«Je meurs la tête droite et avec le sourire» WW2

WW2 - Fusillés avant leur exécutions

Cliquer

Un monumental ouvrage regroupant les biographies de 4.425 condamnés à mort exécutés sous l’Occupation permet de lire les derniers mots des martyrs de la Résistance.

Le 15 décembre 1941, le député et journaliste communiste Gabriel Péri rédige une dernière lettre à son avocate Odette Moreau avant d’être fusillé par les Allemands au Mont-Valérien:

«Dimanche, 20 heures. Très chère amie, l’aumônier du Cherche-Midi vient de m’annoncer que je serai, tout à l’heure, fusillé comme otage. Ce sera le dernier chapitre du grand roman de cette époque.»

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45, Histoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s