Archives quotidiennes : 23 septembre 2017

Une même fable d’Ésope peut être écoutée et lue en français et dans une centaine de variétés de langues régionales

Cliquer


Atlas sonore des langues régionales de France

Une même fable d’Ésope peut être écoutée et lue en français (en cliquant sur Paris) et dans une centaine de variétés de langues régionales (en cliquant sur les différents points de la carte)


 Paris : La bise et le soleil se disputaient, chacun assurant qu’il était le plus fort, quand ils ont vu un voyageur qui s’avançait, enveloppé dans son manteau. Ils sont tombés d’accord que celui qui arriverait le premier à faire ôter son manteau au voyageur serait regardé comme le plus fort. Alors, la bise s’est mise à souffler de toute sa force mais plus elle soufflait, plus le voyageur serrait son manteau autour de lui et à la fin, la bise a renoncé à le lui faire ôter. Alors le soleil a commencé à briller et au bout d’un moment, le voyageur, réchauffé, a ôté son manteau. Ainsi, la bise a dû reconnaître que le soleil était le plus fort des deux.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A écouter

Retrouver la maison de ses ancêtres italiens — Genealogie Italie

Lors de nos recherches généalogiques nous voudrions percer le voile du temps et avoir une image du quotidien de nos ancêtres. Plus nous remontons dans le temps, plus cette tâche est malaisée. Un instrument qui peut nous aider dans notre quête est constitué par le fond des diverses archives cadastrales. Si les premières expériences de […]

via Retrouver la maison de ses ancêtres italiens — Genealogie Italie

Poster un commentaire

Classé dans A lire

21 février 1775 – Mariage CHABERT x CHEVALIER

Merci à Jacques-Perrot qui a transmis ce document

Extrait des registres de la paroisse Saint-Remi de Maisons-Alfort

21 février 1775

Mariage CHABERT

Mariage

Philibert Chabert

Marie Genevieve chevalier

 

Lan du seigneur mille sept cents soixante quinze, le vingt unieme jour

du mois de fevrier, après la publication d’un ban faitte le dix neuf

de ce mois tant en cette Eglise qu’en celle de Conflan charenton,

les fiançailles celebrées du jour d’hier en face de l’Eglise,

a quoi nul se seroit opposé, vû le certificat du sieur

La borne curé de Conflan, en datte du jour d’hier,

portant permission de fiancer et marier Les parties,

et par Lequel Ledit Sieur La Borne atteste avoir en ses mains

la dispense de deux bans, dattée du jour d’hier

et duement insinuée, et d’autres papiers a ce requis et necessaires ;

Ce même jour vingt un fevrier au dit an ont ete par nous curé de

ce lieu soussigné, mariés, après que nous avons pris leur consentement

mutuel, et ont reçu de nous la benediction nuptialle Philibert

Chabert, directeur de l’Ecole Roïalle veterinere à alfort de cette

parroisse, fils majeur de feu Pierre Chabert et de Louise Blandin

ses pere et mere de la parroisse de St Pierre et St Saturnin de

la ville de lion, d’une part ; Et a Marie genevieve Chevalier, veuve

majeure de feu Jean françois [?] Monthoil, officier chez le Roi,

native de cette parroisse, et demeurant à charenton parroisse de

Conflan d’autre part, le dit Epoux assisté de Jean Charles

Chabert commandant les Elèves militaires de l’Ecole veterinaire

Demeurant parroisse de Charenton St Maurice, et de […….]

Robert Le Doux pretre vicaire de cette parroisse, La ditte

Espouse assistée de Mr André Chapuis, son parain, procureur

fiscal tant en ce lieu quen la parroisse Conflan, lieu de

sa residence et de françois feuillet, Bedeau, de cette parroisse

Les quels ont signé avec Charles antoine Grumeau maitre d’école

De cette parroisse et son frere

 

Chabert     M.G. Chevallier

 

R Ledoux vicaire     a c Huet           Chapuis     Chabert   f Feuillet

R Vastel curé          Chapuis         C A Grumea

Poster un commentaire

Classé dans Actes BMS Maisonnais

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 23 septembre 1917 — Un Monde de Papiers

(JOUR 1148 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT) A la une, on est sur le front d’Orient et le nouveau roi de Grèce, Alexandre, accompagne le général Sarrail à Salonique. Le roi Alexandre a pris la succession de son père, le roi Constantin, pro-germanique et forcé à l’exil. Ce jeune roi connaîtra une mort stupide […]

via Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 23 septembre 1917 — Un Monde de Papiers

Poster un commentaire

Classé dans A lire

1896, recensements à Maisons-Alfort. vues 86 à 90

Le CGMA continue l’indexation des recensements de 1896.

Vous pouvez consulter les relevés 1891 et 1911 sur les liens

Rec 1891 MA

Rec 1911 MA

Rec voies 1891

Rec voies 1911


Vue 86 recensement 1896


vue 86  GILLAIN Julien – 80, Victor Hugo

vue 86  GILLAIN Rose – 80, Victor Hugo

vue 86  ALIGNE Marcel – 80, Victor Hugo

vue 86  ALIGNE Julien – 80, Victor Hugo

vue 86  ALIGNE Rose – 80, Victor Hugo

vue 86  TOTI Baptiste – 80, Victor Hugo

vue 86  TRIAMAULT Jules – 82, Victor Hugo

vue 86  HABISER Flore – 82, Victor Hugo

vue 86  DESHAYES Antoinette – 82, Victor Hugo

vue 86  LEFEVRE Maurice – 82, Victor Hugo

vue 86  BOULONNOIS Marthe – 82, Victor Hugo

vue 86  BADIER Eugène – 1, Victor Hugo

vue 86  BADIER Joséphine – 1, Victor Hugo

vue 86  BADIER Henri – 1, Victor Hugo

vue 86  BADIER René – 1, Victor Hugo

vue 86  BADIER Jeanne – 1, Victor Hugo

vue 86  ESTREBELLE Pierre – 1, Victor Hugo

vue 86  ESTREBELLE Julie – 1, Victor Hugo

vue 86  ESTREBELLE Joséphine – 1, Victor Hugo

vue 86  ESTREBELLE Eugène – 1, Victor Hugo

vue 86  VICLIN Victor – 1, Victor Hugo

vue 86  VICLIN Marie – 1, Victor Hugo

vue 86  VICLIN Henri – 1, Victor Hugo

vue 86  VICLIN Alice – 1, Victor Hugo

vue 86  VICLIN Robert – 1, Victor Hugo

vue 86  PICOCHE Adolphe – 1, Victor Hugo

vue 86  PICOCHE Marie – 1, Victor Hugo

vue 86  PICOCHE Marcelin – 1, Victor Hugo

vue 86  PICOCHE Alphonse – 1, Victor Hugo

vue 86  PICOCHE Alphonsine – 1, Victor Hugo

vue 87  RIVAILLON Jean François – 1, Victor Hugo

vue 87  SABARD François – 1, Victor Hugo

vue 87  BLONDEL Désiré – 1, Victor Hugo

vue 87  GUY Louise – 1, Victor Hugo

vue 87  BLONDEL Eugène – 1, Victor Hugo

vue 87  BLONDEL Marguerite – 1, Victor Hugo

vue 87  BELET Auguste – 1, Victor Hugo

vue 87  BESSON Mathilde – 1, Victor Hugo

vue 87  BELET Célina – 1, Victor Hugo

vue 87  BELET Gerges – 1, Victor Hugo

vue 87  VOLONDAT Henri Etienne – 3, Victor Hugo

vue 87  BUGEAUD Marceline – 3, Victor Hugo

vue 87  VOLONDAT André – 3, Victor Hugo

vue 87  HENRIET Pierre – 3, Victor Hugo

vue 87  BRANGER Marie – 3, Victor Hugo

vue 87  HENRIET Madeleine – 3, Victor Hugo

vue 87  HENRIET Marguerite – 3, Victor Hugo

vue 87  HENRIET Pierre – 3, Victor Hugo

vue 87  REVEL Adolphe – 3, Victor Hugo

vue 87  REVEL Anna – 3, Victor Hugo

vue 87  REVEL Albert – 3, Victor Hugo

vue 87  REVEL Eugénie – 3, Victor Hugo

vue 87  VEROT Pierre – 3, Victor Hugo

vue 87  BOURDEREAU Louise – 3, Victor Hugo

vue 87  VEROT Joséphine – 3, Victor Hugo

vue 87  LESORT Louis – 3, Victor Hugo

vue 87  CHARMENSAT  Françoise – 3, Victor Hugo

vue 87  LESORT Berthe – 3, Victor Hugo

vue 87  LESORT Hélène – 3, Victor Hugo

vue 87  LESORT Alexandre – 3, Victor Hugo

vue 88  VERRIER Augustin – 3, Victor Hugo

vue 88  KIBRION Marie – 3, Victor Hugo

vue 88  DUBOIS René – 3, Victor Hugo

vue 88  CHARPENTIER Alexandre – 3, Victor Hugo

vue 88  DANDIER Auguste – 3, Victor Hugo

vue 88  HENRY Alexandre – 3, Victor Hugo

vue 88  DUBOIS Robert – 3, Victor Hugo

vue 88  BLANDET Jean – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  BASILE Basilie – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  BLANDET Laurent – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  BLANDET Germain – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  JASMIN Albert – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  JASMIN Adna – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  JASMIN Georges – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  VULLIAM Jeanne Augustine – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  VULLIAM Albert – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  POTIER Emile – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  ARRAULT Jean Louis – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  BOUVIER Anna – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  ESQUIROU Désiré – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  SOLLAN Esther – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  ESQUIROU Jeanne – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  ESQUIROU Georgette – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  DESCAMPS Jean Baptiste – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  DROUET Jeanne – 3 bis, Victor Hugo

vue 88  ANDRE François – 5, Victor Hugo

vue 88  GILET Emilie – 5, Victor Hugo

vue 88  LAURENT Charles – 5, Victor Hugo

vue 88  LAURENT Augustine – 5, Victor Hugo

vue 88  LAURENT  Vincent – 5, Victor Hugo

vue 89  LAURENT  Stéphanie – 5, Victor Hugo

vue 89  BOULANGEAUX Stéphanie – 5, Victor Hugo

vue 89  PINOT Mathieu – 5, Victor Hugo

vue 89  PILET Anne – 5, Victor Hugo

vue 89  PINOT Pauline – 5, Victor Hugo

vue 89  PINOT Lucie – 5, Victor Hugo

vue 89  CHAVIGNIER Marguerite – 5, Victor Hugo

vue 89  BORDES Henri – 5, Victor Hugo

vue 89  BORDES Jeanne – 5, Victor Hugo

vue 89  BORDES Augustine – 5, Victor Hugo

vue 89  MILLOT Théodore – 5, Victor Hugo

vue 89  HOURLIER Blanche – 5, Victor Hugo

vue 89  SALGADO Nicolas – 5, Victor Hugo

vue 89  SALGADO Marie – 5, Victor Hugo

vue 89  HENRI (Veuve) Marie – 7, Victor Hugo

vue 89  HENRI Julie – 7, Victor Hugo

vue 89  MARTIN Louise – 7, Victor Hugo

vue 89  FERRARI David – 7, Victor Hugo

vue 89  GUYEZ Alice – 7, Victor Hugo

vue 89  FERRARI Albert – 7, Victor Hugo

vue 89  FERRARI Alfred – 7, Victor Hugo

vue 89  FERRARI Marguerite – 7, Victor Hugo

vue 89  TROUSSELIER Jeanne – 7, Victor Hugo

vue 89  TROUSSELIER Eugène – 7, Victor Hugo

vue 89  DELALAIN Jules Théodore – 7, Victor Hugo

vue 89  BRIANT Victoria Irma – 7, Victor Hugo

vue 89  DELALAIN Emile Anatole – 7, Victor Hugo

vue 89  DELALAIN Julienne – 7, Victor Hugo

vue 89  DELALAIN Paul – 7, Victor Hugo

vue 89  GAUTHIER Edouard – 7, Victor Hugo

vue 90  DOUENAT Louise – 7, Victor Hugo

vue 90  GAUTHIER Edouard – 7, Victor Hugo

vue 90  GAUTHIER Louise – 7, Victor Hugo

vue 90  GAUTHIER Noël Louis – 7, Victor Hugo

vue 90  MAIGROT Ulysse – 7, Victor Hugo

vue 90  CLOISEAU Catherine – 7, Victor Hugo

vue 90  MAIGROT Auguste – 7, Victor Hugo

vue 90  MAIGROT Alice – 7, Victor Hugo

vue 90  MAIGROT Louis – 7, Victor Hugo

vue 90  MAIGROT Paul – 7, Victor Hugo

vue 90  PREGERMAIN Marie – 7, Victor Hugo

vue 90  ROGIER Nicolas – 7, Victor Hugo

vue 90  ROGIER Jeanne – 7, Victor Hugo

vue 90  ROGIER Auguste – 7, Victor Hugo

vue 90  GRAS Jean – 7, Victor Hugo

vue 90  BROY Marie – 7, Victor Hugo

vue 90  GRAS Gilbert – 7, Victor Hugo

vue 90  POIVRE Louise – 7, Victor Hugo

vue 90  GRAS Jean – 7, Victor Hugo

vue 90  GRAS Marie – 7, Victor Hugo

vue 90  MELOT Etienne – 7, Victor Hugo

vue 90  BONDON Clémentine – 7, Victor Hugo

vue 90  MELOT Adèle – 7, Victor Hugo

vue 90  MELOT Léontine – 7, Victor Hugo

vue 90  MELOT Michel – 7, Victor Hugo

vue 90  MELOT Paul – 7, Victor Hugo

vue 90  GOUBERT Florence – 7, Victor Hugo

vue 90  GOUBERT Auguste – 7, Victor Hugo

vue 90  GOUBERT Marius – 7, Victor Hugo

vue 90  GOUBERT Angélique – 7, Victor Hugo


 

Poster un commentaire

Classé dans 1896 Maisons-Alfort, Recensements

CHEYROUX Lucien décédé le 23 septembre 1917

CHEYROUX Lucien :  — Figure sur : Crypte — Soldat – 150e R.I. [Infanterie] – R.I. Régiment d’Infanterie — Matricule au recrutement : 5017 – Seine 4e bureau (Paris) — Né lé  18/01/1894  94 – Val-de-Marne Maisons-Alfort — Décédé le 23/09/1917  (23 ans)  28 – Eure-et-Loir  Chartres  Hôpital de Chartres — Mort des suites de maladie contractée en service — Mention Mort pour la France : Oui — Transcription le 23/12/1918  86 – Vienne Châtellerault — Inhumation  94 – Val-de-Marne  Maisons-Alfort  Carré Militaire  tombe : Crypte — Fils de Jean (conducteur d’omnibus) et de GEORGES Lucie Gabrielle( fleuriste), époux de KLEHAMMER Marie Madeleine Jeanne le 21/10/1917 à Châtellerault (86) – Inhumé le 15/03/1922 dans la tombe 2716 puis en 1988 dans un caveau de la crypte (Division 16).

Fiche MDH CHEYROUX Lucien
Fiche MGW CHEYROUX Lucien



Les études du CGMA sur ce blog :

Retrouver la fiche relative aux soldats morts pendant la Grande Guerre
Grande Guerre – Morts de la commune – version octobre 2014
Maisonnais figurant sur Memorial GenWeb
Morts de la commune pendant la Grande Guerre
Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Poster un commentaire

Classé dans Centenaire de la Grande Guerre, Guerre 14-18

Incinérateur d’Ivry-sur-Seine

Cliquer


 

Poster un commentaire

Classé dans Val de Marne

Le peuple de Paris au XIX° siècle – (02)

Extrait du catalogue de l’exposition : « LE PEUPLE DE PARIS AU XIX° SIÈCLE » au musée Carnavalet (2011)

Les guinguettes (Jean Baptiste Lesueur – Famille allant à la guinguette, entre 1790 et 1800)

Au XVIII° siècle, quelques établissements florissants accueillent les escapades dominicales du peuple aux confins de la ville.

Au faubourg du Temple se trouvait le Tambour royal de Jean Ramponeaux, qui bâtit sa gloire sur sa pinte de vin. A l’extrémité de la rue Blanche, le quartier des Porcherons propose aussi des débits très courus. Mais la nouvelle ligne d’octroi établie le long des boulevards, consacrée par l’élévation entre 1784 et 1791 du mur d’enceinte dit des Fermiers généraux, entraîne la ruine de ces établissements intra-muros. La population laborieuse va désormais chercher du vin non-taxé et une cuisine bon marché au-delà de cette nouvelle enceinte, sur une couronne quasi continue de guinguettes et de bals champêtres qui se développe en peu d’années. En semaine, la guinguette voit surtout une clientèle d’habitués : maraîchers de banlieue, ouvriers des ateliers voisins et compagnons du bâtiment. Mais le dimanche et le lundi, le tumulte anime la barrière de midi à minuit. Les tables installées dans les jardins sont prises d’assaut par les familles, la salle offre le spectacle d’abondance d’une nourriture préparée, surtout en carnaval. L’annexion porte un coup fatal à la sociabilité festive des barrières en soumettant les guinguettes à l’octroi. Celles-ci cèdent le pas, après 1860, aux plaisirs de la « zone » et des « fortifs », dont la réputation est plus ténébreuse que celle de l’enceinte précédente (Faure 1978).

Selon François Gasnault, qui dénombre en 1830, 138 guinguettes à Paris et 229 en banlieue, « sans élégance et avec énormément de tapage, les guinguettes ont peut-être fait beaucoup pour rendre vivable la surchauffe démographique qui faisait bouillonner Paris et sa banlieue ».

Miriam Simon

(conservatrice en chef au musée Carnavalet)

Adhérent-CGMA-Sylvie-R-152

Tous les articles de Sylvie

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Adhérents, Textes proposés par les adhérents