Archives quotidiennes : 27 octobre 2017

Il n’y a plus d’enfants! — suzanne35

Il m’a l’air bien fasciné ce petit à un age ou de simples cubes en bois faisaient nos délices… Est-ce une bonne ou une mauvaise chose? pas plus de dix minutes par jour ça peut encore aller. En tout cas voilà un enfant qui saura surfer tôt sur internet » car aux âmes bien nées […]

via Il n’y a plus d’enfants! — suzanne35

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Noms de rues insolites

Cliquer

Pas facile de demander son chemin lorsqu’on habite la rue Perdue, ni de donner son adresse quand on loge impasse de la Putte… Découvrez ces noms de rues qui nous font perdre le nord mais pas le sourire.
l’internaute.com

Poster un commentaire

Classé dans A visiter

Un ancêtre député ?

Un ancêtre député ?

hemic-14-pPeut-être avez vous, dans votre généalogie, trouvé la trace d’un homme politique et plus précisément d’un député ?

Si oui, il existe sur le site internet de l’assemblée nationale une rubrique pouvant intéresser les historiens de la famille.

La base de données des députés français depuis 1789, vous permet d’effectuer dans un premier temps une recherche parmi les députés aux États généraux ou les députés des assemblées postérieures. Vous pouvez dans un second temps affiner votre recherche par le nom et/ou par le département. Enfin dans un troisième temps, vous avez la possibilité de préciser la date du mandat et/ou la législature.

Lire l’article complet sur https://genealogiques.wordpress.com/2014/11/19/un-ancetre-depute/

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A utiliser

Archives Nationales : « Aux archives, citoyennes !

Cliquer


Comment avez-vous conçu la programmation ?
« Aux Archives, citoyennes ! » propose pendant toute l’année scolaire et universitaire une série d’expositions, de débats, d’ateliers – en particulier des ateliers jeunes publics – et de rencontres avec des femmes autour de plusieurs thématiques : le cycle a débuté en septembre avec une rencontre-débat réunissant historiens et sociologues autour du livre L’amour en guerre qui retrace la vie d’un couple d’instituteurs séparé pendant la guerre d’Algérie et met en lumière la personnalité exceptionnelle d’Aimée Jean-Baptiste, morte en couche. Le cycle se poursuit en ce moment avec les femmes scientifiques, dans le cadre notamment de La Fête de la science à l’occasion de laquelle nous présentons l’exposition « Infinités plurielles » de la photographe Marie-Hélène Le Ny  qui réunit 145 portraits de femmes scientifiques. Afin de faire connaître le travail de ces femmes exceptionnelles, pour certaines inconnues du grand public, nous avons décidé de faire des tirages grand format d’un certain nombre de ces photographies et les avons affichés sur les grilles du site de Pierrefitte. Il s’agit d’une première et c’est une réussite. Cela change complètement l’environnement. À cette occasion, nous avons également organisé une conférence débat intitulée « On ne naît pas scientifique, on le devient »,  qui a réuni de nombreuses personnalités, dont Geneviève Fraisse, autour de Marie-Hélène Le Ny, et permis de consolider les liens avec les villes de Pierrefitte, Stains et Saint-Denis.

Que pourra-t-on voir dans les prochains mois ?
En décembre, nous accueillerons l’exposition autour du thème « migrations au féminin » conçue par l’association Génériques, qui fête ses 20 ans, dont objectif est de sauvegarder et de valoriser l’histoire de l’immigration en France et en Europe. Il s’agira d’une exposition sur l’histoire des femmes dans la toute récente histoire de l’immigration. Nous continuerons ensuite avec la thématique des femmes engagées, tous milieux confondus, associatif, syndicaliste, politique… Le cycle se terminera avec la thématique « les femmes et la culture » avec d’une part une Grande collecte sur les archives de femmes au travail qui devrait voir le jour à l’horizon de juin 2018 – il s’agit là d’une préconisation du rapport de Françoise Thébaud – et, d’autre part, un focus à l’occasion de la Fête de la musique pour lequel nous sommes d’ores et déjà en contact avec la chef d’orchestre Zahia Ziouani, dont l’orchestre Divertimento est installé à Stains.


 

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Nationales

Vidéo du jour (76) : 5 évènements oubliés

Cliquer


Tous les Vidéos du jour


 

Poster un commentaire

Classé dans Vidéo du jour

Le rata des poilus

rata-des-poilus

Cliquer

Dans leurs chansons, les soldats vont droit au but. La gastronomie s’invite rarement en première ligne.
Le Poilu s’estime déjà heureux quand il mange chaud. Et son repas, c’est le fameux rata, transporté dans ce récipient, un bouthéon.
Le rata, c’est un mélange de viande et de légumes.

Un article de Franceinfo Picardie

 

2 Commentaires

Classé dans A lire, Guerre 14-18