1793 : Westermann, le boucher des Vendéens — Alsaciae, Elsaß, Alsace.

Quand il ordonne un crime, il est trop obéi, Par cent mille assassins son courroux est servi, Et des fleuves français les eaux ensanglantées Ne portaient que des morts aux mers épouvantées. Voltaire : Henriade Pour contrebalancer le fait que l’Alsace est une terre germanique, ont lit souvent que l’Alsace a produit plus de 70 généraux […]

via 1793 : Westermann, le boucher des Vendéens — Alsaciae, Elsaß, Alsace.

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s