Déporté Maisonnais 39-45 (31) : NIQUET Georges

NIQUET Georges né le 6/04/1903 à Saint-Ouen-de-Sécherouvre 61-Orne – Fils de Louise Amandine CHANDEBOIS, domestique, et d’un « père non dénommé », adopté par Eugène NIQUET, maraîcher et grand blessé de la guerre 14/18 à son mariage avec sa mère, Domicile : 11, rue de Brest Maisons-Alfort (94), le 9 juin 1934 à Maisons-Alfort, Georges Niquet épouse Madeleine Renée SOULIER née en 1912, sténo-dactylo — Employé communal puis chauffeur pour la mairie de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) – Militant au PCF et syndical à la CGT, arrêté par mesure de sécurité par la police française à son domicile, sur dénonciation, le 04/10/1940 en raison des reconstitutions clandestines du Parti Communiste dissout et interdit à cause du pacte germano-soviétique – Interné ne centre de détention d’Aincourt (95) , le 06/09/1941, il est transféré à Vouillé (86) puis le 09/02/1942 à Compiègne Royallieu – Déporté le 06/07/1942 à Auschwitz (matricule n° 45927)par le convoi dit des 45000 formé d’otages issus du parti communiste – Malade admis le 21 juillet à l’hôpital du bloc 10 de Birkenau où il décède – Son nom figurait sur une plaque (aujourd’hui disparue) dans le cimetière de Maisons-Alfort à la mémoire des déportés de la ville – Mention “Mort pour la France” lui est attribuée par décision ministérielle le 11 février 1946 – le PCF local donne son nom à une cellule du parti sans l’accord de son épouse, Madeleine, celle-ci, travaillant comme secrétaire dans les bureaux des moutardes Vert Pré à Maisons-Alfort, est licenciée par son patron auquel a été transmis un tract signé de la cellule Georges Niquet.—  — Arrêté à son domicile, sur dénonciation, le 04/10/1940 — Le 06/09/1941, il est transféré près de Poitiers puis le 09/02/1942 à Compiègne — Déporté le 06/07/1942 à Auschwitz (matricule n° 45927) — Convoi du 06/07/1942 Royalleu (60) Auschwitz — Interné le 06/09/1941 au centre de détention d’Aincourt (95) transféré à Vouillé (86) puis le 09/02/1942 à Compiègne Royallieu — décédé le 13/08/1942 à Auschwitz 9109-Allemagne — Déportation Mention MPLF J.O.R.F. n° 174 du 28/07/1995 — Matricule: 45927 à Auschwitz — Cité dans le « Livre Mémorial des Déportés de France » de la F.M.D. Tome 1 (I. 42) — Lien MGW : NIQUET Georges — Communiste Matricule: 45927 à Auschwitz — Mention “Mort pour la France” décision ministérielle le 11/02/1946 — Mention « Mort en déportation » arrêté du 15/06/1995 — Cité dans le « Livre Mémorial des Déportés de France » de la F.M.D. Tome 1 (I. 42) –

Fiche MGW Déporté : NIQUET Georges

Information :
Né le 06/04/1903 à Saint-Ouen-de-Sécheresse (61) – Communiste – Arrêté par mesure de sécurité par la police française à son domicile, sur dénonciation, le 04/10/1940 – Interné le 06/09/1941 au centre de détention d’Aincourt (95) transféré à Vouillé (86) puis le 09/02/1942 à Compiègne Royallieu – Matricule: 45927 à Auschwitz – Mention “Mort pour la France” décision ministérielle le 11/02/1946 – Mention « Mort en déportation » arrêté du 15/06/1995 – Cité dans le « Livre Mémorial des Déportés de France » de la F.M.D. Tome 1 (I. 42) – Fils de Louise Amandine CHANDEBOIS adopté par Eugène NIQUET – Époux de Madeleine Renée SOULIER (09/06/1934 à Maisons-Alfort)
Convoi du : 06/07/1942
Au départ de : Royallieu (60)
A destination de : Auschwitz (Pologne)
Date du décès : 01/09/1942
Lieu du décès : Auschwitz (Pologne)
Source : J.O.R.F. n° 174 du 28/07/1995
Référence n° : D-12433

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Déportation, Guerre 39-45, Maisons-Alfort, Memorial GenWeb, Relevés du CGMA sur MGW

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s