Archives de Tag: Tombes

Le projet “Sauvons nos tombes”

Geneanet 500000 tombes

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Cimetière

Nettoyage des sépultures des Morts pour la France – samedi 9 avril à BOLBEC

Lu sur genea76@yahoogroupes.fr

 

Bolbec (76).

Nettoyage des sépultures des Morts pour la France – samedi 9 avril.

En présence du Collectif HUMA, de France 3 Normandie, Paris-Normandie, de l’École des Jeunes Sapeurs-Pompiers de Bolbec et de volontaires que nous espérons nombreux…

Rejoignez-nous samedi prochain à Bolbec !

Partagez notre action sur vos pages les réseaux sociaux ou par mail.

Les volontaires seront les bienvenus dès 9h pour venir nettoyer une nouvelle fois, les sépultures des 90 soldats de la Grande Guerre, les poilus !

Il sera notamment procédé à la pose d’une plaque sur la sépulture du soldat Henri PREVOST (1891-1919), plaque offerte par l’amicale du 7e régiment de Chasseurs (Arras).

Les journalistes Isabelle Masson-Loodts et Frédéric Pauwels du Collectif HUMA (Bruxelles), seront présents dans le cadre de la préparation d’un reportage intitulé « Paysages en bataille ».

https://www.facebook.com/events/596951033785516/
http://www.paysagesenbataille.be/

Une équipe de la rédaction de France 3 Normandie (Rouen) viendra effectuer un reportage télévisé.

Présence de Jeunes-sapeurs-pompiers de Bolbec, qui viendront, par leur soutien, rendre un hommage à un « Ancien » du corps local : le sapeur Gustave Bocage (1888-1916), mort pour la France lors de l’assaut du Fort de Douaumont.
https://www.facebook.com/Ecole-des-Jeunes-Sapeurs-Pompier…/…

Paris-Normandie a fait savoir qu’un journaliste serait présent aussi.

Comptant sur votre soutien,
A samedi !

Guillaume, Alain, Emmanuel

Poster un commentaire

Classé dans A visiter

25ème relevé Maisonnais sur MemorialGenWeb (MGW)

DUPONT-FAUCHER

Cliquer

[relevé n° 72395] Nouveau relevé !!!

Plaque commémorative André Maurice Dupont et André Albert Faucher

Domicile famille : 3, rue Hoche Maisons-Alfort (94), tué au combat sur fiche MdH, en fait fusillé après sa capture – Sur l’un des murs du cimetière de Maisons-Alfort au dessus de la tombe des cousins André DUPONT et André FAUCHER – Division 6 du cimetière de Maisons-Alfort une plaque commémorative : 22 Août 1944 Ici repose André Dupont, 22 ans et André Fauché, 20 ans F.F.I. du XIVe arrondissement, corps franc de la PP Héros et martyrs de la Libération de Paris Ont été assassinés par les allemands. Français Souvenez vous Les FFI André Faucher et André Dupont, domiciliés 11, rue de la Sablière à Paris 14ème, ont été capturés et fusillés gare de l’Est le 22 août 1944. André Faucher était en outre chauffeur au 14ème secteur de la Défense passive de la Préfecture de police. Leurs parents feront paraître un avis de messe sur le journal “Ce Soir” du 3 septembre 1944, l’inhumation devant se dérouler ensuite à Maisons-Alfort.

*

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Memorial GenWeb

Article du jour (200) : La tombe de Joséphine USUREAU

Tombe - 120 ans

Cliquer pour lire l’article

Merci à

1 commentaire

Classé dans Article du jour

« Sauvons nos tombes »

Sauvons nos tombes

Le projet « Sauvons nos tombes » consiste à photographier les tombes pour ensuite pouvoir relever les noms.
Choisissez un cimetière, vérifiez que celui-ci n’a pas déjà été photographié puis rendez-vous sur place et photographiez chaque tombe, l’une après l’autre, de façon systématique. L’objectif est d’arriver à lire les inscriptions présentes sur les tombes.

La prise de vue peut-être réalisée soit via un smartphone Android ou iPhone soit avec un appareil-photo numérique. 

Vous pouvez aussi participer au relevé des noms depuis chez vous. Cela s’effectue directement sur Geneanet, il vous suffit de renseigner les noms, dates de naissance, de décès, conjoints éventuels de chaque individu dont vous voyez le nom sur la photo. A la fin de votre saisie, indiquez que vous avez relevé l’ensemble des noms, puis passez à la tombe suivante. Cliquez ici pour commencer par une photo au hasard.

Poster un commentaire

Classé dans Cimetière

10 Mars 1776 : Concernant les inhumations (2)

Roi - inhumations 3Roi - inhumations 4

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire

10 Mars 1776 : Concernant les inhumations (1)

Roi - inhumations 1Roi - inhumations 2

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire

Geneanet : 15 et 16 novembre 2014, « sauvons nos tombes »

Sauvons nos tombes

Cliquer pour lire l’article complet

 

Les tombes finissent toutes par disparaître un jour, ainsi que les noms, dates et autres informations qui y figurent, Geneanet, a souhaité lancé une opération de sauvegarde numérique des tombes “Sauvons nos tombes”.

Cette campagne menée simultanément par tous les utilisateurs de Geneanet à travers le monde est une manière d’aider les généalogistes qui n’ont pas la possibilité de venir dans ces lieux et de sauvegarder des informations qui pourront être utiles à chacun.

***

Le CGMA a déjà relevé des tombes à Maisons-Alfort
Cimgenweb – carte par département
Maisons-Alfort  Cimetière communal

Dans le cimetière :
Carré de corps restitués 1914-1918
[relevé n° 10470]
Carré de corps restitués [relevé n° 10433] 1939-1945 Algérie – Indochine

École Vétérinaire :
Plaque à la gloire du Bataillon d’Alfort – Dans le parc de l’École Vétérinaire d’Alfort (94) [relevé n° 66913]

*

Poster un commentaire

Classé dans Cimetière, Memorial GenWeb

Article du jour (88) : Tombe de Libre Penseur à Alfortville

Tombe de Libre Penseur

Cliquer pour accéder au site

*

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour, Val de Marne

Cimetière de Maisons-Alfort (2)

Décédés et inhumés au XIXe siècle et nés après 1814

 

1816     1880     Jeanne Yvart épouse de François Victor Segaux née à Maisons-Alfort le 31 août 1816 décédée à Pierrefonds (Oise) le 30 juillet 1880

1818     1872     Michel Gaidelin maire de Créteil décédé le 20 novembre 1872 à l’âge de 54 ans

1818     1884     J Guillaume 1818-1884

1824     1854     Thomas … Lebeau 1824-1854

1824     1875     Frédéric Bouliveau 1824-1875

1825     1896     Lamy Damas Gaidelin né le 11 décembre 1825 décédé le 1er novembe 1896

1825     1900     François Auguste Beuillard 1825-1900

1827     1888     Félix Maubert 1827-1888

1827     1898     Louise Philippon Veuve Bouliveau 1827-1898

1827     1899     A Veilard 1827-1899

1829     1887     Zuline Emélie Macreau veuve Pougniet décédée à Alfort l9 8bre 1887 dans sa 58ème année (Belle mère du Maire Amédée Chenal)

1831     1869     Anne Ledent 1831-1869

1834     1870     Mr. Girard 1834-1870

1834     1900     Mme Veuve Fournillon 1834-1900

1835     1887     Louis Quentin 1835-1887

1839     1883     Mr Comble 1839-1883

1842     1900     Mme Veuve Saillant 1842-1900

1846     1901     L Guillaume 1846-1901

1849     1876     Marie Caroline Amélie Germain veuve Gaidelin né le 8 août 1849 décédé le 22 février 1876

1850     1891     Henriette Guillaume 1850-1891

1852     1899     Mme Coron née Adeline Pougniet décédée le 2 août 1899 à l’âge de 47 ans

1857     1898     Mr Claude Ferval 1857-1898

1857     1899     Mme René Mottereau née Aline Gompain 1857-1899

1859     1900     Mme Lisbet née Virginie Buisson 1859-1900

1862     1900     E Tixier née Maniere 1862-1900

1863     1891     Pratat Benoni 1863-1891

1877     1901     Mme Lochard née Marie Picard 1877-1901

1886     1894     Lucienne Moutot 1886-1894

1887     1895     L Guillaume 1887-1895

1889     1894     Fernand Courtine 1889-1894

1890     1897     Hugon; Germaine 1890-1897

1897     1898     Suzanne Schaiblé 19 octobre 1897-5 avril 1898

1899     1899     André Schaiblé 15 février 1899-25 juin 1899

1899     1900     M Bouton 1899-1900

            1852     Marie-Louise Desrocques  ?-1852

            1874     Edmond Saint-Aubert 18?7-1874

Base de données du CGMA

Consultez Cimgenweb les tombes Maisonnsaises

2 Commentaires

Classé dans Episodes, Histoire locale, Maisons-Alfort

Fusillés en 1944 (04) : André Dupont

 La consultation des registres du cimetière Maisonnais de 1944, permet de retrouver des fusillés de qui de part leur naissance ou le lieu de résidence de leurs proches ont été inhumés après le drame dans le cimetière de Maisons-Alfort.

Déclaration : 1er septembre 1944 10h55
André Dupont, 21 ans
22 août 1944 (Gare de l’Est Paris 10è)
3 rue Hoche – Maisons-Alfort
 –
Convoi : lundi 4 septembre 1944 12h 30
Concession : 4353
Perpétuelle : 8219

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire locale

Fusillés en 1944 (03) : André Fauché

 La consultation des registres du cimetière Maisonnais de 1944, permet de retrouver des fusillés de qui de part leur naissance ou le lieu de résidence de leurs proches ont été inhumés après le drame dans le cimetière de Maisons-Alfort.

 

Déclaration : 1er septembre 1944 10h55
André Fauché, 22 ans
22 août 1944 (Gare de l’Est Paris 10è)
3 rue Hoche – Maisons-Alfort
 –
Convoi : lundi 4 septembre 1944 12h 30
Concession : 4353
Perpétuelle : 8219

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire locale

Fusillés en 1944 (02) : Roland Deplanque

La consultation des registres du cimetière Maisonnais de 1944, permet de retrouver des fusillés de qui de part leur naissance ou le lieu de résidence de leurs proches ont été inhumés après le drame dans le cimetière de Maisons-Alfort.

 

Déclaration : 1er septembre 1944 – 9h05
Roland Deplanque, 33 ans
22 août 1944 (Forêt de Sénart)
102, rue Jean Jaurès – Maisons-Alfort
Religieux
Convoi : Samedi 2 septembre 1944 10h 30
Concession : 3651
Centenaire : 4727

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45

Epiniac (35120)

Un nouveau logiciel performant de gestion des sépultures est en cours d’informatisation à la mairie. Le but de cette actualisation est de relever les tombes qui ne sont plus honorées, pour avoir une vision globale des réelles disponibilités de concession. Un travail de recherche impressionnant et fastidieux, car les ramifications familiales sont très importantes.
Lire la suite sur Ouest-France :
Un travail généalogique pour informatiser le cimetière – Épiniac

Poster un commentaire

Classé dans infos

75 édifices Maisonnais classés aux Monuments Historiques

Sur la base de données Mérimée du Ministère de la culture nous retrouvons les édifices classés à l’inventaire des Monuments Historiques

Les édifices classés aux Monuments historiques

 *

Code INSEE : 94046

*

  Liste des 75 édifices
1 Ancienne usine de la Suze 20e s.  
2 Chapelle Saint-Léon 20e s.  
3 Château de Charentonneau 17e s. ; 18e s.  
4 Château de Charentonneau (ancien)    
5 Château du Réghat 18e s. ; 19e s.  
6 Château, Usine de Produits Alimentaires dit Château du _REGHAT, dite Usine Springer 19e s.  
7 Couvent de religieuses, de soeurs de la congrégation de Saint-Joseph, école maternelle, école primaire, école secondaire dite Pensionnat Saint-Joseph de Cluny, puis Cours Sainte-Thérèse 19e s. ; 20e s.  
8 Distillerie, Usine de Cycles dite Usine de la Suze, puis Usine des Cycles le Jeune 19e s. ; 20e s.  
9 Ecole Maternelle, Ecole Primaire (Ecole de Filles, Ecole de Garçons) dite Groupe Scolaire Jules Ferry 20e s.  
10 Ecole Maternelle, Ecole Primaire dite Ecole de Charentonneau, actuellement Groupe Scolaire Raspail 19e s. ; 20e s.  
11 Ecole Maternelle, Ecole Primaire dite Groupe Scolaire Condorcet 20e s.  
12 Ecole Primaire (Ecole de Filles, Ecole de Garçons) dit Groupe Scolaire Paul Bert 19e s. ; 20e s.  
13 Ecole Primaire (Ecole de Garçons) dite Ecole Parmentier 19e s. ; 20e s.  
14 Ecole dite Ecole Royale Vétérinaire d’ Alfort, actuellement Ecole Nationale Vétérinaire 17e s. ; 18e s. ; 19e s. ; 20e s.  
15 Ecole nationale vétérinaire 19e s.  
16 Eglise Paroissiale Notre-Dame-du-Sacré-Coeur dite Eglise Notre-Dame-du-Sacré-Coeur de Charentonneau 20e s.  
17 Eglise Paroissiale Saint-Rémi 12e s. ; 13e s. ; 14e s. ; 18e s. ; 19e s.  
18 Eglise Paroissiale Sainte-Agnès 20e s.  
19 Eglise Sainte-Agnès 20e s.  
20 Gare 19e s.  
21 Groupe scolaire Condorcet 20e s.  
22 Généralités    
23 Immeuble 19e s.  
24 Immeuble 20e s.  
25 Immeuble 20e s.  
26 Immeuble 20e s.  
27 Immeuble 20e s.  
28 Immeuble 20e s.  
29 Immeuble 19e s.  
30 Immeuble (Immeuble Jumelé) 20e s.  
31 Mairie 18e s. ; 19e s. ; 20e s.  
32 Maison 20e s.  
33 Maison 20e s.  
34 Maison 20e s.  
35 Maison 20e s.  
36 Maison 20e s.  
37 Maison 20e s.  
38 Maison 20e s.  
39 Maison 20e s.  
40 Maison 20e s.  
41 Maison 20e s.  
42 Maison 20e s.  
43 Maison 20e s.  
44 Maison 20e s.  
45 Maison 19e s. ; 20e s.  
46 Maison 20e s.  
47 Maison 20e s.  
48 Maison 19e s.  
49 Maison 19e s.  
50 Maison 19e s.  
51 Maison 19e s.  
52 Maison 19e s.  
53 Maison dite Auberge de la Tourelle 19e s.  
54 Maisons, Immeubles 19e s. ; 20e s.  
55 Marché (Halle) 20e s.  
56 Monument Sépulcral de la Famille Félix Claude 19e s.  
57 Monument Sépulcral de la Famille Jouet 19e s.  
58 Monument Sépulcral de la Famille Jouet Pastre 19e s.  
59 Monument Sépulcral de la Famille _Berne Bernard 19e s.  
60 Monument Sépulcral de la Famille le Renard 19e s.  
61 Monument aux Morts de la Guerre 1914 1918 20e s.  
62 Monument aux Morts de la Guerre 1914 1918 20e s.  
63 Monument aux Morts de la Guerre de 1870 19e s.  
64 Monument sépulcral d’ Ildefonse Rousset 19e s.  
65 Monument sépulcral de la famille Razurel Merlin 19e s.  
66 Moulin à Farine dit Grands Moulins d’ Alfort 19e s.  
67 Moulin à Farine dit Moulin de Charentonneau, puis Moulin _Brûle 18e s.  
68 Pont de Maisons-Alfort 19e s.  
69 Ville 18e s. ; 19e s. ; 20e s.  
70 cité d’ Habitation à Bon Marché 20e s.  
71 lotissement concerté 19e s. ; 20e s.  
72 maison MA Max 20e s.  
73 maison jumelée 19e s. ; 20e s.  
74 maison le Gui 20e s.  
75 pont de chemin de fer 19e s.  

 

*

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Maisons-Alfort

Insolite (1) : Tombe NOGUES

Sur le registre des décès de l’année 1853, de la commune de Castelnau Rivière Basse (65 Hautes-Pyrénées), entre l’acte n°17, décès de Demandes Philippe charpentier âgé de 53 ans et l’acte n°18, décès de Lacoste Jeanne ménagère âgée de 57 ans tous deux domiciliés à Castelnau, le procès verbal suivant dressé en la commune de Jû-Belloc (32-Gers) par le Maire Joseph Desbons est retranscrit par le Maire de Castelnau. La lecture de ce procès-verbal nous donnera une piste.

 PV Noguès

Nous Joseph Desbons, Maire de la commune de Jû-Belloc, Canton de Plaisance, arrondissement de Mirande, Département du Gers déclarons que sur la demande de M.M. Ducuing Henry, avocat et ancien magistrat domicilié de la commune de Castelnau Rivière Basse , Hautes Pyrénées et Noguès Jean Marie, marchand de vins, domicilié au dit Jû-Belloc, tous les deux parents de feu Antoine Noguès, Général de Brigade en retraite, Commandant de l’Ordre Impérial de la Légion d’Honneur, dont le décès a été constaté le vingt un décembre mil huit cent cinquante trois par nous en qualité d’officier de l’état civil et inscrit sur les registres de décès de la dite commune, nous avons remis le corps du défunt, qu’ils sont dans l’intention de faire inhumé dans la commune de Castelnau Rivière Basse, Hautes-Pyrénées à la charge par eux de le représenter au Maire de la dite commune auquel nous allons dresser une expédition du présent procès verbal que les réclamants ont signé avec nous fait à Jû-Belloc, en Mairie, le vingt deux décembre mil huit cent cinquante trois.

Ducuing, Noguès, Desbons Maire ainsi signés à l’original.

Pour expédition conforme. Le Maire de Jû-Belloc Desbons signé.

 

Nous Maire de Castelnau avons fait transcrire le présent ce même jour sur les registres de l’état civil. Pour copie conforme. Le Maire de Castelnau Rivière Basse (Signé Laborie)

 Tombes Noguès

Le général Antoine Noguès est enterré dans une tombe sumontée d’une stèle pyramidale avec ses deux frères militaires, le Général Xavier Nogués meure au château de Montus en 1808, et le colonel Gabriel Noguès meure à Dresde en 1813. Les deux autres tombes sont celles de Jenny et Edmond, femme et fils d’Antoine.

Ici repose A. NOGUES
Né à Castelnau-Rivière-Basse
Le 7 mai 1777
Mort à Jû-Belloc le 24 Xbre 1853
Volontaire du 3 février 1792
Général de Brigade
Commandeur de la Légion d’honneur
Chevalier de l’Ordre de la Réunion
Chevalier de Saint-Louis
Grand Croix d’Isabelle la Catholique
Membre de l’Académie de l’Industrie
Et de la Société d’Agriculture des
Bouches-du-Rhône.

Adhérent-CGMA-Joël-007

1 commentaire

Classé dans Actes insolites, Adhérents, Généalogie des adhérents, Histoire locale, Personnalité

MPLF – de 1952-1964 en AFRIQUE du NORD (2)

RECHERCHE DES MILITAIRES – Morts pour la France

Pendant la période 1952-1964 en AFRIQUE du NORD

*****

N°3 : RECHERCHES EN ILE DE FRANCE :

Pour faciliter nos recherches, nous avons demandé une autorisation au Procureur de la République. Après enquête de moralité nous l’avons obtenue pour un an, non renouvelable.

Sur les quatre années  à raison de deux sorties par semaine, nous avons parcouru les six autres départements en commençant par les plus proches. Les contacts avec les autres responsables départementaux de l’association furent laborieux. Un seul représentant nous accompagnant parfois.

Les jours et horaires d’ouverture des mairies nous ont posé problème. Elles n’ouvrent parfois que certains jours et pas avant 17 ou 18h. Nous rentrions souvent tard des mairies du fin fond de la Seine et Marne, du Val d’Oise ou de la Seine Saint Denis. Les journées étaient bien longues, mais nous ne sommes jamais rentrés bredouilles.

Nous avons voulu retrouver les tombes. Peu de morts pour la France sont inhumés dans le carré militaire.

Nous avons trouvé à Villepinte un corps qui en 35 ans a changé trois fois de sépulture (désir de la famille de conserver le corps dans le village ou un frère ou un parent proche habitait).

Des noms en double, des communes dans lesquelles les naissances ne figuraient pas, certains avaient élu domicile dans la commune où ils travaillaient, d’autres trop jeunes pour s’engager avaient choisi pour le faire la Suisse, la Belgique et les légionnaires qui s’engageaient sous des noms d’emprunt.

Nous avons visité les 6 cimetières parisiens.

Retrouver les  militaires engagés à la légion est plus facile. Ils figurent sur les registres de la mairie du 1er arrondissement de Paris. Pour leur patronyme c’est la galère. A ce jour leur nombre est de 2100. Combien sont français ? Seront-ils sur le Mémorial Nationale quai Branly ?

N°4 : RECHERCHES AUX ARCHIVES DEPARTEMENTALES :

Nous avons consulté aux archives départementales le journal officiel. Les noms des défunts sont répertoriés sous leur numéro d’appel sous les drapeaux, les deux derniers chiffres représentant le numéro du département. En 1964 les limites des départements de l’île de France ont été modifiées, cela a compliqué nos recherches.

Nous avons trouvé des femmes convoyeuses de l’air, infirmières.

Les informations recueillies nous ont permis de voir sur 2 années après la mort les nominations en grade (citations à l’ordre du régiment, à l’ordre de la Légion d’honneur pour les officiers), les promotions à un grade supérieur, et les retours sur le territoire en cercueil plombé.

N°5 : RECHERCHES DANS LES HOPITAUX :

Les recherches dans les hôpitaux Begin et Percy ont été infructueuses (aucune autorisation obtenue).

N°6 : RECHERCHES PAR UNITES :

Les membres du département du Loir et Cher ont fait des recherches par unités qui nous ont permis de retrouver plusieurs Morts pour la France.

Aujourd’hui les listes des morts de la Marine et de l’armée de l’air sont incomplètes. Pour notre Fédération le nombre de morts avoisine les 30000 soldats. Nous pensons savoir que la moitié de la population des harkis a été décimée.

N°7 : RECHERCHES DES FAMILLES :

Ce travail nous a permis en photographiant les sépultures et les plaques commémoratives de faire réparer les dégâts du temps, notamment dans le carré militaire de Thiais.  Certaines tombes n’ont plus de famille proche pour les entretenir.  

Beaucoup de nos compagnons décédés sont des gradés rappelés.

Au décès du soldat, les gendarmes venaient avec ménagement prévenir les familles. Lors du rapatriement du corps (en cercueil plombé) les officiers avaient droit aux honneurs. Ceux enterrés dans les carrés militaires le furent aux frais de l’état. Pour ce qui est du troupier ce fut différent. Les corps furent rendus aux familles sans leur préciser leurs droits. Dans l’ignorance celle-ci prirent une concession renouvelable à l’échéance de la durée (10, 20, 30 ans). Nous n’avons pu les retrouver, certaines n’ayant pas été renouvelées (familles disparues).

Nous recherchons également les Harkis. Certains ont eu une sépulture en France, d’autres sont retournés au pays aux frais de la famille.

N°8 : TRAVAIL DE MEMOIRE :

Ces guerres dans la guerre furent ALGEROS ALGERIENNE, FRANCO ALGERIENNE et FRANCO FRANÇAISE. On ne connaitra jamais le nombre réel des morts de ce conflit.

Nous continuerons notre œuvre de mémoire, jusqu’au dernier vivant de nos adhérents. Il est envisagé la création d’une fondation pour perpétuer leur mémoire.

En plus de la construction du Mémorial sur lequel sont inscrits les 267 Val de Marnais (natifs ou résidents), morts pour la France, nous allons poser un panneau en deux langues afin que les passants puissent le lire.

Nous avons déposé la liste de nos morts aux archives départementales et au Mémorial du GERS qui regroupe tous les morts de France.

Il fallait pour obtenir la mention appartenir à une unité combattante, avoir participé à une action de feu ou avoir effectué 90 jours de présence. Difficile de le prouver pour les vaguemestres, cuisiniers, ambulanciers. Ils montaient pourtant la garde faisaient les corvées d’eau et de bois. Quinze ne l’ont pas encore reçue, les circonstances de leur décès d’après l’armée n’étant pas compatibles

Nous recherchons les familles, un peu tardivement, certaines n’ont plus de descendant. Nous désirons éditer un  livre dans lequel une ou deux pages seront consacrées à la vie civile ou militaire du Mort pour la France. Pour acceptation des familles avant tout.

Dans le descriptif du mort sont inscrits les noms, prénoms, dates et lieux de naissance, de décès, de résidence, d’inhumation, de l’unité, du grade et de ses décorations.

Je ne peux que crier fortement à la mémoire de tous que VIVE LA PAIX.

AFN 02

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Val de Marne

MPLF – de 1952-1964 en AFRIQUE du NORD (1)

RECHERCHE DES MILITAIRES – Morts pour la France

Pendant la période 1952-1964 en AFRIQUE du NORD

*****

Sommaire :

N° 1 : La Fédération et la commission GAJE

N°2 : Recherches dans le Val de Marne

          A-      Sur les monuments aux morts

          B – Dans les cimetières

          C – Dans les mairies 

N°3 : Recherches en Ile de France

N°4 : Recherches aux archives départementales

N°5 : Recherches dans les Hôpitaux

N° 6 : Recherches par unités

N°7 : Recherches des familles

N°8 : Travail de mémoire

Un exposé fait par Claude ROUTIER lors d’une permanence du CGMA.

AFN 1

*****

N° 1 : LA FEDERATION ET LA COMMISSION GAJE :

Créée en pleine guerre d’Algérie, le 21 septembre 1958, la FNACA, Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, est l’association spécifique des anciens combattants en Afrique du Nord. Comme le stipule l’article 2 de ses statuts, elle est indépendante à l’égard des pouvoirs publics et de tout parti politique.

Elle regroupe à ce jour 371 121 adhérents rassemblés dans 3 560 comités locaux ou cantonaux. Peuvent adhérer tous ceux ayant pris part à la guerre d’Algérie, aux combats du Maroc et de Tunisie, leurs veuves, ascendants et orphelins ainsi que les pupilles de la Nation.

Elle est divisée en 6 commissions :

– revendication

– effectifs

– juridique

– GAJE (commission mémoire)

– mutuelle

– presse

Sur 43 communes

64 adhérents élus au comité départemental.

Seulement 12 représentants participent  à la commission  GAJE

Au sein de la Fédération, cette commission œuvre pour que la jeunesse puisse s’épanouir dans un monde où la paix restera acquise à jamais.

Composée d’une vingtaine de membres d’horizons les plus divers, ses relations permanentes et constructives avec la Direction du Patrimoine, de la Mémoire et des Archives du Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants ainsi qu’avec le Ministère de l’Education Nationale soulignent le crédit qu’il convient d’accorder à la mission de cette commission.

– Apporter aux jeunes, qui sont l’avenir de la France, les chaînons essentiels de la mémoire, le message d’une génération qui a subi un passé douloureux et veut pour les générations montantes, bâtir un avenir de paix, de compréhension, de fraternité. Sensibiliser la jeunesse sur un problème si déterminant pour son avenir.

– œuvrer pour un enseignement correct de la Guerre d’Algérie désormais aux programmes des classes de Terminales, 3ème et CM2.

– rendre hommage aux 30 000 soldats français morts ainsi qu’aux victimes civiles de la Guerre d’Algérie, des combats de Tunisie et du Maroc.
C’est le sens de notre action pour l’institution par l’Etat d’une Journée Nationale du Souvenir et du Recueillement le 19 mars : « Se souvenir pour préserver l’avenir« .

(source : http://www.fnaca.org/page.asp?IDPAGE=298)

Dans le Val de Marne, deux  membres se sont  consacrés depuis le début 1990 à la recherche des Morts pour la France (MPLF). D’autres ont choisi la présentation de l’exposition, la presse pour la rédaction des articles, ou  la recherche des unités et des photos des lieux de conflits.

Un membre architecte s’est occupé de la conception et de la réalisation d’un mémorial situé devant la préfecture.

Tous des bénévoles !

N°2 : RECHERCHES DANS LE VAL DE MARNE :

        A – SUR LES MONUMENTS AUX MORTS :

Nous avons commencé par étudier nos propres communes, en recensant les personnes inscrites nées entre 1928 et 1942. Les morts en Indochine étaient inscrits sous ceux de la deuxième guerre mondiale. Dans un deuxième temps nous avons incorporé les militaires de carrière et les cadres rappelés de la deuxième réserve (beaucoup de pertes dans l’encadrement pendant ce conflit)

       B – DANS LES CIMETIERES :

La recherche fut laborieuse. Les morts pour la France enterrés dans les tombes familiales, n’étaient pas répertoriés. Nous avons visité chaque division en notant l’allée et le numéro dans l’alignement et vérifié s’il venait d’Afrique du Nord.

Deux conservatrices ont été très compréhensives (Thiais et Bagneux)

      C-  DANS LES MAIRIES :

Certains chefs de service de l’état civil nous ont refusé l’entrée de leur bureau.

Dans un premier temps, la fastidieuse lecture page à page, nous a déconcertés. Dans un second temps nous avons consulté en fin de registres la liste des transcriptions venant d’Afrique du Nord.

La rédaction était différente selon la commune du lieu de décès. La mention Mort pour la France qui devait être en marge de l’acte était dans certains cas dans la description du décès sans guillemets et parfois écrite en petits caractères.

Merci Claude – A suivre

Poster un commentaire

Classé dans Histoire, Val de Marne

Sépultures communales individuelles de militaires

Un site à découvrir ou redécouvrir, celui de Jacques SEYNAEVE :

SÉPULTURES COMMUNALES INDIVIDUELLES DE MILITAIRES DE TOUTES ÉPOQUES ET DE MORTS POUR LA FRANCE – ( hors nécropoles nationales et cimetières militaires )

http://pagesperso-orange.fr/seynaeve/index.htm

Sont inhumés ou nés dans le Val-de-Marne :

BLEU Albert cimetière de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Photo de la tombe.
FAU André Joseph  cimetière sud, St-Mandé (Val-de-Marne). 
GOIFFON Léon Emile Eugène cimetière de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Photo de la tombe.  
GUILHEM Pierre Victor cimetière Montparnasse (Paris 14ème). Photo de la tombe.   
HUGOT François cimetière de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Photo de la tombe. 
KNAUB Maurice Adolphe cimetière sud, St Mandé (Val-de-Marne).   
KOETZ Claude François cimetière sud, St Mandé (Val-de-Marne). 
MAISON Louis cimetière sud, St-Mandé (Val-de-Marne). 
MASSIF Antoine cimetière de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Photo de la tombe. 
MOLIN Louis Charles cimetière de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Photo de la tombe.
PERROT Roger Albert Georges cimetière de Valmy, Charenton-le-Pont (Val-de-Marne). 
VOULOT Hilaire Auguste cimetière de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne). Photo de la tombe.

Sont cités également les Généraux CHARPENTIER, CARRA-SAINT-CYR et AUBERT-DUBAYET liés à l’histoire de Maisons-Alfort.

Le général CHARPENTIER se marie en 1803 à Maisons-Afort, vous lirez avec attention la liste des témoins … des « people » de l’époque !

http://cgma2.wordpress.com/2009/04/20/20-avril/

Poster un commentaire

Classé dans A lire

M04-20171003 – Au cimetière

 


MAGAZINE

Grand angle • Ces présidents qui veulent bouger les choses

A l’heure où les adhérents se font rares et où les finances sont au plus bas, des associations veulent dissiper la grisaille ambiante par l’innovation. Voici un tour d’horizon de plusieurs actions et projets qui pourraient bien sortir les cercles généalogiques de l’ornière..

Portrait • Chantal Camus, Assistante maternelle et généalogisteLa « sale pied-noir » en quête de
ses racines

Par un travail généalogique ascendant puis descendant, Chantal Camus est parvenue à comprendre et à assumer le destin de sa famille pied-noir, déracinée d’Algérie.

Interview • Joseph Zimet, directeur de la Mission du Centenaire 14-18 • « Que faut-il numériser ?
Aux Français de décider ! »

Pendant encore un an, la Mission du centenaire continuera à fédérer et labelliser les initiatives commémoratives. Puis en 2019, ce sera l’heure du bilan pédagogique, scientifique, touristique, économique et aussi numérique du Centenaire. Sans surprise, les généalogistes ont joué un rôle moteur, notamment dans l’indexation.

Hommages 14-18 • Echos du monde • En direct de Belgique • Agenda

Le 24 e Salon national de généalogie

Vous avez le droit • Saisir le médiateur de la généalogie

Dans la bibliothèque • La mère de la généalogie à l’école

MÉTHODES & RESSOURCES

Grand angle • Vos recherches au cimetière

Pour faire avancer ses recherches ascendantes ou descendantes, les cimetières sont trop souvent négligés. Pourtant, les informations à glaner sur Internet ou directement sur place peuvent se révéler déterminantes, à condition d’adopter les démarches adéquates et de trouver les bons interlocuteurs.

Les cas pratiques de Jean-Louis Beaucarnot • Drôles de Victoire ! Les homonymies en généalogie

Deux actes de mariage successifs mentionnant une mariée à l’identité identique… En lisant attentivement entre les lignes, en étudiant le contexte local et en multipliant les approches et les sources d’archives, on finit (presque toujours) par s’en sortir, comme le montre ce cas pratique pour le moins complexe et enchevêtré…

Paléographie • Le casse-tête des monnaies d’hier

Souvent croisées dans les inventaires ou autres archives, les valeurs de compte anciennes sont assez complexes à appréhender. Cette page d’un manuel ancien et les explications détaillées de notre auteur vous apporteront la solution.

Repères historiques • Quand le mari avait le droit de corriger sa femme

Si en 2016, 123 femmes encore ont été tuées par leur conjoint, en France, c’est parce que la violence envers le sexe dit faible a été légitimée pendant des siècles par les usages voire les religions. De nos jours, ce droit est devenu un délit, grâce à une (trop) lente progression des idées.

Archives en ligne

Filae a indexé le recensement de 1906

Archives diocésaines : L’annuaire diocésain

Lectura+ en Auvergne-Rhône- Alpes

BOITE A OUTILS

Grand angle • Les films de famille

Avec leurs pellicules désordonnées et leurs images parfois tremblotantes, les films de famille sont inestimables, tout à la fois cinéma amateur et archives personnelles. A condition de savoir bien les manipuler !

Bien s’organiser • L’art de bien indexer

Avez-vous déjà entendu parler de l’indexation ou de l’annotation collaborative ? Cette activité, au
profit de la communauté des généalogistes, se généralise sur les sites d’archives en ligne. Comment y
contribuer ? Quels fonds privilégier ? Quelles astuces adopter ? Voici nos conseils.

Astuce Filae • Rattacher un acte d’état civil dans son arbre

Geneanet relooke les arbres en ligne

Les nouveautés de Heredis 2018

C’est en restant à l’écoute des généalogistes utilisateurs du logiciel qu’Heredis améliore ses fonctionnalités et services de millésime en millésime. La version 2018 comporte 3 avancées majeures, quelques widgets complémentaires et des changements cosmétiques.

Les noms de famille par Pierre-Gabriel Gonzalez

ALEXANDRE, ALLOUCHERY, CLARCHIES, COTTAREL, DAGOURET, DUMESNIL, JEANDEBOEUF, QUESTROY, ROENJARE, SAVARIAS, VIERNE

Les noms de famille originaires de Russie par Oxana Kompaniets

Pour les français qui comptent un ou plusieurs ancêtres russes, leur nom constitue souvent une énigme. En revenant aux notions de base, nous constatons qu’un nom russe complet est composé de 3 parties : prénom + patronyme (prénom du père) + nom de famille. Cet ordre est typique des usages officiels. Attention cependant, tous les 3 varient selon le genre…

Auteurs : Pierre-Valéry Archassal, Gabriel Audisio, Jean-Yves Baxter, Jean-Louis Beaucarnot, Luc-André Biarnais, Sophie Boudarel, Marie Cappart, Pierre-Gabriel Gonzalez, Oxana Kompaniets, Hervé Leuwers, Guillaume de Morant, Brigitte Rochelandet, Sandrine Sénéchal, Frédéric Ville


https://fr.geneawiki.com/index.php/Cimeti%C3%A8res


Les liens pour des recherches dans les cimetières

CimGenWeb
http://www.francegenweb.org/cimgenweb/

Geneanet cimetieres
http://www.geneanet.org/cimetieres/

Geneanet sauvons-nos-tombes
https://www.geneanet.org/sauvons-nos-tombes

Cimetières de France, l’inventaire national des cimetières
www.cimetieres-de-france.fr/

Cimetières de France et d’Ailleurs
http://www.landrucimetieres.fr/

Base des sépultures de guerre
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/client/mdh/sepultures_guerre/

Sépultures GAMT –  Algérie-Maroc-Tunisie
http://www.genealogie-gamt.org/

Mot clef cimetière su GAMT
http://www.genealogie-gamt.org/la-revue-genealogie-gamt-13.htm


Qu’est-ce qu’une concession funéraire ?
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31001

Registres inhumations en ligne
Nantes
Strasbourg
Marseille
Brest

E-Dépôt de Maisons-Alfort (aux AD 94)

1I20*-28*       Décès. – Déclarations : registres du cimetière        1906-1943
20
*        Janvier 1906 – mai 1908
21
*        2 mai 1908 – 29 mars 1914
22
*        30 mars 1914 – 7 juillet 1919
23
*        8 juillet 1919 – 28 mars 1924
24*       
31 mars 1924 – 13 mai 1928
25
*        14 mai 1928 – 3 juin 1931
26
*        5 juin 1931 – 9 mai 1935
27
*        10 mai 1935 – 21 novembre 1938
28
*        22 novembre 1938 – 12 mars 1943

Cimetières (spécifiquement) militaires Les cimetières parisiens
Articles relatifs aux nombreux cimetières de grandes villes françaises : Paris, Lyon et Marseille.

Les articles déjà parus sur ce blog
Les cimetières parisiens – sites et adresses
Cimetières parisiens, réponse de la ville de Paris
Les cimetières parisiens


 

Poster un commentaire

Classé dans Z compléments