Hégésippe Simon par Guy Breton (et Paul Birault)

                                 Cliquer pour accéder à l’article complet


Paul Birault, le mystificateur :
En décembre 1913, un spirituel journaliste de l’Éclair, Paul Birault, ayant étudié les parlementaires avec le soin d’un entomologiste, conclut qu’ils étaient pour la plupart ignorants, stupides, prétentieux et avides de publicité :

Une mystification qui se termine ainsi :

Le facétieux rédacteur de l’Éclair estima qu’il était temps de mettre un point final à la plaisanterie. Il décida de se séparer de son héros. Non sans regret, il l’avoua par la suite : « J’avais fini par croire moi-même à son existence à force d’entendre les hommes d’État prononcer son nom. Je m’imaginais volontiers ses traits placides, son regard calme, son visage encadré d’une barbe vénérable ». Le 21 janvier 1914, il révéla la mystification dans les colonnes de son journal.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s