Article du jour (375) : Pitié-Salpétrière (Paris Zig-Zag)

Cliquer


Situé dans le 13e arrondissement, le plus grand hôpital de Paris est loin d’avoir toujours accueilli des malades. D’abord arsenal du Roi Louis XIII puis prison pour les mendiants et pour les « folles », son histoire longue de quatre siècles cache bien des mystères. Il est l’heure de remonter le temps pour comprendre l’évolution de ce lieu dont on ne connaît pas grand-chose…

Une histoire de poudre

Comme de nombreux lieux de Paris, cet hôpital a d’abord été un lieu de production d’armes. Son nom vient du salpêtre, utilisé pour fabriquer de la poudre à canon. En latin, cela signifie « sel de pierre ». Le Petit Arsenal de la salpêtrière de Paris était un lieu de production et de stockage. Il a servi à Louis XIII pour fabriquer la poudre nécessaire aux mousquets et aux canons de l’artillerie française. La poudre à canon est le plus ancien explosif chimique, composé de soufre, de salpêtre (c’est-à-dire du nitrate de potassium) et de charbon de bois. Ce mélange inventé par les Chinois est le même que dans les feux d’artifice.


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Article du jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s