Archives de Catégorie: Val de Marne

10 septembre 1974 – Créteil Soleil

Créteil Soleil est un centre commercial français situé à Créteil, dans le Val-de-Marne, en Île-de-France. Ouvert le 10 septembre 1974, il a été construit dans le cadre du programme urbain appelé Nouveau Créteil[2] puis rénové au début des années 2000. Désormais doté d’une superficie commerciale de 124 000 m2 répartie sur trois niveaux, il abrite plus de 200 commerces autour d’un hypermarché Carrefour.
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

9 septembre 1974 – Métro, ligne 8.

9 septembre 1974 : ouverture des stations de métro Créteil–Université et Créteil–Préfecture.

La ligne 8 du métro compte 4 stations desservant Créteil :

– Créteil-Échat
– Créteil-Université
– Créteil-Préfecture
– Créteil-Pointe du lac

Poster un commentaire

Classé dans Transports, Val de Marne

Décédés à Alfortville un 6 septembre

Décédés à Alfortville un 6 septembre

Date NOMS  Père Mère Epou(ses) Lieu Naissance Age
1886.09.06 GUEHO Andre X GUEHO Anne Marie 94 Alfortville 16m
1887.09.06 LUCAS MNG Arthur GAUDET Jenny 94 Alfortville 0
1892.09.06 REDOUTE Nicolas Theophile Jacques VITRAY Supline GIGANON Gabrielle 52 creancey 44a
1895.09.06 BONHÔME Jean Louis Lucien Auguste LAFFITTE Alexandrine Marthe Anaïs GUIBAL Aimee 31 toulouse 57a
1896.09.06 LAGANIER Maurice Antoine GROS Petronille VUILLERME Felicite 89 lyon 70a
1897.09.06 MAHUSSIER Eugenie Leontine Eugene Lucien GUIOT Marie Adolphine 75 paris 2a 7m 12j
1898.09.06 PASQUET Lucie Marie Eugene ROY Marie Eleonore 94 alfortville 9m
1899.09.06 CAPELLE Madeleine Anna Leopold François BOHL Aimee Josephine 94 maisons-alfort 3m 15j
1899.09.06 PAUL Guillaume ? ? NOËL Marie 15 verrieres 61a
1899.09.06 LATOUR Ferdinand Adolphe X LATOUR Caroline Augustine 11j
1900.09.06 HASSELOT Catherine ? ? HOUTMANN Michel 54 st maurice aux forges 68a
1902.09.06 FILLOD Marie Philippine Jean Marie MERCIER Marie Josephine PIERRE Jean Baptiste 39 les gauges 58a
1902.09.06 VENNAT Marie Alexis ? ? VENNAT Marie Felicite 75 paris 38a
1902.09.06 THAVENNET Lucienne Valentine Eugene Victor DELATOUR Julie Amelie 94 alfortville 1

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Val de Marne

4 septembre 1768 – Vicomte de CHATEAUBRIAND

François-René, vicomte de Chateaubriand, né à Saint-Malo le 4 septembre 1768 et mort à Paris le 4 juillet 1848, est un écrivain romantique et homme politique français. Il est considéré comme l’une des figures centrales du romantisme français. Dans les « Mémoires d’Outre-Tombe », il cite Vincennes et Charenton à des périodes importantes de leur histoire.

Terre d’écriture – 2008

Poster un commentaire

Classé dans Val de Marne

1er septembre 1961 – Tonino BENACQUISTA

1961 – BENAQUISTA

BENACQUISTA Tonino, (o Choisy-le-Roi, 1961). Écrivain.

o 1er septembre 1961, Choisy-le-Roi (Val-de-Marne)

Ecrivain né à la clinique de Choisy-le-Roi, en 1961, il habite 9 rue Jean Roche à Vitry. En 1991 publie La Commedia des ratés un récit presque entièrement autobiographique. En 1988 paraissait La maldonne des sleeping. C’est un enfant de Rital tout comme François Cavanna de Nogent-sur-Marne.

Benacquista est également connu comme scénariste de Bandes dessinées dont :

Impossible n’est pas français / Tonino Benacquista ; dessiné par Jacqueline Delaunay. — Paris : Syros-Alternatives, 1989. — 28 p.]

Jeanjean découvre que son meilleur copain est cambrioleur. Il l’aide au nom de l’amitié.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride, Val de Marne

31 août 1422 – HENRI V

1422 – Henri V

HENRY V († Vincennes, 1422).  Roi d’Angleterre.

o 1387. Monmouth

x Catherine de France (1401-1438)

31 août 1422, Vincennes (Val-de-Marne).

Roi d’Angleterre 1413-1422, héritier et Régent du Royaume de France, Seigneur d’Irlande.

Henri V, roi d’Angleterre, fils de Henri IV, lui succéda en 1413. Il signala le commencement de son règne par un changement heureux dans ses mœurs dissolues, et en réprimant les entreprises des partisans de Wicleff. Il profita ensuite des dissensions qui déchirèrent la France, divisée entre les deux factions d’Armagnac et de Bourgogne, pour lui déclarer la guerre, et remporta en 1415 la célèbre bataille d’Azincourt. Il conclut alors une trêve de deux ans, mais il recommença les hostilités en 1418, lorsqu’il se fut allié à la reine de France, Isabeau de Bavière, et au Duc de Bourgogne. Le traité de Troyes, signé en 1420, lui donna pour femme Catherine (de France), fille de Charles VI, avec le titre de régent du royaume et le désigna pour héritier du trône au préjudice du dauphin, (Charles VII). Il exerça en effet la régence, fit la guerre au dauphin, il se rendit maître de presque toute la France ; mais il mourut au milieu de ses succès, à l’âge de 34 ans, au château de Vincennes en 1422.

Dictionnaire Universel par Bouillet. 1855

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

30 août 1857 – Maison impériale de Charenton

1857 – Maison impériale de Charenton

La maison impériale de Charenton est presque contiguë à l’asile érigé sur les plans de l’architecte Laval, conformément au décret du 8 mars 1855. Il est affecté au traitement des ouvriers blessés, et contient 500 lits. Depuis l’inauguration, qui a eu lieu le 30 août 1857, l’asile a reçu annuellement en moyenne 4 à 5,000 ouvriers envoyés par l’administration des hôpitaux, par les bureaux de bienfaisance, les sociétés de secours mutuels et les grands ateliers qui ont des abonnements avec l’asile.

L’asile pour les ouvriers convalescents, enclavé dans une partie du bois de Vincennes, est un monument style Louis XIII, aux murs de briques bordés de pierres, formant cour d’honneur par des ailes en retour, et ayant de chaque côté une cour très-vaste pour les communs. Un mur à hauteur d’appui sépare ces trois cours des vastes pelouses qui servent à la promenade. Derrière les bâtiments, d’autres jardins, des taillis et des fourrés sont aussi destinés aux promenades des convalescents ; de plus, il y a des galeries couvertes pour se mettre à l’abri quand il pleut. Ce vaste établissement est entouré d’un saut-de-loup où viennent tomber les eaux ménagères.

Au bas de la maison de santé, la rue se transforme en ombreuse avenue parallèle à la Marne que tantôt on aperçoit à droite toujours verte comme une émeraude, et qui tantôt disparaît derrière des habitations charmantes.

« l’Histoire des environs du nouveau Paris » (1861), d’Emile Gigault de la Bédollière.

****************

Compléments

La Maison royale de Charenton fut fondée à l’origine par les Frères de la Charité à Charenton-Saint-Maurice (actuel Saint-Maurice), accueillait les insensés depuis le XVII° siècle.

Elle recevait également quelques pensionnaires envoyés par lettre de cachet (demandée par le roi ou plus souvent par la famille). Les prisonniers provenaient en général de milieux aisés, le prix de la pension étant assez élevée.

L’établissement connu sous le nom de Charenton a été fondé en 1641 par les frères de Saint-Jean de Dieu, et s’est appelé successivement

– Notre Dame de la Paix ou Hôpital de Notre-Dame de la Paix de la Charité de Charenton ou plus simplement Hôpital de la Charité de Charenton

– Sous l’Empire et Napoléon III : Maison Impériale de Charenton, et dans l’intervalle Maison Royale de Charenton

– Maison Nationale de Charenton à partir de 1871, puis Établissement national de bienfaisance de Saint-Maurice, et aujourd’hui Hôpital Esquirol, du nom de son médecin le plus illustre

Il est classé Monument historique depuis 1998.

*

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride, Val de Marne