Archives quotidiennes : 15 février 2017

15 février 1968 – Registres et la loi

Un décret du 15 février 1968 précise que les registres datant de moins de cent ans ne peuvent être directement consultés par les agents de l’État habilités à cet effet et les personnes munies d’une autorisation écrite du procureur de la République. La loi de 2008 réduit à 75 ans cette durée

Poster un commentaire

Classé dans Archives

Généalogie …

Il m’aura fallu patienter plus d’un demi-siècle pour apprendre l’existence d’un certain Jehan Gelée, né, semble-t-il, en l’an de grâce 1495, quelque part en Gâtine poitevine dans les environs de Parthenay, de Saint-Pardoux ou de Soutiers… Ce que je sais de lui est très sommaire ! A vrai dire, presque rien, hormis deux précisions: la première, […]

via Généalogie quantique… — 6bisruedemessine

Poster un commentaire

Classé dans A lire

Chauve qui peut !

Bonjour C’est le type de publication scientifique dont raffolent les gazettes généralistes et les magazines féminins. On la trouve ce matin (gratuitement) sur le site de PLOS Genetics : « Genetic prediction of male pattern baldness ». C’est un travail considérable qui a consisté à démêler le fuseau des gènes que l’on imagine impliqués dans […]

via Mais oui, un chauve peut être beau! — suzanne35

Poster un commentaire

Classé dans A lire

PAPAMA : Naturalisation Belges 1882-1947 – (614)

PAPAMA (PAtrimoine PAtronymique MAisonnais) c’est ainsi que furent baptisés les relevés systématiques des PAtronymes MAisonnais (vers 2002) dans près de 200 sources.

La source 614 est constituée des Naturalisations desBelges 1882-1947

Série E 77 du E-Dépôt de Maisons-Alfort aux AD 94

Nom Prénom Date Information
AERTS Jean B 1882 o 1850 Turnehoud ?.
BEAULT Renée 1947 o 1896 Dijon 21. Femme de VANDERHAECK
BERTHOD Ernestine Marceline 1882 o 1861 Paris 75. Fille de Joseph « Belge » et MARIVOYER M
BOUTRIAU Philippe 1939 o 1893 Lessines ?. Epoux de MAILLEL M (m)
BOUTRIAU Zeliie 1939 o 1923 Lessines ?.
CARDINAL Gustave 1893 o 1855 Kerchies ?. Epoux de ROTHONNE Françoise (m)
CUSSENEER Egide 1907 o 1836 Boehm ?.
DAVIT François Bernard 1907 o 1847 La Roche 89. Père « Belge »
DE GROOF Edgar Léopold 1940 o 1907 Anderlecht ?.
DE KEYSER Alphonse 1882 o 1860 Maisons-Alfort 94. Fils d’Ange « Belge » et WIS M
DE KEYSER Benoist Hector 1882 o 1861 Maisons-Alfort 94. Fils d’Ange « Belge » et WIS M
DELBRASSINE Clément Louis 1937 o 1905 Ixelles ?.
DETROY Maurice 1940 o 1912 Woche ?.
DUMOULIN Louis Léopold 1947 o 1903 Forest ?.
DUMOULIN Roger Louis 1947 o 1924 Eherbeck ?.
GABRIEL Alphonse Julien 1897 o 1850 Braine ?. Epoux de GARNIER Victorine Louise (m)
GARNIER Victorine Louise 1897 o 1860 Paris 75. Femme de GABRIEL Alphonse Julien (m)
GODEFROY Charles 1940 o 1881 Saint-Hubert ?. Epoux de CHAPUIS Huberte GV
GOSSELIN Charles Louis 1907 o 1862 Lille 69. Mère « Belge ». Epoux de MEUNIER Florentine A (m)
HANOSSE François Joseph 1907 o 1863 Lamine ?. Epoux de JASPART Marie Thérèse (m)
HINDRYNCHX Michel Joseph 1947 o 1902 Conchelaere ?.
JASPART Marie Thérèse 1907 o 1854 Saint-Georges sur Marne. Femme de HANOSSE François Joseph (m)
LANTREIBECQ Ghislain 1936 o 1910 Sloreff ?.
LEMAL Noël 1938 o 1901 Chenie ?.
LISBET Pierre Joseph 1882 o 1832 Nivelles. Epoux de BUISSON M. o 1859 Bondoufle 91
LISBET Pierre Joseph 1893 o 1858 Waterloo Belgique.
MAILLEL M 1939 o 1897 Arces 89. Femme de BOUTRIAU Philippe (m)
MARTINA Jean 1940 o 1908 Mons ?.
MEUNIER Florentine A 1907 o 1865 Champigny 94. Femme de GOSSELIN Charles (m)
MULENS Gaston 1939 o 1896 Villorde ?.
PIERSON Alphonse Louis 1947 o 1923 Eherbeck ?.
REZZOAGLIE Antoine Ghislain 1947 o 1906 Mâcon ?.
RICK Léopold 1907 o 1837 Bruges Belgique. Père « Belge ». Epoux de VAN MACLE Léopoldine (m)
ROTHONNE Françoise 1893 o 1851 Gueret 23. Femme de CARDINAL Gustave (m)
SELLIER Joseph Alexandre 1907 o 1870 Tournai ?. Epoux de VOISEAU Jeanne Germaine
SOTHIGNIE Rachel 1947 o 1891 Bambrecier 59.
STRIMON Alphonse 1883 o 1854 Tonnerre 89. Fils de Léopold « Belge » et GABET Elize
STRIMON Paul 1882 o 1857 Tonnerre 89. Fils de Léopold « Belge » et GABET Elize
VAN DAMME Henri Alphonse 1885 o 1858 Denze ?. Epoux de BLIN Marie Louise.
VAN DEN HOECK Yvonne 1939 o 1897 Anvers ?.
VAN MACLE Léopoldine 1907 o 1844 Bruges Belgique. Femme de RICK Léopold (m)
VAN QUACCKEBE César V 1903 o 18?? Pas-de-Calais ? 62. Père né à Gand, Mère HESTEN
VANDERNOUT Herise Alphonse 1936 o 1905 Clabecq ?.
VER HOEST Marceline Cornelie 1939 o 1899 Lange-Marck ?.
VIVILLE Alphonse Auguste 1882 o 1858 Nourrains 08. Fils d’Hilaire (+) « Belge » et FRIEDMAN A. M.
VIVILLE Charles Louis 1882 o 1857 Williers s/M. Fils d’Hilaire (+) « Belge » et FRIEDMAN A. M.
VOISEAU Jeanne Germaine 1907 o 1881 Paris 75. Femme de SELLIER Joseph Alexandre (m)

Poster un commentaire

Classé dans PAPAMA

DEFAIT Marcel décédé le 15 février 1917

DEFAIT Marcel : Soldat, 208 RI, né le 13/1/1897 à Paris (12) — Fils de Jean Pierre, Tonnelier, 30 ans et de CORBIZIER Alexandrine Julie, Tapissière, 22 ans, acte 113 — Recrutement ; Mat : 5490 Seine 4B (75), Mat : 14186 au corps — Tué à l’ennemi le 15/2/1917 Maisons de Champagne Maisons-en-Champagne Marne (51) — MPF Dans l’acte le 15/02/1917 — Célibataire – Figure sur : MAM Crypte Livre d’Or-AN —

Fiche MDH DEFAIT Marcel
Fiche MGW DEFAIT Marcel

Les études du CGMA sur ce blog :

Retrouver la fiche relative aux soldats morts pendant la Grande Guerre
Grande Guerre – Morts de la commune – version octobre 2014
Maisonnais figurant sur Memorial GenWeb
Morts de la commune pendant la Grande Guerre
Vétérinaires de l’ENVA de la Grande Guerre

Poster un commentaire

Classé dans Centenaire de la Grande Guerre, Guerre 14-18

Découvrez les experts de la généalogie (RFG)

rfg-les-specialistes

Cliquer

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire

PAPAMA : La fabrique de Maisons-Alfort au XIXe siècle – (150)

Dans son mémoire  » La fabrique de Maisons-Alfort au XIXe siècle (1820-1906)  » Martine Brugnot a étudié le pouvoir temporel de la paroisse de Saint-Rémi à Maisons-Alfort

             Au XVIIe siècle, la Fabrique était représentée par le curé assisté de quatre marguilliers. “ Le nom de marguillier donné aux administrateurs laïcs des Fabriques paraît venir de celui de « matricularie » donné autrefois aux clercs qui tenaient le catalogue (« matricula ») des pauvres recevant l’aumône de l’Eglise (Grand Dictionnaire du XIXe siècle). Primitivement Fabrique avait le sens de « construction entreprise dans l’intérêt public » et était plus particulièrement usité pour désigner la construction d’une église. Aux V et VIe siècle par extension Fabrique s’est appliqué aux biens et revenus affectés à la construction d’une église puis à son entretien. ”

Les registres des marguilliers ainsi que les registres de délibération du Conseil de Fabrique ont été versés (depuis 1974 date du mémoire) aux archives Départementales.

Le Conseil de Fabrique et le bureau des marguilliers ont les mêmes présidents et secrétaires. Le trésorier a un rôle essentiel et rend des comptes chaque année. Vers la fin du 19e siècle la Fabrique fait appel aux pouvoirs publics suite à une faillite financière.

Seul le maire est membre perpétuel ; c’est le cas de Claude Marie Laurent de Keroman qui siège de 1813 à 1855 ; les autres membres, fabriciens sont en majorité des notables ou des futurs notables.          A titre d’exemples nous avons relevé :

Desilles           Conseiller de la fabrique de 1823 à 1831, ancien capitaine de cavalerie,

Voisin                         Conseiller de la fabrique de 1883 à 1892, capitaine en retraite,

Roger              Marguillier d’honneur en 1825, ancien Maire de Maisons-Alfort,

Niellon            de 1877 à 1879, maître fondeur,

Viet                 1871, propriétaire jardinier,

Pollé                Régisseur de l’école vétérinaire,

Dibon              1900, directeur du service comptable de la Chapellerie Agnellet et Frères

Warnier           1879-1882 qui deviendra Maire d’Alforville

Surloppe         1877    qui deviendra Maire d’Alforville

Hérault            1904, Président de la Conférence de Saint-Vincent de Paul

Les dons et les legs proviennent des fabriciens eux-mêmes, de leurs veuves et du clergé :

Girardin          fabricien, propriétaire et donateur,

Le Baron et la Baronne de Saint-Georges ; 200 francs de rente annuelle en 1823,

Adélaïde Dupin en 1869,

le curé Massot en 1841, l’aumonier Dupuy de l’école vétérinaire,

Lefèvre en 1827, ancien curé de la paroisse Saint-Rémi.

Mais sont absents du Conseil de la Fabrique, les notables suivants :

Michel Albert Jouet-Pastré, officier de la Légion d’honneur et propriétaire du vaste domaine de Charentonneau

François Boecker, Directeur de l’Usine Springer,

et Pierre Philippot, premier maire républicain, qui se fera représenter.

Les Fabriques disparaîtront en 1906, suite à la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Aucun document antérieur à 1820 n’ayant été retrouvé, ni archivé, le mémoire de Martine Brugnot couvre donc la période allant de 1820 à 1906.

Le Monde retrouvé de nos ancêtres

Pour compléter le mémoire « La fabrique de Maisons-Alfort » de Martine Bugnot, nous vous proposons quelques définitions sur l’administration temporelle d’une paroisse.

Ces définitions datent de 1829 et sont extraites du « Dictionnaire Etymologique de la langue Françoise, ou les mots classés par famille; contenant les mots du dictionnaire de l’Académie Françoise. » Par B. de Roquefort, livre édité à Paris par Decourchant, imprimeur Editeur rue d’Erfurt n° 1 en 1829. Livre retrouvé dans le grenier d’un ascendant d’un de nos adhérents.

DESSERVANT, prêtre qui dessert une succursale, une église.

FABRICIEN, fabricier, marguillier chargé de la fabrique d’une église.

FABRIQUE, atelier, manufacture, endroit où l’on fait l’ouvrage; construction d’un édifice, revenu d’église; structure, ruine d’architecture. Fabrica.

MARGUILLIER, maréglier, administrateur de l’œuvre, de la fabrique d’une paroisse, d’une confrérie, lequel est à la tête de la matricule, dans laquelle, sont inscrit les pauvres d’une église, d’une paroisse. Matricularius.

Poster un commentaire

Classé dans Histoire locale, Maisons-Alfort, PAPAMA