Archives quotidiennes : 27 juillet 2017

27 juillet 1938 – Pierre CHRISTIN

1938 – Pierre CHRISTIN

CHRISTIN, Pierre (o Saint-Mandé, 1938). Scénariste de bandes dessinées.

o 27 juillet 1938, Saint-Mandé (Val-de-Marne)

o 18 juillet 1960 ; Paris XVII Rosine, Jacqueline, Leïla F.

Ami d’enfance de Giraud et de Mézières, ce sont eux qui lui suggèrent d’écrire quelques scénarios qui seront proposés à René Goscinny  pour Pilote.

Il commence, sous le pseudonyme de Linus, Valérian, Agent Spatio Temporel pour Mézières  série qui se poursuit encore aujourd’hui. Plus tard, il écrit pour Tardi, Bilal, Annie Goetzinger  et quelques autres le temps d un album.

D’une série à l’autre, Christin marque son empreinte grâce à un ton particulier à la fois politique et science-fiction, souvent intimement mêlés, en particulier dans sa collaboration avec Bilal.

Albums

1970 VALERIAN /Dessin. Mézières * (10 + I albums)

1975 LES LEGENDES D’AUJOURDHUI/Dessin. BilaI * (5 albums)

1980 PORTRAITS SOUVENIRS/Dessin. Goetzinger * (2 albums)

1975 RUMEURS SUR LE ROUERGUE/Dessin. Tardi *

1978 EN DOUCE LE BONHEUR/Dessin. J. Vern

1983 SIXTIES NOSTALGIA/Dessin. J. Vern

 

********************************************

Quelques dates liées à des célébrités Val-de-Marnaises (Saint-Mandé)

19 juillet 1921 – André MOYNET

9 juillet 1988 – Jean BASTIDE

9 juillet 1924 – Pierre COCHEREAU

3 juin 1952 – Dominique LAFFIN

2 juin 1922 – Jean-Marie COLDEFY

1er juin 1908 – PAULUS

Germaine Marie Rosine Marguerite Françoise Antoinette Paule au Panthéon

22 mai 1885 – Victor HUGO

16 mai 1920 – Martine CAROL à Saint-Mandé

5 mai 1892 – Alfred GREVIN

30 avril 1910 – Jean MOREAS

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride, Val de Marne

27 juillet 1641 – Sieur Louis de FALCONY

1641 – Sieur Louis de FALCONY

 

Voici ce que nous avons trouvé, à ce sujet, dans un manuscrit :

« Louis de Falcony, seigneur d’Alfort, possédait plusieurs pièces de terre ; la moitié de la basse-cour d’Alfort, le tout jusqu’à la concurrence de 64 arpents 1/2, ayant compris 16 arpents que M. l’Archevêque venait de lui inféoder dans la censive de Maisons ; mais M. l’Archevêque érigea cette portion d’Alfort en fief, à la prière de Falcony, par acte, devant Dupuis et Nicolas Boucher, notaires à Paris, le 27 juillet 1641, à la charge :

« 1° – Que le chef-lieu dudit fief fixe la moitié de la basse-cour d’Alfort du côté de Créteil.

« 2° – Que le tout relèvera dudit seigneur Archevêque, à foi et hommage de lui en payer à toujours mutation arrivant (?) les droits accoutumés suivant la coutume, et que cette portion sera nommée le fief de Maisonville. »

Lorsque le chapitre de Saint-Maur céda à l’Archevêque de Paris la seigneurie de Maisons, il s’en réserva une certaine partie. Un peu plus tard, les abbés vendirent « à M. de Falcony, seigneur d’Alfort et de Charentonneau, la part et portion à eux appartenante dans la seigneurie et justice de Maisons-sur-Seine près de Charenton, avec les censives sur plusieurs Maisons et héritages audit Maisons, et dans l’étendue du territoire et paroisse de Maisons, seulement comme il suit :

« 1° –  Les censives sur les maisons, fermes, terres, prés appartenant au sieur de Falcony à cause de son ancienne ferme d’Alfort.

« 2° – Les censives sur onze maisons sises à Maisons, rue Bretonne, près l’église et ailleurs, l’une desquelles contient 10 arpents.

Lesquelles censives montent chacune à une livre 17 sols 8 deniers.

« 3° – Les autres censives qui se perçoivent sur les terres à raison de 8 deniers parisis par arpent, contenant ensemble 41 arpents 75 perches, lesquelles censives sont de 1 livre 7  sols 6 deniers parisis.

« 4° –  Les censives particulières d’inféodation sur 23 arpents 6 perches 1/2 dont le produit annuel était de 11 sols 6 deniers.

D’après Amédée Chenal Maire de Maisons-Alfort (1898)

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride, Maisons-Alfort

C’est arrivé un 27 juillet.

754         Le Pépin le Bref est sacré rois des Francs.
1794      9 thermidor – Chute de Robespierre qui  sera exécuté le lendemain.
1917      Naissance du comédien Bourvil (mort le 23 septembre 1970).
1921      Découverte de l’insuline par une équipe de chercheurs de l’Université Toronto.
1953      Signature à Pańamunjon de l’armistice qui met fin à al guerre de Corée.
1980      Mort de Reza Pahlavi, ex-Chah d’Iran en exil en Égypte.
2002      Un chasseur Soukhoï SU-27 s’écrase à Lviv (Ukraine) lors d’un spectacle aérien : 77 morts et une centaine de blessé.
2003      Mort de l’actrice Marie Trintignant pour laquelle Bernard Cantat a été condamné à huit ans de prison.
2008      Décès de Youssef Chahine, cinéaste égyptien.
2014      La RATP met en service sa première ligne de tramway aux États-Unis, dans la ville de Tucson en Arizona.


Lire aussi sur ce blog un moment où l’histoire familiale croise l’Histoire.

S comme Saint-Pierre Lespéret : Le rideau rouge et André Chénier


 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride

Aix-Marseille, la fac met ses archives en ligne

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A utiliser, Archives

GRANDMESNIL Silas, René, Pierre

Lu sur Yahoo : ARCHIMILI@yahoogroupes.fr

 

Voici la notice d’un médecin militaire dans le Maitron. Qui voudrait l’améliorer en consultant son dossier

Au SHD ?

 

GRANDMESNIL Silas, René, Pierre

Né à Brézé (Maine-et-Loire) le 22 juin 1794, mort à Paris le 20 avril 1863 ; propriétaire, médecin,

Il y aurait eu chez lui, 12 rue Hautefeuille, le 22 ou le 23 juin, un rendez-vous de préparation aux journées de juin 1848. Voir Defer*, Lecomte Minor*
Alors que Caussidière* était préfet de police, Grandmesnil avait présidé à la Préfecture de police la réunion informelle au cours de laquelle Delahodde* avaitt avoué sa trahison. Début juillet 1848, Grandmesnil, rédacteur en chef de La Réforme, fut arrêté et conduit au dépôt de la préfecture. Il était vice-président de la commission des condamnés politiques, de même de la Société des Droits et des Devoirs, secrétaire de la Commission des récompenses nationales. Il y aurait eu chez lui, nous y venons donc, et dans le café tout proche d’Isidore Defourmentelle, des réunions de préparation à l’insurrection de juin, avec Caussidière, Ferdinand Flocon*, Joseph Pelvilain*, etc. Grandmesnil fut arrêté le 31 juin, libéré le 20 septembre, arrêté de nouveau le 22. Les débats opposent le témoin à charge Chenu* à l’avocat Crémieux qui nie les faits et Grandmesnil est remis en liberté.
Grandmesnil avait été « une figure majeure des sociétés secrètes et du républicanisme démocratique et social de l’Ouest » (J.-N. Tardy). Souvent monté à Paris, il sera hostile à Blanqui*, comme son ami Caussidière. Engagé à 18 ans, Grandmesnil apprend la médecine aux ambulances de la garde impériale. Il en devient le chirurgien titulaire. En 1814 il est au nombre des défenseurs d’Anvers. Il participe à la campagne de l’armée de la Loire jusqu’à son licenciement. Compromis dans l’affaire du général Berton, il est condamné à mort, passe en Espagne, au Portugal, en Angleterre. De retour en 1830 il reprend du service au 10ème cuirassiers, jusqu’en 1833. Il devient le gérant de La Réforme. On l’a vu à l’œuvre en 1848 ; impliqué dans la manifestation du 13 juin 1849, il échappe aux poursuites. En 1859 il fonde un journal favorable à l’unité italienne intitulé La Victoire.

SOURCES : Marc Caussidière, La Révolution de février. Mémoires de Caussidière, ex-préfet de police et représentant du peuple, Bruxelles, Société Typographique Belge, 1849, 396 p. – Journal des débats politiques et littéraires, 2 juillet, 5, 18, 19 novembre 1848. — Jean-Noël Tardy, L’Âge des ombres. Complots, conspirations et sociétés secrètes au XIXe siècle, Paris, Belles Lettres, 2015, 671 p.-

 

Pierre BAUDRIER

Poster un commentaire

Classé dans Bouteille à la mer

Déporté Maisonnais 39-45 (27) : MAJEROWICZ Georges

MAJEROWICZ Georges né le 27/03/1934 à Paris 12e (75) — Avait été scolarisé à l’école Raspail — Déporté à 17 ans par le convoi n° 20 au départ de Drancy le 17/08/1942 à destination d’Auschwitz — Présumé disparu en 1942 en déportation — Est inscrit sur le Mur des Noms du Mémorial de la Shoah — pas de lien familial précis de parents déportés, nombreux autres orthographes du nom dont MAYEROWITCH, MAJEROVIC. décédé le 22/08/1942 à 9122-Pologne camp d’Auschwitz – Mention D—83271 — Mention « Mort en déportation » arrêté du 29/01/2014 — Est inscrit sur le mur des noms du Mémorial de la Shoah — Lien MGW MAJEROWICZ Georges — Déporté Victime civile — Apparaît sur Plaque commémorative école Raspail [relevé n° 60573]

Fiche MG Déporté : MAJEROWICZ Georges  

Information :
Né le 27/03/1934 à Paris 12e (75) – Mention « Mort en déportation » arrêté du 29/01/2014 – Est inscrit sur le mur des noms du Mémorial de la Schoah
Convoi du : 17/08/1942
Au départ de : Drancy (93)
A destination de : Auschwitz (Pologne)
Date du décès : 22/08/1942
Lieu du décès : Auschwitz (Pologne)
Source : J.O.R.F. n° 059 du 11/03/2014 page 5081
Référence n° : D-83271

Poster un commentaire

Classé dans Déportation, Guerre 39-45, Maisons-Alfort, Memorial GenWeb, Relevés du CGMA sur MGW

Divorce loi et mention marginale

Divorce. Introduit en France par la loi du 20 septembre 1792, le divorce a été supprimé en 1816 puis définitivement rétabli par la loi du 27 juillet 1884. Depuis la loi du 18 avril 1886 (art. 251), mention doit être portée en marge de l’acte de mariage. Depuis le 10 mars 1932, mention doit être portée en marge de l’acte de naissance.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Nés un 27 juillet à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Relevés dans les Registres d’état civil de naissance

Consulter, après avoir fait une recherche fructueuse, le site du CGMA

            http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/

puis aller sur le site des AD 94 :

           http://archives.valdemarne.fr/archives-en-ligne/eta-search-form.html

Date Information (1792-1901)
1893.07.27 BOULE Pauline
1887.07.27 BOURSIN Georges
1889.07.27 BOUSQUET Anna Henriette Louise
1889.07.27 BOUSQUET Sophie Ernestine Marie
1901.07.27 CHARASSE Lucien
1866.07.27 CHARPENTIER Jules Auguste Louis Martin
1884.07.27 COPPIN Jeanne Louise
1895.07.27 DORMOY Marcelle Renée née DROUAULT (reconnaissance)
1895.07.27 DORMOY Marcelle Renée née DROUAULT (reconnaissance)
1890.07.27 DUTHOIT Louise Germaine
1897.07.27 FRAUMONT Charlotte Augustine
1901.07.27 GASTEY Eugénie Michaelle (transcription)
1896.07.27 GUERIN Albert Jean Georges
1887.07.27 ISABERE Alice (reconnaissance)
1882.07.27 JACQUIN Louis Alexandre
1863.07.27 JASPAR Félicie Emilie
1874.07.27 LEMAIRE Eugénie Annette
1874.07.27 MARY Charles Jean
1881.07.27 MEUNIER Augustine Jeanne Marie (reconnaissance)
1883.07.27 MOREAU Alfred
1887.07.27 MORIAT Flore Juilliette (reconnaissance)
1889.07.27 NOEL Pierre
1831.07.27 NORMAND Flavine
1898.07.27 POTAGE Robert Lucien Léon
1875.07.27 VANWEYSBERGHE Eugénie Rosalie
1867.07.27 VERON Caroline

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Ephéméride, Maisons-Alfort