18 avril : fête des Parfait

Aujourd’hui c’est on fête les Parfait ! Nul n’est Parfait, que nenni !

Lors de mes recherches généalogiques j’ai découvert un certain Noël PARFAIT. J’ai voulu percer le mystère de ce personnage plus que parfait à la fois prénommé Noël et de patronymique PARFAIT !

15-03-1877 – Mariage de deux ancêtres à Châteaudun : Côme DUFRAISSE et de Elise BUSSON.

Côme est alors Sous-préfet de Romorentin, est âgé de 27 ans, Élise a 23 ans.

Les témoins de ce mariage sont :

1 Jean Paul Marcel Dufraisse, receveur des finances, âgé de 28 ans, frère de l’époux, demeurant à Paris boulevard Saint-Michel, 20;

2 Noël Parfait, Député, âgé de 63 ans, ami du dit époux, demeurant à Paris, rue de Trévisse, 10. Noël (1813-1896) fut représentant d’Eure et Loir en 1849, puis de 1871 à 1876, et enfin député de 1876 à 1893. Contemporain de Marc-DUFRAISSE, il fut comme lui exilé du 2 décembre 1851. Fut également écrivain et poète.

3 Gustave Fauché, rentier, âgé de 50 ans, oncle maternel de l’épouse demeurant à Versailles. Gustave est représentant de commerce.

et Pierre Debrée, principal du collège de Romorantin y domicilié, âgé de 43 ans, ami de l’épouse.

*

Dictionnaire des Parlementaires Français (1889-1940)

PUF 1972.

Page 2604       : PARFAIT Noël

Né le 30 novembre 1813 à Chartres (Eure et Loir) mort le 19 novembre 1896 à Paris 7è

Représentant de l’Eure et Loir à l’Assemblée Législative de 1849,

Représentant de l’Eure et Loir de 1871 à 1876,

Député de l’Eure et Loir de 1873 à 1893

Toujours candidat dans la 1ère circonscription de Chartres, le 22 septembre 1889, avec 3439 voix, il fut devancé au premier tour par La Salle, candidat conservateur qui eut 3728 voix, Maunoury recueillit 3304 voix, Willreich 671 et Dumont 411. Mais au second tour de scrutin il triompha de La Salle (4630 voix) avec 6053 voix sur 10846 votants et 15939 inscrits.

Toujours républicain de gauche, soutenant le gouvernement son âge ne lui permit plus une grande activité à la Chambre de Députés. Il déposa cependant des rapports sur l’élection du Général Tricoche, à Saint-Dié, en 1890 et sur le projet de loi ouvrant un crédit pour l’établissement d’un tube pneumatique entre l’Imprimerie du Journal Officiel et le Palais-Bourbon (1891).

Il intervint également pour l’adoption de la proposition de résolution de Barodet, prévoyant la publication du texte des programmes et engagements électoraux, toujours en vigueur.

Absent, pour des raisons de maladies, de la Chambre dès 1891, il ne se représenta pas aux élections de 1893. Il mourut le 19 novembre 1896 à Paris, âgé de 83 ans.

Pour en savoir plus sur ce  Noël PARFAIT DIT NOËL-PARFAIT

 Né le 30/12/1813  Décédé le 19/11/1896

Et si vous recherchez d’anciens députés consultez : biographies

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Ephéméride

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s