Archives quotidiennes : 20 avril 2017

20 avril 1894 – Joseph DELTEIL

1894 – Joseph DELTEIL

Joseph Delteil, né à Villar-en-Val (Aude), le 20 avril 1894 et mort le 16 avril 1978 à La Tuilerie de Massane (Hérault), est un écrivain et poète français. En 1923, année de sa rencontre avec les surréalistes Aragon et Breton et de son adhésion à la Société des gens de Lettres, il publie « Choléra », roman étrange se déroulant en grande partie à Maisons-Alfort.
Terre d’écriture – 2008

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire

20 avril 1462 – La dédicace de l’Église

La dédicace de l’Église (1462)

« Très révérend Père dans le Christ, Monseigneur Guillaume, évêque de Paris, a dédicacé l’église de Saint-Christophe de Créteil, au diocèse de Paris, le mardi 20 avril, 3e férie après Pâques en l’année du Seigneur 1462. Et là, après la dédicace, devant une assemblée abondante de clercs et de laïcs tant hommes que femmes, il a visité les chasses des saint Agoard et Aglibert, martyrs, qui se trouvent en cette église et il a replacé lui-même leurs reliques dans ces mêmes chasses, sous les yeux de tous les assistants emplis de dévotion et louant Dieu, l’an et le jour susdits. Denis, sous-chantre indigne de l’église de Paris. »
Madeleine Jurgens

Poster un commentaire

Classé dans Ephéméride

MemorialGenWeb, les données sur Maisons-Alfort

Voir les liens en deuxième liste

  • Monument aux Morts (Photo indexée) (Cour de l’hôtel de ville – Erigé en 1920)
  • Carré de corps restitués 1939-1945 et conflits postérieurs (Photo indexée) (Cimetière communal où reposent 57 soldats Morts pour la France depuis 1939. Nota : au 01/07/2013, il en reste 56)
  • Stèle Commémorative Cimetière communal (Photo indexée) (Cimetière communal)
  • Archives communales (Morts pour la France d’ Indochine, Corée, Madagascar et Afrique du Nord, domiciliés à Maisons-Alfort )
  • Livre d’Or 1914-1916 (Archives communales)
  • Registres Communaux 1870-1871 (Morts à l’ambulance de l’École Vétérinaire à la guerre de 1870 entre le 10-11 et le 07-12-1870 – Il existe un monument 1870-1871 (sans noms) dans le cimetière communal )
  • Plaques Commémoratives 1914-1918 de l’église Saint-Remi (Photo indexée) ()
  • Plaques Commémoratives 1939-1945 de l’église Saint-Remi (Photo indexée) ()
  • Carré de corps restitués 1914-1918 (Photo indexée) (Crypte contenant 80 tombes (2 sont communes). Les noms sont inscrits sur le monument funéraire)
  • École Vétérinaire – Plaque des vétérinaires morts aux combats de 1914-1918 (Photo indexée) (Ecole Vétérinaire d’Alfort – Amphithéâtre)
  • Plaque commémorative école primaire Condorcet (Photo indexée) (sur la façade de l’école primaire Condorcet (9 r Marne) – « A la mémoire de Simon Aizic, élève de l’école Condorcet, déportée de France comme plus de 11500 enfants entre 1942 et 1944 parce que nés de familles juives. Victimes innocentes de la barbarie nazie, avec la complicité active du gouvernement de Vichy. Elle fut exterminée dans les camps de la mort. Ne l’oublions jamais »)
  • Plaque commémorative 1939-1945 SNCF (Photo indexée) (Hall de la gare – Agents de la S.N.C.F. tués par faits durant la guerre 39-45.)
  • Plaque commémorative école Parmentier (Photo indexée) (Sur le grille extérieure de l’école Parmentier – Rue Paul Vaillant-Couturier – à la mémoire de deux élèves mortes en déportation et de leur famille)
  • (relevé sans nom) Monument commémoratif 1870-1871 – Siège de Paris (Photo indexée) (Dans le cimetière communal A la mémoire des soldats Morts pour la Patrie)
  • Livre d’Or du ministère des pensions (Pas de photo) (Loi du 25 octobre 1919)
  • Plaque commémorative école Raspail (Photo indexée) (sur la façade de l’école Raspail – Avenue Georges Clémenceau « Élèves de l’école Raspail déportés de France comme plus de 11500 enfants entre 1942 et 1944 parce que nés de familles juives. Victimes innocentes de la barbarie nazie avec la complicité active du gouvernement de Vichy. Ils furent exterminés dans les camps de la mort. Ne les oublions jamais. Maisons-Alfort, le 5 février 2005 » )
  • Plaque commémorative 1939-1945 de l’artificier François (Photo indexée) (Square de l’Artificier François – rue du Maréchal Juin)
  • Livre 200 ans d’École Vétérinaire 1765-1967 (La page 67 « Elèves d’Alfort morts pour la patrie » – 28 morts 1939-1945-1962)
  • Plaque à la gloire du Bataillon d’Alfort – Dans le parc de l’École Vétérinaire d’Alfort (94) – (Photo indexée) (A la gloire du Bataillon d’Alfort et à la mémoire du Commandant RENARD, du Capitaine ORE des élèves CROSNIER, LHERBETTE, LOMBART, MORTAGNE, MOYEMONT, PIGEON et des jeunes gens du pays tombés héroïquement le Le 30 mars 1814, une vingtaine d’élèves de l’école vétérinaire (Maisons-Alfort) furent blessés en défendant le Pont de Charenton le 30 mars 1814 (qui relie Maisons-Alfort à Saint-Maurice et Charenton-le-Pont). Six d’entre eux 30 mars 1814 en défendant le pont de Charenton durant la Campagne de France. )
  • Victimes du premier V2 tombé à Maisons-Alfort le 08/09/1944 (Etat civil de la commune de Maisons-Alfort, et textes sur l’histoire du Premier V2 par Mme Marcelle AUBERT – )
  • (relevé sans nom) Stèle dans le cimetière de Maisons-Alfort (Photo indexée) (Stèle dans le cimetière La Ville de Maisons-Alfort à ses enfants – victimes des camps de concentration nazis – déportés internés fusillés et familles de disparus)
  • 15 Fusillés Maisonnais – sources diverses MdH (Mémoire des Hommes) et MGW (MemorialGenWeb) et archives communales ()
  • Société Bio-Springer de Maisons-Alfort (Photo indexée) ()
  • 40 Déportés Maisonnais – sources diverses MdH (Mémoire des Hommes) et MGW (MemorialGenWeb) et archives communales (Photo indexée) (Stèle dans le cimetière La Ville de Maisons-Alfort à ses enfants – victimes des camps de concentration nazis – déportés internés fusillés et familles de disparus)
  • (relevé sans nom) Stèle commémorative carrefour de la résistance (Photo indexée) (Carrefour de la Résistance à Maisons-Alfort « La ville de Maisons-Alfort à ses résistants Morts pour la France 18 juin 1940 8 mai 1945 « )
  • Plaque commémorative André Maurice Dupont et André Albert Faucher (Photo indexée) (cimetière communal au-dessus de leur tombe (côté avenue de la République))
  • Signalés comme résistants dans MDH, Transcritions de décès,autres ()
  • (relevé sans nom) Plaque commémorative (1) rue du Maréchal Maunoury (Photo indexée) (Rue du Maréchal Maunoury – La ville de Maisons-Alfort aux gendarmes et militaires Français morts au service de la Paix à Ouvéa (Nouvelle-Calédonie) en avril-mai 1988 )
  • Plaque commémorative du Fort de Charenton (Photo indexée) (Rue du Maréchal Maunoury , entrée nord du fort – Libération de Paris: le 25/08/1944 la garnison allemande du fort de Charenton sommée de se rendre s’enfuyait en laissant un dispositif déclencheur piégé de plus de 1100 tonnes de charges explosives destinées à détruire le fort et endommager gravement les communes avoisinantes – Sur l’intervention décisive du commandant des forces de gendarmerie et la dextérité et l’esprit de sacrifice de l’agent de 1re classe du service technique de l’artillerie Henri FRANÇOIS quii réduisirent à néant ce projet criminel et sauvèrent la population d’une terrible catatstrophe.)
  • Livre d’or, listes, archives, état-civil (Archives – Service historique de la gendarmerie fort de Charenton à Maisons-Alfort – Complément d’une plaque commémorative sans noms à Maisons-Alfort dédiée par la municipalité aux gendarmes et soldat morts pour la Paix à Ouvéa)
  • (relevé sans nom) Stèle commémorative 3e Régiment d’Artillerie Coloniale (Photo indexée) (Entrée du fort de Charenton – En souvenir du 3e Régiment d’Artillerie Coloniale , avait quitté sa garnison de Toulon en 1914 pour se rapprorcher du front et établir ses services et dépôts pendant quatre années dans le fort .)
  • (relevé sans nom) Stèle commémorative Place d’armes du fort de Charenton (Photo indexée) (Place d’armes du fort de Charenton – La Gendarmerie Nationale rend hommage aux gendarmes victimes du devoir -)
  • (relevé sans nom) Stèle commémorative à la mémoire des militaires de la Garde et de la Gendarmerie Nationale (Photo indexée) (Place d’armes du fort de Charenton – Stèle à la mémoire des militaires de la Garde et de la Gendarmerie Nationale morts pour la France ou victimes du devoir pendant la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) – )
  • (relevé sans nom) Stèle commémorative à la mémoire des 541 Officiers, Sous-officiers, Gendarmes auxiliaires et Harkis de la Gendarmerie Nationale (Photo indexée) (Place d’armes du fort de Charenton – Stèle à la mémoire des 541 Officiers, Sous-officiers, Gendarmes auxiliaires et Harkis de la Gendarmerie Nationale morts pour la France en Afrique du Nord (1952-1962) )
  • Tableau commémoratif fort de Charenton (Photo indexée) (Entrée du fort de Charenton – Fresque à la mémoire d’un gendarme et d’un artificier qui avaient réussit à désamorcer une énorme charge d’explosifs piégé par les Allemands à leur départ et qui mençait de destruction les localistés environnantes)
  • (relevé sans nom) Plaque commémorative Indochine (Photo indexée) (Place d’armes du fort de Charenton – Plaque à la mémoire des gendarmes morts pour la France en Indochine , entre 1946 et 1954 plus de 6000 Officiers, Gradés et Gendarmes sont partis en Indochine combattre pour l’Honneur – 655 n’en sont pas revenus Le fort de Charenton regroupait et complétait l’entrainement préparatoire de tous les Gendarmes sélectionnés pour servir en Extrême-Orient Pour perpétuer leur Souvenir les survivants ont apposé cette plaque le 27 avril 1990)

Poster un commentaire

Classé dans Memorial GenWeb

20 avril 1803 – Mariage CHARPENTIER et AUBERT-DUBAYET

1803 – Mariage CHARPENTIER et AUBERT-DUBAYET

Archives Municipales de Maisons-Alfort
Registre de l’État Civil. Bobine de microfilm 1Mi 604
Acte numéro 4

Mariage en date du 7 floréal an 11. (20 avril 1803)

Du septième jour de floréal l’an onzième de la République française, huit heures du matin. –

Acte de mariage de Henry François Marie Charpentier âgé de trente-trois ans, né à Soissons département de l’Aisne le vingt trois du mois de juin mil sept cent soixante neuf profession de Général de Brigade à Vailly département de l’Aisne fils majeur de Henry Charles Charpentier et de Charlotte Cécile Chatelain ses père et mère, le père décédé, —
Et de Marie Félix Constance Euphrosine Aubert-Dubayet âgée de seize ans, née à Grenoble département de l’Isère le quatre du mois de janvier mil sept cent quatre vingt sept demeurant à Maisons-Alfort département de la Seine, fille mineure de Jean Baptiste Annibal Aubert-Dubayet et de Jeanne Armand Esprit Félix Pouchot de Jolière ses père et mère, le père décédé —
Les actes préliminaires sont extraits des Registres des publications de mariages faites à Vailly domicile de l’époux les vingt sept germinal dernier et quatre floréal courant ; pareilles publications faites les mêmes jours à Maisons-Alfort domicile de l’épouse. , —
Affichés aux termes de la loi le dit jour vingt sept germinal et les actes de naissances des époux et ceux de la mère et des pères décédés le tout en forme ; de tous lesquels actes il a été donné lecture par moi officier publie aux termes de la loi.
Lesdits époux présens ont déclaré prendre en mariage, l’un Marie Félix Constance Euphrosine Aubert-Dubayet l’autre Henry François Marie Charpentier.

En présence de François Joseph Lefèvre demeurant à Paris demeurant à Paris département de profession de Général et Sénateur âgé de quarante huit ans, ami de l’époux.
De Jean Charles François Pioche demeurant à Versailles département de Seine et Oise profession Ingénieur en chef des ponts et chaussées âgé de cinquante quatre ans, ami de l’époux.
De Jean de Dieu Soult demeurant à Paris département de la Seine profession de Général commandant la garde des Consuls, âgé de trente quatre ans, ami de l’épouse,
De Pierre Dupont demeurant à Mézières département des Ardennes profession de Général Commandant la deuxième division militaire, âgé de trente huit ans, ami de l’épouse,
De Jean-François Carra Saint-Cyr domicilié en cette commune Général de Brigade âgé de quarante trois ans, beau-père de l’épouse,
De Jeanne Armand Esprit Félix Pouchot de Jolière épouse dudit Général Carra Saint-Cyr et mère de l’épouse.
De Charlotte Cécile Chatelain âgé de soixante treize ans, domiciliée à Vailly Département de l’Aisne, mère de l’époux
Et de plusieurs autres parens et amis des époux. Après quoi moi, Maire de la dite commune ai prononcé qu’au nom de la loi les dits époux sont unis en mariage, et ont signé

Signatures :
Les personnes citées dans l’acte :
Charpentier, Aubert-Dubayet, Pouchot, Carra Saint-Cyr, Pioche, Dupont, Lefevre, Chastellain-Charpentier, Soult
Mais également
Cara-Deveaux, B. Bonaparte, Beauharnais, Junot, Agar, Recourt, Menant, Hérard, Castera, Philippe Lenoble, Gueroux
Ainsi que
Le secrétaire Porcher et le maire Roger.

Les personnes citées dans l’acte :

La famille
********

Charpentier Henry François Marie Charpentier, l’époux
né à Soissons (Aisne) le 23-06-1769
Général de Brigade à Vailly département de l’Aisne

Constance Aubert-Du Bayet
Marie Félix Constance Euphrosine, l’épouse
née à Grenoble (Isère) le 04-01-1767
demeurant à Maisons-Alfort département de la Seine

Aubert-Du Bayet
Jean Baptiste Annibal Aubert-Dubayet le Général
Le père de l’épouse, décédé.

Carra Saint-Cyr Jean-François Carra Saint-Cyr
Général de Brigade, 43 ans,
domicilié à Maisons-Alfort, beau-père de l’épouse.

Pouchot Jeanne Armand Esprit Félix Pouchot de Jolière épouse dudit Général Carra Saint-Cyr et mère de l’épouse

Charlotte Cécile Chatelain, 73 ans,
domiciliée à Vailly Département de l’Aisne, mère de l’époux

La famille Bonaparte-Beauharnais

Les généraux
***********

Henry François Marie Charpentier , l’époux né à Soissons (Aisne) le 23-06-1769
Général de Brigade à Vailly département de l’Aisne.

Jean-François Carra Saint-Cyr – domicilié en cette commune Général de Brigade âgé de quarante trois ans, beau-père de l’épouse.

François Joseph Lefèvre demeurant à Paris département de profession de Général et Sénateur âgé de quarante huit ans, ami de l’époux.

Nicolas Jean de Dieu Soult – Général commandant la garde des Consuls, âgé de trente quatre ans, ami de l’épouse, (1769 – ibid 1851).

Pierre Dupont – demeurant à Mézières département des Ardennes profession de Général Commandant la deuxième division militaire, âgé de trente huit ans, ami de l’épouse.

Archives Municipales de Maisons-Alfort

Poster un commentaire

Classé dans A lire

14-18 à Maisons-Alfort : Vente de viande frigorifiée

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire locale

1891, recensements à Maisons-Alfort. vues 161 à 165

Les indexations des recensements de 1911 sont terminés

https://cgma.wordpress.com/recensements-maisons-alfort-1911/

Bonne lecture

Les indexations des recensements de 1891 sont en  cours

Voici les vues 161 à 165

vue 161

Retrouver vos ancêtres

A suivre

Les releveurs du CGMA

************************************

vue 161  Cointot Fortuné – 28, Grande Rue

vue 161  Buret Adèle – 28, Grande Rue

vue 161  Cointot Mathilde – 28, Grande Rue

vue 161  Cointot Lucie – 28, Grande Rue

vue 161  Barier Leon – 28, Grande Rue

vue 161  Barier Louise – 28, Grande Rue

vue 161  Barier Raoul – 28, Grande Rue

vue 161  Barier Camille – 28, Grande Rue

vue 161  Barier Gaston – 28, Grande Rue

vue 161  There Antoine – 28, Grande Rue

vue 161  Bertrand Edmond – 28, Grande Rue

vue 161  Roudet Louise – 28, Grande Rue

vue 161  Bonnete Augustin – 28, Grande Rue

vue 161  Mourejoud Eugène – 28, Grande Rue

vue 161  Mourejoud Adèle – 28, Grande Rue

vue 161  Mourejoud (?) – 28, Grande Rue

vue 161  Yvon Palingre – 28, Grande Rue

vue 161  Nicole Ismérie – 28, Grande Rue

vue 161  Nicole Eugénie – 28, Grande Rue

vue 161  Moorié Français – 28, Grande Rue

vue 161  Moorié Louise – 28, Grande Rue

vue 161  Charpentier Edmond – 28, Grande Rue

vue 161  Charpentier Marguerite – 28, Grande Rue

vue 161  Charpentier Edmond – 28, Grande Rue

vue 161  Queuson Léon – 28, Grande Rue

vue 161  Gosse Adélaïde – 28, Grande Rue

vue 161  Queuson Fernande – 28, Grande Rue

vue 161  Marin Louis – 28, Grande Rue

vue 161  Thirion Paulin – 28, Grande Rue

vue 161  Wohlgenuith Marie – 28, Grande Rue

vue 162  Gaillard Joseph – 28, Grande Rue

vue 162  Renier Caroline – 28, Grande Rue

vue 162  Gobby Ellieme – 28, Grande Rue

vue 162  Gobby Elodie – 28, Grande Rue

vue 162  Gobby Lucien – 28, Grande Rue

vue 162  Gobby Elodie – 28, Grande Rue

vue 162  Boucher Arsene – 28, Grande Rue

vue 162  Goret  Louise – 28, Grande Rue

vue 162  Bouchu Emile – 28, Grande Rue

vue 162  Bouchu Mathilde – 28, Grande Rue

vue 162  Hersoth Marianne – 28, Grande Rue

vue 162  Thirion Louise – 28, Grande Rue

vue 162  Lécuyer  Charles – 28, Grande Rue

vue 162  Lécuyer  Adèle – 28, Grande Rue

vue 162  Lécuyer  Georges – 28, Grande Rue

vue 162  Lécuyer  Louise – 28, Grande Rue

vue 162  Charlannie Jean – 28, Grande Rue

vue 162  Léret Marie – 28, Grande Rue

vue 162  Charlanne Emile – 28, Grande Rue

vue 162  Charlanne Jeanne – 28, Grande Rue

vue 162  Charlanne Lucien – 28, Grande Rue

vue 162  Albertolie Valentine – 28, Grande Rue

vue 162  Jacolet Josephine – 28, Grande Rue

vue 162  Jacolet Pauline – 28, Grande Rue

vue 162  Vaillant Thimoleon – 28, Grande Rue

vue 162  Legendre Ismérie – 28, Grande Rue

vue 162  Vaillant Thimoleon – 28, Grande Rue

vue 162  Vaillant Irma – 28, Grande Rue

vue 162  Vaillant Marguerite – 28, Grande Rue

vue 162  Laget olympe – 28, Grande Rue

vue 163  Pelletier Amandine – 28, Grande Rue

vue 163  Fleurot Stephan – 28, Grande Rue

vue 163  Sainjeon François – 30, Grande Rue

vue 163  Sainjeon Celestin – 30, Grande Rue

vue 163  Sainjeon Philippe – 30, Grande Rue

vue 163  Sainjeon Albertine – 30, Grande Rue

vue 163  Sainjeon Auguste – 30, Grande Rue

vue 163  Hersant Henri – 30, Grande Rue

vue 163  Laslier Valentine – 30, Grande Rue

vue 163  Laslier Camille – 30, Grande Rue

vue 163  Laslier Jules – 30, Grande Rue

vue 163  Laslier Julia – 30, Grande Rue

vue 163  Barbe Charles – 30, Grande Rue

vue 163  Barbe Alice – 30, Grande Rue

vue 163  Vuillaume Richarde – 30, Grande Rue

vue 163  Riboulet Denis – 30, Grande Rue

vue 163  Ducrot Marguerite – 30, Grande Rue

vue 163  Riboulet Charlotte – 30, Grande Rue

vue 163  Riboulet Mathilde – 30, Grande Rue

vue 163  Riboulet Albert – 30, Grande Rue

vue 163  Riboulet Eugène – 30, Grande Rue

vue 163  Chanoin Henri – 30, Grande Rue

vue 163  Lacotte  Isoline – 30, Grande Rue

vue 163  Chaunin Gabriel – 30, Grande Rue

vue 163  Chaunin Eugène – 30, Grande Rue

vue 163  Chaunin Mauri – 30, Grande Rue

vue 163  Chaunin Maurice – 30, Grande Rue

vue 163  Duban Henri – 30, Grande Rue

vue 163  Duban Marie – 30, Grande Rue

vue 163  Duban Fernand – 30, Grande Rue

vue 164  Berthelin Raoul – 30, Grande Rue

vue 164  Darras Clotilde – 30, Grande Rue

vue 164  Picot Jules – 30, Grande Rue

vue 164  Huet Augustine – 30, Grande Rue

vue 164  Duplais François – 32, Grande Rue

vue 164  Duplais Rose – 32, Grande Rue

vue 164  Duplais Clarisse – 32, Grande Rue

vue 164  Duplais Louise – 32, Grande Rue

vue 164  Duplais Théodore – 32, Grande Rue

vue 164  Laurent Louise – 32, Grande Rue

vue 164  Gaudelot Felicie – 32, Grande Rue

vue 164  Henriet Josephine – 32, Grande Rue

vue 164  Billard Adrien – 32, Grande Rue

vue 164  Billard Zaïre – 32, Grande Rue

vue 164  Billard Alfred – 32, Grande Rue

vue 164  Mourlon Antoine – 32, Grande Rue

vue 164  Mourlon Marie – 32, Grande Rue

vue 164  Josselin Jules – 32, Grande Rue

vue 164  Dairin Mathilde – 32, Grande Rue

vue 164  Josselin Léon – 32, Grande Rue

vue 164  Josselin Fernand – 32, Grande Rue

vue 164  Passerat Jacques – 32, Grande Rue

vue 164  Gavoury Sidonie – 32, Grande Rue

vue 164  Tremblay Honoré – 32, Grande Rue

vue 164  Tremblay Angelina – 32, Grande Rue

vue 164  Tremblay Louis – 32, Grande Rue

vue 164  Kohler Jean – 32, Grande Rue

vue 164  Kohler Anna – 32, Grande Rue

vue 164  Kohler Eugéne – 32, Grande Rue

vue 164  Laleyette Elisabeth – 32, Grande Rue

vue 165  Travert Cécile – 32, Grande Rue

vue 165  Travert Madeleine – 32, Grande Rue

vue 165  Roussillon Eugène – 34, Grande Rue

vue 165  Roussillon Zélie – 34, Grande Rue

vue 165  Roussillon Louis – 34, Grande Rue

vue 165  Chancelle Louis – 34, Grande Rue

vue 165  Marguet Esmérantine – 34, Grande Rue

vue 165  Chérier Julie – 34, Grande Rue

vue 165  Patte Appalin – 34, Grande Rue

vue 165  Patte Anne – 34, Grande Rue

vue 165  Patte Hortense – 34, Grande Rue

vue 165  Rappilly Louis – 36, Grande Rue

vue 165  Rappilly Marie – 36, Grande Rue

vue 165  Dolot (?) Louis – 36, Grande Rue

vue 165  Nicolas Louis – 36, Grande Rue

vue 165  Lasnne Jean – 36, Grande Rue

vue 165  Abord Rosa – 36, Grande Rue

vue 165  Rollin Georges – 36, Grande Rue

vue 165  Mirer Leonia – 36, Grande Rue

vue 165  Lemare Georges – 36, Grande Rue

vue 165  Van Kachekebec César – 36, Grande Rue

vue 165  Van Kachekebec Vabutine – 36, Grande Rue

vue 165  Van Kachekebec César – 36, Grande Rue

vue 165  Thirion Jules – 38, Grande Rue

vue 165  Lebert Louis – 38, Grande Rue

vue 165  Lebert Marie – 38, Grande Rue

vue 165  Lebert Louisa – 38, Grande Rue

vue 165  Lebert Marie – 38, Grande Rue

vue 165  François Eugène – 38, Grande Rue

vue 165  François Adélaïde – 38, Grande Rue

Poster un commentaire

Classé dans 1891 Maisons-Alfort

REGNAUDOT Charles décédé en octobre 1915

Fiche nouvellement complétée en avril 2017

Recensements 1911 : REGNAUDOT Charles – 79, Rue Victor Hugo – vue 375.
Né en 1857 à Lormes (58). Journalier travaille chez Springer
Figure sur Saint-Remi et Livre d’Or – Signalé dans la partie « Citations » du fascicule « Nos concitoyens au service de la France (Guerre 14-18) » édité après 1918 par la commune de Maisons-Alfort : REGNAUDOT (Charles), soldat au 204° régiment d’infanterie : « Soldat discipliné et d’une belle tenue au feu. Grièvement blessé le 8 octobre 1915 » (29 octobre 1915)
Date : 03/09/1921 – Département : 94 – Val-de-Marne – Commune : Maisons-Alfort
Lormes : Région Bourgogne-Franche-Comté Département Nièvre

Fiche MDH  : Pas de fiche

Fiche MGW : REGNAUDOT Charles

Les données de ce blog concernant « REGNAUDOT »

https://cgma.wordpress.com/?s=REGNAUDOT


Les études du CGMA sur ce blog :

Retrouver la fiche relative aux soldats morts pendant la Grande Guerre
Version avril 2017
Maisonnais figurant sur Memorial GenWeb
Morts de la commune pendant la Grande Guerre
Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 14-18, Memorial GenWeb

OBERLIN François décédé le 20 avril 1917

OBERLIN François : Soldat, R de Marche de la Légion Étrangère, né le 16/8/1878 à Tafers — Fils de Christophe et de BIRHAUX Barbie — Recrutement ; Mat : 3992 Seine 1B (75), Mat :41844 au corps — Suites de blessures de guerre le 20/4/1917 Ambulance 7/2 (Monfrenet) Cuperly Marne (51) — MPF Dans l’acte le 20/04/1917 — marié à PEZAT Marguerite Julie Marie — Figure sur : MAM Livre d’Or-AN —
Fiche MDH OBERLIN François
Fiche MGW OBERLIN François

Les études du CGMA sur ce blog :

Retrouver la fiche relative aux soldats morts pendant la Grande Guerre
Grande Guerre – Morts de la commune – version octobre 2014
Maisonnais figurant sur Memorial GenWeb
Morts de la commune pendant la Grande Guerre
Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Poster un commentaire

Classé dans Centenaire de la Grande Guerre, Guerre 14-18

Article du jour (305) : En Envor La femme Mariée

Cliquer

 

1 commentaire

Classé dans Article du jour