Comment retrouver un lieu et une date de décès ?

Comment retrouver un lieu et une date de décès ? Voilà le thème  que nous avons abordé à la réunion du 20 janvier 2009. Nos ancêtres ne sont pas toujours  décédés dans leur commune de naissance ou de mariage.  Les circonstances  de la vie (travail, veuvage, remariage etc….) les ont conduits à se déplacer. Je vais essayer dans ce compte rendu de récapituler toutes les pistes citées pendant la permanence. ÉTAT CIVIL LES TABLES ANNUELLES ET DÉCENNALES Elles nous permettent rapidement de retrouver un décès ignoré. LES  MENTIONS MARGINALES  ET TRANSCRIPTION DU DÉCÈS En marge des actes de l’état civil, naissances, mariages, et décès elles nous permettent de suivre l’individu au cours de sa vie. La mention du décès est portée sur l’acte de naissance depuis le 29 mars 1945. Il est à noter que malgré l’obligation, certaines mentions marginales n’ont pas été portées en marge des actes d’état civil. La Mention « Mort pour la France» a été créée par la loi du 2 juillet 1915, modifiée par celle du 28 février 1992. Elle est attribuée aux combattants tués par l’ennemi. Depuis 1945, la référence de la décision administrative constatant que le défunt est « mort pour la France » doit être portée en marge de son acte de décès. La transcription des décès hors domicile sur les registres de la commune  du dernier domicile. Une liste de toutes les mentions figure sur le site : http://fr.geneawiki.com/index.php/Mentions_marginales Pour les dates d’application se reporter  au site de http://gperilhous.free.fr/MGenealogie/Cours/Annexes/Mentions.html LES CIMETIÈRES Certains cimetières (la plupart des cimetières parisiens et ceux des villes importantes) détiennent des fiches nominatives et des registres indiquant le propriétaire de la concession et la composition  des différentes inhumations  successives dans le  caveau. Etendre également les recherches aux cimetières environnants. IMPORTANCE DU LIEU DE VIE DE LA FAMILLE L’ensemble des participants a souligné l’importance de situer le lieu où la famille a vécu et d’explorer les registres des communes, hôpitaux et hospices alentours. Luciane, évoque son grand oncle venu d’Algérie, s’installer à Lyon à la fin de sa vie. Pas de trace de son décès dans les registres. Une employée de mairie lui a conseillé de tenter de poursuivre sa recherche dans une commune avoisinante. La piste était bonne. MARIAGES DES ENFANTS Nous pouvons suivre le parcours des parents à travers les mariages des enfants souvent nombreux. Ceux-ci  indiquent parfois la date et le lieu de décès des parents. Si cela n’est pas le cas leur lieu de résidence est parfois stipulé. DECES D’UN DES EPOUX En règle générale, en cas de décès de son époux, la mère allait vivre chez son fils aîné. Si l’épouse décédait en premier c’est au domicile de sa fille aînée que le père s’installait. Sauf bien sûr en cas de remariage. CONSEILS DE JEAN LOUIS BEAUCARNOT Joël nous recommande de relire les conseils de Jean Louis BEAUCARNOT dans « comment résoudre les blocages de généalogie ». On les retrouve également sur son site : http://www.beaucarnot-genealogie.com/contenu/1-assistance-genealogique/1-7-comment-resoudre-certains-blocages/ – Attention aux lieux et familles homonymes. – Aux changements de noms et aux fusions de communes, aux hameaux alternatifs. Certains hameaux, dits « alternatifs », dépendaient alternativement, une année sur deux, de deux (voire parfois de trois) paroisses voisines – Effectuer des recherches à partir du nom de famille AUTRES REGISTRES Les recensements de population, militaires  et les listes électorales peuvent nous permettre de localiser nos ancêtres et nous confirmer qu’ils étaient vivants à une date déterminée. Nous pouvons également les retrouver dans les registres de délibérés des conseils municipaux LES BOTTINS ET LES ANNUAIRES Autre moyen d’évaluer un décès : – les annuaires A la bibliothèque Historique des Postes et des Télécommunications : 51, rue Maurice Gunsbourg 94200 IVRY-SUR-SEINE Tél: 01 45 15 07 51 Site internet: http://www.bhpt.org – les Bottins aux AD LES MÉTIERS ET CORPORATIONS Le métier et la corporation de la personne décédée sont également essentiels. Il est important de consulter les archives professionnelles. ANCÊTRES MORTS EN MER En cas de décès survenu en mer  sur un bateau, l’acte inscrit sur le rôle de l’équipage est remis au retour au port d’attache du navire ensuite transmis dans les registres de la commune du dernier domicile connu. Si l’on ignore le lieu de transcription d’un acte d’état civil dressé au cours d’un voyage maritime, des renseignements peuvent être demandés : – Au Service de l’État Civil de la Marine Marchande, 3 place Fontenoy – 75007 Paris. – A l’État Civil de la Mairie du 1er arrondissement de Paris – 75042 Paris Cedex 01 – Au Service Central de l’État Civil – 44491 Nantes Cedex Un article concernant les marins a été publié sur genéawiki. http://wiki.geneanet.org/index.php/Marins Au cours de cette réunion,  nous n’avons  que cherché des pistes  pour résoudre nos blocages, chacun se sera aperçu  lors  de ses recherches que selon les lieux, la date et le rédacteur de l’acte,  on peut lire des informations différentes. Rédigé par Michèle

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans infos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s