Vidéo du jour (80) : les lacunes de l’état civil ne sont pas des fatalités !

Cliquer


toutes les Vidéos du jour


Lorsque j’ai commencé mes recherches généalogiques, je me suis heurtée à une impasse avec un ancêtre qui était né à Toul vers 1860. Or en 1939, le Tribunal de Première Instance et l’Hôtel de Ville de Toul, qui possédaient les deux copies de l’état civil, ont tous les deux brûlé. Il n’y avait donc plus ni acte de naissance, ni acte de mariage, ni acte de décès pour cet ancêtre. Mes recherches auraient donc pu s’arrêter là pour cette branche et ne pas remonter plus haut que cette génération.

Mais c’était trop rageant de s’arrêter là dans les recherches, d’autant plus que l’état civil d’avant 1842 avait été épargné. Il me manquait donc juste une génération pour pouvoir remonter plus haut dans l’arbre. J’ai donc recherché d’autres ressources que l’état civil qui n’avaient pas été détruites et qui pourraient me permettre de remonter plus haut dans l’arbre…


 

Poster un commentaire

Classé dans A écouter, A voir, Vidéo du jour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s