Archives quotidiennes : 13 juin 2017

L comme Lettres de Jean JURY

16 mars 1810 – Lettre de Jean JURY à son père

Les archives familiales sont essentielles et parfois inespérées pour les généalogistes. Mais lorsque, comme Claude, nous découvrons des lettres d’un lointain ancêtre qui participa aux campagnes d’Italie nous voulons partager notre émotion. Jean Jury a laissé trois lettres qui ont été retranscrites pour faciliter la lecture… lecture qui reste néanmoins difficile.
Après Wagram (1809), en 1810, Napoléon commandait à la moitié de l’Europe. Jamais il n’y avait eu d’empereur si puissant. Le 11 Mars 1810  Napoléon Ier se marie avec Marie-Louise.

 

Jean Jury, lors des campagnes Napoléoniennes

 

Voici la première lettre du 16 mars 1810, adressée par Jean Jury à son père.
Claude JURY (ou Jurie), marchand de fer  (1742-1824)   – sosa 106
x à Gilberte CHANCLAUX
     Ont eu au moins 9 enfants,
     Dont Jean Jury, né le 4 mars 1791
     Auteur des lettres.

***

Au dos de la lettre
A Monsieur Jean Jurÿ, Marchand de faire,
Département du puÿ de dôme
En aux vergne à Clermont ferant
Poste restante
Cete lettre sadresse à Monsieur Jean Jurÿ, marchant de faire


***


Vérone, 16 marces 1810,     (pour mars)

 

Mon très cher père,
frère, sœur, baux frère et belle soeur, je vous fait savoir que je suit arriver à mon dépost en bonne santé, je vous fait que je vous nés écrit plutos mais que je bien été malade en route.
Je vous fait savoir en passant la montagne du monsenie qui il avet baucou de nège, que janpouvet pas sortire. Je vous fait savoir quen  nous etion dans la prison de turin malade ont mas vouler deux louÿs.

 

Mais que…… effor pour me conduire.
Je vous fait savoir que jai bien vue de misere dans les préson mais qu’on je suit été arriver à mon depost je suis été en liberté de suite
Je vous fais savoir que je suit à veronne en Italie une très belle ville qui fait aser bon vivre.
Je vous fais savoir mon baufrere Jean de menvoier la Réponse de suite
Je vous fait savoir que je suit avec le camarade Benoit loudaze qui se porte bien, vous feré bien més compliment à mon baufrere Jean, à mon camarade Jean laudant   ainsi qu’a son pére et mere
Je vous fait savoir en vous embrassant mon très cher père, aussi mes frere et sœur et baufrére et belle sœur et cousin et cousine et à tous ceux qui demanderont de mes nouvelles
Je suit votre fils Jean Jury pourlavie
Mon adresse et averonne, en Italie, département de la Dige106 régiment de ligne, 4 batalion , 2 companie en garnison avéronne en Italie.

24 septembre 1811 – Lettre de Jean JURY a son baufrere

Deuxième lettre adressée de Bologne le 24 septembre 1811

A son beau frère
JEAN VERNET, Tisserand,
Restan à Cournon, canton du Pont surallier,
Département due puidedome à Clermont
Poste restante en france
A Bologne, le 24 septembre 1811
Mont tre cheure baufrere,

Je vous zecris ces deux mot de leutre pour minformer de votre santé ensique  je meortebien –gr=ace dadien, je soite que la présante cetrouve dememe mont baufrere Jean, je vous prit de me faire passe un peut d’argent parse je suis dans un gran besoin  et vous me ferait savoire si vous avez recus la letre datte du premier aout passe entre chauze avous  marque pour lepresant.
Bien decompliment amont paire et bient de complicpment amaseure Gauton, et amont petineveut.

Bien decompliment mont frere laurent et amont autre frere jean également,
Bien de compliment amaseure marie, et amont baufrer antoine, alapetite nieuse,
Bient de complimernt amabelleseure, en-cis que atoutelafamille
Et vous meferait savoir ce qui cepace au pays

 

Je vous ferait saoire que je suit  eté bien malade…… détaché, je suits été blese par le braigan dans le Montagne ou nous zétions pour le prendre, et je vous fait savoire que je suit plus avecque mont camarade Benoit Loudouze qui a été changé de batalion alet dans le premier, et il sont partie poure aller auquant de…..
Une autre chauze avons marque poure le presant, et je vous faient savoire que nous some ….
…… bien portant,
Bien de compliment à tous meparent et amie et atous ceux qui demanderont mde mes nouvele
Je finie en vous zenbrasant de tout mon quere,
Je suit votre baufrere Jean Jurie pour la vie
Mont adress au 106eme Régiment de ligne, 4éme batalion, 4eme compagnie voltigeur en garnisont à Bologne en Italie.
Réponse auplutôt posible

 

18 novembre 1811 – Lettre de Jean JURY a son baufrere

Troisième lettre adressée

A Monsieur, Jean verent, tisserand, restant à cournon,
canton dupont sur allier, département du pouide dome,
à Clermont ferant, poste restante en France

Averonne, le 18 novembre 1811

Mont tre cheure baufrere,
Je vient de resevoire votre leutre du 7 8bre quil mafait ungrand plaisire delaprendre enbone santé grace adieu, je soite que laprésante setrouve dememe, je vous fait savoire que je recut largent que vous mavez envoié samafet en grand plaisire parce je été dans un grand besoin et je vous remercibien  vous me demandez savoir je suit été blessé ; je suit blessé dans la montagne au tirole par le brigent … Blesure mecose ……Je reste 2 moi alopitale poure geurire je reçu au coudesapre Aubra … que javet dimanche ….. je vous zavet demandé  decomplemente demont paire….Si vous avez reçu ma leutre date du premier maÿ de cela vous mannavefaint savoire………………..
Autre chausse avont  marquepoule présant bient de compliment amont paire encis amonfrere, et bien de compliment amaseure Marÿ, à mont beaufrere antoine cama… bien de compliment à maseure Gauton etensi que amon neveut  Bien de compliment  ama belseure encie que atoute la famille, bien de compliment à cousine toinon, vous demandez savoire je less mon camarade Loudouze, je vous fait savoir nousome tite à Bologne, toutde Bient portan il a été  au can demon… Et il en sont de retour et nousomme apresant  tous bien enseble portan averonne et je vous fait savoire qui fait tré cheure vivre et je auroit bien vouloir savoire lenouvele que vous zasvait demande dupuis rien autre chauze avon marque pour la prison
Je finie en vous enbrasant de tout mon coeure, je suis votre baufrer Jean Jurie pour la vie

Mont adresse et amousie Jean jurie, voltigeur, soldat au 106eme Régiment de ligne, 4eme bataille, 4eme en Italie, Compagnie voltigeur en garnison averone

 

Collection personnelle de : Adhérent-CGMA-Claude-P-093

1 commentaire

Classé dans Challenge AZ 2017

13 juin 1924 – Gaston DOUMERGUE

12e Président de la IIIe République du 13 juin 1924 au 13 juin 1931.

———-
Élu le 13 juin 1924 – Parti politique Radical (centre)
Gaston DOUMERGUE (1863-1937) est comme son prédécesseur Alexandre MILLERAND partisan d’un pouvoir exécutif fort. Pierre Paul Henri Gaston Doumergue est né à Aigues-Vives (Gard) le 1er aout 1863, d’une famille protestante.
Après une licence et un doctorat de droit à Paris, il s’inscrit en 1885 au barreau de Nîmes. En 1893 Gaston Doumergue est élu député radical de Nîmes, il est réélu en 1898 et 1902. Il fut plusieurs fois Ministre, puis Président du Conseil et du Sénat et enfin Président de la République.

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

Des photographies de la Première Guerre mondiale dans des fonds privés à Bibliothèque et Archives Canada

Par Rebecca Murray A.F. Duguid, un des premiers historiens militaires canadiens, a remarqué pendant ses recherches sur les séquelles de la Première Guerre mondiale qu’il « est impressionnant de voir à quel point les documents historiques les plus utiles sont encore en possession de particuliers » [traduction]. (Clio’s Warriors par Tim Cook, page 79) Les photographies tirées de la collection photographique du […]

via Des photographies de la Première Guerre mondiale dans des fonds privés à Bibliothèque et Archives Canada — Le blogue de Bibliothèque et Archives Canada

Poster un commentaire

Classé dans A lire

K comme Kérity

Kérity, appelé Keriti-Pempoull en Breton, est une ancienne commune qui a fusionné en 1960 avec Paimpol. Aujourd’hui, Kérity est considéré comme un lieu-dit, un quartier de Paimpol. On y trouve l’Abbaye de Beauport, magnifique bâtiment religieux construit en 1202, aujourd’hui en ruines et classé comme monument historique. Quelques uns de mes ancêtres sont nés et/ou […]

via K comme Kérity — Graphistory

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Nés un 13 juin à Maisons-Alfort de 1792 à 1901

Relevés dans les Registres d’état civil de naissance

Consulter, après avoir fait une recherche fructueuse, le site du CGMA

            http://td-nmd-cgma.monsite-orange.fr/

puis aller sur le site des AD 94 :

           http://archives.valdemarne.fr/archives-en-ligne/eta-search-form.html

 

Date Information (1792-1901)
1862.06.13 DUPIRE Françoise Marie Anaïs
1849.06.13 GADET Ferdinand Victor
1876.06.13 LAPRADE Charles Alphonse
1864.06.13 LARROQUE Joseph Henry
1885.06.13 LEBORNE Henri
1881.06.13 LEJAMBLE Albert
1874.06.13 MARTIN Marie Elise
1879.06.13 NARCY Félix Charles
1896.06.13 PINGLIN Louis Charles René
1893.06.13 POMPON Louise
1852.06.13 POUGNIET Amélie Adeline
1894.06.13 STIVIN Madeleine Joséphine Jeanne
1883.06.13 THEVENARD Louis (reconnaissance)
1887.06.13 THOMAS Jeanne Aimée
1842.06.13 VALERE Catherine Joséphine

Poster un commentaire

Classé dans Archives, Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort, Ephéméride

Bibisco

Vous aimeriez bien écrire un livre sur vos ancêtres mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Le logiciel libre Bibisco vous aide lors de l’écriture de vos romans, il est capable de gérer la structure de votre livre, les fiches personnages, les fiches lieux et les chapitres. À travers des questions ciblées,

via Bibisco, le logiciel qui vous aide à écrire l’histoire de vos ancêtres #Généalogie — Généa-Logiques

Poster un commentaire

Classé dans A lire

K comme Kafkaïen — L’univers de Céline

C’est également cette année-là que l’accusé François Garnier épouse Marguerite Domptail le vingt-sept novembre. Lors de ce mariage, ils légitiment six enfants sur les huit que Marguerite a eu, ce sont les six encore en vie à ce moment-là : Eugène, Léonie, Marie-Pélagie, Mansui, Dominique Auguste et Julie Emma. A cette date François est dit propriétaire […]

via K comme Kafkaïen — L’univers de Céline

Poster un commentaire

Classé dans A lire

K comme promotion Kiki Joli. Histoire d’une querelle… #ChallengeAZ — Blog des promos du D.U. Généalogie de Nîmes

Il y a eu, depuis la création du D.U. en 2009, plusieurs promotions, chacune étant désignée par le mode d’enseignement, en présentiel ou à distance, par l’année d’obtention du diplôme, et… par un surnom. Un nom de promo, comme ça se fait souvent.

via K comme promotion Kiki Joli. Histoire d’une querelle… #ChallengeAZ — Blog des promos du D.U. Généalogie de Nîmes

Poster un commentaire

Classé dans A lire

K comme KROLY — Feuilles d’ardoise

Angers, paroisse Saint-Maurice, 17 avril 1701 Peut-être vous souvenez-vous d’un article publié ici sous le titre de « Mort d’un hibernois en Anjou« . J’y parlais des irlandais – appelés autrefois hibernois – présents à Angers dans la dernière décennie du dix-huitième siècle. (Voir l’article pour plus de précisions) J’avais en effet troué un acte qui faisait […]

via K comme KROLY — Feuilles d’ardoise

Poster un commentaire

Classé dans A lire

K comme Knock — L’arbre de nos ancêtres

« Est-ce que ça vous chatouille ou est-ce que ça vous grattouille ? » Je ne pensais pas m’intéresser un jour à la médecine en faisant de la généalogie. J’ai toujours eu du mal à retenir le nom des maladies et des médicaments, peut-être parce que je ne veux pas satisfaire à d’éventuelles tendances hypocondriaques. Mais voilà, […]

via K comme Knock — L’arbre de nos ancêtres

Poster un commentaire

Classé dans A lire

K comme… kyrielle

Ma grand-mère et sa sœur Andrée se sont mariées la même année. Les deux familles se sont rapidement agrandies et dans les années qui ont suivi, il y a eu une kyrielle – d’accord, le mot est un peu fort mais il me fallait un K – de cousins qui ont grandi ensemble… Je me […]

via K comme… kyrielle — Un arbre pour racines

Poster un commentaire

Classé dans A lire

13 juin 1732 – Honoré FRAGONARD

1732 – Honoré FRAGONARD

Honoré Fragonard, dit Fragonard aîné, a vu le jour à Grasse le 13 juin 1732 de Honoré Fragonard (son père) et de Marie Honorade Isnard. Il était issu d’une famille aisée de parfumeurs et de gantiers qui fit souche de plusieurs générations d’artistes. Il est le cousin germain de Jean-Honoré Fragonard qui deviendra le célèbre peintre  « Frago » . De la même famille, portant pratiquement le même prénom, nés la même année à deux mois d’intervalle, les deux cousins furent souvent confondus. Les deux hommes se connaissaient, ils ont conclu ensemble une transaction immobilière et s’assirent sur les mêmes bancs de la même commission lors de la Révolution.

Honoré Fragonard perdit précocement son père et quitta le domicile familial à 18 ans sans qu’on puisse dire précisément où il se rendit. Son frère cadet, François, partit en 1752 pour Lyon où il suivit un apprentissage de chirurgien. Il est probable qu’Honoré l’ait précédé dans cette voie.

On retrouve sa trace en 1756 à Grasse où il fit un apprentissage de trois ans chez René Lambert, maître chirurgien, et obtint son brevet à 27 ans, en 1759. Le fil de sa biographie se perd à nouveau.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Ecole Vétérinaire - ENVA, Histoire locale

K comme KLEIN, KONTER, KUBLER

Depuis 2003 le CGMA contribue à la mise en ligne sur MemorialGenWeb des données concernant les soldats Maisonnais.

Cliquer


Ainsi les adhérents du CGMA ont retrouvé les données des 793 pioupious ci-après :

Nb soldats

Cumul

MAM

697

697

Monument aux Morts
Crypte

82

21

Crypte du cimetière
Saint-Remi

137

11

Plaque située dans l’Église Saint-Remi
Livre d’Or

548

49

Livres d’or : Archives Nationales de Fontainebleau (1931)
MSF

302

15

Morts au Service de la France avant le 25 juillet 1916

Total

1765

793


Trois de ces pioupious ont un nom qui commence par la lettres K,

voici leurs biographies succinctes :

KLEIN Edmond : Soldat, 403 RI de ligne, 6 Compagnie, né le 28/3/1895 à Paris (18) — Fils de Jean Pierre, Employé aux petites voitures, 28 ans et de HAHN Anna, Ménagère, 28 ans, acte 1410 — Recrutement ; Mat : 4009 Seine 4B (75), Mat : 922 au corps — Blessures de guerre. 108, avenue d’Ivry le 26/9/1916 Hôpital Auxiliaire 133 Paris (13) — MPF Dans l’acte le 28/03/1915 — Célibataire – Figure sur : MAM Crypte Livre d’Or-AN —

KONTER Louis Lucien : Soldat, 176 RI, né le 15/2/1895 à Paris (20) — Fils de Paul Henri Lucien, Employé, 31 ans et de LOUVAIN Angélina Maria, Blanchisseuse, 22 ans, acte 642 — Recrutement ; Mat : 4010 Seine 4B (75), Mat : 7797 au corps — Disparu au combat le 21/6/1915 Sittil-Bahr Turquie — MPF Dans l’acte le 21/06/1915 — Célibataire – Figure sur : MAM Livre d’Or-AN —

KUBLER Armand Charles : Caporal, 18 RI, 4 compagnie, né le 26/10/1879 à Paris (13) — Fils de Charles, Employé, 33 ans et de PLAMENDON Véronique, sans profession, 34 ans, acte 2186 — Recrutement ; Mat : 4071 Seine 4B (75), Mat : 7613 au corps — Blessures de guerre, sur le champ de bataille le 9/6/1918 Tricot Oise (60) — MPF Dans l’acte le 09/06/1918 — Célibataire – Figure sur : MAM Livre d’Or-AN —


Les études du CGMA sur ce blog :

Retrouver la fiche relative aux soldats morts pendant la Grande Guerre
WW1 Mai 2017

Maisonnais figurant sur Memorial GenWeb
Morts de la commune pendant la Grande Guerre
Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Poster un commentaire

Classé dans Challenge AZ 2017, Guerre 14-18, Memorial GenWeb