Archives de Tag: Métiers

3 mars 1791 – ANGLEBERT François-Gervais

1791 – ANGLEBERT François-Gervais

Anglebert François-Gervais : Maître-serrurier à Maisons.

Élu Conseiller municipal le 7 février 1790. Démissionnaire le 3 mars 1791.

Les données du CGMA concernant ANGLEBERT François Gervais :
1787 Réunion du 8-7-1787 Électeur – Serrurier
1787 Réunion du 19-8-1787 Électeur – Serrurier
1787 8 juillet. Électeur à l’assemblée communale. Serrurier.
1789 Maître-serrurier. Extrait de REVOVM
1790 Officier municipal le 07-02-1790
1790 Délibération du 14-2-1790. Officier municipalité. Maître-Serrurier
1790 7-2-1790. Les 5 membres. Lecouteux, Marchand, Lacour, Bernard et Anglebert de Maisons
1790 7 février. Élu, Officier municipal.
1790 Maître-serrurier à Maisons. Élu Conseiller municipal le 7 février 1790. Démissionnaire le 3 mars 1791.
1791 3-1791. Démission de 4 conseillers. Lecouteux, Anglebert, Bernard, Gouffé.

Vous pouvez demander des renseignements sur vos ancêtres Maisonnais,

le CGMA est à votre disposition pour vous répondre.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

Professions citées dans « l’Etat des communes – Maisons-Alfort »

Professions citées dans « l’Etat des communes – Maisons-Alfort » 1904

(Les pages sont celles de la notice originale)

Profession Pages Origine
adjoint 60 école
adjointe 60 école
agent cycliste 81 police
agent de police 81 police
agent subalterne 63 école vétérinaire
agent voyer 90 mairie
appariteur 81 mairie
appariteur-concierge 81, 90 mairie
apprenti 96 industrie
architecte 90 mairie
bibliothécaire 63 école vétérinaire
boucher 48
boucherie 99 3
boulanger 48
brigadier 43, 90 personnel de l’octroi
brigadier 81 gendarmerie
brigadier 91 mairie
cantonnier 90 mairie
cantonnier paveur 90 mairie
carrier 11 les actes paroissiaux mentionnent assez fréquemment des carriers et des scieurs de pierres.
chef cantonnier 90 mairie
chef cantonnier 91 mairie
chef d’atelier des forges 63 école vétérinaire
chef jardinier 63 école vétérinaire
choucrouterie 100
commis d’administration 63 école vétérinaire
commis principal 90 mairie
concierge 29 Le troisième est le pavillon du concierge, à droite de la grille.
concierge des écoles 91 mairie
concierges des écoles 90 mairie
conservateur du cimetière mairie
courtier 94 distillerie
curé 11, 82 église
dame des postes 82 postes
dépôt 99 1 dépôt de vernis à l’alcool
desservant 81 église
directeur 60 ecole
directeur 64 école vétérinaire
directrice 60 ecole
économe garde-magasin 63 école vétérinaire
employé 90 mairie
employé 94 distillerie
facteur des postes 82 postes
facteur télégraphiste 82 postes
femme de service 90, 91 mairie
fossoyeur gardien du cimetière mairie
garçon de laboratoire 64 école vétérinaire
garde champêtre 91 mairie
garde champêtre 81, 90 mairie
garde-messier 81
Gardien du parc 90 mairie
gardien du parc 91 mairie
grainetier 100 les issues sont vendues aux grainetiers de Paris et des environs
lavoir 99 2
maçon 94 industrie Springer
marchand de charbon 48
marchand de charbon 99 4
marchand de grains 99 3 marchands de grains, fourrages et issues1
marchand de vins 99 7
médecin 49 traitements des médecins
médecin 102 4 médecins, 4 pharmaciens et 4 sages-femmes
médecin de l’état civil 90 mairie
menuisier 11 en 1776, Nicolas Léonard, menuisier à Maisons, produit un mémoire pour ouvrages faits depuis 1774 : « avoir faitte et fourny la grande porte de l’entrée de l’église, dont le prix en a esté fait par adjudication à la somme de 350 livres ».
nourrice 53
nourrisseur 99 11
ordonnateur 88 pompes funèbres
ouvrier 94 distillerie
palefrenier 63 école vétérinaire
palefrenier brigadier 63 école vétérinaire
paveur 91 mairie
peintre 94 industrie Springer
pharmacien 48
pharmacien 102 4 médecins, 4 pharmaciens et 4 sages-femmes
pompier 44
pompier 94 industrie Springer
porteur 88 pompes funèbres
porteur d’ordres 88 pompes funèbres
portier-consigne 64 école vétérinaire
préposé principal 43, 90 personnel de l’octroi
préposé principal 91 mairie
professeur 64 école vétérinaire
professeur de chant 90 mairie
professeur de dessin 90 mairie
receveur 9 Le 15 janvier audit an (1652), fut inhumé à Creteil maistre Mahiet Breton, receveur de Créteil et Maisons.
receveur central 43, 90 personnel de l’octroi
receveur central 91 mairie
receveur de l’octroi 91 mairie
receveur d’octroi 90 personnel de l’octroi
receveur mixte 43, 90 personnel de l’octroi
receveur municipal 43 personnel de l’octroi – emprunt
receveur municipal 90 mairie
régisseur agent comptable 63 école vétérinaire
sages-femmes 48 quatre sages-femmes
sages-femmes 102 4 médecins, 4 pharmaciens et 4 sages-femmes
sapeur-pompier 83 sapeurs-pompiers
scieur de pierres 11 les actes paroissiaux mentionnent assez fréquemment des carriers et des scieurs de pierres.
secrétaire de la direction 63 école vétérinaire
secrétaire de la Mairie 90 mairie
seigneur 11
servante 10 Le 27 janvier 1652, fut inhumée au cimetière de Maisons une servante nommée Janne, demeurant chez Monsieur Huet. laquelle estoit de Lorrainne.
stagiaire 60 école
surveillant 43, 90 personnel de l’octroi
surveillant 63 école vétérinaire
surveillant de l’octroi 91 mairie
surveillant en chef 63 école vétérinaire
tambour-afficheur 90 mairie
trésorier de la fabrique 88 fabrique
vétérinaire 61 mairie

 

Téléchargement de document

www.cg-ma.com

  • Histoire de Maisons-Alfort et d’Alfortville Depuis les temps les plus reculés jusqu’à nos jours  Amédée CHENAL – Maire de Maisons-Alfort – Édité en 1898
  • – État de la commune de Maisons-Alfort en 1904

Notice Originale sous forme PDF : Histoire de Maisons-Alfort et d’Alfortville depuis les temps les plus

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

Avez-vous la réponse ? (8)

J’ai trouvé sur “Gallica” un almanach-bottin du commerce de 1842 et entre autres curiosités, j’ai vu qu’il existait comme profession des : coupeurs de poils…
Avez-vous une idée de ce dont il s’agit ?

Question de Sylvie

1 commentaire

Classé dans Questions / Réponses

Avez-vous la réponse ? (6)

Qu’est ce qu’un marchand de merlette ?

Il s’agitd’un marchand de faux titres de noblesse. A l’origine, les personnes ayant participé aux Croisades avaient le droit de faire figurer cet oiseau (une merlette, la femelle du merle) sur le blason de la famille.

Les marchands de merlette existent toujours, il y en a sur Internet. En tapant simplement « marchands de merlette » sur Internet, un site en indique trois, dont le suivant.

Si vous voulez devenir Baron, Lord, Count ou Earl, visitez ce site et préparez les sous : Elite Titles (faux titres de noblesse anglaise)

Definition héraldique :
merlette : meuble de l’écu, représentant un oiseau sans bec ni pattes, toujours de profil.

Poster un commentaire

Classé dans Questions / Réponses

Avez-vous une réponse ? (3)

Jean Jacques nous signale avoir trouvé dans un acte dans le Pas de Calais après la révolution un « valet de chaîne » ?

Sauriez vous lui répondre?

3 Commentaires

Classé dans Métiers, Questions / Réponses

Avez-vous la réponse ? (2)

Qu’est ce qu’un chassemainie?

Le chassemainie (Chassemanée dans certaines régions) : Il s’agit, suivant les régions, soit d’un valet du meunier, soit d’un courtier en grains.

Chasse-maisnié (ancien français)
courtier en grains, de chassemanderie
autorisation donnée à un meunier de prendre le grain et livrer la farine à domicile.Garçon meunier (aller chercher, mener la farine), domestique ou valet de meunier qui va chez les particuliers recueillir les manées pour les porter au moulin et en rapporter la farine. Ils parcouraient jadis les villages à cheval ou à baudet. Ils voyagèrent plus tard avec une voiture spéciale
la charrette à manée.

( trouvé sur un site internet)

Poster un commentaire

Classé dans Métiers, Questions / Réponses

Avez-vous la réponse ? (1)

Qu’est-ce qu’un « sautier en justice » (acte trouvé en Suisse) ?

Réponse trouvée par Hélène:

J’ai trouvé  une signification de  « sautier de justice » uniquement en Suisse, notamment dans le Valais
Le  SAUTIER est un fonctionnaire chargé de l’administration et de la Basse Justice. Sous l’ancien Régime le Grand Sautier exerçait des fonctions variées parfois Dirigeant au service de l’administration et des tribunaux de la commune; on le distinguait du Petit Sautier dont les tâches étaient subalternes.
Le Grand Sautier encaissait les amendes infligées par le Tribunal du Conseil. Il présidait le Tribunal civil de 1ère instance, questionnait les prisonniers, les surveillait, les nourrissait; il avait l’obligation de dénoncer et poursuivre les délinquants.
Dans les procès , il faisait règner l’ordre pendant les débats, officiait en temps qu’accusateur public, annonçait la sentence aux condamnés à mort .

Voici celle de Jacques
Le sautier serait suivant les régions toujours, soit un clerc d’huissier, soit un greffier  (Vieille encyclopédie Ed. Quillet) mais, rien sur le sautier en justice.

Il nous conseille le « Dictionnaire des métiers oubliés de la ville et de la campagne » d’Albine Novarino  Editeur Omnibus.

Poster un commentaire

Classé dans Métiers, Questions / Réponses