue Foch
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1924-1931 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Guy Môquet est né à Paris. Jeune militant communiste, fusillé à 17 ans comme otage au camp de Châteaubriant par les Allemands le 22.10.1941
Egouts 1924-1931
Résistant Résistant
Fusillé / mort Fusillé
Célébrité /
Personnalité
Guy Môquet

Cliquer


Carte datant de 1896 où apparaissaient les 3 iles : Enfer, Charentonneau et Cormoran

Enfer et Cormoran ont été « rasées » et Charentonneau est devenue l’ile du Moulin Brulé


1941 – Lettre de Guy Môquet

Dirigeant de la Jeunesse Communiste. Fusillé à dix-sept ans à Châteaubriant le 22 octobre 1941. Dans sa dernière lettre il écrit

“Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les vingt-sept qui allons mourir”.

Lettre de Guy à sa famille – 22 octobre 1941

« Ma petite maman chérie,

mon tout petit frère adoré

mon petit papa aimé »

« Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon cœur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J’espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t’ai fait ainsi qu’à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée.

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme.

17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michel. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine.

Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon cœur d’enfant. Courage !

Votre Guy qui vous aime

Guy

Dernières pensées : « Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne


Les voies maisonnaises et les résistants

Nom Type Quartier Dénomination
Capitaine Roland Deplanque rue du Centre Délibération du 19.11.1944 Résistant Fusillé
Cino Del Duca allée Vert-de-Maisons Délibération du 16.05.1968 Résistant
Danielle Casanova rue Les Planètes Délibération du 19.11.1944 Résistant Déportation
Docteur Mass rue du Alfort Délibération du 20.08.1948 Résistant Déportation
Georges Médéric rue Centre / Berlioz Délibération du 19.11.1944
Arrêté du 25.07.1985 : modification en avenue du Professeur Cadiot entre rue du Onze novembre 1918 et l’avenue de la République, devient avenue Léon Blum entre l’avenue de la République et l’avenue Léon Blum.
Georges Vedy (dit Médéric) Suicidé
Guy Môquet rue Charentonneau Délibération du 19.11.1944 Résistant Fusillé
Jean Moulin place Centre Délibération du 22.06.1963 Résistant Torturé
Jean-Pierre Timbaud rue Les Planètes Délibération du 19.11.1944 Résistant Fusillé
Maurice Lissac rue Centre Délibération du 31.10.1951 Résistant Déportation
Robert Ferrer rue Les Planètes Délibération du 19.11.1944 Résistant Fusillé
Ulysse Benne rue Alfort Délibération du 19.11.1944 Résistant Fusillé
Victor Basch place Charentonneau Délibération du 22.03.1999 Résistant Assassiné
Victor Basch rue Charentonneau Délibération du 19.11.1944 Résistant Assassiné

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue du Cormoran

Nom Cormoran
Type rue du
Quartier Charentonneau
S’appellera Rue Guy Môquet à partir de 1944
Situation 1910 : va de l’avenue Gambetta à la rue de Flandre
1934 (plan) : va de l’avenue Gambetta à l’avenue Foch
Existe 2018 A changé de nom
Divers Apparaît en 1903
Délibération du 08.04.1906 : voirie urbaine
Délibérations des 25.12.1923 et 18.11.1925 : voirie communale
Anciennes voies Cormoran (rue du)
Concordance Rue Guy Môquet

Extrait de l’Atlas des communes du Département de la Seine 1896-1900

Iles : Enfer – Charentonneau et Cormoran 


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Château-Gaillard

Nom Château Gaillard
Type rue
Quartier Alfort
Apparition Existe en 1850 (plan)
Dénomination Délibération du 18.05.1877
S’appelait Chemin de halage – Quai d’Alfort prolongé
S’appellera Rue des Deux Moulins, puis rue du Maréchal Juin à partir de 1969
Situation 1877 : va du chemin du Moulin d’Enfer
1903 : va de la Grande Rue à la rue des Deux Moulins
1934 (plan) : va du pont de Charenton à la rue de l’amiral Courbet
Existe 2018 A changé de nom en 1969
Divers Délibération du 18.02.1857 : chemin vicinal
Anciennes voies Château Gaillard (rue du)
Concordance Rue du Maréchal Juin
Date 1969



Tous les articles Dico Voie MA


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : passage Imberdis

Nom Imberdis
Type passage
Quartier Centre
Apparition 1850
Situation 1910 : va de la Grande Rue à la rue Parmentier
1934 (plan) : va de la rue Jean Jaurès à la rue Parmentier
1960 (plan) : va de l’avenue du Général de Gaulle à la rue Parmentier
Existe 2018 Existe en 2018
Divers Voie privée
Délibération du 23.10.1986 : voirie communale
Délibération du 12.03.1987-22 : classement dans le domaine public communal
Célébrité ou histoire Famille Maisonnaise possédant des chevaux
Célébrité /
locales
Imberdis

Cliquer



Le nom d’Imberdis apparaît dans les parutions de l’AMAH

Besoin des usagers des transports. Réaction des élus. 30-6-1886 114 13
Besoin des usagers des transports. Réaction des élus. 18-6-1886 114 13
30-6-1886 Imberdis chargé du transport des voyageurs à Charenton 120 115
3-6-1889 Imberdis de Charentonneau et Chéraux d’Alfort ont interdiction de faire courir leurs chevaux dans la rue 120 118

ainsi que dans les recensements des chevaux.

39, rue Victor Hugo. Jan 1930. Imberdis veuve 323 57
46, rue du Chemin Vert. Déc 1929. Imberdis 323 56

 


Le patronyme IMBERDIS dans les recensements maisonnais de 1891, 1896 et 1901

Nom (6) Prénoms (7) Année Vue Rue (1-2) N° rue (3)
IMBERDIS Alphonse 1911 337 Rue Saint-Georges 18
IMBERDIS Antoine 1911 219 Rue Hoche 49
IMBERDIS Antoine 1911 382 Rue Victor Hugo 86
IMBERDIS Charles 1911 219 Rue Hoche 49
IMBERDIS Edmond 1891 126 Grande Rue 73
IMBERDIS Emilie 1896 78 Rue Victor Hugo 4
IMBERDIS Eugénie 1911 219 Rue Hoche 49
IMBERDIS François 1891 126 Grande Rue 73
IMBERDIS Georges 1891 108 Victor Hugo 4
IMBERDIS Georges 1896 78 Rue Victor Hugo 4
IMBERDIS Henri 1891 109 Victor Hugo 4
IMBERDIS Léon 1911 337 Rue Saint-Georges 18
IMBERDIS Léon 1891 126 Grande Rue 73
IMBERDIS Louise 1911 382 Rue Victor Hugo 86
IMBERDIS Marie 1891 109 Victor Hugo 4
IMBERDIS Mélanie 1891 126 Grande Rue 73
IMBERDIS Suzanne 1911 392 Rue Victor Hugo 4

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Roger François


 


28 octobre 1941 Roger François est fusillé à Suresnes

1941 – Roger FRANÇOIS

Le Maisonnais Roger Eugène Pierre François fut fusillé en 1942, une rue porte son nom.

De 1935 à 1941 la gérance des Bains douches  3, place Delalain est assurée par Roger François.

Le 28 octobre 1941 Roger François est fusillé à Suresnes par les Allemands

Motif : Propos tenus contre l’occupant et détention d’armes.

Le 19 novembre 1944 le nom de Roger François est donné à l’ancienne rue de Bretagne.

L’acte de décès de Roger François est disponible à l’état civil de la ville de Suresnes

Une rue de Maisons-Alfort honore son nom.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

 

Fusillés du Mont-Valérien

Fusillés du Mont-Valérien - ©

Base de données des 1009 victimes dont les noms sont inscrits sur le monument commémoratif édifié au Mont-Valérien à Suresnes (92)

La base de données recense les 1009 victimes dont les noms sont inscrits sur le monument commémoratif édifié au Mont-Valérien à Suresnes (Hauts-de-Seine).

Retrouver Roger François  sur la Base des fusillés du Mont-Valérien

  • 2 fusillés dont le dernier domicile était Maisons-Alfort.FRANÇOIS Roger Eugène PierreRODIER Basile Adrien
  • 1 Fusillé né à Maisons-Alfort
  • CAUCHY Roland Ferdinand

 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Robert Ferrer

Nom Robert Ferrer
Type rue
Quartier Les Planètes
Apparition Existe en 1927
Dénomination Délibération du 19.11.1944
S’appelait Rue de Saturne
Situation 1957 : va de la rue Condorcet à la rue Danièle Casanova
2018 (plan) : va de la rue Condorcet à la rue Danièle Casanova
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1931 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Robert Ferrer né le 13.01.1905, employé de la RATP, résistant maisonnais F.F.I fusillé par les allemands avec Ulysse Benne au fort de Vincennes le 28.08.1944. Entente au cimetière de Maisons-Alfort
Résistant Résistant
Fusillé / mort Fusillé
Célébrité /
locales
Robert Ferrer



né le 13 janvier 1905 – Robert FERRER, fusillé au Fort de Vincennes en 1944

Robert Ferrer né le 13 janvier 1905 à Saint-Gratien (Val d’Oise), résistant maisonnais comme Ulysse Benne né le 28 septembre 1890 à Livinhac-le-Haut (Aveyron), employés du métro parisien, sont capturés avec leur groupe qui allait s’emparer des locaux du journal Paris Soir. Ils sont fusillés dans les fossés du Fort de Vincennes le 24 août 1944. Ulysse Benne  est inhumé dans le cimetière de Maisons-Alfort.

http://www.liberation-de-paris.gilles-primout.fr/evincennes.htm

lire aussi : Fusillé Maisonnais 39-45 (08) : FERRER Robert Jean Marie

Retrouver les 15 fusillés Maisonnais : Articles sur les fusillés Maisonnais


Fusillé Maisonnais 39-45 (08) : FERRER Robert Jean Marie


Sur Memorialgenweb

FERRER Robert Jean Marie

Informations militaires et Résistance
Conflit : 1939-1945
Grade, unité : [Résistance] – Résistance – F.F.I. Forces Françaises de l’Intérieur
Les Forces Françaises de l’Intérieur (F.F.I.) sont le résultat de la fusion, au … ‘Lire la suite…’

Autres informations militaires : Pas de fiche MdH

Naissance
Date : 13/01/1905
Département : 95 – Val-d’Oise
Commune : Saint-Gratien

Situation familiale : Fils d’ Édouard Innocent et de Marie Rose Bernardine Jeanne BIGOU , marié avec Marcelle Suzanne LAMBERT, 1 fille

Adresses : 23 rue de Saturne à Maisons-Alfort

Décès
Date : 22/08/1944  (39 ans)
Département : 94 – Val-de-Marne
Commune : Vincennes
Lieu, complément : Bois de Vincennes
Genre de mort : Fusillé(e) / Exécuté(e)
Mention Mort pour la France : Oui

Autres informations
Employé du métro parisien de la station République – Membre d’un groupe FFI de la Compagnie du chemin de fer Métropolitain de Paris (CMP) – Chargé de s’emparer de l’imprimerie du journal « Le Petit Parisien », rue d’Enghien à Paris 10e , le 21 août à 10h00 du matin une traction-avant démarre de la station de métro Bel Air, interceptée par un contrôle Allemand rue Traversière . Les six hommes ne rentreront pas et seront retrouvés fusillés dans les fossés du château de Vincennes. Le 26 août les familles furent invitées à venir reconnaître, à Vincennes, les corps de plusieurs hommes supposés appartenir au F.F.I du Métro – Une rue honore son nom à Maisons-Alfort – Deux mentions marginales sur la transcription de décès. Par la loi du 18/11/1939 : Le défunt était soldat de Forces Françaises de l’Intérieur le 6/11/1945 et Mort pour la France le 11/01/1996

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Ulysse Benne

Nom Ulysse Benne
Type rue
Prénom Ulysse
Nom Benne
Quartier Alfort
Apparition Existe en 1898 (voie privée)
Dénomination Délibération du 19.11.1944
S’appelait Rue Albert
Situation 1944 : va de la rue des Deux Moulins et finit en impasse
1969 : va de la rue du Maréchal Juin et finit en impasse
2010 (plan) : va de la rue du Maréchal Juin et finit en impasse
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1923 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Résistant F.F.I., employé RATP fusillé par les Allemands au Fort de Vincennes le 22.08.1944 à 34 ans. Enterré au cimetière de Maisons-Alfort
Cimetière communal Ulysse Benne
Résistant Résistant
Fusillé / mort Fusillé
Célébrité /
Personnalité
Ulysse Benne


Tombe d’Ulysse Benne dans le cimetière de Maisons-Alfort

BENNE Ligne 3 – Tombe 10 – numérotation du CGMA

  Tombe Ulysse Benne – Emplacement 1489 Numérotation de la « Concession du cimetière »


Inhumés tombe 1439

Joseph Benne 1872-193(?)
Mme Benne Marie 1882-1958
Ulysse Benne Mort pour la France 1910-1944 (MPLF)
Mme Gastin née Denise Benne  -1945

28 septembre 1890 – Ulysse BENNE

Robert Ferrer né le 13 janvier 1905 à Saint-Gratien (Val d’Oise), résistant maisonnais comme Ulysse Benne né le 28 septembre 1890 à Livinhac-le-Haut (Aveyron), employés du métro parisien, sont capturés avec leur groupe qui allait s’emparer des locaux du journal Paris Soir. Ils sont fusillés dans les fossés du Fort de Vincennes le 24 août 1944. Ulysse Benne  est inhumé dans le cimetière de Maisons-Alfort. Une rue porte le nom d’Ulysse Benne à Maisons-Alfort, près des bords de Marne. Lire l’article plus détaillé sur lez site de Gilles Grimoult :
http://www.liberation-de-paris.gilles-primout.fr/evincennes.htm


Sur MemorialGenWeb

photo bp/bp-5708902.jpg

Cliquer


Informations militaires et Résistance

Conflit : 1939-1945
Grade, unité : Caporal – [Résistance] – Résistance Membres de la Résistance
Complément : F.F.I.Autres informations militaires : Croix de guerre pour faits de Résistance
Naissance
Date : 28/08/1910
Département : 12 – Aveyron
Commune : Livinhac-le-HautSituation familiale : Marié, 4 fillesAdresses : 63 avenue du Général Leclerc Maisons-Alfort (94)

Décès
Date : 22/08/1944  (33 ans)
Département : 75 – Paris
Commune : Paris 12
Lieu, complément : Bois de Vincennes – Cartoucherie du Fort-Neuf
Genre de mort : Fusillé(e) / Exécuté(e)
Mention Mort pour la France : Non, cote AC 21 P 19541

Les recensés de la rue Albert en 1891, 1986 et 1911 à Maisons-Alfort
Nom (6) Prénoms (7) Année Vue Rue (1-2) N° rue (3)
BEAUDEL Alphonsine 1896 194 Rue Albert 11
BEAUGOIS Joseph Alphonse 1896 194 Rue Albert 11
BEAUVERGER Joséphine 1911 2 Rue Albert 5
BELANGE Emilie 1911 3 Rue Albert 2
BELANGE Henri 1911 3 Rue Albert 2
BELLAC Pierrette Eugénie 1896 194 Rue Albert 4
BELLOC Eugène 1891 233 Rue Albert 4
BRUNET Étienne 1911 3 Rue Albert 4
BRUNET Victorine 1911 3 Rue Albert 4
CAPOULADE Emma Marguerite 1896 194 Rue Albert 3
CHARON Blanche 1911 2 Rue Albert 6
CHARON Louis 1911 2 Rue Albert 6
CHARON Louis 1891 233 Rue Albert 3
CHARON Louis 1896 194 Rue Albert 6
CHARON Marie 1891 233 Rue Albert 3
COMBAS Anna 1911 2 Rue Albert 12
COMBAS Germaine 1911 2 Rue Albert 12
COMBAS Suzanne 1911 2 Rue Albert 12
CUINAT Célestine 1911 2 Rue Albert 8
DABON Ludivine 1911 3 Rue Albert 2
DACHEZ Marie 1891 233 Rue Albert 4
DEBRY Amanda Honoris 1896 194 Rue Albert 4
DEROY Françoise 1891 233 Rue Albert 15
DEROY Marie 1891 233 Rue Albert 15
DESORBAIX Auguste 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Camille 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Florimond 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Georgette 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Henri 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Julia 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Paul 1911 2 Rue Albert 15
DESORBAIX Valentin 1911 2 Rue Albert 15
DEVANCAUX Hélène 1896 194 Rue Albert 7
DIS Marie 1891 233 Rue Albert 4
GANDOIN Blanche 1896 194 Rue Albert 6
GAUDOIN Catherine 1891 233 Rue Albert 5
GAUDOIN Catherine 1896 194 Rue Albert 5
GAUDOIN François 1891 233 Rue Albert 5
GAUDOIN François Laurent 1896 194 Rue Albert 5
GAUDOIN Henriette 1891 233 Rue Albert 5
GAUDOIN Jeanne 1891 233 Rue Albert 5
GAUDOIN Jeanne 1896 194 Rue Albert 5
JAMAIN Louis 1911 3 Rue Albert 4
JAMAIN Marcel 1911 3 Rue Albert 4
JAMAIN Marie 1911 3 Rue Albert 4
JAMAIN Marie 1911 3 Rue Albert 4
JARDILLER André louis 1911 2 Rue Albert 10
JARDILLER Elisabeth 1911 2 Rue Albert 10
JARDILLER François Louis 1911 2 Rue Albert 10
JARDILLER Jean Eugène 1911 2 Rue Albert 10
JARDILLER Jeanne 1911 2 Rue Albert 10
JARDILLER René Louis 1911 2 Rue Albert 10
KOEMPTGEN Lucienne 1911 3 Rue Albert 4
KOEMPTGEN Marie 1911 3 Rue Albert 4
LACAN Armand 1891 233 Rue Albert 4
LACAN Marie 1891 233 Rue Albert 4
LACAN Marie 1891 233 Rue Albert 4
LUTHY Jeanne 1896 194 Rue Albert 9
MARSANDIN Gabriel 1896 194 Rue Albert 4
MARSANDIN Georgette 1896 194 Rue Albert 4
MARSANDIN Lucien 1896 194 Rue Albert 4
MARSANDIN Paul 1896 194 Rue Albert 4
MARSANDIN Yvonne 1896 194 Rue Albert 4
MARSANDIN (vve) Marie 1896 194 Rue Albert 4
MARSAUDON Georgette 1911 2 Rue Albert 4
MARSAUDON Lucien 1911 3 Rue Albert 4
MARSAUDON Marie Adolphe 1911 2 Rue Albert 4
MARSAUDON Maurice 1911 3 Rue Albert 4
MARSAUDON Paul Gabriel 1911 2 Rue Albert 4
MARSAUDON Robert 1911 3 Rue Albert 4
MARTIN Jean François 1896 194 Rue Albert 4
MARTIN Jeanne Eugénie 1896 194 Rue Albert 4
MARTINOIS Alfred 1891 233 Rue Albert 4
MILLOT Marie 1891 233 Rue Albert 4
MOIRET Justine 1896 194 Rue Albert 11
OCHARD Georges 1911 2 Rue Albert 5
OCHARD (Veuve) Augustine 1911 2 Rue Albert 5
PAPILLON Auguste Marc 1896 194 Rue Albert 4
PAPILLON (vve) Antoinette 1896 194 Rue Albert 4
PERNOT Jean Ernest 1896 194 Rue Albert 3
PERNOT Mathilde Marie Julie 1896 194 Rue Albert 3
PERRIAUX Léontine 1891 234 Rue Albert 4
POISSON Louise Augustine 1896 194 Rue Albert 3
REMOND Anne 1911 2 Rue Albert 12
REMOND Ida 1911 2 Rue Albert 12
REMOND Pierre Paul 1911 2 Rue Albert 12
REMOND Roger 1911 2 Rue Albert 12
SCHEMID Alphonse 1896 194 Rue Albert 7
SCHMID Hélène 1891 233 Rue Albert 7
SCHMID Louis 1891 233 Rue Albert 7
VIELAT Honorine 1891 234 Rue Albert 4
VIELAT Honoris Eugénie 1896 194 Rue Albert 4

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue de Normandie

Nom Normandie
Type rue de
Quartier Charentonneau
Apparition 1896
Situation 1903 : va de la rue d’Enfer à la rue de Ferme
1910: va de la rue du moulin d’Enfer à l’avenue Saint-Maurice
1957 : va de la rue du Moulin d’Enfer à l’avenue du Georges Clémenceau
1988 : va de l’avenue du 8 mai 1945 et finit en impasse
2010 (plan) : va de l’avenue du 8 mai 1945 et finit en impasse
Existe 2018 Existe en 2018
Divers Délibération du 21.10.1904 : voirie urbaine
1906 : voie publique
Délibération du 12.09.1979 : ajout de la portion de la rue de Gravelle à l’ouest de l’autoroute
1923-1924 : pose des égouts
Égouts 1923-1924
Géographie Province
Provinces Régions Normandie


Autres voies de Maisons-Alfort portant le nom d’une province

Anjou
Bourgogne
Champagne

A consulter Dico Voie MA


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : avenue de la Liberté

Nom Liberté
Type avenue de la
Quartier Vert-de-Maisons
Apparition Existe en 1795
Dénomination Délibération du 15.11.1956
S’appelait Chemin du Marais ou chemin des Vaches – Rue des Marais – Rue de Moscou – Rue de Finlande
Situation 1956 : va de la rue Jean Jaurès à la limite de Créteil
2018 (plan) : va de la rue Jean Jaurès à la limite de Créteil
Existe en 2018
Divers 1931 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Hommage à la résistance du peuple Hongrois


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue des ou du Marais

Nom Marais
Type rue des ou du
Quartier Vert-de-Maisons
Apparition Existe en 1797
Dénomination Délibération du 20.05.1874
S’appelait Chemin du Marais ou chemin des vaches (avant 1874)
S’appellera Rue de Moscou – rue de Finlande – Avenue de la Liberté à partir de 1956
Situation 1903 : va de la rue de l’Abreuvoir à la limite de Créteil
1910 : va de la Grande Rue à la limite de Créteil
1934 (plan) : va de la Grande Rue à la limite de Créteil
Divers 1892 : pose des égouts
Anciennes voies Marais (rue des ou du)
Concordance Avenue de la Liberté

Dans la recensement des chevaux datant de  1929, on peut lire

Propriétaire : M.Lelong habitant 48, rue des Marais. Déc 1929.


Recensement de 1896

vue 174  PERRUCHE Charles – 1, Rue des Marais
vue 174  DUMONT Félicité – 1, Rue des Marais
vue 174  PERRUCHE François – 1, Rue des Marais
vue 174  PERRUCHE Lucien – 1, Rue des Marais
vue 174  PERRUCHE Eugénie – 1, Rue des Marais
vue 174  BARBARIN Antoine – 1, Rue des Marais
vue 174  CANART Edmé – 1, Rue des Marais
vue 175  GILLET Louise – 2, Rue des Marais
vue 175  CANART Louise – 2, Rue des Marais
vue 175  GOURMONT Edmé – 2, Rue des Marais
vue 175  BRIDEAU Simon – 2, Rue des Marais
vue 175  GUENOT Alexandre – 3, Rue des Marais
vue 175  GOURRE Jeanne – 3, Rue des Marais
vue 175  GUENOT Constant – 3, Rue des Marais
vue 175  CHAVENTON Louis – 3, Rue des Marais
vue 175  LIENARD Ernestine – 3, Rue des Marais
vue 175  GUENOT Denis – 4, Rue des Marais
vue 175  GUENOT Marie – 4, Rue des Marais
vue 175  GUENOT Paul – 4, Rue des Marais
vue 175  GUENOT Emélie – 4, Rue des Marais
vue 175  SANGLE Marie – 4, Rue des Marais
vue 175  LIENART Victor – 4, Rue des Marais
vue 175  TRIGOLET Théophile – 4, Rue des Marais
vue 175  FAUCHEUR Louise – 5, Rue des Marais
vue 175  DESAGNAT Célestin – 5, Rue des Marais
vue 175  BARBIER Marie – 5, Rue des Marais
vue 175  DESAGNAT Louis – 5, Rue des Marais
vue 175  DESAGNAT Benjamin – 5, Rue des Marais
vue 175  DESAGNAT Désiré – 5, Rue des Marais
vue 175  DESAGNAT Marcel – 5, Rue des Marais
vue 175  DESAGNAT Héloïse – 5, Rue des Marais
vue 175  GAUTIER Joseph – 5, Rue des Marais
vue 175  LEMAITRE Henri – 5, Rue des Marais
vue 175  GRESSIN Alexandre – 6, Rue des Marais
vue 175  SAUGLE Annette – 6, Rue des Marais
vue 175  GRESSIN Valentine – 6, Rue des Marais
vue 175  GRESSIN Valentin – 6, Rue des Marais
vue 176  CHAULOIS Célestine – 6, Rue des Marais
vue 176  BLANDIN Louis – 7, Rue des Marais
vue 176  BLANDIN Marie – 7, Rue des Marais
vue 176  BLANDIN Aubert – 7, Rue des Marais
vue 176  TEYTIEN Marguerite – 7, Rue des Marais
vue 176  JEANNOT Emile – 8, Rue des Marais
vue 176  ROBLIN Marie – 8, Rue des Marais
vue 176  ROBLIN Pierre – 8, Rue des Marais
vue 176  ROGER Lucie – 8, Rue des Marais
vue 176  PILLON (vve) Marie – 9, Rue des Marais
vue 176  GOUSSET Victorine – 9, Rue des Marais
vue 176  GOUSSET Emile Louis – 9, Rue des Marais
vue 176  NOEL Antoine – 9, Rue des Marais
vue 176  NOEL Blanche – 9, Rue des Marais
vue 176  NOEL Hélène – 9, Rue des Marais
vue 176  NOEL Jean Marie – 9, Rue des Marais
vue 176  NOEL Pierre – 9, Rue des Marais
vue 176  NOEL Angèle – 9, Rue des Marais
vue 176  PIMBERT Pierre – 10, Rue des Marais
vue 176  PIMBERT Léonie – 10, Rue des Marais
vue 176  PIMBERT Louise – 10, Rue des Marais
vue 176  PIMBERT Jeanne – 10, Rue des Marais
vue 176  DOUENAT Céline – 10, Rue des Marais
vue 176  DOUENAT Aimé – 10, Rue des Marais
vue 176  DAVID Pierre – 11, Rue des Marais
vue 176  JEANNOT Adèle – 11, Rue des Marais
vue 176  DENIS Aimable – 11, Rue des Marais
vue 176  DENIS Jules – 11, Rue des Marais
vue 176  DENIS Adolphe – 11, Rue des Marais
vue 176  CLERC Marie – 11, Rue des Marais
vue 177  PICQ Jean – 11, Rue des Marais
vue 177  CONTE Jules Alexandre – 11, Rue des Marais
vue 177  NOEL Jean Marie – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Augustine – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Auguste – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Jean Marie – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Pierre – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Marguerite – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Eugène – 12, Rue des Marais
vue 177  NOEL Barthélémy – 12, Rue des Marais
vue 177  BLANDIN Antoine – 12, Rue des Marais
vue 177  JEANNOT Adolphe – 12, Rue des Marais
vue 177  FOURMILLON Laure – 12, Rue des Marais
vue 177  TALON François – 13, Rue des Marais
vue 177  CORDIER Augustine – 13, Rue des Marais
vue 177  MATHE Charles – 13, Rue des Marais
vue 177  COURIAUX Armand – 13, Rue des Marais
vue 177  MATHE Pierre – 13, Rue des Marais
vue 177  HEINARD Marceline – 13, Rue des Marais
vue 177  ROBINET Cornelie – 14, Rue des Marais
vue 177  BESSY Jean Baptiste – 16, Rue des Marais

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue de la Convention

Nom Convention
Type rue de la
Quartier Charentonneau
Apparition Existe en 1896
Dénomination Délibération du 23.07.1909
S’appelait Rue de l’Amiral Gervais
Situation 1934 (plan) : va de l’avenue Saint-Maurice à la rue Michelet
1957 : va de l’avenue Georges Clémenceau à la rue Michelet
2018 (plan) : va de l’avenue Georges Clémenceau à la rue Michelet
Existe 2018 Existe en 2018
Égouts 1931

Cliquer


Lire l’article : Voies Maisonnaises : anciennes voies – concordance


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Les voies Maisonnaises

Les voies parues durant le 1er trimestre 2018

Dico Voie MA (28)

Paru le Lien
05/01/2018 Dénominations officielles des voies 1
10/01/2018 Voies Maisonnaises : anciennes voies – concordance 2
10/01/2018 Les voies Maisonnaises en 1891 et 2018 3
20/02/2018 Voies Maisonnaises : rue Louise Lesieur 4
22/02/2018 Voies Maisonnaises : rue Delaporte 5
25/02/2018 Voies Maisonnaises : rue Suchet 6
11/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Cécile 7
12/03/2018 Voies Maisonnaises : rue des Sapins 8
12/03/2018 Voies Maisonnaises : les militaires 9
14/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Delalain 10
15/03/2018 Voies Maisonnaises : Place Delalain 11
16/03/2018 Voies Maisonnaises : rue d’Aix 12
17/03/2018 Voies Maisonnaises : allée Buffon 13
18/03/2018 Voies Maisonnaises : avenue Foch 14
19/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Gabriel Péri 15
20/03/2018 Voies Maisonnaises : avenue Gambetta 16
21/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Gambetta 17
21/03/2018 Voies Maisonnaises : Avenue de la République 18
22/03/2018 Voies Maisonnaises : Avenue du Général Leclerc 19
23/03/2018 Voies Maisonnaises : Avenue Georges Clémenceau 20
24/03/2018 Voies Maisonnaises : rue de Lorraine 21
25/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Delattre de Tassigny 22
26/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Parmentier 23
27/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Naville 24
28/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Desroys du Roure 25
29/03/2018 Voies Maisonnaises : impasse Ricois 26
30/03/2018 Voies Maisonnaises : rue Victor Basch 27
31/03/2018 Voies Maisonnaises : place Victor Basch 28

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : place Victor Basch

Nom Victor Basch
Type place
Quartier Charentonneau
Apparition Existe en 1908
Dénomination Délibération du 22.03.1999
S’appelait Pas de nom
Situation 1999 : donne sur l’avenue de la République et les rues Cécile et Victor Basch
2018 (plan) : donnent sur l’avenue de la République et les rues Cécile et Victor Basch
Existe 2018 Existe en 2018
Divers
Célébrité ou histoire Victor Basch né à Budapest (Hongrie) en 1896, président de la Ligue des Droits de l’homme et résistant fut assassiné avec sa femme, par la milice, en 1944, près de Lyon
Egouts
Résistant Résistant
Fusillé / mort Assassiné
Célébrité /
Personnalité
Victor Basch

Cliquer


 

 


Les voies de Maisons-Alfort

Tous les articles Dico Voie MA


 

Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : rue Victor Basch

Nom Victor Basch
Type rue
Quartier Charentonneau
Apparition Existe en 1908
Dénomination Délibération du 19.11.1944
S’appelait Rue Nouvelle
Situation 1944 : va de l’avenue de la République à l’avenue Gambetta
2018 (plan) : va de l’avenue de la République à l’avenue Gambetta
Existe 2018 Existe en 2018
Divers 1931 : pose des égouts
Célébrité ou histoire Victor Basch né à Budapest (Hongrie) en 1896, président de la Ligue des Droits de l’homme et résistant fut assassiné avec sa femme, par la milice, en 1944, près de Lyon
Egouts 1931
Résistant Résistant
Fusillé / mort Assassiné
Célébrité /
Personnalité
Victor Basch

Cliquer



Cliquer


Victor Basch, né le à Pest, aujourd’hui en Hongrie, et mort assassiné par la milice française, le à Neyron dans l’Ain, est un philosophe français d’origine hongroise et cofondateur et président de la Ligue des droits de l’homme.


Les voies de Maisons-Alfort


Tous les articles Dico Voie MA


Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA

Voies Maisonnaises : impasse Ricois

Nom Ricois
Type impasse
Quartier Centre
Apparition Existe en 1926
Situation 1928 : va de la Grande Rue et finit en impasse
1936 : va de l’avenue Jean Jaurès et finit en impasse
1960 : va de l’avenue du Général de Gaulle et finit en impasse
2018 (plan) : va de l’avenue du Général de Gaulle et finit en impasse
Existe 2018 Existe en 2018
Célébrité ou histoire Propriétaire du Château de Saint-Georges
Propriétaire Ricois

 

 


 

Cliquer

 


Extraits de l’Histoire de Maisons-Alfort  et  d’Alfortville

Depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours

 Amédée CHENAL – Maire de Maisons-Alfort – 1898

CHÂTEAU DE SAINT-GEORGES

La propriété qui devint le château de Saint-Georges, quoique d’origine ancienne, ne fut à aucune époque un manoir féodal, lorsqu’on la mentionne pour la première fois, elle ne semble pas avoir de nom particulier : on lui donne, comme surface, 14 arpents.

Elle eut pour possesseurs successifs :

En 1640,       Philippe Platon ;

En 1656,       Jacques de Montbize;

En 1659,       Guillaume Milles, maréchal de camp ;

En 1703,       Philippe Charpentier, doyen du Grand Conseil ;

En 1728,       Phélippeaux, chevalier, seigneur d’Outzeuilles, maître des requêtes ;

?                     Demoiselle Phélippeaux, sa fille.

Nous ignorons si elle resta à la famille jusqu’à la Révolution, mais, à la date de 1791, nous trouvons cette description, qui s’y applique certainement :

« Déclaration de biens par le sieur Pascal (Maisons, 1791) :

1°        Une maison bourgeoise, non encore achevée, située sur le Grand-Chemin (Grande-Rue) à l’entrée du village, ayant rez-de-chaussée et deux étages, contenant environ 111 toises ; bâtiments pour exploitations, écuries, étables, greniers, hangars et cours, contenant environ 305 toises ;

2°        Jardin clos, attenant à la maison, partie en arbres fruitiers nouvellement plantés, partie en jardinage, et le reste en labours, contenant : 11 arpents, 68 perches ; plus, en bois, 2 arpents 5 perches ; le tout borné un bout par la Petite-Rue (rue de Charentonneau), un bout aux terres de l’Archevêché, le déclarant, M. de Chambray, la Fabrique, de Secrétin ; un côté, le Grand-Chemin, veuve Châtard, Coudray ;

3°        Un vieux corps de bâtiment dans la Petite-Rue, ayant rez-de-chaussée et un étage ;

4°        Un autre bâtiment logement de fermier, cour et petit jardin ;

5°        Terre de labour, en face de la maison bourgeoise … tenant au Grand-Chemin et à la rue Jean. »

Les déclarations de biens se faisaient aussitôt après l’acquisition ; cette maison en construction, que venait d’acheter M. Pascal, était probablement le château actuel, qui remplaçait l’ancien devenu trop vieux.

En 1797, un sieur Martinon en est propriétaire ; Pierre de Lauvigny et Laure de Carderac d’Havricourt, son épouse, lui succèdent, et le revendent en 1814 au baron de Saint-Georges, administrateur général des Messageries Royales. Agrandi par les possesseurs précédents, le château fut amélioré considérablement par M. de Saint Georges. Il passa ensuite par héritage à la famille Delaporte, qui le vendit, en 1868, à M. Homo, lequel l’a morcelé aussitôt.

Le parc, fort bien aménagé, formait avec lensemble de la propriété un rectangle presque régulier, clos de murs et sauts de loup, compris entre la Grande-Rue de Maisons, celle de Charentonneau, la partie du Chemin-Vert déclassée et devenue carrière, et les terrains militaires, moins une emprise, à droite de la façade, à l’angle des deux rues, appartenant à divers.

Dessiné à l’anglaise, on y voyait tout ce qui constitue le jardin dagrément ; bassins, rivières, ponts, rochers, labyrinthe, glacière, etc ; une pompe à manège alimentait la propriété de l’eau nécessaire.

Les bâtiments subsistent encore en grande partie ; le château est vaste ; les façades en sont assez ornées de balcons et de moulures ; l’aspect en est monumental quoique un peu lourd.

Il a été divisé par le propriétaire actuel, M. Ricois, en plusieurs appartements, après avoir été occupé par une école préparatoire à l’École Vétérinaire d’Alfort.

Les rues Delaporte, Saint-Georges et des Écoles ont été percées sur cette propriété ; les deux premières ont pris les noms de ses anciens possesseurs ; le général Carra-Saint-Cyr l’habitait en l’an IX l lorsqu’il maria sa belle-fille au général Charpentier.

 


Les voies de Maisons-Alfort


Tous les articles Dico Voie MA


Poster un commentaire

Classé dans Dico Voie MA