Archives quotidiennes : 8 octobre 2017

SIGNALLER — British units WW1

SIGNALLER The Cameronians ___________________ Tombe du Signaller Keith Nicolson, mort le 28 juin 1918 à l’age de 20 ans Avec la mention. Il n’y a pas de mort; ce qui y ressemble n’est qu’une transition. Maman. ________ ____ Un ‘grade’ inhabituel: Signaller Un »signaller » est un soldat dédié aux transmissions optiques, téléphoniques ou radio. […]

via SIGNALLER — British units WW1

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

8 octobre, on fête les Pélagie

Pélagie, dite Jenny Saint-Pierre Lespéret

Fille de Henri Saint-Pierre-Lespéret, elle épousa le Général Antoine Noguès.


La sœur ainée de Pélagie était Dominiquette Saint-Pierre Lespéret.

Dominiquette Saint-Pierre Lespéret

 


 

Henri Saint-Pierre Lespéret, le père.

Il fut emprisonné à la prison Saint-Pélagie (à Paris) avec André Chénier dans une cellule proche de celle d’André Chénier.

Cette rencontre à été retranscrite par le Général Antoine Noguès : Saint-Pierre Lespéret : Le rideau rouge et André Chénier

Cliquer sur André Chénier


Henri et Dominiquette  sont les ascendants des Malartic qui vécurent à Lespéret en Castelnau-Rivière-Basse (Hautes-Pyrénées).


Sainte Pélagie la Pénitente

martyre à Antioche (✝ v. 302)

Nous avons le récit de sa mort grâce à saint Jean Chrysostome. Pelagia penitenteAu début de la persécution de Dioclétien vers 302, les policiers se présentent au domicile de sainte Pélagie qui n’a que 15 ans. Elle est seule et ils viennent l’emmener car elle est chrétienne. Devant leur attitude dont elle sait que cela risque de se terminer par un viol avant d’être menée au tribunal, « Pélagie, écrit saint Jean Chrysostome, imagina une ruse si habile que les soldats n’en sont pas encore revenus. D’un air calme et gai, feignant d’avoir changé d’avis, elle les prie de la laisser se retirer un moment, juste le temps de revêtir la parure qui convient à une nouvelle épousée. Ils n’y voient aucun inconvénient. Quant à elle elle sort posément de la chambre, monte en courant sur le toit de la maison et se précipite dans le vide. C’est ainsi que Pélagie déroba son corps à la souillure, qu’elle délivra son âme pour lui permettre de monter au ciel et qu’elle abandonna sa dépouille mortelle à un ennemi désormais inoffensif. »
Illustration: image de la paroisse S Pelagia in Guinzano diocesi di Pavia (sites en italien)
Voir aussi sur le site internet de l’Abbaye Saint Benoît: sainte Pélagie et les homélies de saint Jean Chrysostome (1) (2).
À Antioche de Syrie, vers 302, sainte Pélagie, vierge et martyre, dont saint Jean Chrysostome a chanté hautement les louanges.


Adhérent-CGMA-Joël-007


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Adhérents, Généalogie des adhérents

EN ENVOR : Pierre-Étienne FLANDIN

Cliquer


Mais si le nom de Pierre-Etienne Flandin n’est pas des plus connu c’est que son rôle est au centre d’un certain nombre de controverses historiographiques, magnifiquement résumées dans un article désormais classique d’Olivier Wieviorka. Pour certains acteurs tels que Michel Peyrouton, suivis par des historiens comme Robert Aron, l’arrivée de Flandin au pouvoir témoignerait d’une volonté d’ouverture vers la Grande-Bretagne et d’une certaine velléité de d’opposition à l’Allemagne. En d’autres termes, il serait possible d’y voir une pause libérale. Pour d’autres, au contraire, il est clair que l’intermède Flandin ne se caractérise par aucun fléchissement des persécutions antisémites ni par le moindre raidissement diplomatique vis-à-vis de Berlin. Sans entrer dans un débat qui n’est ici pas le nôtre, remarquons juste que ce qui parait se distinguer parmi les partisans de Flandin est au final la classique dichotomie entre d’une part le « bon » Vichy qui serait une sorte de « bouclier » et, d’autre part, le mauvais, celui de Laval. Une thèse qui bien entendu n’a plus cours aujourd’hui tant on mesure les convergences qui peuvent exister en ces circonstances très particulières entre un homme politique réputé libéral et un régime autoritaire.


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Guerre 39-45, Histoire

8 octobre 1915 – Charenton-le-Pont

PERROT Roger Albert Georgesné le 5 décembre 1893 à Paris 10ème ; Caporal au 6ème RI ; MPLF (blessures de guerre) le 8 octobre 1915 au Bois-Marteau boyau de la Hire (Aisne). Cimetière de Valmy, Charenton-le-Pont (Val-de-Marne).

Voir le site de Jacques Seynaeve
http://pagesperso-orange.fr/seynaeve/page_p.htm

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18, Val de Marne

Deux films à voir — Blog Histoire Géo

 

Je viens de regarder ce film (et je découvre en passant qu’il est visible en entier sur Youtube alors que cette plate forme rejette mes extraits de documentaires de 5 minutes !) sur Henri IV que j’ai trouvé intéressant même s’il prend quelques libertés avec la chronologie et les personnages. Dans un autre genre, je […]

via Deux films à voir — Blog Histoire Géo

Poster un commentaire

Classé dans A lire

8 octobre 1965 – René NECTOUX

De nombreux cheminots demeurent à Maisons-Alfort.

Le 8 octobre 1965, l’un d’entre eux devient le premier Officier Municipal de la commune. Effectivement, après avoir occupé des fonctions au sein du Conseil Municipal depuis 1959, René NECTOUX est élu Maire.

Cheminot pendant 41 ans. Entré le 7 août 1937 à la « Compagnie du P.L.M. » par concours, contrôleur technique chargé de la réception des voies à Saulon-la-Chapelle, près de Dijon, ingénieur diplômé de l’École Spéciale des Travaux Publics, il est affecté en 1945, à Paris, au service de la reconstruction pour les bâtiments-voyageurs et les ouvrages d’an puis aux études de l’électrification Paris-Lyon. Chargé de mission du 1er février au 15 mai 1962 au cabinet de Robert BURON, Ministre des travaux publics, des transports et du tourisme, il entre à cette date comme ingénieur T.P.E. au Ministère des transports jusqu’en 1978, date de sa prise de retraite, terminant au grade d’inspecteur divisionnaire de la S.N.C.F. Après 27 ans passés au service des maisonnais, il décide de quitter ses fonctions de Maire en mai 1992. Officier de la Légion d’Honneur, il est Conseiller Régional d’Ile de France.

D’après Marcelle AUBERT

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Histoire locale

Miracle de la guérison d’un sourd et muet — Blog des promos du D.U. Généalogie de Nîmes

(ndlr : j’ai d’abord fait une transcription de ce document « Copie d’un verbal faict sur un miracle de la guérison d’un sourd et muet » puis un résumé en essayant de garder un maximum les tournures de phrases pour rester dans le style) Le samedi 26 juillet 1636, jour de la fête de Sainte Anne en […]

via Miracle de la guérison d’un sourd et muet — Blog des promos du D.U. Généalogie de Nîmes

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Article du jour (355) : Registre civil Espagnol

Depuis hier, le Ministère de la Justice espagnol a mis en place un nouveau portail. Si l’adresse reste la même, il n’est pas aisé de naviguer sur le site pour trouver rapidement les adresses des registros civiles,  télécharger les imprimés de demande d’actes ou faire sa demande par internet.

Nous en avons profité pour mettre à jour nos fichiers. Vous trouverez dans la rubrique AIDE A LA RECHERCHE/REGISTRO CIVIL tout ce que vous devez savoir pour vos recherches.

Page d’accueil du site : http://www.mjusticia.gob.es/


Lu sur Yahoo  [NosRacinesEspagnoles] REGISTRE CIVIL ESPAGNOL


 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Archives, Article du jour

En Envor : Des sources pour les marins


 

Cliquer

Poster un commentaire

Classé dans A lire

La Cité Berryer

Cliquer


 

Poster un commentaire

Classé dans A visiter

MIGEOT Pierre Jules Gustave décédé le 8 octobre 1915

MIGEOT Pierre Jules Gustave : Caporal, 150 RI, 1 bataillon, né le 26/3/1885 à Girondelle 8-Ardennes — Fils de Paul Victor Tanneur 34 ans et de COCHINARD Julie Marie Louise Ménagère 34 ans, acte 4 — Habite 54, rue Cécile à Maisons-Alfort — Recrutement Mat : 1862 Mézières (8) Mat : 17818 au corps — Tué à l’ennemi le 8/10/1915 Saint-Hilaire-le-Grand 51-Marne — MPF : Mort pour la France dans l’acte le 08/10/1915 — marié à MORIGNY Renée Thérèse Victorine — Figure sur MAM — Livre d’Or —

Fiche MDH : MIGEOT Pierre Jules Gustave
Fiche MGW : MIGEOT Pierre Jules Gustave



Les études du CGMA sur ce blog :

Retrouver la fiche relative aux soldats morts pendant la Grande Guerre
Grande Guerre – Morts de la commune – version octobre 2014
Maisonnais figurant sur Memorial GenWeb
Morts de la commune pendant la Grande Guerre
Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Poster un commentaire

Classé dans Centenaire de la Grande Guerre, Guerre 14-18, Maisons-Alfort, Memorial GenWeb, Morts 14-18