Archives quotidiennes : 17 mars 2017

Lendemain de tempête

Toute la journée, pendant que des bourrasques occasionnelles saupoudraient toujours nos trottoirs, on ne parlait que de la tempête et de la catastrophe qui, heureusement, ne s’est pas transformée en tragédie humaine. Plusieurs centaines de personnes sont demeurées coincées dans leur véhicule, pendant toute la nuit, sur une autoroute, en pleine ville… Avec la surveillance, […]

via Lendemain de tempête — sillage

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Vidéo : Histoire des coiffures 1900-1930 en 3 minutes

Cliquer

Non, on ne coupe pas les cheveux en quatre ! C’est un petit zoom sur l’histoire des coiffures 1900-1930 en 3 minutes. Passionnant pour ceux qui ne voient pas plus loin que leur rasoir ou leurs bigoudis… Le lien avec la généalogie ? C’est qu’on y découvre un peu du quotidien de nos arrière-grands-mères… Rappel : toutes nos vidéos sont sur YouTube (https://www.youtube.com/watch?v=QKjYFH1FWck pour celle-ci). Abonnez-vous pour les recevoir directement tous les vendredis !

2 Commentaires

Classé dans A écouter, A voir, Vidéo du jour

Article du jour (284) : Ardennes, répertoires des notaires en ligne

Cliquer


« La bonne idée des archivistes des Ardennes, c’est d’avoir numérisé et mis en ligne les répertoires chronologiques et alphabétiques des notaires. Les deux tiers des répertoires ont été numérisés et mis en ligne, soit environ 34.000 images, couvrant une période allant de 1684 à 1941. Seuls les répertoires de plus de 100 ans sont visibles sur internet. »

Liens complémentaires sur RFG

Et sur ce blog

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales, Article du jour

17 mars 1808 : Napoléon crée le baccalauréat

Cliquer

Le même jour (une autre année…)

 

 

1 commentaire

Classé dans A lire, Histoire

Vidéo du jour (39) : Tutoriels des archives départementales

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Vidéo du jour

Article du jour (283) : « Aux grands hommes la patrie reconnaissante »

Cliquer

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante ».

Si cette devise est désormais bien établie sur le fronton du Panthéon, il n’en a pas toujours été ainsi. L’emblématique édifice de la montagne Sainte-Geneviève a en effet connu une histoire mouvementée et n’a pas invariablement eu pour vocation d’honorer les grandes personnalités de la nation française. Le destin de son fronton, modifié à quatre reprises, est évocateur de la tumultueuse histoire qu’a connu l’édifice, évoluant au rythme de celle de la France.

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour