Archives quotidiennes : 27 avril 2018

Départ

Joël Bacquer a rejoint ses ancêtres qu’il a si longtemps cherché , vendredi 27 avril à 19h 45 entouré sur place et en pensées de Geneviève son épouse et de ses enfants Magali, Sébastien et Nicolas.

Tu vas mourir, tu vas t’éteindre
Comme une lampe de chevet,
Quand le matin commence à poindre,
Quand le bouquin est achevé
Dors en paix, pépé

Tu vas abandonner ton souffle,

Les taches rousses de tes mains,
Et repasser sans tes pantoufles
Le seuil du monde des humains
Dors en paix, pépé

Je ne m’en fais pas pour ton âme
Tu n’as à craindre nulle flamme
Bien que tu te sois dit sans Dieu
Tu peux, sans faire de grimace,
Regarder le soleil en face
Quand tu auras fermé les yeux

Un peu de toi s’en va descendre
Mais tout le reste va monter
Quitter cette vallée de cendres
Pour une planète d’été
Dors en paix, pépé

À belles dents, tu déjeunes
Le soir, tu soupes de peu
La vie nous aiguise en jeune
Puis elle nous déguise en vieux

Vas tu connaitre la recette
D\’un repas qui coute moins cher,
Et vas tu faire la conquête
D\’une beauté hors de la chair ?
Dors en paix, pépé

Où tu vas, je ne puis t’atteindre
Suis moi si tu peux où je vais…
Déjà le jour commence à poindre
J’éteins ta lampe de chevet
Dors en paix, pépé
Dors en paix, pépé

Berceuse A Pépé par Claude Nougaro

Publicités

11 Commentaires

Classé dans A lire

27 avril 1987 – Vanessa PARADIS

1987 – Vanessa PARADIS

PARADIS Vanessa une Saint-Maurienne de naissance ( 22 décembre 1972)

27 Avril 1987 : Vanessa a 14 ans et demi. Joe le taxi arrive sur toutes les ondes radios de France 30 000 exemplaires du 45 tours seront vendus par jour !

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne

27 avril 1812 – Pierre-Geoffroy GAUDINEAU

1812 – Pierre-Geoffroy GAUDINEAU

Le 31 mars 1814, la région Nord et Est de Paris fut occupée par les troupes alliées ; la vaillance des défenseurs du pont de Charenton fut insuffisante contre le nombre.

Onze élèves blessés ont été retrouvés dont :

Gaudineau (Pierre-Geoffroy), né le 5 avril 1791 à Fontenay (Vendée) ; à l’École depuis le 27 avril 1812. Revenu le 3 juin. Concourt infructueusement à diverses reprises ; obtient enfin le diplôme de maréchal vétérinaire en octobre 1817. S’établit à Fontenay-le-Comte.

École Vétérinaire

Relevé du CGMA posté sur le site MGW (Memorial GenWeb) : [relevé n° 66913]

Plaque à la gloire du Bataillon d’Alfort – Dans le parc de l’École Vétérinaire d’Alfort (94)

A la gloire du Bataillon d’Alfort et à la mémoire du Commandant RENARD, du Capitaine ORE des élèves CROSNIER, LHERBETTE, LOMBART, MORTAGNE, MOYEMONT, PIGEON et des jeunes gens du pays tombés héroïquement le Le 30 mars 1814, une vingtaine d’élèves de l’école vétérinaire (Maisons-Alfort) furent blessés en défendant le Pont de Charenton le 30 mars 1814 (qui relie Maisons-Alfort à Saint-Maurice et Charenton-le-Pont). Six d’entre eux 30 mars 1814 en défendant le pont de Charenton durant la Campagne de France.

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Memorial GenWeb

Témoignage de Paul Simon : 3 – Face à l’ennemi allemand

Cliquer

 

1 commentaire

Classé dans Guerre 14-18, Histoire locale

27 avril 1682 – Mme de TENCIN

Mme de Tencin possédait une maison à Ablon (sur Seine) où elle aimait beaucoup venir se reposer.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claudine_Gu%C3%A9rin_de_Tencin

Claudine Alexandrine Guérin de Tencin, dite Madame de Tencin, baronne de Saint-Martin de L’Isle de Ré, née le 27 avril 1682 à Grenoble, morte le 4 décembre 1749 à Paris, est une femme de lettres et salonnière française. Elle est la mère de D’Alembert. Après vingt-deux années passées de force au couvent et introduite dans les milieux du pouvoir par ses liens avec le cardinal Dubois, elle s’installe à Paris en 1717 et ouvre peu après un salon réputé. D’abord essentiellement consacré à la politique et à la finance avec les spéculateurs de la banque de Law, ce salon devient à partir de 1733 un centre littéraire. Les plus grands écrivains de l’époque le fréquentent en particulier Fontenelle, Marivaux, l’abbé Prévost, Duclos et plus tard Marmontel, Helvétius, Marie-Thérèse Geoffrin et Montesquieu. …

Poster un commentaire

Classé dans Val de Marne

AD 94 : Tables alphabétiques de décès, successions et absences

Bureau d'enregistrement de Villejuif : détail de la table des successions et dispositions éventuelles acquittées de 1804 à 1820 (AD94, DQ14 905).

Cliquer pour accéder aux tables

Pour retrouver la succession d’une personne, il est indispensable de consulter les tables de décès (de 1794 à 1824), puis les tables de successions et absences (depuis 1825) qui listent les personnes décédées dans le ressort d’un bureau d’enregistrement.

C’est  la commune du dernier domicile connu qui détermine en principe le bureau d’enregistrement.

Pour connaître le bureau auquel est rattachée la commune recherchée, vous pouvez consulter ce guide de recherche.

Conformément aux recommandations de la CNIL, seules les tables de décès, successions et absences de plus de 100 ans sont accessibles en ligne, donc jusqu’en 1914. Elles sont accessibles via les différents instruments de recherche par bureau (seuls les bureaux comprenant des tables numérisées sont indiqués ici).

Bureau d’enregistrement de Boissy-Saint-Léger (depuis 1798)

Bureau d’enregistrement de Charenton-le-Pont (depuis 1821)

Bureau d’enregistrement d’Ivry-sur-Seine (depuis 1909)

Bureau d’enregistrement de Nogent-sur-Marne, puis de Nogent-sur-Marne Nord (depuis 1905)

Bureau d’enregistrement de Saint-Maur-des-Fossés (depuis 1905)

Bureau d’enregistrement de Villejuif, puis de Villejuif Est (depuis 1759)

Bureau d’enregistrement de Vincennes, puis de Vincennes ville (depuis 1778)

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94