18 mai 1948 – Quai Fernand SAGUET

1948 – Quai Fernand SAGUET

Dans le B.M.O. n°1 de juillet 1946 (édition interrompue depuis 1939) : Le Maire, André SAULNIER, et le Conseil rendent hommage à tous les Maisonnais et Maisonnaises qui sont morts pour que la France vive et renaisse. Sont associés dans cette pensée, les camarades élus en 1935, morts dans les bagnes hitlérien victimes de la barbarie fasciste. Parmi les douze noms cités figure celui de Fernand SAGUET employé à la S.N.C.F.

Arrêté le 25 juillet 1940 – interné à la prison de la Santé puis à Aincourt – Frontevau!t ( !) – Clairvaux – Rouillé – Compiègne – Auschwitz – décédé en Allemagne.Son nom sera donné, par délibération du 18 mai 1948, à la rue longeant la Marne, anciennement quai d’Alfort.

D’après – Marcelle Aubert

 

Lire les données du CGMA

SAGUET Fernand

extrait de

40 Déportés Maisonnais – sources diverses MdH (Mémoire des Hommes) et MGW (MemorialGenWeb) et archives communales [relevé n° 72336]

 

Sur https://cgma.wordpress.com/ww2-deportes-maisonnais/

SAGUET Fernand

né le 9/01/1899 à Vertus 51-Marne — Une rue de Maisons-Alfort honore sa mémoire — Domicile : 1, rue de Londres Maisons-Alfort (94) — Employé S.N.C.F.— Aide-ouvrier de l’arrondissement du Matériel du PLM, dépôt de Bercy décédé le 12/08/1942 à Oswiecim 9112—Allemagne Auschwitz-Birkenau – Membre du PCF – 2e adjoint au maire de Maisons-Alfort déchu de son mandat le 16/03/1940 pour appartenance au parti communiste clandestin et pacte germano-soviétique – Arrêté comme communiste le 25/07/1940 , relâché faute de preuves, de nouveau interpellé le 10/10/1940 par le commissariat de Charenton et interné par mesure de sûreté au centre de rétention d’Aincourt (95), transféré dans les prisons centrales de Fontevraud (49) et à Clairvaux (10) puis au centre de séjour surveillé de Rouillé (96) le 9/02/1942 envoyé au camp de Compiègne Royallieu – Déporté par le convoi parti de Compiègne le 06/07/1942 pour Auschwitz convoi dit des matricules 45000 formé d’otages issus de mouvements communistes, matricule 46086 — La mention “Mort en déportation” est apposée sur son acte de décès (J.O. du 18-04-1998)- Employé S.N.C.F.- Aide-ouvrier de l’arrondissement du Matériel du PLM, pilonnier-frappeur à la compagnie des chemins de fer PLM, dépôt de Bercy — Prisonnier civil – Faisaient parti du conseil municipal de Maisons-Alfort – Délégation Spéciale : MM. Bolze, Saguet, Verrier, Bernhard, Nevraumont, Frichot, Jardin, Hureau, Raunet absents déportés en Allemagne – Fils de Jean Baptiste, SAGUET , charpentier, et de Marie Louise GRELOIS, son épouse, parents décédés avant 1942 – En novembre 1944, ignorant son décès, le comité local de libération de Maisons-Alfort fait nommer Fernand Saguet à la délégation spéciale (conseil municipal provisoire). —

Pas de fiche MdH

Fiche MGW : SAGUET Fernand

Fiche MGW Déporté : SAGUET Fernand  

Publicité

Poster un commentaire

Classé dans Maisons-Alfort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s