Le 12 décembre 1917 en Savoie, entre Modane et Saint-Michel de Maurienne, se déroulait la plus grande catastrophe ferroviaire …

Cliquer


Nous sommes le 12 décembre 1917, vers 11 heures du soir. Dans un train long de 350 mètres, des wagons en bois bourrés à craquer de poilus qui rentrent du front d’Italie. Ils sont 1200. Fatigués, pressés de rentrer en permission. Pour fêter Noël en famille. Loin des horreurs de la guerre.

la plupart dormaient. On en avait marre. On était partis depuis la veille.


 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Evénements, Transports

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s