Archives quotidiennes : 14 février 2017

Bonne fête Valentin – 14 février

Un ancêtre prénommé Valentin !

Voilà son histoire en quelques lettres ..

********************************************

Lettres de ou concernant Valentin WEIGEL

Lettre d’offre de service  1er août 1830

                                                                                   Paris le 1er Août 1830

Weigel, Chef d’escadron en retraite, Membre de la Légion d’Honneur, ancien aide de camp de Mr le Lieutenant Général Monsieur Clément de la Roncière.

Mon Général,

Je vous offre mes services pour le soutien de la cause de la liberté. Soldat depuis 93, j’ai fait toutes les campagnes et n’ai quitté le service d’activité qu’après Waterloo. J’ai servi 17 ans dans le 19ème régiment de Chasseurs, j’ai formé à Turin le 14ième régiment de hussards, où je fus nommé chef d’escadron, j’ai rempli les fonctions d’aide de camp de Mr le Lieutenant Général Clément de la Roncière, tant à l’école de Cavalerie à Saint-Germain en Laye qu’à l’inspection générale de la Cavalerie. Mes connaissances et mon expérience en tout ce qui concerne le service de la Cavalerie peuvent me rendre utile dans cette arme. Agé de 55 ans, jouissant d’un bonne santé, plein de bonne volonté je serais heureux de pouvoir consacrer encore quelques années au service de ma patrie.

Si vous jugez convenable de m’employer, je vous prie, Mon Général, de me faire adresse vos ordres à mon domicile rue Saint Dominique d’enfer, n° 17.

Agréez, Mon Général, l’assurance du respect

de votre dévoué         Weigel

en marge :      Je recommande tout particulièrement à Mr le Ministre de la guerre le

pétitionnaire dont je connais les excellentes qualités et la capacité distinguée.

Lettre de demande de reprise de service du 23-12-1830

                                                                                   Paris le 23 décembre 1830

A Monsieur le Maréchal Ministre de la Guerre.

Monsieur le Ministre,

La Commission chargée de la vérification des titres des anciens officiers m’ayant jugé susceptible de reprendre du service dans les Etats majors des places et une révision de divers commandements d’armes devant avoir lieu, j’ai l’honneur de vous prier de vouloir bien m’accorder le commandemen d’une des places qui viendront à vaquer. Parlant la langue allemand, je pourrais être utile de préférence dans une de nos places dans une de nos places frontières vers l’Allemagne.

Appuyant ma demande sur mes anciens et très bons services et sur mon constant patriotisme dont j’ai donné des peuves, j’ose espérer, Monsieur le Ministre que vous voudrez bien l’acceueillir avec bienveillance.

Agréez, Monsieur le Maréchal, les sentiments de respects et de dévouement de votre très obéissant serviteur. Signé Weigel

Chef d’Escadron en retraite, Domicilié à Paris, rue Saint-Dominique d’Enfer n°17.

Lettre de demande de reprise de service du 14-03-1831

                                                                                   Paris le 14 mars 1831

A Son excellence Monsieur le Maréchal, Ministre de la Guerre.

Monsieur le Ministre,

Ayant appris que la place du Commandant du Dépôt des Etrangers établi à Langres était vacante, j’ai l’honneur de prier votre Excellence de vouloir bien me la conférer. Je puis offrir comme garantie de ma capacité mes anciens services dans des organisations de corps : en 1813, j’ai organisé entièrement et seul en moins de trois mois le 14ème régiment de Hussards, formé à Turin sous les ordres de M. le Général Clément de la Roncière, Commandant la Division, auprès de qui je remplissais alors les fonctions de Capitaine Aide de Camp. L’Empereur sur le rapport qui lui en fut rendu me récompensa en me nommant Chef d’Escadron. Un autre motif qui pourra militer en ma faveur est que sachant la langue allemande et étant moi même originaire d’une des ex province Rhénanes qui ont appartenues à la France, il me sera d’autant plus facile de remplir les fonctions de cet emploi.

La commission présidée par M. le Général Decaen m’ayant porté sur le tableau des officiers susceptibles d’être employés dans les services des places ou dans la Gendarmerie, j’ose espérer que votre Excellence voudra bien accueillir ma demande avec bienveillance.

Agréez, Monsieur le Ministre l’assurance du respect avec lequel je suis de Votre Excellence le très humble et très obéissant serviteur. Signé Weigel

Chef d’Escadron en retraite, Domicilié à Paris, rue Saint-Dominique d’Enfer n°17.

Lettre de demande d’états de service de son grand-père par Alfred Godin 1er février 1861.

                                                                                   Paris le 1er février 1861

A Son excellence Monsieur le Maréchal, de France, Ministre Secrétaire d’Etat au département de la Guerre.

Monsieur le Maréchal,

J’ai l’honneur de vous prier de vouloir bien donner des ordres pour que l’état des services de mon grand-père M. Weigel (Valentin Joseph) né le 30 décembre 1774 à Spire, retraité chef d’escadron commandant la place de Wissembourg le 25 mars 1835 et décédé à Neuilly le 23 janvier 1861, me soit délivré; malgré mes recherches  il m’a été impossible de le retrouver dans ses papiers?

Je suis avec respect Monsieur le Maréchal de votre Excellence le très humble serviteur.

            Signé A. Godin.

Mon adresse M Godin Lieutenant d’Artillerie de Marine chez M. le Général de Division Bougenel, rue des Saussaies 13.

            Mentions Marginales : Très urgent.               Certificat délivré le 5 février 1861.

 

Lettre de déclaration de Naturalité de Valentin  WEIGEL (29 octobre 1817)

Copie

Louis par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre,

A tous présent et à venir, Salut

Le Sieur Valentin Joseph Weigel dit Wackler, Chef d’escadron d’Etat major en non activité , Chevalier de l’Ordre Royal de la Légion d’honneur, né à Spire en Allemagne, le trente décembre mil sept cent soixante quatorze, nous expose qu’il fut dans l’armée française depuis 1793, qu’il a fait dix huit Campagnes, a reçu plusieurs blessures, que son plus vif désir est de consacrer le reste de ses jours à notre service, et à celui d’une patrie qui est la seule qu’il connaisse aujourd’hui, qu’il supplie en conséquence de vouloir  bien lui accorder des lettres de déclaration de naturalité.

 

A ces causes, voulant traiter favorablement l’Exposant sur le rapport de notre Garde des Sceaux, Ministre de la Justice vu la déclaration faite par le pétitionnaire devant le Maire de la commune de Villeneuve le roi, département de l’Yonne, le vingt un septembre mil huit cent quinze, portant qu’il persiste dans la volonté de se fixer en France.

Vu l’état de ses services et la Lettre de notre Ministre Secrétaire d’Etat au Département de la guerre annonçant que cet Officier a vingt quatre ans de Service effectif et dix huit Campagnes et qu’il n’existe aucun renseignement défavorable sur son compte.

De notre grâce spéciale, pleine puissance et autorité royale, avons dit et déclaré, voulons et nous plaît qu’il soit admis comme nous l’admettons par ces présentes signées de notre main qui seront publiées et insérées au Bulletin des Lois à jouir des franchises, privilèges, droits civils et politiques dont jouissent nos vrais et originaires sujets, Défendons sous quelque prétexte que ce puisse être, de la troubler dans la jouissance d’iceux, tant qu’il résidera dans notre Royaume.

Mandons et Ordonnons à nos Cours et Tribunaux, Préfets, Corps Administratifs et autres, que ces présentes … ils gardent et maintiennent, fassent garder, observer et maintenir, et, pour les rendre plus notoires à tous nos sujets, le fassent publier et enregistrer, toutes les fois qu’il en seront requis. Car tel est notre bon plaisir, et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, Nous y avons fait mettre notre Seel.

Donné à Paris le vingt neuvième jour du mois d’Octobre, Mil huit cent dix sept et de notre règne le vingt troisième.

Signé : Louis

Par le Roi : Le Garde des Sceaux, Secrétaire d’état au département de Justice

Signé Pasquier.

 

Vu au Sceau : Le Garde des Sceaux, Ministre Secrétaire d’Etat au Département de la Justice,

Signé Pasquier.

 

Pour Copie Conforme Collationnée sur la minute.

Pour le Maire de Villeuneuve le Roi.

*******************************

Arbre descendant de Valentin

Génération V
26 Valentin Joseph WEIGEL 30-12-1774 Spire (Prusse) † 23-01-1861
27 Amélie VANDYCK – -/1785/ Rotterdam † 28-06-1817
Génération IV
12 Joseph GODIN 23-02-1785 Pouilley les Vignes 25 † 04-02-1876
13 Gérardine WEIGEL 21-01-1812 Bade (Allemagne) † 17-07-1839
Génération III
6 Henry GODIN 27-11-1838 Wissembourg 67 † 14-01-1932
7 Marie LeBRETON 18-11-1855 Poitiers 86 † 22-10-1941
Génération II
2 Emile LEYGUE 21-01-1884 Cherbourg 50 † 24-03-1948
3 Marguerite GODIN 29-03-1888 Chasseneuil 86 † 25-09-1972

Génération I

1 Odette LEYGUE (1917-2009) x Jean MALARTIC (1908-1993)

 

Adhérent-CGMA-Joël-007

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire

14 février 1990 – Jean BRETONNEL

BRETONNEL Jean, (†  Saint-Mandé, 1990). Manager de boxe

o 18 janvier 1910, Paris.

x Yolande Palamenghi

14 février 1990, Saint-Mandé (Val-de-Marne)

Bretonnel Jean, Noël – Né à Paris le 18 janvier 1910, le célèbre manager et professeur de boxe Jean Bretonnel est décédé, le 14 février 1990, en son domicile 16, rue de l’Amiral Courbet à Saint-Mandé où il résidait depuis de très nombreuses années. Après avoir fait un peu de journalisme, il débute comme entraîneur dès 1926. Son premier champion de boxe fut notre ancien concitoyen Assane Diouf. Il fut suivi par beaucoup d’autres, qu’il a formés dans sa salle Faubourg Saint-Denis. Ses deux plus célèbres poulains furent Robert Villemain et Pierre Langlois, qu’il amena à disputer le championnat du monde de leur catégorie, aux États-Unis.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Val de Marne

14 février 1868 – Charles MERYON

MERYON Charles, († 1868, Saint-Maurice). Graveur, Aquafortiste

o 23 novembre 1821, Paris.

14 février 1868, Saint-Maurice (Val-de-Marne).

[†] Saint-Maurice.

Charles Méryon naît en 1821 aux Batignolles. Devenu officier de marine, il démissionne pour se consacrer au dessin. Il découvre la gravure avec Eugène Bury. Après s’être essayé à la reproduction de tableaux de peintres flamands, il excelle dans la production d’œuvres représentant des vues de Paris. Très apprécié du monde des arts, il est méconnu du grand public et se retrouve dans la misère. Il donne des signes de démence. En mai 1858, il est interné à la Maison de Santé de Charenton où son état s’améliore. Il quitte l’hôpital en août 1859. Il continue à graver, éblouit notamment Victor Hugo. Son état empirant, il retourne à Charenton en octobre 1866.

Il y décède à 47 ans le 13 février 1868.

Dictionnaire des célébrités du Val-de-Marne

Poster un commentaire

Classé dans Célébrités du Val-de-Marne, Ephéméride

PAPAMA : Naturalisation Alsaciens 1882-1944 – (613)

PAPAMA (PAtrimoine PAtronymique MAisonnais) c’est ainsi que furent baptisés les relevés systématiques des PAtronymes MAisonnais (vers 2002) dans près de 200 sources.

La source 613 est constituée des Naturalisation Alsaciens 1882-1944

Série E 77 du E-Dépôt de Maisons-Alfort aux AD 94

Nom Prénom Date    Information
CHARRIER Jeanne Germaine 1939 o 1888 Beauvais 60. Femme HOLSTEYN
FLAUDER M 1882 o 1829 Rauhling 57.
LA ROCHE Marie Antoinette 1944 o 1877 Maisons-Alfort 94. Veuve Holzman
LUCAS Emilienne Suzanne 1938 o 1898 Pontoise 95. Femme DEVAUD
MANIEK Antoine 1882 o 1846 Niederbronne 67. Epoux de PICARD Magdelena (m)
PICARD Magdalena 1882 o 1841 Betting 57. Femme de MANIEK Antoine (m)
RIEHL Pierre 1884 o 1853 Uttenheim 67. Epoux de WIDT Marie Madeleine (m)
SALOMON Jean Gustave 1884 o 1858 Sainte Marie 67.
SEICHEPINE Barbe 1882 o 1824 Gesseling 57. Veuve de STREIFF
STREIFF Dominique 1882 o 1862 Remering 57. (Fils de SEICHEPINE Barbe ?)
STREIFF Michel 1882 o 1860 Remering 57. (Fils de SEICHEPINE Barbe ?)
WIDT Marie Madeleine 1884 o 1858 Lipsheim 67. Femme de RIEHL Pierre (m)

Poster un commentaire

Classé dans PAPAMA

Article du jour (266) : RFG les recensements

Article écrit par Maïwenn Bourdic Sophie Boudarel

  • Tout sur les recensements

    Les recensements sont, après l’état civil, la deuxième source couramment utilisée pour les recherches généalogiques. Souvent numérisés et accessibles sur Internet, ils sont une véritable mine d’informations pour les recherches aux XIXe et XXe siècles.

    Partie 1 (issue du n°228) : Rechercher les recensements

    Qu’est-ce que c’est, bonnes années, classement, colonnes de renseignements, délai de consultation, spécificité de l’Ancien Régime…

    Partie 2 (issue du n°221) : Un tableau pour enregistrer les recensements

    Comment en tirer le meilleur parti ? Comment mettre en évidence ce bout d’histoire familiale ? Des conseils sur le contenu des lignes, les couleurs, les liens hypertextes…

    Télécharger cet article

Articles de la revue écrits par «Sophie Boudarel»

 

**********************************

Tous les Articles du jour

Tous les articles : Recensements

Poster un commentaire

Classé dans Article du jour, Recensements