Archives mensuelles : juin 2016

Le cimetière de Bolbec (76)

Bolbec

Bolbec Préservation

Cliquer

 

Consulter également les relevés de MemorialGenWeb

Tombes militaires [relevé n° 69401]

Monument aux Morts [relevé n° 2132]

 
Lu sur Yahoo 76

Devoir de Mémoire.

Le dernier combat des poilus oubliés.

Nous sommes quelques uns à nous être émus du sort réservé à 90 sépultures de soldats de la Grande Guerre (1914-1918) inhumés dans le carré des corps restitués de Bolbec (Seine-Maritime). Il s’agit bien souvent de soldats morts au front, dont les familles ont fait rapatrier les corps au début des années 1920. Près d’eux, reposent des combattants morts des suites de leurs blessures à l’hôpital auxiliaire local ainsi que des « Gueules cassées », ces soldats gazés, amputés, malades qui ont émis l’ultime souhait de reposer éternellement auprès de leurs camarades. Conformément à la loi, un premier constat d’abandon a été effectué en avril 2013. Ces tombes étant initialement à la charge des familles, un nouveau constat aura lieu en avril 2016. Afin d’éviter une nouvelle exhumation à ces soldats, c’est avec l’aide de passionnés, de descendants et avec le soutien de l’Amicale du 7e régiment de Chasseurs, qu’un long travail de recherches et de généalogie est en cours. Il nous a déjà permis de retrouver une trentaine de descendants disséminés un peu partout dans le monde. C’est maintenant à nous de découvrir l’histoire et le parcours de cette jeunesse qui n’a pas eu le temps de vieillir.

Aujourd’hui, seul le hasard permet encore à quelques égarés de venir se recueillir dans le mémorial initialement dédié aux valeureux soldats tombés au « Champ-d’Honneur »; ces combattants, ces hommes simples et anonymes ; sur qui a reposé le fardeau et le destin du monde. Ils ont donné ce qu’ils avaient de plus cher : la vie. On estime que cette guerre, considérée alors comme « la der des der », a fait près de neuf millions de morts et vingt millions de blessés. Dans La vie et rien d’autre de Bertrand Tavernier (1989), le commandant Delaplane, brillamment interprété par Philippe Noiret (1930-2006), a ces mots terribles : « par comparaison avec le temps mis par les troupes alliées à descendre les Champs-Élysées lors du défilé de la Victoire, environ trois heures je crois, j’ai calculé que, dans les mêmes conditions de vitesse de marche et de formation réglementaire, le défilé des pauvres morts de cette inexpiable folie n’aurait pas duré moins de onze jours et onze nuits ». Cynique épitaphe. Formidable concision.

Familles, visiteurs, simples curieux. Venez à la rencontre de ces tombes aux croix penchées, aux pierres noircies, dont la lente mais inexorable érosion fait son oeœœuvre. Certaines sont brisées en deux, d’autres sont enfoncées dans la terre par le martèlement des saisons. Sur les stèles aux inscriptions effacées et aux photographies usées par le temps, des Christ démembrés, couchés sur le dos, paraissent questionner le ciel… Depuis des décennies, les oubliés n’ont plus de prières et le bleuet fleuri a disparu. Ils s’appelaient Henri, Gaston, Armand, Eugène, Émile, Raymond, André, Ernest, Gustave, Paul… Leurs mères où leurs épouses s’appelaient Yvonne, Léontine, Marthe, Marguerite, Augustine, Juliette, Louise, Émilienne… Beaucoup avaient les mains et la nuque plissées du laboureur, les doigts usés de l’ouvrier ou du tisserand, les ongles cassés du menuisier ou du mécanicien, la respectabilité de l’instituteur, la serviabilité du domestique ou l’élégance du garçon de bureau… Ces hommes, âgés de 19 à 52 ans, moustachus en pantalon garance et cache-képi ou en tenue bleu horizon et casque Adrian, étaient fantassins, chasseurs, artilleurs, cavaliers, brancardiers, aérostiers, canonniers, zouaves… Gamins, sous-officiers aguerris et officier réserviste, ceux-là même qui mirent leur vie au service de la Patrie, reposent dans 90 sépultures où ne résident que des corps couchés sous terre que l’on ne pleure plus depuis longtemps. Telle une garde d’honneur, ils semblent pourtant veiller fraternellement sur l’imposant mausolée qui leur est dédié.

Il fait froid. Il pleut. Le son de leur voix ressemble au silence. Pas un bruit, c’est le silence qui a remplacé le bruit de la mitraille et de l’agonie. Le tonnerre des obus retournant le no man’s land s’est tu. Plus d’ordres, plus de grades, plus de médailles, plus de noms. Ces concessions à l’état d’abandon, sont celles d’hommes qui ont vécu un drame hors du commun, d’une violence à peine imaginable, une épopée qui nous dépasse. Ils se sont souvent contenté d’espérer et ont affronté le destin la peur au ventre. Ces hommes, bien au-delà de l’enjeu de la guerre, ont regardé la mort en face. Ce sont des héros qui ont connu les champs de bataille de Lorraine, de Verdun, de Champagne, du Chemin des Dames, de la Somme, de la Meuse, de l’Artois, de l’Argonne, des Flandres, de Serbie, du Maghreb… Dans ce voyage au bout de l’horreur, ils ont partagé leur quotidien avec le sang, la soif, la faim, les brimades, la souffrance, les maladies, la mort, l’éclatement des obus, la boue fétide, la vermine, les charges de baïonnette, le doute, la peur, la peine… et l’espoir. Ils ont, pour la plupart, appris à vivre dans la boue avant de mourir sous un orage d’acier. De son camarade, un soldat Allemand écrivait en 1915 : « J’ai vu son visage sous le rebord étincelant du casque, lorsque la mort se dressait devant lui, menaçante. Je l’ai vu tombé ; son visage et sa leçon demeurent au fond de mon cœur… La vie et rien d’autre ! »

Trois frères dans cette sépulture, deux frères dans l’autre… Qui, s’arrêtant devant ces pierres trop souvent affreuses, se sent encore troublé par ces atroces répétitions ? Qu’il semble loin ce 11 novembre 1918 – 1 561e jour de guerre – où le clairon dans les tranchées et la sonnerie des cloches des églises, la joie de la victoire et son cortège de manifestations, ne pouvaient faire oublier le deuil des familles. Combien de veuves ? Combien d’orphelins ? Combien de familles décimées ? Combien de mères effondrées ? Comment se représenter ce que signifie une seule vie perdue ? Comment rendre compte de la singularité de chaque individu, de ses émotions, de ses souvenirs, de ses sentiments ? 90 sépultures de soldats de la Grande Guerre. C’est un peu plus de 90 tempéraments différents. C’est un peu plus de 90 destins faits de souvenirs uniques dont tous auraient pu être le sujet d’un roman qui ne sera jamais écrit.

Comment prendre conscience que chacune de ces vies détruites était à elle seule, un monde à part entière ? Louis Mansois (1888-1918), footballeur passionné, avait gagné le championnat de Normandie en 1905. Jérôme Jouffret (1874-1926), pâtissier Auvergnat, collectionnait les cartes postales du monde entier. André Massonnier (1886-1915) parlait la langue d’Oc ; Jules Bouche (1893-1923) et Jules Carlier (1878-1918) étaient Ch’timis ; Jean-Marie Peron (1891-1914), Eugène Paris (1869-1915), François Trogoff (1888-1914) et Louis Bouedo (1880-1917) parlaient l’Ar Brezhoneg… Se promener avec Charles Denos (1883-1917), l’instituteur, c’était sans aucun doute marcher avec une encyclopédie de culture. Cent années se sont écoulées. Partir, combattre, survivre, mourir, oublier, revenir, témoigner… Comprendre l’immensité de la souffrance de ces Hommes et de leurs familles ? Comment imaginer le quotidien et l’attente de ces femmes et de ces enfants qui ont épuisé leurs forces dans les champs ou dans les usines ? Comment les imaginer reconnaître le corps du mari aimé, du fils chéri ou du papa absent pour toujours et le faire revenir au plus près des siens ? Une tombe pieusement fleurie. La photographie du soldat et les décorations trônent alors fièrement dans la maison familiale Et puis, des lettres du front. Les lettres adressées aux proches dont l’interminable relecture ne cesse de rappeler une voix, un visage et des moments de bonheur inavouables. Un massacre. Des morts. Sans un adieu. Sans un ‘je t’aime’. Ils furent des martyrs dans toute l’acceptation du mot et pourtant, pour chacun de nous, c’est compliqué. Faut-il pleuré ? C’est du noir et blanc. C’est du passé. Fermez le ban.

Dans Les Croix de bois (Albin-Michel, 1919), l’écrivain Roland Dorgelès (1885-1973), lui-même survivant du conflit, écrivait ces phrases prémonitoires : « On oubliera. Les voiles de deuil, comme les feuilles mortes, tomberont. L’image du soldat disparu s’effacera lentement dans le cœoeur consolé de ceux qu’ils aimaient tant. Et tous les morts mourront pour la deuxième fois ». Comme le prévoyait celui qui fût le président de l’Académie Goncourt : « Non, votre martyre n’est pas fini, mes camarades, et le fer vous blessera encore ; quand la bêche du paysan fouillera votre tombe (…). Mes morts, mes pauvres morts, c’est maintenant que vous allez souffrir, sans croix pour vous garder, sans coeœurs où vous blottir. Je crois vous voir rôder, avec des gestes qui tâtonnent, et chercher dans la nuit éternelle tous ces vivants ingrats qui déjà vous oublient ». Ces vieilles pierres sont des fragments d’hommes où flottent encore leurs âmes silencieuses. Ce n’est pas un endroit vidé d’humains, il en est rempli. Ce n’est pas un tas de pierres, mais une foule d’hommes muets depuis cent ans qu’il suffit d’écouter et de regarder pour les faire revivre. Les médaillés militaires, se comptent par dizaine honorablement entourés par les récipiendaires de la Croix de Guerre et de la Légion d’Honneur. Pour ces ‘braves’, dont les stèles abimées ressemblent plus à un bataillon en déroute qu’à un carré militaire, il s’agit alors de leur ultime combat contre l’indifférence, le temps et l’oubli !

Interrogés par le journal Le Monde en 2007, les deux derniers Poilus alors encore en vie, Louis de Cazenave (1897-2008) et Lazare Ponticelli (1897-2008) se refusaient aux obsèques nationales ; le premier précisant : « Certains de mes camarades n’ont même pas eu le droit à une croix de bois » et le second : « Ce n’est pas juste d’attendre le dernier Poilu. C’est un affront fait à tous les autres, morts sans avoir eu les honneurs qu’ils méritaient. On n’a rien fait pour eux. Ils se sont battus comme moi. Ils avaient droit à un geste de leur vivant… Même un petit geste aurait suffi ». Le premier conclut alors l’interview avec cet ultime souhait : « Être tranquille ».

L’année 2014 a marqué le début des commémorations du centenaire de cette guerre gourmande de combattants. A l’heure où l’on ne cesse d’évoquer la mémoire et le devoir de mémoire, il n’est pas inutile de rappeler que nous avons une dette envers ceux qui furent nos pères, nos grands-pères, nos arrière-grands-pères. Il faut essayer de se souvenir. Pour beaucoup, le souvenir ne vient pas tout de suite ; il faut lui laisser le temps de prendre forme… C’est pourtant un héritage dont nous sommes les dépositaires de passage !

« Pitié pour nos soldats qui sont morts ! » écrivait l’académicien Maurice Genevoix (1890-1980) dans La Boue (Flammarion, 1921). « Indignez-vous ! » aurait sans doute écrit le diplomate Stéphane Hessel (1917-2013) ; d’autres auraient tout simplement rappelé le vieil adage : « on devrait laisser les morts tranquilles ! ». Est-il préférable d’oublier ou de se souvenir ? Une chose est certaine, une colère couve, une colère gronde. Nous avons mal à la Mémoire.

Puissent donc à ces combattants, dormeurs insensibles que l’épouvante ne tourmente plus, continués à reposer en paix dans la nécropole. Du fond de leur tombe, ils continuent à servir la patrie et restent ainsi, les symboles de l’Histoire et notre fierté !

« Mères voici vos fils qui se sont tant battus.

Vous les voyez couchés parmi les nations.

Que Dieu ménage un peu ces êtres débattus.

Ces cœurs pleins de tristesse et d’hésitations ».

 Lieutenant Charles Péguy (1873-1914),

Eve (1913).

Guillaume Guéroult

 

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Cimetière, Guerre 14-18

MemorialGenWeb : Base des déportés 1939-1945

Auschwitz

Cette base de données regroupe 88700 personnes mortes en déportation, et qui ont été déportées à partir de la France.
Elle comprend les personnes déportées du fait de leur appartenance ethnique, religieuse ou politique, celles déportées pour faits de résistance.
Les sources utilisées pour la construction de cette base de données sont diverses; la principale source étant toutefois les listes publiées au Journal Officiel

Base déportés 39-45, départements de naissances
Memorial genweb Déportés

Cliquer sur le département de votre choix

Poster un commentaire

Classé dans Guerre 39-45

Les tables décennales de Maisons-Alfort en ligne au mois de juin 2016

Relevés des TD Maisonnais

Cliquer pour accéder au tableau

Les relevés réalisés par le CGMA couvrent la période 1793 à 1922.

(Attention pour les mariages 1793 à 1919 seulement)

Vous avez trouvé un acte lors cette recherche, vous pouvez télécharger l’acte sur le site des AD 94

AD 94 Etat-Civil

Cliquer

Les actes sont téléchargeables sur le site des AD 94 jusqu’en 1902.

Les AD 94 doivent compléter prochainement pour la décennie 1903-1912

Vous pouvez directement demandé un acte à l’état-civil de Maisons-Alfort sur le site

Demande d'acte MA

Cliquer

Vous pouvez enfin vous déplacer à l’état-civil de Maisons-Alfort guichet B

Service Affaires Générales
Hôtel de Ville – 118 avenue du Général de Gaulle
Tel : 01.43.96.77.01/ 02 ou 01.43.96.77.86
Fax : 01.43.76.65.41

Du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 17h30 et le samedi de 8h30 à 11h30

*

 

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans Archives Départementales 94, Archives de Maisons-Alfort

Relevés Maisonnais sur MemorialGenWeb

 

 

Synthèse des relevés MGW MA

Cliquer

Monument aux mortsMonument aux Morts [relevé n° 5680] Photo
Église Plaques Commémoratives 1914-1918 de l’église Saint-Remi [relevé n° 10468] Photo
Église Plaques Commémoratives 1939-1945 de l’église Saint-Remi [relevé n° 10469] Photo
Plaque ou stèle sans noms Plaque commémorative (1) rue du Maréchal Maunoury [relevé n° 137062] Photo
Plaque ou stèle sans noms Stèle dans le cimetière de Maisons-Alfort [relevé n° 136740] Photo
Résistance Plaque commémorative André Maurice Dupont et André Albert Faucher [relevé n° 72395] Photo
Résistance Stèle commémorative carrefour de la résistance [relevé n° 137010] Photo
Déportation Plaque commémorative école Parmentier [relevé n° 50069] Photo
Déportation Plaque commémorative école primaire Condorcet [relevé n° 39978] Photo
Déportation Plaque commémorative école Raspail [relevé n° 60573] Photo
Monument commémoratif sans noms Monument commémoratif 1870-1871 – Siège de Paris [relevé n° 135641] Photo
Plaque Commémorative Plaque à la gloire du Bataillon d’Alfort – Dans le parc de l’École Vétérinaire d’Alfort (94) – [relevé n° 66913] Photo
Plaque Commémorative Plaque commémorative 1939-1945 de l’artificier François [relevé n° 70352] Photo
Plaque Commémorative Plaque commémorative du Fort de Charenton [relevé n° 72437] Photo
Stèle Commémorative 40 Déportés Maisonnais – sources diverses MdH (Mémoire des Hommes) et MGW (MemorialGenWeb) et archives communales [relevé n° 72336] Photo
Stèle Commémorative Stèle Commémorative Cimetière communal [relevé n° 10446] Photo
Plaque, stèle ou monument d'entreprise, d'administration, d'association Ecole Vétérinaire – Plaque des vétérinaires morts aux combats de 1914-1918 [relevé n° 60525] Photo
Plaque, stèle ou monument d'entreprise, d'administration, d'association Plaque commémorative 1939-1945 SNCF [relevé n° 45932] Photo
Plaque, stèle ou monument d'entreprise, d'administration, d'association Société Bio-Springer de Maisons-Alfort [relevé n° 72335] Photo
Livre 15 Fusillés Maisonnais – sources diverses MdH (Mémoire des Hommes) et MGW (MemorialGenWeb) et archives communales [relevé n° 72334]
Livre Archives communales [relevé n° 10447]
Livre Livre 200 ans d’École Vétérinaire 1765-1967 [relevé n° 70398]
Livre Livre d’Or 1914-1916 [relevé n° 10448]
Livre Livre d’Or du ministère des pensions [relevé n° 60527]
Livre Livre d’or, listes, archives, état-civil [relevé n° 72433]
Livre Registres Communaux 1870-1871 [relevé n° 10449]
Livre Signalés comme résistants dans MDH, Transcritions de décès,autres [relevé n° 67484]
Livre Victimes du premier V2 tombé à Maisons-Alfort le 08/09/1944 [relevé n° 72149]
Carré de corps restitués Carré de corps restitués 1914-1918 [relevé n° 10470] Photo
Carré de corps restitués Carré de corps restitués 1939-1945 et conflits postérieurs [relevé n° 10433]

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort, Memorial GenWeb

Le fonds Mazarin

Belfort Monaco Fonds Mazarin

Cliquer pour lire l’article

 

Lire aussi Une Grimaldi Monaco à Maisons-Alfort en l’an XI

Poster un commentaire

Classé dans AD en ligne

Exposition du CGMA à la médiathèque André Malraux ce matin

Les visiteurs

Les visiteurs sont de +/+ jeunes

Livre d or

Les signatures et dédicaces

Les relevés du CGMA

Cinq panneaux pour expliquer les relevés du CGMA

Ouvrage de Filetière

Ouvrage de filetière

Costume

Mes Grands-Mères, la photo et la pèlerine

 

Tous les articles Exposition du CGMA 11 juin 2016

*

Poster un commentaire

Classé dans A voir, Costumes, Exposition du CGMA 11 juin 2016

Challenge AZ : le blog la généalogie d’Hervé

P comme Pepin Marguerite Allievi

Cliquer

Tous les articles la-genealogie-dherve challengeaz-2016

*

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Blogs de généalogie, Challenge AZ

P comme Pérochon — L’arbre de nos ancêtres

Littérature et généalogie Nêne : faire vivre mon terroir deux-sévrien. La lecture des romans d’Ernest Pérochon est un vrai plaisir pour les férus de généalogie, pour ceux qui ont des origines rurales, pour les habitants du Poitou et pour ceux qui apprécient une belle écriture. Alors, pour moi, généalogiste amateur descendant de fermiers deux-sévriens qui […]

via P comme Pérochon — L’arbre de nos ancêtres

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Blogs de généalogie, Challenge AZ

P comme Protestant —

Au hasard d’un acte j’ai découvert qu’il était fort probable qu’une partie des ascendants de Jean-Louis Lurquin. En effet, l’acte de décès de la mère de Charles Lurquin a été rédigé par un pasteur et a dû être légalisé par un « Grand Vicaire ».

via P comme Protestant —

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Blogs de généalogie, Challenge AZ

P comme POULAIN — Feuilles d’ardoise

Et voici bien évidemment – il ne pouvait en être autrement – un ancêtre “bout de branche” originaire de Villevêque ! Pierre POULAIN (~1575-1692) Vigneron au village de Reugné, Villevêque (49) Génération 14 – Sosa 12952 Né vers 1575, peut-être à Villevêque. Décédé après le 10 août 1632, peut-être à Villevêque (49). Laboureur, vigneron au village […]

via P comme POULAIN — Feuilles d’ardoise

Enregistrer

Enregistrer

2 Commentaires

Classé dans A lire, Blog du jour, Challenge AZ

Découvrez Genealogy à la carte

This week’s crème de la crème — June 18, 2016

by Gail Dever

Blogs
Genealogy Hack: Hunt for Neighbors by Devon Noel Lee on A Patient Genealogist.
Canadian History Notes by Linda Sullivan-Simpson on The Past Whispers.
Coal Mining, Rum Running and a natural disaster. Southern Alberta 1900s by Penny Allen on UK To Canada Genealogy.
OGS 2016 – Highlights & Links Worth Repeating by Cindi Foreman on My Moynahan Genealogy.
Historic U.S. and Canada Free Online Catholic Newspapers by Kenneth R. Marks on The Ancestor Hunt.
What Irish genealogical records are online? – the quick-and-dirty answer by John Grenham on Irish Roots.
21 FREE Links for Irish Genealogy and History by Alona on Lonetester HQ.
Reports from New Directions in Active History: Digitising Childhood Evacuation: A Serendipitous Pursuit of Active History by Claire L. Halstead on ActiveHistory.
How to Save a Book from Archive.org to Evernote or Your Computer by Diane Gould Hall on Michigan Family Trails.
When Another Necktie Just Won’t Do! by Lynn Palermo on The Family History Writing Studio.

Articles
Irish Diaspora Run: ‘All journeys begin with a single step’ by Michael Collins, The Irish Times (Dublin).
‘Ultrarunner’ Michael Collins retraces Irish Diaspora’s past in 900-km run, Globe and Mail (Toronto).
Migrants from UK urged to give evidence to child abuse inquiry by Sandra Laville, The Guardian (United Kingdom).
Gail Dever | juin 18, 2016 à 3:05 | Tags: Alberta, blogs, Evernote, family history writing, Great Famine, Grosse-Ile, Internet Archive, Irish, newspapers, Ontario Genealogical Society | Catégories: Crème de la crème | URL: http://wp.me/p4LMfi-3Ra
 

Poster un commentaire

Classé dans Blogs de généalogie

Challenge AZ 2016 le 17 juin : lettre O

Sur le blog de la FFG

O … comme onomastique

Onomastique : définition http://www.cnrtl.fr/lexicographie/onomastique Le nom apparaît en France au XIème siècle, l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, l’officialise. La loi du 24 brumaire an II (14 novembre 1793) donnait à chaque citoyen la pos…

Cliquez ici pour lire la suite

et les AD 94

Chalenge AZ AD 94

Cliquer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blog de Sophie BOUDAREL

BOUDAREL O

Cliquer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans Blogs de généalogie, Challenge AZ

Petit test de français, 10 questions

Test 10 questions

Cliquer

 

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A lire, A voir

ChallengeAZ N comme Notaire

Tout d’abord, je tiens encore à remercier Evelyne pour avoir pris du temps dans ses recherches pour retrouver mes deux contrats de mariage lors de son déplacement aux archives de la Haute-Loire. Il y a déjà 2 ans ! Une belle opportunité Début Juillet 2014, Evelyne nous a fait savoir qu’elle se rendait aux AD43 […]

via N comme Notaire — Mes Racines & Mes L

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Blogs de généalogie, Challenge AZ

Un superbe plan du métro à Paris

Paris métro 1900

Cliquer

Passez la souris sur un carré de couleur pour connaître le nom du lieu

et cliquez dessus pour ouvrir la page du monument ou du lieu concerné

rose: monuments  –   jaune: places, rues et boulevards 

bleu: églises  –  orange : quartier  –  vert : jardins, parcs, espace verts

accueil Paris   –   plan du site 

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A voir

Pétition sur la mise en ligne des archives du Jura

Pétition Jura

Cliquer pour accéder à la pétition

*

 

Enregistrer

6 Commentaires

Classé dans Archives Départementales

the things we do everyday. — sarahgoodreau

via the things we do everyday. — sarahgoodreau

Enregistrer

Enregistrer

Poster un commentaire

Classé dans A voir

Challenge AZ 2016, M comme

Aujourd’hui voici quelques articles « M comme » parus ce jour sur des blogs « wordpress.com »

 

M comme Meuse
by celsouef
Cette famille n’est pas localisée à 100 % dans la Marne. En remontant la branche maternelle de la mariée je suis arrivée dans la Meuse, plus précisément à Brieulles-sur-Meuse.
Lire la suite

*
M comme Moberg
by Sylvie
Littérature et généalogie
La saga des émigrants : quitter son pays.
Mes ancêtres, pour la grande majorité d’entre eux, ont vécu dans le Poitou, mais je me rends compte que ma généalogie n’est pas forcement représentative. Beaucoup ont dû un jour quitter leur pays, que ce soit pour des raisons religieuses, économiques et sans doute parfois pour répondre à l’appel de l’aventure.
Lire la suite

*

M comme Le MAISTRE
by feuillesdardoise
A l’origine, ce bout de branche devait être Gallois LE MAISTRE paroissien de Corzé, mais en préparant cet article, j’ai déniché son père, originaire de Piacé, à 100 kilomètres de là… Michel LE MAISTRE (~ 1580 – ~ 1630) Piacé (72) Génération 14 – Sosa 13 331 Né vers 1580 Décédé entre 1626 et 1634 sans doute […]
Lire la suite

 **
M comme Malouin
by Yann L.
J’ai reçu il y a peu de temps de la part de la mairie de Saint-Malo un acte de mariage tout ce qu’il y a de plus classique. Joli papier à en-tête de la mairie pour la copie de l’acte et la signature pour « copie conforme ». Très content, j’obtiens les noms & prénoms des parents […]
Lire la suite

******************

Pour accéder à tous les articles consulter l’article :

Connaissez-vous ChallengeAZ 2016 ?

 

Adresse des blogs participants en 2016
http://agnesquemper-genealogie.blogspot.fr/
https://aieuxetfinesherbes.wordpress.com/
http://antequam.canalblog.com/
https://www.facebook.com/archives37
http://pierresvives.herault.fr/ressource/challengeaz
https://www.facebook.com/archivesdepartementalesduvaldemarne/
http://genealogiemo59.canalblog.com
http://aujols-laffont.blog4ever.com/
http://l-ardoise-fine.over-blog.com/
http://www.chroniquesdantan.com/
http://www.ciel-mes-aieuxDfu9n2q8Bv.com
http://www.daieux-et-d’ailleurs.fr
https://darverne-et-darmorique.blogspot.fr/
http://de10en73.blogspot.fr/
http://defranceetdaieux.blogspot.fr/
depenhardenapenbizien.eklablog.com
http://degresdeparente.blogspot.fr
http://desbranches.canalblog.com/
https://feuillesdardoise.wordpress.com/
http://garzedoux.blogspot.fr/
http://mon-arbre.over-blog.com
https://geneablog-jgb.blogspot.fr/
https://genealogique.wordpress.com/
http://genealecole.blogspot.fr
http://www.genealogie-histoiresdauphine.fr/
http://paddygenealo.over-blog.com/
http://www.genealogieblog.com
druenne.be
https://www.facebook.com/G%C3%A9n%C3%A9alogie-des-Fran%C3%A7ais-dAm%C3%A9rique-du-Nord-140566595962334/
http://www.huboutourvillegenealogy.com/wpfr/
https://gpo40.wordpress.com/
http://wuilleme-genealogie.blogspot.fr/
https://geneatom.wordpress.com/
http://gewapi.blogspot.be/
http://histoiresdaieux.blogspot.fr/
http://magenealogie.eklablog.com/accueil-c24370023
https://histoires-de-familles.org
https://histoireslyonnaises.wordpress.com/
https://ilsetaientunefois.wordpress.com/
http://karineandco.over-blog.fr/
https://arbredenosancetres.wordpress.com/
http://luniversdeceline.com
http://briqueloup.blogspot.fr/
la-gazette-des-ancetres.fr
https://www.la-genealogie-dherve.com/
http://la-pissarderie.blogspot.fr/
http://genealogiepro.canalblog.com/
http://www.leblog-ffg.eu/
http://lgdancetres.com/
http://memorial2rives.blogspot.fr/
http://www.lesmotsjustes.org/#!faire-sa-biographie/ctkd
http://famille-plancard.blogspot.fr
https://lesvieuxdemonarbre.wordpress.com/
http://tokenheiser.blogspot.fr/
http://lulusorciere-archive.blogspot.com/
http://m-genealogie.com/blog/
http://magenea.com/
http://maioresnostri.eu
http://www.lorand.org/spip.php?rubrique146
http://www.lorand.org/spip.php?rubrique147
http://marine-et-ses-ancetres.blogspot.fr/
http://melimelodaieux.blogspot.fr/
http://memoirevive-coteblog.blogspot.fr
http://mercimesancetres.over-blog.com
http://mesancetres-40generations.over-blog.com/
http://www.cpgenea.net
http://mesracines.blogspot.fr
https://mesracinesetmesl.wordpress.com/
http://www.venarbol.net
http://mesracinesfamiliales.blogspot.fr/
http://mesgenealogies.blogspot.fr/
https://genealogiemonarbrepapillon.wordpress.com
http://monchallengeazmesgenealogies.blogspot.fr/2016/06/challenge-az-b.html
http://murmuresdancetres.blogspot.fr/
http://archives.orleans-agglo.fr/ 
http://www.paleographie-laurence-hervieu.com/
http://rencontre-ancetres.fr
http://rhit-genealogie.blogspot.fr
http://scribavita.fr/
http://etudegenealogiquer.wix.com/roulier-ramond#!blog-sur-la-trace-de-vos-ancetres/c3ncs
http://memoires.christinedb.fr 
https://tuesdemafamille.wordpress.com
http://unarbrepourracines.com/
https://gnalogie.wordpress.com/
http://voyager-avec-mes-ancetres.blogspot.fr/

Poster un commentaire

Classé dans A lire, Blog du jour, Challenge AZ

Journée généalogique du 11 juin 2016 à Maisons-Alfort

Merci à Mme Marcelle Aubert pour ce témoignage Photographique

2016-06-11 AUBERT 012016-06-11 AUBERT 022016-06-11 AUBERT 032016-06-11 AUBERT 042016-06-11 AUBERT 052016-06-11 AUBERT 072016-06-11 AUBERT 082016-06-11 AUBERT 09

Poster un commentaire

Classé dans Exposition du CGMA 11 juin 2016, Maisons-Alfort

Journée généalogique du 11 juin 2016 à Maisons-Alfort

Merci à Gérard pour ce témoignage Photographique

20160611_Rauline 0120160611_Rauline 02

20160611_Rauline 03

20160611_Rauline 0420160611_Rauline 0520160611_Rauline 0620160611_Rauline 0720160611_Rauline 0820160611_Rauline 0920160611_Rauline 1020160611_Rauline 11

Enregistrer

1 commentaire

Classé dans Exposition du CGMA 11 juin 2016