T’as pas fait la vaisselle ?

Cliquer


« Fallait demander » : la charge mentale, une notion floue qui parle à tous les couples

 Partagée plus de 210.000 fois sur les réseaux sociaux, une BD dénonce « la charge mentale », souvent dévolue aux femmes, ou le fait de penser à demander de l’aide à sa moitié.


Penser à lancer une machine à laver, mais ne pas oublier non plus d’étendre le linge une fois le cycle fini, planifier les menus et faire les courses, payer les impôts dans les temps, inscrire le petit dernier à la bibliothèque ou au centre de loisir… En deux mots : anticiper et organiser la vie du foyer. Cet ensemble de tâches, souvent dévolu aux femmes, malgré elles, peut devenir très pénible combiné à une journée de travail.

Cette « charge mentale », une notion floue mais qui semble parler à tous, est plus souvent dévolue aux femmes dans les foyers hétérosexuels. Pour la dénoncer, Emma, ingénieure de 36 ans et dessinatrice, a publié début mai une bande dessinée où elle raconte comment cette charge mentale s’inscrit dans notre quotidien.


 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :