Textes choisis Maisonnais (1) : 2003

  • En l’an 2003

  • Le Cercle Généalogique de Maisons-Alfort fut créé en décembre 1997. Une trentaine d’adhérents se retrouvèrent, venant d’horizons différents et surtout faisant des recherches généalogiques dans toutes les Régions de France, et pour certains à l’étranger.
  • La diversité de ces recherches et des expériences a enrichi le cercle et ses adhérents.
  • Puis vinrent les premiers relevés patronymiques maisonnais :

  • En 1999, le monument aux morts sis dans la cour de l’Hôtel de ville,
  • La stèle du cimetière,
  • Les noms inscrits dans l’Église Saint-Remi.

  • En 2001, les relevés reprirent pour se concentrer sur les patronymes contenus dans les ouvrages tels ceux d’Amédée Chenal (1898), de l’AMAH (Les deux tomes de Mille ans d’Histoire à Maisons-Alfort paru à la fin du XXème siècle – et les brochures annuelles de L’AMAH).
  • Les tables décennales Maisonnaises, (1792-1901) enrichirent la base de données de patronymes. Le nom de PAPAMA (PAtrimoine PAtronymique Maisonnais) fut le nom de baptême de cette base de données informatisée.

  • En 2002 et 2003
  • Les premiers relevés des BMS, réalisés par le CEGD (1599-1662) rejoignirent le patrimoine recueilli en 2001.
  • Les adhérents continuèrent et multiplièrent leurs recherches au cours du des années 2002 et 2003, citons
  • relevés des naturalisations au 19ème et 20ème siècle.
  • relevés des rapatriés d’Allemagne en 1945.
  • relevés des Bulletins Municipaux.
  • relevés des patronymes dans les textes divers, (hors sources déjà citées ci-dessus) relatifs à Maisons-Alfort.
  • Et en cours, les relevés des inscriptions sur les tombes du cimetière 11 divisions déjà relevées – (Inventaire 2002-2203)

Le présent document Textes choisis – Maisons-Alfort a été élaboré au fur et à mesure des découvertes du CGMA.

Les patronymes cités ont, eux aussi, rejoint les patronymes de PAPAMA.

Le présent document, permet de compléter l’utilisation de PAPAMA, et de retrouver les références exactes dans le textes cités.

 

Pages 112 et suivantes se trouve le tableau récapitulatif de l’ensemble des sources contenues dans PAPAMA.

PAPAMA contient près de 100 sources et plus 70 000 fiches patronymiques.


 

   Joël BACQUER

    Octobre 2003

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Maisons-Alfort

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s