En Envor – Louison BOBET

envor-bobet

Cliquer

La carrière de Louison Bobet subit un coup d’arrêt en décembre 1961. Alors qu’il prépare la mythique course Bordeaux-Paris et qu’il vient de signer au sein d’une nouvelle équipe Margnat-Paloma, pour encadrer des jeunes coureurs ; il est victime d’un accident avec son frère Jean. Il souffre de fractures au fémur et à la cheville2. Dès le début de l’année 1962,  il s’attèle à une rééducation auprès de Raymond Le Bert, le soigneur de ses débuts, et bénéficie des bienfaits de la thalassothérapie à Roscoff. Dans les mois qui suivent, Bobet remonte sur son vélo avec pour objectif de reprendre la compétition au mois de septembre. Mais au cœur de l’été, âgé de 37 ans et pas suffisamment guéri, il annonce sa retraite sportive.

Retiré des pelotons, Louison Bobet devient chef d’entreprise. En effet, il décide de créer un centre de thalassothérapie à Quiberon, inaugurée en mai 1964 en compagnie du ministre de la Santé Raymond Marcellin. Il développe son entreprise en investissant dans l’hôtellerie. Cependant, c’est une nouvelle fois sa santé qui lui fait défaut. Il meurt le 13 mars 1983 à Biarritz, âgé de seulement 58 ans, des suites d’une longue maladie. Il est inhumé dans sa commune natale, Saint-Méen-le-Grand, où l’on trouve désormais un musée consacré à sa carrière.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Site

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s