Archives quotidiennes : 22 novembre 2017

http://seynaeve.pagesperso-orange.fr/

Lu sur Yahoo groups

Bonjour,

Nouvelle mise à jour de mon site de Sépultures militaires individuelles avec l’ajout de 62 noms portant le total des noms de soldats dont les tombes y sont répertoriées à 7.953.

http://seynaeve.pagesperso-orange.fr/

A chaque nom, vous trouverez une courte biographie, accompagnée de la photo de la tombe (sauf exception), parfois d’un portrait ou d’un lien biographique.

N’hésitez pas à me contacter si vous trouvez des erreurs.

Cordialement.

Jacques


Liste des 62 nouveaux noms suivis du grade et du lieu d’inhumation :

ANDRIEU Barthélémy (1777-1850) Adudant-major de Cavalerie – Aucamville (81)

ANDRIEU Jules (1819-1896) Colonel d’EM – Aucamville (31)

AUTIER Adrien (1884-1914) Caporal-fourrier – Dommery (08)

BARRA Jean Marie (1919-1947) Canonnier – Thin-le-Moutier (08)

de BÉTHUNE Joachim (1724-1769) Lieutenant-général – Thugny-Trugny ( 08)

BONNEAU Joseph (1923-1947) Aspirant-pilote – St-Même-le-Tenu (44)

BOUILLARD Emile (1912-1941) Soldat – Thin-le-Moutier (08)

BROUSSES André (1900-1950) Médecin lieutenant-colonel – St-Antonin-Noble-Val (82)

BUAUD Jean Pierre (1899-1918) Soldat – St-Jean-de-Boiseau (44)

CAILLET Louis (1881-1916) Capitaine adjudant-major d’Infanterie – Poix-Terron (08)

CAOURET Pierrick (1963-1982) Sous-officier – Castelginest (31)

CHARRIER Théophile (1891-1934) Capitaine d’Infanterie coloniale – Bourgneuf-en-Retz (44)

CHATELAIN René (1910-1934) Pilote-aviateur – Attigny (08)

CHATENOUD Jean (1899-1958) Général de Brigade – Osny (95)

CHENOT Pierre (1775-1866) Médaillé de Ste-Hélène – Gerland (21)

CHENOT Pierre Paul (1867-1891) Soldat – Gerland (21)

CORNAC Félix (1847-1893) Chef de Bataillon d’Infanterie – Caubiac (31)

DANNE Armand (1919-1949) Capitaine pilote-aviateur – Attigny (08)

DANNE Roland (1925-1944) Soldat – Attigny (08)

DATH Guy (1923-1945) Capitaine – Le Crotoy (80)

DELAPORTE Oscar (1863-1885) Sous-lieutenant du Génie – Le Crotoy (80)

DELMÉE Paul (1880-1962) Colonel de Gendarmerie – Le Crotoy (80)

DUBARRY de LESQUERON Augustin (1784-1864) Colonel d’Artillerie – Cornebarrieu (31)

DUBEZY Jean (1882-1904) Soldat – St-Alban (31)

DUCHÊNE Louis (1840-1896) Chef de Bataillon d’Infanterie – Poix-Terron (08)

DURAND Charles (1850-1870) Franc-tireur – Launois-sur-Vence (08)

FOSSIER Jean (1885-1918) Lieutenant d’Infanterie – Poix-Terron (08)

FOURCARD Nicolas (1868-1946) Lieutenant-colonel d’Infanterie – Attigny (08)

GRANDVALET François (1826-1904) Colonel d’Infanterie – Résigny (02)

GRANDVALET Jean Baptiste (1793-1869) Capitaine d’Infanterie – Résigny (02)

HERBIN-DESSAUX Jean Baptiste (1765-1832) Lieutenant-général – Balan (08)

JACOB Louis (1880-1951) Capitaine de vaisseau – Castelmaurou (31)

JOURDANET Pierre (1905-1985) Colonel – Versailles (78)

JOYEUX Jean Marie (1887-1916) Soldat – St-Même-le-Tenu (44)

KESSLER Alfred (1833-1893) Colonel d’Artillerie – Versailles (78)

LABAU Jean Pierre (1820-1889) Maître de la Marine – La Montagne (44)

LAGNEAUX François (1825-1889) Capitaine d’Infanterie – Eteignières (08)

LALLEMAND Orphis Léon (1817-1893) Général de Division – Eteignières (08)

de LA TOUR du PIN-GOUVERNET René (1779-1832) Lieutenant-colonel d’EM – Thugny-Trugny (08)

LEFEUVRE Bernard (1910-1982) Colonel d’Infanterie de Marine – St-Même-le-Tenu (44)

LE GAL René (1895-1915) Soldat – La Montagne (44)

LOTH Pierre (1924-1947) Garde républicain – Dommery (08)

MARCHAND Albert (1888-1916) Soldat – Ambly-Fleury (08)

MARCHAND Georges (1891-1915) Soldat – Ambly-Fleury (08)

MARGE Georges (1882-1950) Colonel d’Infanterie – Père-Lachaise (Paris 20ème)

MAUREL Louis (1908-1981) Général de Brigade – Aucamville (31)

MINOT Nicolas (1830-1910) Chef d’Escadron de Gendarmerie – Eteignières (08)

MONNOT Paul (1895-1915) Soldat – Nice (06)

OLIVIER Jean Baptiste (1765-1813) Général de Division – Witternesse (62)

PELTIER Jean Jacques (1891-1918) Maréchal des logis – Poix-Terron (08)

PELTIER Patrick (1865-1936) Général de Division d’Infanterie coloniale – Versailles (78)

POUPLY Victor (1881-1916) Caporal – Attigny (08)

RENAUDINEAU Paul (1896-1917) Sous-lieutenant d’Infanterie – Bourgneuf-en-Retz (44)

SAINT-GERMAIN Louis (~1719-1795) Capitaine de Cavalerie – Thugny-Trugny (08)

SIMONET Georges (1916-1982) Sous-officier – Aucamville (31)

TEULAT Raymond (1932-1956) Sergent-parachutiste – St-Antonin-Noble-Val (82)

TOULORGE Paul (1862-1959) Général de Division – Nice (06)

UFFERTE Louis (1883-1938) Médecin-colonel – Cadours (31)

VAILLANT Eugène (1860-1936) Officier d’Administration – Puyssegur (31)

VANDENBROUCK Joseph (1883-1919) Canonnier – Gerland (21)

VIÉ Gilbert (1902-1976) Commandant – St-Loup-Cammas (31)

 


Envoyé par : seynaeve@orange.fr

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Le pont de la rivière Kwaï

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A voir

GLOUCESTERSHIRE REGIMENT — British units WW1

GLOUCESTERSHIRE REGIMENT Le Gloucestershire Regiment, communément appelé les Glosters, est un régiment d’infanterie qui a existé de 1881 à 1994. Il a hérité du privilège unique de l’armée britannique de porter un insigne sur l’arrière de la coiffure en sus de celui porté devant, un honneur remporté par l’ancêtre du régiment à la bataille d’Alexandrie […]

via GLOUCESTERSHIRE REGIMENT — British units WW1

Poster un commentaire

Classé dans A lire

22 novembre 1882 – Charles VILDRAC

Charles Messager, qui prendra le pseudonyme de Vildrac, du nom de Wildrake, héros de Walter Scott qu’il admirait, naquit  à Paris dans le 5ème arrondissement, le 22 novembre 1882.

L’Abbaye de Créteil était un phalanstère fondé à l’automne 1906 par l’écrivain Georges Duhamel et le poète Charles Vildrac. En 1905, Vildrac épouse Rose, la sœur aînée de Georges Duhamel. Il fut fermé par ses membres le 28 janvier 1908.

L’auteur se servira de cette expérience pour écrire « Le désert de Bièvres ».

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

Un journal de Tranchées: LA ROULANTE du 369 n°13 du 15 février 1917 (9/10) — Un Monde de Papiers

Un dessin de Bils sur une patrouille dans un bois où le second militaire préfère envoyer son copain vers l’avant, lui préférant aller chercher les secours pour quand il se fera toucher. Retour à un format normal pour ce quatre pages, le papier ayant été offert par les Papeteries Darblay à Essonnes. On y retrouve […]

via Un journal de Tranchées: LA ROULANTE du 369 n°13 du 15 février 1917 (9/10) — Un Monde de Papiers

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Maitron, Georges BRASSENS

Né le 22 octobre 1921 à Cette (Sète, Hérault), mort le 29 octobre 1981 à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault) ; auteur, compositeur, interprète, poète ; militant libertaire ; l’une des principales figures de la chanson française.

Version nouvelle
Bob Dylan a mérité le Prix Nobel de littérature, Léonard Cohen a mérité le repos, Georges Brassens a mérité le Maitron.

Brassens lisant Le Libertaire

Figure majeure de la chanson française dite « à textes », chanteur et poète parmi les plus populaires du répertoire musical du pays, Georges Brassens ne milita que brièvement, au sein de la Fédération anarchiste (FA) de l’après-guerre. Sa philosophie de vie teintée d’humanisme et de révolte témoigne néanmoins d’un état d’esprit et de convictions libertaires qu’il contribua très largement à diffuser par ses écrits et ses tours de chants.
Le père de Georges Brassens, Jean-Louis, était entrepreneur maçon. En 1919, il avait épousé Elvira Comte, née D’Agrosa (parfois orthographié Dagrosa), originaire du sud de l’Italie. Veuve de guerre, elle était mère d’une fille, Simone, née en 1912 de son premier mariage avec un tonnelier. Le couple n’eut pas d’autre enfant. Georges Brassens fut élevé dans un contexte familial dissonant, entre une mère catholique pratiquante et très pieuse et un père farouchement anticlérical et athée. Toutefois, ces opinions divergentes n’entamèrent pas l’harmonie familiale. Suivant la volonté de sa mère, Georges Brassens reçut les premiers sacrements et, plusieurs années durant, assista chaque semaine à l’office dominical. Ce n’est qu’une fois atteint l’âge de l’adolescence qu’il cessa définitivement de suivre les préceptes religieux. Au foyer des Brassens, le consensus se faisait malgré tout sur une passion mutuelle pour la musique et la chanson. Avec sa mère,
Lire l’article complet sur
D’autres artistes, chanteur etc figurent dans le MAITRON
A vous de les trouver !

Poster un commentaire

Classé dans A lire

22 novembre 1952 – Les obsèques de Paul ELUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel, né à Saint-Denis, le 14 décembre 1895, mort le 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont, était un poète français. Il choisit à l’âge de vingt et un ans, le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhéra au dadaïsme et fut l’un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique engagée. Le 18 novembre 1952 à neuf heures du matin, Paul Éluard succombe à une crise cardiaque à son domicile, 52 avenue de Gravelle à Charenton. Les obsèques ont lieu le 22 novembre 1952 au cimetière du Père-Lachaise. Le gouvernement refuse les funérailles nationales.

Terre d’écriture – 2008

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne

Ceci est un fake !

Poster un commentaire

par | 22 novembre 2017 · 11:09

PAPAMA : Délégation spéciale 1939-1945 – (102)

PAPAMA (PAtrimoine PAtronimique MAisonnais) c’est ainsi que furent baptisés les relevés systématiques des PAtronymes MAisonnais (vers 2002) dans près de 200 sources.

Les deux ouvrages de l’AMAH (Tome I et II), les brochures éditées par l’AMAH et des parutions diverses. Pour chaque patronyme rencontré il a été relevé, le patronyme, le prénom, la date de l’événement, un cours résumé du contexte (de 10 mots à 20 mots) et la page de l’ouvrage en question.

Extrait du tome II de Mille ans d’Histoire à Maisons-Alfort.

1939-1945  Délégation spéciale.

Nom Prénom Début Fin Information Page
Angerand 1944 1944 Délégation spéciale 501
Assemblée Communale 1939 1939 Délégation spéciale
Les membres d’une délégation spéciale sont désignés par le Gouvernement
MM. Maugé, Becquerelle, Veinstein, Péroni.
501
Assemblée Communale 1940 1940 Délégation spéciale
MM. Maugé, Péroni, Ferre
501
Assemblée Communale 1942 1942 Délégation spéciale
M. Maugé, Président
MM. Péroni, Ferre, Pasquié, Caillette, adjoints
MM. Lejeune, Champeau, Mme Sureau, MM. Mitand, Barilleau, Thèves, Morin, Manuel, Lacroix, Védrine, Janvier, Frapaise, Degrott, Bergeret, Leverger.
En cours de mandat M. Mirand démissionne
501
Assemblée Communale 1944 1944 Délégation spéciale 21/8/1944  19/11/1944
Au moment de la Libération quelques membres des Forces Françaises de l’Intérieur se sont installés à la Mairie et constitués en délégation spéciale. Le Gouvernement provisoire de la République a procédé, ensuite, à la nomination officielle d’une autre délégation.
M. Marceau, Président
MM. Bildstein et Baron, adjoints
501
Assemblée Communale 1944 1944 Délégation spéciale
M. Saulnier, Président
MM. Marceau, Bildstein, Mme Busson, MM. Deutschmann, Baron, Gilloux,
Angerand, Latapie, Lesne, Rhein, Tabary, Mme Peyrard, MM. Ducros, Peuch,
Riant, Brisset, Nicolini, Josset et MM. Bolze, Saguet, Verrier, Bernhard,
Nevraumont, Frichot, Jardin, Hureau, Raunet absents déportés en Allemagne.
501
Barilleau 1942 1942 Délégation spéciale 501
Baron 1944 1944 Délégation spéciale 21/8/1944  19/11/1944
MM. Bildstein et Baron, adjoints
501
Baron 1944 1944 le 21-8-1944, des représentants communistes des FFI prennent possession de la Mairie et se constituent en délégation spéciale. Marceau, président; Bilsdstein et Baron. 47
Baron 1944 1944 Délégation spéciale 501
Becquerelle 1939 1939 Délégation spéciale désignés par le Gouvernement. 501
Bergeret 1942 1942 Délégation spéciale 501
Bernhard 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Bildstein 1944 1944 Délégation spéciale 21/8/1944  19/11/1944
MM. Bildstein et Baron, adjoints
501
Bildstein 1944 1944 Délégation spéciale 501
Bilstein 1944 1944.08.21 le 21-8-1944, des représentants communistes des FFI prennent possession de la Mairie et se constituent en délégation spéciale. Marceau, président; Bilsdstein et Baron. 47
Bolze 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Brisset 1944 1944 Délégation spéciale 501
Busson Mme 1944 1944 Délégation spéciale 501
Caillette 1942 1942 Délégation spéciale. Adjoint 501
Champeau 1942 1942 Délégation spéciale 501
Degrott 1942 1942 Délégation spéciale 501
Deutschmann 1944 1944 Délégation spéciale 501
Ducros 1944 1944 Délégation spéciale 501
Ferre 1940 1940 Délégation spéciale 501
Ferre 1942 1942 Délégation spéciale. Adjoint 501
Frapaise 1942 1942 Délégation spéciale 501
Frichot 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Gilloux 1944 1944 Délégation spéciale 501
Hévette Arthur 1965 Le maire envoie une délégation pour étudier un Jumelage avec Moers. 38
Hureau 1944 1944 # Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Janvier 1942 1942 Délégation spéciale 501
Jardin 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Josset 1944 1944 Délégation spéciale 501
Lacroix 1942 1942 Délégation spéciale 501
Latapie 1944 1944 Délégation spéciale 501
Lejeune 1942 1942 Délégation spéciale 501
Lesne 1944 1944 Délégation spéciale 501
Leverger 1942 1942 Délégation spéciale 501
Manuel 1942 1942 Délégation spéciale 501
Marceau 1944 1944 Délégation spéciale 21/8/1944  19/11/1944
M. Marceau, Président
501
Marceau 1944 1944 le 21-8-1944, des représentants communistes des FFI prennent possession de la Mairie et se constituent en délégation spéciale. Marceau, président; Bilsdstein et Baron. Jusqu’au 19-11-1944 47
Marceau 1944 1944 21-8-1944. Prise de possession de la mairie par les Forces de Résistance.  Marceau désigné comme président de la délégation spéciale provisoire. Il avait été conseiller municipal en 1935, liste communiste. 307
Marceau 1944 1944 Délégation spéciale 501
Maugé 1939 1939 Délégation spéciale désigné par le Gouvernement. 501
Maugé 1940 1940 Délégation spéciale 501
Maugé 1942 1942 Délégation spéciale. Président 102 501
Mirand 1942 1942 Délégation spéciale. Démissionne 102 501
Morin 1942 1942 Délégation spéciale 102 501
Nevraumont 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 102 501
Nicolini 1944 1944 Délégation spéciale 501
Pasquié 1942 1942 Délégation spéciale. Adjoint 501
Péroni 1939 1939 Délégation spéciale désignés par le Gouvernement. 501
Péroni 1940 1940 Délégation spéciale 501
Péroni 1942 1942 Délégation spéciale. Adjoint 501
Peuch 1944 1944 Délégation spéciale 501
Peyrand Mme 1944 1944 Délégation spéciale 501
Raunet 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Rhein 1944 1944 Délégation spéciale 501
Riant 1944 1944 Délégation spéciale 501
Saguet 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 501
Saulnier André 1944 1944 Délégation spéciale. Président 501
Saulnier 1944 1944 19-11-1944, seconde délégation spéciale. Désignée par le gouvernement provisoire de la République Française. Présidée par Saulnier, communiste. Elections le 13-5-1945, Saulnier confirmé  maire. 47
Sureau Mme 1942 1942 Délégation spéciale 501
Tabary 1944 1944 Délégation spéciale 501
Thèves 1942 1942 Délégation spéciale 102 501
Védrine 1942 1942 Délégation spéciale 102 501
Veinstein 1939 1939 Délégation spéciale désignés par le Gouvernement. 102 501
Verrier 1944 1944 Délégation spéciale. Absent déporté. 102 501

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Histoire locale, Maisons-Alfort, PAPAMA

22 novembre — Magazinimag

via 22 novembre — Magazinimag

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Le 25 novembre 2017, 122 rue Roger François 94700.


Une après-midi  le 25 novembre 2017, 122 rue Roger François 94700.

Espace Loisirs Charentonneau

Venez rencontrer le CGMA.

  • vous voulez faire de la généalogie
  • vous recherchez un ancêtre
  • vous recherchez un patronyme à Maisons-Alfort

Venez rencontrer les adhérents du CGMA


 

Poster un commentaire

Classé dans A visiter, A voir

1972 – Raymond SOUPLEX

1972 – Raymond SOUPLEX

SOUPLEX Raymond ( [†]  Gentilly 94) Acteur.

o 1 juin 1901, Paris
22 novembre 1972, Paris    [†] Cimetière Gentilly

Raymond Souplex, de son vrai nom Raymond Guillermain, est un acteur, dialoguiste, scénariste et un chansonnier français né à Paris le 1er juin 1901, décédé à Paris le 22 novembre 1972.

Les Cinq Dernières Minutes
Un mort, trois suspects, deux indices : c’est la formule magique imaginée par les créateurs de cette série parmi les meilleures et les plus populaires de la télévision française.
Raymond Souplex est inhumé dans l’agréable mais peu connu, cimetière de Gentilly. Un square du dix-huitième arrondissement de Paris, arrondissement où il a longtemps habité, au coin des rues Montcalm et Marcadet, porte son nom.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

*

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne