Archives quotidiennes : 17 novembre 2017

Récipiendaires de la Croix de Victoria : Première Guerre mondiale — Le blogue de Bibliothèque et Archives Canada

La Croix de Victoria (VC) est la décoration militaire la plus prestigieuse du Commonwealth et a préséance sur l’ensemble des médailles, décorations et ordres. Reconnaissance de la bravoure devant l’ennemi, la VC peut être décernée à une personne, peu importe son grade militaire, et à des civils sous commandement militaire. Jusqu’à maintenant, 98 Canadiens ont […]

via Récipiendaires de la Croix de Victoria : Première Guerre mondiale — Le blogue de Bibliothèque et Archives Canada

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Vidéo du jour (79) : Retrouver le parcours d’un soldat pendant la Grande Guerre

 


Bonjour c’est Élise,

Ma formation en ligne « Retrouver le parcours d’un soldat pendant la Grande Guerre » vient de sortir !

Je vous en dis plus dans cette vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=K6VQ3TB0qkM

A tout de suite !

Élise


Cliquer


Élise LENOBLE
Généalogiste professionnelle
elise@aupresdenosracines.com


Toutes les Vidéos du jour


 

Poster un commentaire

Classé dans Vidéo du jour

17 novembre 1990 – Pierre TOURLIER

1990 – Pierre TOURLIER

TOURLIER Pierre (x Créteil(94), 1990) Chauffeur de Mitterrand.

o 4 septembre 1943, Metz
X 17 novembre 1990, Créteil :  Isabelle B.

Pierre Tourlier a publié en mars 2000 « Conduite à gauche » qui relate plus de 25 années passées aux côtés de François Mitterrand. Il a d’abord été son garde du corps puis son chauffeur. Pierre a eu beaucoup de mal à faire le deuil de François Mitterrand, pendant 3 ans il était en pleine dépression. C’est un ami médecin qui lui a conseillé d’écrire pour « se vider ». Son ami l’a alors poussé à le publier, ce qui est fait aujourd’hui. Ce livre lui a permis de tourner la page et de se régénérer.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

Nés un 17 novembre à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Nés un 17 novembre à Maisons-Alfort

Consulter aussi le site du CGMA http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/index.html

 

Date        Information (1792-1901)
1818.11.17 ALLAMOMME François Noël
1883.11.17 BOURNHONNET Albert
1877.11.17 CANART Marie Louise
1892.11.17 COURTOIS Victor Léon
1827.11.17 DELANOUE Auguste Louis
1857.11.17 FRANCARD Louis Charles
1844.11.17 GASTEBLED Pierre Elie
1877.11.17 GUICHARD Marguerite
1899.11.17 IMBERDIS Henriette Jeanne
1893.11.17 LAMELAY Jeanne Marie Louise
1880.11.17 LAUDE Catherine
1897.11.17 LECORNU Marcelle Marie
1900.11.17 LECOUVEY Henriette Marie et Albert Louis Auguste (reconnais.)
1900.11.17 LECOUVEY Henriette Marie et Albert Louis Auguste (reconnais.)
1900.11.17 LECOUVEY Henriette Marie et Albert Louis Auguste (reconnais.)
1882.11.17 LEVESQUE Auguste
1844.11.17 LIOUT Rosalie
1886.11.17 MEUNIER Charles Maurice
1898.11.17 MORET Marie
1879.11.17 PERRAULT Reine Louise Marie
1895.11.17 PRUDHOMMEAU Maxime Camille Charles
1869.11.17 ROBERT Marie
1882.11.17 ROSSILLOL Pierre Etienne
1882.11.17 SCHORUNG Edmond Albert
1831.11.17 VALERE Marie Louise

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale, Maisons-Alfort

Il y a 100 ans jour pour jour: J’AI VU du 17 novembre 1917 — Un Monde de Papiers

(JOUR 1202 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT) Un nouvel emprunt pour répondre à l’effort de guerre des Français? Les bas de laine des épargnants sont une fois de plus sollicités. Et ce n’est pas fini. C’est aussi le cas en Amérique où les infirmières défilent pour appeler les Américains à répondre à l’emprunt américain. […]

via Il y a 100 ans jour pour jour: J’AI VU du 17 novembre 1917 — Un Monde de Papiers

Poster un commentaire

Classé dans A lire

17 novembre 1749 – Nicolas APPERT

Nicolas Appert, né le 17 novembre 1749 à Châlons-en-Champagne et mort le 1er juin 1841 à Massy (dit par erreur François, Nicolas-François, Charles ou Charles-Nicolas[3]), est un inventeur français.  inventeur en 1795 de la conserve alimentaire « appertisation », il  vécut de 1795 à 1802 à Ivry-sur-Seine où il avait ses ateliers. Il est le premier à mettre au point une méthode de conservation des aliments en les stérilisant par la chaleur dans des contenants hermétiques (bouteilles en verre puis boîtes métalliques en fer-blanc). Il crée la première usine de conserves au monde.

*

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

PAPAMA : Qui sommes-nous ? d’où venons nous ? – 1992 – (002)

PAPAMA (PAtrimoine PAtronymique MAisonnais) c’est ainsi que furent baptisés les relevés systématiques des PAtronymes MAisonnais (vers 2002) dans près de 200 sources.

Les deux ouvrages de l’AMAH (Tome I et II), les brochures éditées par l’AMAH et des parutions diverses. Pour chaque patronyme rencontré il a été relevé, le patronyme, le prénom, la date de l’événement, un cours résumé du contexte (de 10 mots à 20 mots) et la page de l’ouvrage en question.

Qui sommes-nous  ? d’où venons nous ? – Brochure AMAH n°2 – 1992

Nom Prénom Date Information Page
Aubert-Dubayet Marie-Constance-Euphrosine 1787 Née 4-01-1787 à Grenoble, épousera le Général Charpentier. 7
Capet Hugues 988 Don de l’abbaye bénédictine de Saint-Maur 2
Charpentier Henri-François-Marie 1769 Né 23-01-1769 à Soissons, épousera Marie-Constance-Euphrosine Dubayet. 6, 7
Charpentier Henri-François-Marie 1803 27-04-1803.  Le Marié, Mariage Charpentier-Dubayet.  Général de brigade. 6, 7
Charpentier-Dubayet Mariage 1803 Ont signé Aubert-Dubayet, Pouchot, Carra Saint-Cyr, Charpentier, Chastellain-Charpentier, Pioche, Carra Devaux, Dupont, Lefèvre, Junot, B. Bonaparte, Soult, Beauharnais, Agar, Brochier, Recourt, Menant, Hérard, Gueroux, Castera, Phillppe Lenoble, Campan. 7
Chemin Alfred 1897 17-4-1897, Dépose brevet système vilbrequin de manèges. 17
Chemin Famille de forains 1897 Familles Résident à Maisons-Alfort depuis le début du siècle. 17
Chenal François-Amédée 1898 Cité à propos des coquetiers de Bougogne. 11
Chenal François-Amédée 1898 Cité à propos des maraîchers, vignerons et laboureurs. 17
Cotelle et Foucher 1919 Eau de javel, savon. 14
Delys 1921 Etablissements. 14
Ferrari 1900 Biscuiterie et pâtes alimentaires. 14
Foucher Cotelle et Foucher 1919 Eau de javel, savon. 14
Latour du Pin René-Louis-Victor 1779 Né en 1779. Demeure à Alfort en 1802. Fils de Jean René Mans-Latour du Pin et de Louise Charlotte Bethune Pologne. 6
Latour du Pin René-Louis-Victor 1802 Epouse Honorine-Camille-Athénaïs Grimaldi-Monaco. Paris X 6
Moureaux 1795 Etablissements fondés en 1795 qui deviendront La Suze. 14
Moureaux 1875 Etablissements transférés à Maisons-Alfort. 14
Soulier Jean 1766 12-10-1766. Premier éléve à l’école Vétérinaire. De Provins. 4
Springer 1872 Fondation de distillerie 14
Zede 1890 Dernier nom d’électeur en mars 1890 10

1 commentaire

Classé dans Histoire locale, Maisons-Alfort, PAPAMA

La France des BACQUER entre 1891 et 1915

                                         Essayez avec votre patronyme

La France des BACQUER entre 1891 et 1915

1891-1915-bacquer

Cliquer

1891-1915 : 15 naiss.

14 BACQUER nés dans les Côtes-du-Nord (Côtes-d’Armor)

1 BACQUER Dans le Var

A noter que

47 LE BACQUER sont nés en France entre 1891 et 1915

 

les-bacquer-a-la-belle-epoque

BACQUER à la Belle-époque

Mon arrière-grand-père François LE BACQUER a déclaré ses 4 fils sous le patronyme de BACQUER et non LE BACQUER et déclaré sa fille Augustine LE BACQUER.

François-Marie            (III) LE BACQUER
o  30-05-1872   Plouguernével Bonen  22
†  13-05-1941     Bonen  22
x 02-07-1893    Glomel   22
1ère épouse Louise  RAOULT décédée de pneumonie en 1905
2ème épouse Marie GUILLERM

Sur la photo qui doit dater de 1910 (avant la grande guerre)
En haut : Yves, Jean (mon grand-père), François (dit oncle Bellevue) et Pierre.
Assis : la demi-sœur la tante Marie, l’arrière grand-père, François LE BACQUER, sa seconde épouse  GUILLERM.
Sur les genoux une petite fille non identifiée

Jean
o  08-09-1894             Bonen  22
†  13-12-1986             Carhaix 29
François
o  06-06-1896              Bonen  22
†  19-12-1967              Meudon 92
Yves
o  25-09-1898              Bonen  22
†  07-04-1941              Saint-Brieuc  22
Pierre
o  24-05-1901              Bonen  22
†  29-10-1938              Bonen  22
Augustine LE BACQUER
o  02-12-1903              Bonen  22
†  13-03-1907              Bonen 22
Brûlée à 3 ans

La fratrie de François LE BACQUER rassemble des LE BACQUER et des BACQUER.
A cette époque il n’y avait pas toujours de livret de famille, François LE BACQUER déclara 4 fils BACQUER et une fille LE BACQUER.
Ces erreurs successives sur 2 générations permettent d’isoler 14 BACQUER  entre 1891 et 1915.
Pour compléter les BACQUER cités ci-dessus il faut inclure les cousins Etienne (Inspecteur) François (Instituteur), et Guillaume (Instituteur) lui aussi et un enfant mort né ainé d’Étienne.

A propos de Bonen (22) lire https://fr.wikipedia.org/wiki/Rostrenen
Bonen fut érigée en commune au 19è siècle et fut rattachée à Rostrenen en 1970.
Bonen est le berceau des BACQUER au 20è siècle

A suivre si vous le voulez bien

 

 

Joël

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Site

17 novembre 1847 – Voie de chemin de fer à Maisons-Alfort

1847 – Voie de chemin de fer

La révolution de juillet 1830 passa inaperçue ; du moins, officiellement, n’a-t-elle pas marqué de trace dans les registres municipaux. Le règne de Louis-Philippe qu’elle inaugurait s’est traduit, pour Maisons-Alfort, par deux événements considérables : la construction du fort dit, bien mal à propos, de Charenton, commencée en 1841, et, quelques années après, celle du chemin de fer de Lyon, dont la création a été un bienfait incontestable pour la commune, en même temps qu’elle préparait, par le morcellement du territoire, la naissance, dans un avenir lointain encore, de la commune d’Alfortville. C’est le 12 août 1849 que la ligne fut ouverte à l’exploitation et que les habitants de Maisons connurent, pour la première fois, le plaisir d’être transportés à Paris en vingt minutes ; la concession remontait à 1845 et, le 17 novembre 1847, le Conseil municipal avait pris une délibération relative à la voie à ouvrir sur la propriété de M. Richard pour donner accès de la Grande-Rue à la station du chemin de fer.

État des communes à la fin du XIXe siècle (1904)

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale