Archives quotidiennes : 19 octobre 2017

19 octobre 1833 – Paul BERT

BERT Paul, Physiologiste et Homme Politique

(A Maisons-Alfort : Rue Paul Bert, Groupe Scolaire)

o 19 octobre 1833 Auxerre (Yonne)
† 11 novembre 1886 Hanoï
Paul Bert (1833-1886) a été professeur de physiologie à la Sorbonne, membre de l’Académie des sciences, député républicain, ministre de l’Instruction publique et des Cultes du gouvernement Gambetta, et résident général au Tonkin et en Annam. Il a participé à tous les degrés de la réforme de l’enseignement, et a surtout été avec Jules Ferry, le fondateur de l’école gratuite, laïque et obligatoire. Partisan de la laïcité, il a lutté, au nom de la liberté de conscience, pour la suppression de l’enseignement religieux et l’introduction de l’instruction civique et morale. Ce combat de la laïcisation a été en même temps celui mené contre le cléricalisme. Paul Bert est un personnage riche et contrasté : homme de science et politique, républicain et patriote, anticlérical et libre-penseur. Sa pensée demeure des plus actuelles. Plus que les courants philosophiques de son époque, ce sont l’amour de la science et l’attachement à la Révolution française qui animent sa pensée. La science lui donne la méthode, la Révolution l’idéal.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale

19 octobre 1944 – Square de l’Artificier FRANÇOIS

Square de l’Artificier FRANÇOIS

Henri-Marcel FRANÇOIS – Artificier (Square).

19 Octobre 1944  – Mort pour la France à 38 ans.

4 octobre 1949 – Le square du moulin Rieffel devient le square de l’artificier François le 04-10-1949.

27 août 1950 –  Le square de l’artificier François inauguré le 27-08-1950.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Lire également 25 août 1944 – Artificier François

*

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire locale

Les célébrités de Maisons-Alfort

  • Tariq Abdul-Wahad, ancien basketteur, né à Maisons-Alfort sous le nom d’Olivier Saint-Jean.
  • Marcel Balsa, pilote automobile, mort à Maisons-Alfort.
  • Buffalo Bill, figure mythique de la conquête de l’Ouest, a demeuré à Maisons-Alfort en 1905 pendant deux mois, durant la tournée à Paris de son fameux spectacle : le Buffalo Bill’s Wild West Show.
  • Jean-Louis Borg, entraîneur de basket, né à Maisons-Alfort.
  • Alice Dona, chanteuse et compositrice est née à Maisons-Alfort.
  • David Douillet, licencié au club de judo de la ville.
  • Thomas N’Gijol, humoriste, a vécu à Maisons-Alfort.
  • Fabrice Éboué, humoriste, né à Maisons-Alfort.
  • MC Solaar, rappeur français, a vécu à Maisons-Alfort et lui a d’ailleurs dédié la chanson « Bouge de là ».
  • Edmond Nocard, médecin vétérinaire, chercheur.
  • Jul (de son vrai nom Julien Berjeaut), né à Maisons-Alfort, est un dessinateur de presse et auteur de bande dessinée français.
  • Big Ali, rappeur américain, possède un appartement à Maisons-Alfort.
  • Maxime Old, Architecte d’intérieur, Décorateur, Créateur de meubles est né en 1910 à Maisons-Alfort et y a vécu jusqu’en 1955.
  • René Gabriel Décorateur spécialisé dans le meuble de série né le 14 septembre 1899 à Maisons-Alfort décédé le 30 octobre 1950 Paris 6e
  • Yodelice, chanteur-auteur-compositeur, a vécu à Maisons-Alfort
  • Marine Vacth, actrice36
  • Gabriel Volland (1881-1947), poète et écrivain, né à Maisons-Alfort
  • Marthe Chenal (1881-1947), soprano à l’Opéra et l’Opéra-Comique, est inhumée dans cette commune.
  • Xavier Neil, homme d’affaires français est né à Maisons-Alfort.

Retrouver ces Maisonnais sur Les célébrités de Maisons-Alfort

Cette liste est à compléter par :

Jean Lartéguy, de son vrai nom Jean Pierre Lucien Osty, né le 5 septembre 1920 à Maisons-Alfort et mort le 23 février 2011 à l’Hôtel des Invalides à Paris.

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort

19 octobre 1961 – Isaac de BENSERADE – Académicien

BENSERADE Isaac de, († Gentilly, 1691). Académicien.

o 1612, Lyons-la-Forêt  (Eure).

19 octobre 1691, Gentilly Val-de-Marne.

Poète français, bel esprit, né à Lyons, en Normandie en 1612, mort en 1691, membre de l’Académie Française. Ses pièces dramatiques n’eurent aucun succès. Sa muse gracieuse et enjouée, mais frivole et de courte haleine, se plaisait mieux à la menue poésie que Lambert mettait en musique. Son sonnet de Job et celui d’Uranie de Voiture divisèrent toute la cour en deux factions. Sa réputation fut telle, qu’on osa le placer au rang de Corneille !

Il mourut en 1691, victime de l’étourderie d’un chirurgien qui en le soignant avait pris l’artère pour la veine.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

Aurais-je des cousins cambodgiens ? — Histoires de feuilles

Depuis quelques années, j’ai entrepris d’identifier les frères et sœurs de mes ancêtres en retrouvant au moins leurs actes de naissances, de mariages et de décès, ceci afin d’avoir une vision plus globale du cercle familial. Et parfois, je m’attarde au fil de mes découvertes sur la famille d’un de ces frères et sœurs. C’est ce que […]

via Aurais-je des cousins cambodgiens ? — Histoires de feuilles

Poster un commentaire

Classé dans A lire

19 octobre 1972. : Dénomination de 7 voies de la ZAC des Juilliottes

Dénomination de 7 voies de la ZAC des Juilliottes

Voici le délibéré du conseil municipal en date du 19 octobre 1972.

LE CONSEIL
L’exposé de M. Marchand entendu.
Après avoir pris connaissance de l’avis de la Commission Voiries à ce sujet.
Vu le plan présenté par la Direction Générale des services techniques de la ville
DÉLIBÈRE

DÉCIDE de dénommer comme suit les 7 voies nouvelles de la ZAC
Voie 1 rue Georges Gaumé
Voie 2 rue du Général Koenig
Voies 3 et 7  allant de la rue Victor Hugo à l’avenue du général Leclerc              Rue du 18 juin 1940
Voie 4 rue du professeur Ramon
Voie 5 rue Albert Camus
Voie 6 rue Louis Pergaud
DÉCIDE d’autre part de donner aux immeubles situés entre les voies 5 et 7 le nom de “Cours des Juilliottes“.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Histoire locale