Archives de Catégorie: Pistes

Quelques liens (1)

Images des Portes Ouvertes de Brie-Comte-Robert (9 et 10 février 2009)

http://a-g-b-c-r.forumactif.net/toutes-les-photos-f26/les-photos-pour-votre-plaisir-t213.htm#492

 

Aux AD 75

https://cgma.wordpress.com/2009/02/09/ad-75-du-neuf-les-recrutements-miltaires/

https://cgma.wordpress.com/2009/02/09/ad75-du-neuf-les-recensements/

 

Recherche dans l’état civil du Val de Marne

http://www.archives94.fr/consultation/eta/search-form.html

 

 

Utilisation du site des AD 94 pour retrouver les cotes des registres de catholicité.
http://www.archives94.fr/consultation/cdc/ead.html?id=FRAD094_000391

Population. Culte :
Registres de catholicité des paroisses du Val-de-Marne • 1793 – 1889

Description matérielle 238 cartons de type Cauchard, soit 12.3ml.

 

Et pour les amoureux du vieux Paris une exposition :

« Paris et ses expositions universelles – 1855-1937 – » 

à la Conciergerie – jusqu’au 12 mars 2009

http://vieux-paris.blogspot.com/2008/12/exposition-la-conciergerie_05.html

http://saintsulpice.unblog.fr/2009/01/31/paris-et-ses-expositions-universelles-1855-1937-conciergerie/

 

La BDIC (Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine)

http://www.bdic.fr/index.php

Liste des titres des journaux de tranchées en lignes

http://www.bdic.fr/journaux_tranchees_titres.html

 

Une base de données à découvrir : ROGLO

http://geneweb.inria.fr/roglo

 

L’onglet Généalogie du portail de la culture :

http://www.culture.fr/fr/sections/themes/genealogie

 

et comme c’est bientôt la Saint-Valentin dites le avec des fleurs

http://www.procreo.jp/labo/flower_garden.swf

 

Hier c’était l’histoire

Demain sera un mystère

Aujourd’hui c’est un cadeau

C’est pourquoi on l’appelle Présent

 

N’oubliez pas l’onglet permanent du CGMA

https://cgma.wordpress.com/liens/

 

Poster un commentaire

Classé dans Anecdotes, infos, Pistes, Quelques liens

Comment retrouver un lieu et une date de décès ?

Comment retrouver un lieu et une date de décès ? Voilà le thème  que nous avons abordé à la réunion du 20 janvier. Nos ancêtres ne sont pas toujours  décédés dans leur commune de naissance ou de mariage.  Les circonstances  de la vie (travail, veuvage, remariage etc….) les ont conduits à se déplacer. Je vais essayer dans ce compte rendu de récapituler toutes les pistes citées pendant la permanence. ÉTAT CIVIL LES TABLES ANNUELLES ET DÉCENNALES Elles nous permettent rapidement de retrouver un décès ignoré. LES  MENTIONS MARGINALES  ET TRANSCRIPTION DU DÉCÈS En marge des actes de l’état civil, naissances, mariages, et décès elles nous permettent de suivre l’individu au cours de sa vie. La mention du décès est portée sur l’acte de naissance depuis le 29 mars 1945. Il est à noter que malgré l’obligation, certaines mentions marginales n’ont pas été portées en marge des actes d’état civil. La Mention « Mort pour la France» a été créée par la loi du 2 juillet 1915, modifiée par celle du 28 février 1992. Elle est attribuée aux combattants tués par l’ennemi. Depuis 1945, la référence de la décision administrative constatant que le défunt est « mort pour la France » doit être portée en marge de son acte de décès. La transcription des décès hors domicile sur les registres de la commune  du dernier domicile. Une liste de toutes les mentions figure sur le site : http://fr.geneawiki.com/index.php/Mentions_marginales Pour les dates d’application se reporter  au site de http://gperilhous.free.fr/MGenealogie/Cours/Annexes/Mentions.html LES CIMETIÈRES Certains cimetières (la plupart des cimetières parisiens et ceux des villes importantes) détiennent des fiches nominatives et des registres indiquant le propriétaire de la concession et la composition  des différentes inhumations  successives dans le  caveau. Etendre également les recherches aux cimetières environnants. IMPORTANCE DU LIEU DE VIE DE LA FAMILLE L’ensemble des participants a souligné l’importance de situer le lieu où la famille a vécu et d’explorer les registres des communes, hôpitaux et hospices alentours. Luciane, évoque son grand oncle venu d’Algérie, s’installer à Lyon à la fin de sa vie. Pas de trace de son décès dans les registres. Une employée de mairie lui a conseillé de tenter de poursuivre sa recherche dans une commune avoisinante. La piste était bonne. MARIAGES DES ENFANTS Nous pouvons suivre le parcours des parents à travers les mariages des enfants souvent nombreux. Ceux-ci  indiquent parfois la date et le lieu de décès des parents. Si cela n’est pas le cas leur lieu de résidence est parfois stipulé. DECES D’UN DES EPOUX En règle générale, en cas de décès de son époux, la mère allait vivre chez son fils aîné. Si l’épouse décédait en premier c’est au domicile de sa fille aînée que le père s’installait. Sauf bien sûr en cas de remariage. CONSEILS DE JEAN LOUIS BEAUCARNOT Joël nous recommande de relire les conseils de Jean Louis BEAUCARNOT dans « comment résoudre les blocages de généalogie ». On les retrouve également sur son site : http://www.beaucarnot-genealogie.com/contenu/1-assistance-genealogique/1-7-comment-resoudre-certains-blocages/ – Attention aux lieux et familles homonymes. – Aux changements de noms et aux fusions de communes, aux hameaux alternatifs. Certains hameaux, dits « alternatifs », dépendaient alternativement, une année sur deux, de deux (voire parfois de trois) paroisses voisines – Effectuer des recherches à partir du nom de famille AUTRES REGISTRES Les recensements de population, militaires  et les listes électorales peuvent nous permettre de localiser nos ancêtres et nous confirmer qu’ils étaient vivants à une date déterminée. Nous pouvons également les retrouver dans les registres de délibérés des conseils municipaux LES BOTTINS ET LES ANNUAIRES Autre moyen d’évaluer un décès : – les annuaires A la bibliothèque Historique des Postes et des Télécommunications : 51, rue Maurice Gunsbourg 94200 IVRY-SUR-SEINE Tél: 01 45 15 07 51 Site internet: http://www.bhpt.org – les Bottins aux AD LES MÉTIERS ET CORPORATIONS Le métier et la corporation de la personne décédée sont également essentiels. Il est important de consulter les archives professionnelles. ANCÊTRES MORTS EN MER En cas de décès survenu en mer  sur un bateau, l’acte inscrit sur le rôle de l’équipage est remis au retour au port d’attache du navire ensuite transmis dans les registres de la commune du dernier domicile connu. Si l’on ignore le lieu de transcription d’un acte d’état civil dressé au cours d’un voyage maritime, des renseignements peuvent être demandés : – Au Service de l’État Civil de la Marine Marchande, 3 place Fontenoy – 75007 Paris. – A l’État Civil de la Mairie du 1er arrondissement de Paris – 75042 Paris Cedex 01 – Au Service Central de l’État Civil – 44491 Nantes Cedex Un article concernant les marins a été publié sur genéawiki. http://wiki.geneanet.org/index.php/Marins Au cours de cette réunion,  nous n’avons  que cherché des pistes  pour résoudre nos blocages, chacun se sera aperçu  lors  de ses recherches que selon les lieux, la date et le rédacteur de l’acte,  on peut lire des informations différentes. Rédigé par Michèle

35 Commentaires

Classé dans Archives, infos, Permanences, Pistes

Les ancêtres Italiens (2)

Note
Mes compétences en la matière sont très limitées.
Mais, j’ai des ancêtres italiens et plusieurs années de galère m’ont permis de découvrir quelques astuces qui peuvent peut-être vous aider. Je n’avance que très lentement et j’ai encore bien des choses à apprendre.
Tous ceux qui pourraient compléter le présent document sont bienvenus.

A savoir
En Italie, l’état civil ne commence qu’en 1873, en principe. Quelques communes ont débuté plus tard, d’autres – rares – un peu avant.

A qui s’adresser
Après 1873, c’est le « servici anagrafici » de la commune qui joue plus ou moins le rôle du sevice état-civil de nos mairies.
L’anagraphe italien (là ou il existe) est plus complet que l’état civil français : il se rapproche parfois d’une généalogie toute faite puisqu’il comporte des liens vers tous les descendants et les ascendants de chaque personne. Ceci tant que la famille est restée dans la même commune.

Avant 1873, seule l’église peut vous aider. Chaque paroisse à conservé ses archives. Il faut donc s’adresser au curé de la paroisse. Et comme la plupart des communes comportent plusieurs paroisses ce n’est pas simple.

Bien entendu, la bas comme en France tout dépend de votre interlocuteur. Certains curés ou responsables d’anagraphe ont été très sympa et m’ont beaucoup aidé. Beaucoup se sont approprié la pièce d’un euro que je joins pour la réponse et ne m’ont jamais répondu.

Trouver les adresses
Le Web est une mine d’or. J’ai trouvé, parmi les sites utiles :

La carte des noms : http://gens.labo.net/

Les adresses de toutes les communes (ici pour les province de Vicenza et Venezia – pour les autres provinces, je suppose qu’il doit exister l’équivalent mais je n’en sais pas plus) :
http://www.provincia.vicenza.it/ente/comuni/
http://www.provincia.venezia.it

E mail des communes : http://italia.indettaglio.it/ita/email/email.html

Les adresses des paroisses : http://www.parrocchie.it/index.html?CCHK=1&cercointabella=&id=

Et d’autres sites utiles :
http://www.guide-genealogie.com/guide/genealogie_italie.html
http://forum.geneanet.org/list.php?76

La langue
Je suis bien incapable d’écrire en italien et je le déchiffre péniblement.

Google possède un service de traduction génial : http://translate.google.fr/translate_t?hl=fr&sl=fr&tl=it#
Ce n’est certes pas parfait .
Ecrire le plus simplement possible.
Vérifier en demandant la traduction en sens inverse que ça reste compréhensible.
Sinon essayer  de dire différemment la même chose.

Pour info :
Grand-père               : nonno
arrière grand père    : bis nonno
arrière grand mère   : bis nonna    ou bis avola

J’ai mis à contribution tous mes amis et parents pour faire écrire quelques courriers type que je modifie le moins possible : changer juste l’adresse et le nom de la personne cherchée. les_ancetres_italiens2

article  conçu par Béatrice Barousse, autorisation de Sébastien Sartori  postmaster  du site
www.genealogie-aisne.com Découvert par Thérèse.

7 Commentaires

Classé dans Archives, infos, Pistes